AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2897720565
Éditeur : Les Éditions XYZ (06/04/2017)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 33 notes)
Résumé :
LE SYNDROME DE LA VIS EST INCLUS POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE. PROFITEZ-EN !Autopsie d'une femme plate« J'aime quelqu'un d'autre. » Ma tête s'est remplie de sang. Mes yeux, sous la poussée, ont vibré dans leur orbite ; quelques millilitres de plus et ils s'exorbitaient. Ça m'a paru tellement insensé que j'ai jeté un oeil à la télé en souhaitant que les mots viennent d'ailleurs. Mais les deux vedettes qui essayaient de fourrer un poulet au prosciutto riaient à gorge dépl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
nath45
  30 juillet 2017
Diane, notre héroïne a 48 ans, mariée depuis 25 ans à Jacques, l'homme de sa vie. Elle est mère de trois enfants, travaille dans une grande entreprise et soudain son homme la laisse… parce qu'il aime quelqu'un d'autre, une plus jeune.
Rien de bien nouveau dans le thème de ce roman, j'en conviens, mais sous la plume de Marie-Renée Lavoie cette histoire classique de rupture, sans tomber dans la caricature, à une ambiance savoureuse, vous y trouverez un humour décapant, une grande auto dérision, une belle réflexion sur la fragilité du couple, c'est brillant, hilarant et tendre à la fois, un roman surprenant qui fait un bien fou !
Commenter  J’apprécie          260
CathRoy
  27 février 2019
Rien de nouveau ici... c'est une histoire banale et commune, que l'on a tous vécu, à différents niveaux. Et malgré tout, ce livre est un régal. Marie-Renée Lavoie maîtrise parfaitement l'art du tragi-comique. Ce n'est pas bien que de rire du malheur des autres me direz-vous !?.. que d'espérer que le personnage s'enfonce encore un peu pour en rire davantage !.. Et pourtant oui, c'est exactement ce que l'auteure veut puisque la folie et le rire font guérirent.
Seul bémol pour moi, il y a quelques répétitions ici et là. J'ai passé rapidement sur certains événements réchauffés et j'ai souhaité à plusieurs reprises un dénouement inattendu.
Mais à bien y penser, puisque comme déjà mentionné cette histoire en est une banale, un événement romanesque à l'eau de rose serait venu gâcher le propos commun de celle-ci. Celui-là même qui nous fait suivre les personnages avec bonheur, jusqu'à la toute fin.
Commenter  J’apprécie          70
noid
  02 mai 2018
Il faut commencer par préciser qu'il s'agit d'un livre québécois. Ici, une femme plate, ce n'est pas une femme qui porterait des bonnets A, mais une femme inintéressante et terne. Car ce livre est truffé de ces petits régionalismes qui donnent une délicieuse couleur à cette autopsie.
L'histoire d'une femme quittée par son mari, et qui se retrouve seule et se sent justement bien… plate.
Une introspection au bord de la chick-lit, un livre sur le désespoir et le sentiment d'abandon. C'est chou et tendre et ça touche le fond, sans pour autant réussir à y rebondir. Ça goûte vrai et c'en est encore plus drôle.
Lien : http://noid.ch/autopsie-dune..
Commenter  J’apprécie          130
genevieve6344a17
  27 octobre 2017
Le récit d'Autopsie d'une femme plate se déroule à plusieurs endroits différents, mais la maison de Diane occupe une place particulièrement importante, autant pour le temps qui y est passé que pour ce qu'elle représente par rapport à la situation. Cette maison représente la cellule familiale supposément unie formée par Diane, Jacques et leurs trois enfants. Alors que les enfants viennent de partir en appartement, Jacques quitte soudainement Diane (et la maison) après 25 ans de mariage. Se retrouvant seule dans cette maison où tout lui rappelle les années passées, Diane écume de rage et noie sa peine. L'auteure décrit à la fois les événements vécus dans cette maison que se remémore une Diane peinée et la destruction que celle-ci fait de ce décor chargé de souvenirs. Pour chaque mauvaise nouvelle que Diane reçoit, elle fait du « ménage » en détruisant à coups de massue les meubles qui lui rappellent son ancienne vie comme le buffet offert par l'ex-belle-mère ou le lit conjugal.
J'ai aimé les descriptions tragi-comiques de ces situations: l'auteur lie l'histoire au décor et fait de cette maison le sac de boxe de Diane. Cela permet de comprendre le cheminement vécu pour se détacher de son ancienne vie et pour renaître comme femme. le changement de décor final montre que Diane est arrivée à tourner la page : elle vend la maison et achète un duplex avec sa meilleure amie . Bref, les changements de décor décrits par l'auteure reflètent l'évolution du personnage, ce que j'ai particulièrement apprécié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Laurent81
  13 mai 2019
Jacques annonce à Diane qu'il la quitte pour une plus jeune. Elle a 48 ans et ses trois enfants ont quitté le domicile. Une fois la descente aux enfers passée, comment se reconstruire après une rupture, comment redonner un sens à son existence et comment plaire à nouveau ? Ce sont toutes les questions qu'elle va se poser. le thème est courant mais c'est sans compter sur le style bien particulier de Marie-Renée Lavoie, qui mêle gravité, humour et autodérision. Sans compter sur la richesse de la langue du Québec avec ses multiples expressions. le couple de voisins et l'amie de toujours occupent une place de choix et leurs péripéties respectives font souvent sourire. Bref, une lecture très agréable.
Lu dans le cadre du challenge multi défis 2019.
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (3)
LeJournaldeQuebec   02 juillet 2017
L’histoire à la fois comique et tragique d’une femme de 48 ans abandonnée à la veille de son 25e anniversaire de mariage.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LeJournaldeQuebec   11 mai 2017
Marie-Renée Lavoie nous fait traverser tous les états d’âme de son ­héroïne d’une écriture vive, qui fait flèche de tout bois: on ne s’ennuie pas une ­seconde
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LaPresse   10 avril 2017
Les mésaventures de la femme plate font sourire d'un bout à l'autre, sinon carrément s'esclaffer.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   04 décembre 2018
À tout prendre, il n’y a qu’un véritable problème avec le mariage, et c’est la formule de l’échange des vœux. Ça ne fait pas sérieux, ces promesses d’amour faites à la vie, à la mort, dans le bonheur ou la misère noire. Par souci d’honnêteté pour les générations à venir qui s’entêteraient à se marier, je suggère donc qu’on amende la formule pour lui donner une tournure plus XXIe siècle, moins conte de fées: «Je fais la promesse solennelle de t’aimer, et patati et patata, jusqu’à ce que je ne t’aime plus. Ou jusqu’à ce que je tombe pour quelqu’un d’autre.» Parce qu’on ne peut pas se le cacher, il arrive que le rouleau compresseur du quotidien aplatisse sérieusement les passions les plus enflammées, les plus solides.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   04 décembre 2018
DIANE. – J’arrive à voir les détails, ce que je pouvais pas avant, ce qui me dérangeait pas; j’ai épaissi de partout avec le temps, j’ai la patte lourde, mon ventre est flasque, strié de vergetures, mon ça-suffit qui pendouille…

PSY. – Le quoi?

DIANE. – Le ça-suffit, la boule de chair qui bouge quand tu lèves le bras pour dire : « Ça suffit! »

PSY. – Tu t’acceptais comme ça avant?

DIANE. – Je pense. En tout cas, je trouvais ça normal de prendre du poids, de changer de forme, comme tout le monde.

PSY. – Mais plus maintenant?

DIANE. – Non.

PSY. – À quoi c’est dû?

DIANE. – Je viens de me rendre compte que je l’ai un peu échappé.

PSY. – Échappé?

DIANE. – Comme dans laisser-aller.

PSY. – Penses-tu que le fait que Jacques a choisi une femme plus jeune peut jouer?

DIANE. – Beaucoup plus jeune.

PSY. – Oui, beaucoup plus jeune.

DIANE. – Bof… peut-être.

PSY. – Si Jacques s’était retrouvé avec une femme de cinquante ans qui aurait eu tes « défauts », appelons-les comme ça pour l’instant, penses-tu que tu serais aussi sévère avec toi?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   04 décembre 2018
Le cinéma, la littérature et la chick lit regorgent de ces scènes d'autoflagellation où une méchante maîtresse trop belle, trop jeune, toujours un peu conne, vient tenter, par des aveux aussi vrais que ses faux seins, d'obtenir le pardon de la femme abandonnée pour se laver la conscience et jouir enfin pleinement du beurre, de l'argent du beurre et du gars qui fait le beurre. Elle aurait sûrement souhaité que j'en vienne à reconnaître, en l'écoutant, que ce n'était pas sa faute, qu'ils avaient succombé à quelque chose de plus grand qu'eux qui les avait réunis dans une symbiose alchimique qui transcendait - entendre annulait - tous les serments du passé. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nath45nath45   28 juillet 2017
Cette femme-là va t’aider si tu t’aides, juste si tu t’aides, c’est pas une femme de ménage, sa job, c’est pas de te torcher l’intérieur pour te shiner l’ego, tu vas affronter tes pires démons pis ça va faire mal.
Commenter  J’apprécie          50
CielvariableCielvariable   04 décembre 2018
Moi, je voulais seulement vivre avec l’homme que j’aimais, avoir de lui des enfants qu’on élèverait et chérirait en s’épaulant de notre mieux, le plus longtemps possible. Je les aurais aimés autant, mes petits bâtards. Mon mari aussi, s’il n’avait été que mon chum. Peut-être même mieux, sans cette gaine du mariage qui m’a empêchée de voir que notre amour s’était effrité de l’intérieur.

Je me suis mariée parce que ma belle-famille trouvait mon amour trop simple. Avant cela, je n’avais jamais conçu la simplicité comme une tare. Elle sera bien servie dans son goût du complexe, la belle-famille, les divorces le sont toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Marie-Renée Lavoie (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Renée Lavoie
Découvrez Lj, le nouveau label de comédies romantiques qui vont faire pétiller vos lectures cet été ! Découvrez les deux premières parutions de Marie-Renée Lavoie et Anna Premoli, ils sont déjà disponibles !
Plus d'infos sur : https://www.jailupourelle.com/collections/lj.html
autres livres classés : autodérisionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15245 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre