AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791026266518
324 pages
Librinova (26/10/2020)
4.74/5   17 notes
Résumé :
Miia est finlandaise. À sept ans, elle adore lire, car les histoires lui ouvrent les portes d'un monde fantastique qui lui permet d'oublier, l'espace d'un instant, la terrible maladie contre laquelle elle lutte de toutes ses forces : la leucémie. Dans ses livres de contes, elle a découvert un pays extraordinaire : la Provence. Elle s'est persuadée que si elle parcourait le Garlaban à la recherche de la fée Esterelle, qui ne court qu'à la pointe des montagnes, elle t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,74

sur 17 notes
5
14 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

dannso
  06 janvier 2022
Quel changement d'atmosphère après mon livre précédent (la saignée). On est ici au coeur d'un pays que j'adore, la Provence, plus précisément à Cassis, où toute la petite ville s'est mise en quatre pour accueillir Miia et sa famille.
Le thème traité ici rejoint celui d'une de mes lectures précédentes : le cancer chez l'enfant. Mais la manière dont l'auteure le traite est complètement différente, et malgré ce contexte difficile, ce livre est une merveille de légèreté, de joie, de chaleur humaine et de partage. Je l'ai lu comme un conte, ces contes que j'adorais étant petite et qui apportent d'autres horizons à Miia dans sa vie d'enfant trop vite murie par la maladie.
Miia est atteinte d'une leucémie, le pronostic est mauvais. Elle a connu Marcel Pagnol et Alphonse Daudet dans les livres et rêve de découvrir la Provence. Avec le support de son frère, de sa famille, et de tout son village en Finlande, de Théo jeune cuisinier et des habitants de Cassis, le rêve va devenir réalité. L'auteure nous emmène alors à travers un doux voyage sur les traces des écrivains de Provence, de Marcel Pagnol à Frédéric Mistral. le sourire de Miia va y faire des ravages.
C'est un récit touchant, plein de belles personnes. Il n'y a qu'un méchant dans ce livre, et même si c'est lui qui gagne à la fin, on l'oubliera pendant presque tout le livre, attaché à suivre l'épopée de la famille de Miia dans sa recherche de solutions pour rendre le voyage possible, puis le voyage lui-même. Même les faux méchants tel ce guide un peu bourru se transforme au contact de Miia. Alors mettez de coté vos habitudes de grandes personnes un peu trop sérieuses, retrouvez votre âme d'enfant, croyez à la bonté de l'espèce humaine et embarquez dans ce voyage au coeur de la Provence et de l'enfance.
Un grand merci à l'auteure pour cette parenthèse enchantée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          375
coquinnette1974
  28 janvier 2021
Je remercie chaleureusement Catherine Lavaud pour l'envoi, en service presse, de son roman : Les étoiles danseront pour toi.
Miia est finlandaise. À sept ans, elle adore lire, car les histoires lui ouvrent les portes d'un monde fantastique qui lui permet d'oublier, l'espace d'un instant, la terrible maladie contre laquelle elle lutte de toutes ses forces : la leucémie.
Dans ses livres de contes, elle a découvert un pays extraordinaire : la Provence.
Elle s'est persuadée que si elle parcourait le Garlaban à la recherche de la fée Esterelle, qui ne court qu'à la pointe des montagnes, elle trouverait le moyen de guérir.
Mais comment entamer un tel voyage quand on n'est qu'une toute petite fille ?
Les étoiles danseront pour toi est un roman magnifique, qui m'a fait monter les larmes aux yeux à de nombreuses reprises. J'ai même pleuré à un moment, je l'avoue, car c'est un roman très émouvant.
Nous découvrons une petite finlandaise, Miia, qui vit avec sa famille dans la ville de Lohja. Elle est atteinte d'une leucémie incurable, et son rêve absolu est de venir en France, plus précisément en Provence. Elle adore les histoires, les légendes, les fées... Elle est persuadée que si elle va sur le Garlaban elle pourrait guérir. Mais la Finlande est bien loin de la France...
Miia a des parents : Martta et Rikhard ainsi qu'un grand frère Luukas. C'est d'ailleurs lui qui va faire découvrir à sa petite soeur les deux premiers tomes des mémoires de Marcel Pagnol, mais aussi Alphonse Daudet.
Luukas adore sa petite soeur, il prend mal les rechutes de sa maladie et il veut tout faire pour qu'elle puisse visiter la France. Quitte à faire quelques bêtises pour réaliser le rêve de la fillette...
Les personnages sont vraiment très attachants, et touchants.
J'ai évidemment adoré la petite Miia, elle est adorable. Elle a un sacré caractère, et par moment des réflexions d'une enfant plus âgé.
J'ai été touché par sa maladie, qui m'a rappelé de mauvais souvenirs car une de mes camarades de classe est décédée d'une leucémie quand j'avais 17 ans...
L'autrice n'insiste pas sur la maladie, elle s'attarde plus sur les émotions de l'enfant, de ses proches, sur leurs sentiments.. Ce n'est pas larmoyant même si forcément certains passages sont plus émouvants que d'autres.
Luukas est un adolescent qui va tout faire pour aider sa soeur, il va parfois être maladroit mais grâce à lui, ils pourraient bien aller en France..
Un autre personnage est important, un jeune français qui va être touché par l'histoire de Miia et tout faire à son tour pour faire rêver la fillette. Mais je n'ai pas envie de trop en dévoiler...
Il y a énormément de légendes, d'histoires sur la Provence. Quel bonheur de marcher sur les traces du petit Marcel Pagnol, comme dans La gloire de mon père. J'avais presque l'impression que Lily et Marcel courraient aux coté de Miia. La réaction de la petite fille est parfois amusante, par rapport aux écrits d'Alphonse Daudet.
C'est vraiment un très très joli roman, je ne connais pas cette région (à part à travers les écrits de certains auteurs tels que Marcel Pagnol) mais j'avais vraiment l'impression d'y être.
La plume de Catherine Lavaud est fluide, parlante, c'est pertinent, et pas larmoyant malgré la maladie de Miia.
J'ai passé un excellent moment de lecture et je vous recommande de découvrir à votre tour Les étoiles danseront pour toi. C'est un joli livre, plein de positivité.
Je trouve qu'il mérite vraiment d'être lu, et je lui mets un énorme cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
MjeyW
  30 août 2021
Miia est finlandaise. Âgée de sept ans, elle adore lire des histoires féeriques qui l'emportent vers des mondes inconnus et fantastiques. Grace à son imagination et à ses fabuleuses lectures, elle oublie un peu le calvaire qu'elle subit chaque jour. Atteinte d'une leucémie incurable, cette petite fille joyeuse et pleine de vie, souffre énormément et la seule chose qui lui permet de s'évader, ce sont ses beaux livres. En parcourant l'un de ces contes, elle découvre un pays extraordinaire et qu'elle rêve de visiter, la Provence. Miia très enthousiaste, est persuadée que si elle se rend au Garlaban à la recherche de la fée Esterelle, elle pourra guérir.
Elle confie à ses parents ce rêve qu'elle souhaite réaliser avant qu'il ne soit trop tard. Malheureusement la famille de Miia n'a plus les moyens de lui offrir ce joli présent, les frais de l'hôpital coûtant trop cher. Son grand frère Luukas, décide alors de tout faire pour trouver cet argent afin que sa soeur qu'il surnomme « Petit loup » puisse vivre cette grande aventure.
Touchés par cette tragédie, toute l'école du jeune garçon ainsi que les gens de la ville de Lohja se cotisent et collectent des fonds pour la petite Miia. Mais cette solidarité incroyable ne s'arrête pas là, car en France, un ami inattendu de Luukas, prépare également le périple de cet ange qui a conquis son coeur, et celui de tous les villageois.
Théo qui correspond depuis quelques temps avec Luukas, va les aider également, leur trouver un logement pour leur séjour et leur servir de guide. C'est ainsi que Miia et sa famille s'envolent pour la Province, pour le plus beau voyage de toute leur vie, et peut être le dernier pour cette merveilleuse petite fille.
Au fil des pages, tout comme l'adorable Miia, nous sommes bercés par le chant des cigales, émerveillés par les senteurs de la mer et par les champs de lavandes à perte de vue.
Avec une plume sensible et poétique, l'auteure Catherine Lavaud signe un roman touchant, une oeuvre magnifique et poignante.
Un récit qui m'a ému jusqu'aux larmes 💙
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Marie-Nel
  12 août 2021
Je suis tombée sous le charme de la couverture et du titre que j'ai trouvés très poétiques. Cette petite fille qui regarde les étoiles dans ce ciel bleu nuit représente très bien le livre. le résumé a continué cet effet de séduction, et m'a donné très envie de découvrir cette histoire.
Je découvre en même temps une autrice et je suis ravie de l'avoir fait. Ce roman, c'est l'histoire de Miia. C'est une petite fille de 7 ans, Finlandaise, elle vit avec ses parents et son frère Luukas. Miia est malheureusement atteinte d'une leucémie qui l'oblige à des traitements lourds et à de longues hospitalisations. Son frère lui amène un peu de rêves en lui apportant des romans de Marcel Pagnol ou Alphonse Daudet. La lecture est pour elle un bon moyen d'échapper à la douleur et à la maladie. Elle se met alors à rêver de la Provence, de la lavande, des fées et des monts qui ont des noms qui la transportent. Elle se persuade que si elle rencontrait la fée Esterelle, elle pourrait guérir. Les nouvelles de sa maladie ne sont pas bonnes, Miia déprime. Son frère ne supporte pas de la voir comme ça, et se met à imaginer un voyage en Provence pour que sa petite soeur voit tout ce qui la fait rêver. Seulement, le voyage entre la Finlande et la France revient cher, et il fait aussi prévoir les frais d'hébergement. Les parents de Luukas ne roulent pas sur l'or, la maman a arrêté de travailler pour s'occuper de Miia, et le salaire du père ne peut pas couvrir tous les frais. Luukas va essayer de trouver de l'argent, après quelques soucis à l'école, il aura alors la bonne idée d'utiliser la magie d'internet pour essayer de monter un projet. Cela ne va pas être évident pour lui, mais il saura trouver les bons interlocuteurs.
Je ne peux vous en dire plus. Je n'en ai pas trop dit, je vous ai juste parlé du début, à vous de découvrir comment Luukas va faire et surtout s'il va réussir. Car le chemin va être semé d'embûches et ce sera loin d'être facile.
Je me suis très vite attachée à cette famille finlandaise. Il est bien sûr évident que l'on a tout de suite envie de consoler Miia et qu'on se prend tout de suite d'affection pour elle. Il faut vraiment avoir un coeur de pierre pour ne rien ressentir. Mon coeur de maman a fondu devant la maladie de cette petite fille, et devant sa force, son envie de vivre, et sa volonté de réaliser ses rêves. Je crois que si j'avais été dans le cas des parents de Miia, je me serais décarcassé pour lui apporter tout ce qu'elle désire. Par son innocence, Miia désarme les adultes, elle leur montre que tout est toujours possible, il suffit de le vouloir vraiment. Elle donne une formidable leçon de vie aux adultes.
Tous les personnages sont attachants, même ceux qui arrivent par la suite. Même si certains sont bougons, Miia arrive toujours à les changer, elle est curieuse de tout, veut tout savoir, tout apprendre sur cette région de France qu'elle adore. Elle surmontera la fatigue, la barrière de la langue pour y arriver.
L'autrice parle avec beaucoup de justesse de la leucémie chez un enfant, et plus généralement de la maladie qui semble tellement injuste quand elle touche de si jeunes personnes. Elle a su rester pudique et discrète, sans en faire de trop. Bien sûr, qu'en tant que lecteur, l'émotion est intense et les larmes ne sont pas loin, mais j'ai vraiment beaucoup aimé comment l'autrice parlait de ce thème. Elle nous montre aussi la force de l'amour et des liens familiaux forts qui permettent d'adoucir la souffrance de la malade mais aussi des gens proches qui vivent avec elle. Car c'est toute la cellule parentale qui est touchée dans ce cas là. L'autrice dépeint très bien les sentiments de chacun sans jamais tomber dans le larmoyant ou sans en faire de trop. La situation est déjà bien assez triste, elle a su au contraire amener beaucoup d'amour, de joie et d'espoir. le sujet est grave et pourtant, en lisant, j'avais la sensation d'une grande luminosité. Elle a su aussi montrer la grande solidarité qui peut se mettre en place quand une personne nous touche, par sa maladie ou par son histoire personnelle. Les enfants sont les plus réceptifs à cela et c'est souvent grâce à eux que des actions peuvent se mettre en place. Ils sont d'une grande sensibilité et arrivent à déplacer des montagnes pour arriver à leur fin.
Pourtant, l'autrice n'a pas utilisé la narration que je préfère, puisque tout est écrit à la troisième personne du singulier. J'ai finalement trouvé ce choix très judicieux, car il m'a permis de garder une certaine distance avec les personnages et avec ce qu'ils vivent. Et ce n'est pas du tout négligeable vu le sujet de la maladie, avec la mort comme épée de Damoclès au dessus des têtes. le style de Catherine Lavaud est très bon, d'une extrême fluidité, elle a su capter mon attention dès les premières lignes pour ne la relâcher qu'à la toute fin. J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt les aventures de cette famille me demandant si tout allait bien se passer. Elle fait preuve d'une grande empathie et de beaucoup de tact dans sa façon de traiter la maladie, cela se ressent à la lecture et entraîne chez le lecteur le même sentiment.
Et bien entendu, j'ai fait également un formidable voyage en Provence. C'est une région que j'affectionne et que j'aimerais beaucoup découvrir et visiter. Comme Miia, je suis une fan de Marcel Pagnol, de Manon des Sources, du Château de ma mère. Comme elle, j'aime beaucoup Alphonse Daudet et j'aimerais beaucoup visiter le moulin, j'aime aussi la lavande et adorerais voir les champs bleus. Grâce à ce roman, j'ai pu voyager virtuellement dans cette belle région, entendre parler le patois provençal, entendre les belles légendes qui la peuplent. Catherine Lavaud parle très bien et décrit très bien chaque paysage ou monument sans jamais alourdir le texte ou la lecture. Ce roman m'a encore plus donné envie de visiter cette belle région.
Je pense que vous l'aurez compris en lisant cet avis, je me suis régalée à la lecture de ce roman, que j'ai lu d'ailleurs assez vite, tellement j'étais bien dedans et tellement j'avais envie de savoir ce qui allait arriver à Miia, savoir si elle allait réaliser son rêve et comment elle allait évoluer. J'ai beaucoup aimé les personnages locaux, leur façon de parler, j'arrivais à entendre leur accent en les lisant. J'ai eu ce double sentiment qui m'arrive quand ma lecture est bonne, celui de ralentir ma lecture pour faire durer le plaisir et celui de lire plus vite pour savoir. C'est un dilemme bien connu des lecteurs.
Je ne peux que vous recommander ce roman. Malgré le sujet grave, il est lumineux, joyeux et plein d'espoir. Ce petit bout de fille remet les choses à leur place, vous montre où est l'essentiel, vous apporte beaucoup d'amour. Nous adultes, on oublie souvent de regarder avec nos yeux d'enfant, on oublie de continuer à s'émerveiller devant de petites choses insignifiantes comme un brin de lavande ou une cigale. Ce roman nous apporte l'innocence et la fraîcheur que l'on perd en grandissant, et j'ai aimé me sentir à nouveau une enfant émerveillée devant un ciel étoilé ou un paysage. Je vous souhaite qu'il en soit de même lorsque vous lirez ce roman.
De mon côté, je vais continuer à suivre Catherine Lavaud, surtout si elle écrit à nouveau des histoires avec la Provence comme toile de fond. Je ne peux que vous encourager à faire de même, c'est un beau voyage en perspective.

Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yumiko
  16 octobre 2021
Quand l'autrice a pris contact avec moi, j'ai tout de suite été intriguée par cet ouvrage, tant par son résumé que par sa jolie couverture. J'ai eu envie de rencontrer Miia et de plonger dans le récit qui nous est proposé. Dès le premier chapitre, nous sommes plongés avec délicatesse dans le quotidien de cette petite fille qui vit des épreuves qu'elle ne devrait pas connaitre à son âge en essayant de combattre la leucémie qui la ronge.
Miia est une jeune fille touchante et qui montre une force incroyable face à son quotidien qui s'écroule. Sa famille tient le cap comme elle peut face aux nouvelles qui sont loin d'être bonnes et essaie de ne pas trop montrer sa détresse pour que tout se passe au mieux pour elle. Elle trouve dans les histoires et les livres de quoi s'évader, espérer et rêver, ce qui lui permet de poursuivre sa route et de tenir du mieux possible.
Mais quand l'annonce la plus terrible va arriver, Luukas, son frère, va se mettre en tête qu'il faut exaucer son rêve : faire le voyage vers la Provence, lieu qu'elle rêve de visiter et qu'elle pense être magique. Avec cette idée qu'elle guérira là-bas, Luukas va tout faire pour trouver une solution, car le voyage depuis la Finlande coûte cher et sa famille n'a pas vraiment les moyens… Commence alors une quête qui va lui faire rencontrer des gens étonnants et inattendus.
L'autrice nous offre un récit vraiment touchant et intimiste. J'ai adoré suivre cette famille qui pourrait être la nôtre. Ils essaient de tout faire pour que Miia soit la plus heureuse possible, mais l'épée de Damoclès est difficile à oublier. Malgré tout, ils font leur maximum pour la soulager et rendre sa vie la plus belle possible. Nous suivons tous leurs efforts et nous passons par toutes les émotions en suivant leurs aventures.
C'est vraiment une histoire qui ne peut pas laisser le lecteur indifférent et qui nous offre une ode à la vie et à vivre à fond et intensément le moment présent, car profiter de chaque moment, de chaque journée, est important. Nous n'avons qu'une vie et il est tellement important de la passer aux côtés de ceux qu'on aime et de suivre nos rêves. Cette petite fille ravive tout cela et nous rappelle à quel point tout peut être bouleversé, aussi il est important de ne pas attendre que cela arrive avant de vivre pleinement.
En bref, c'est une histoire touchante et émouvante que nous propose l'autrice, de quoi voyager aux côtés d'une famille que nous n'avons pas envie de quitter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
CatherineLavaudCatherineLavaud   19 janvier 2021
— Je sais ! Je sais tout cela Luukas, mais… Tu ne comprends pas ! C’est si important pour moi !
Elle soupira et elle rajouta, avec une ébauche de sourire, tout en essuyant d’un revers de main ses larmes qui déferlaient sur ses joues :
— N’en parlons plus ! C’est vrai, c’était un rêve fou. Et je sais bien que tous nos désirs ne peuvent pas toujours se réaliser.
Puis elle rajouta dans un souffle, si bas que Luukas dû tendre l’oreille pour attraper ses mots avant qu’ils ne s’envolent dans la nuit :
— Pourtant, je suis sûre que la fée Esterelle pourrait me guérir, elle. Comme cela, je ne serais pas obligée de vous quitter et de partir pour toujours… J’ai si peur…
Alors, il voulut devenir Terre, pour lui offrir toutes les lavandes du monde. Il voulut devenir Ciel, pour l’envelopper et la protéger de son manteau d’éternité. Il voulut devenir Vent, pour porter, sur ses ailes puissantes, son rire clair et cristallin aux quatre coins de la galaxie. Il voulut devenir Mer, pour emporter ses larmes vers des îles lointaines. Il voulut devenir Légendes, pour que ses rêves deviennent réalité…
Mais il n’était que Luukas…
Il n’était que son frère…
Il s’assit sur le bord du lit de sa petite soeur et la tête entre ses mains, il pleura.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MjeyWMjeyW   30 août 2021
— Tant que le monde sera monde, tant que les étoiles brilleront dans le ciel et que les loups courront à travers le Garlaban, tant que les cigales chanteront et que les hommes arpenteront la terre, les étoiles danseront pour toi, Miia, mon adorable petite sœur, ma petite sœur chérie, ma merveilleuse petite sœur courage.
Commenter  J’apprécie          40
HomebookaddictHomebookaddict   04 mai 2021
"Tant que le monde sera monde, tant que les étoiles brilleront dans le ciel et que les loups courront à travers le Garlaban, tant que les cigales chanteront et que les hommes arpenteront la terre, les étoiles danseront pour toi, Miia, mon adorable petite sœur, ma petite sœur chérie, ma merveilleuse petite sœur courage."
Commenter  J’apprécie          10
HomebookaddictHomebookaddict   04 mai 2021
"Alors, il voulut devenir Terre, pour lui offrir toutes les lavandes du monde. Il voulut devenir Ciel, pour l’envelopper et la protéger de son manteau d’éternité. Il voulut devenir Vent, pour porter, sur ses ailes puissantes, son rire clair et cristallin aux quatre coins de la galaxie. Il voulut devenir Mer, pour emporter ses larmes vers des îles lointaines. Il voulut devenir Légendes, pour que ses rêves deviennent réalité…"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LechateaudelivresLechateaudelivres   08 mars 2021
"- C'est pour que tu te souviennes que les légendes, elles sont comme les fleurs : immortelles. Et qu'il faut toujours croire au merveilleux, car parfois, les souhaits se réalisent même quand on y croit plus."
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : auto-éditionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1272 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre