AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Vercoquin Lenoir (Traducteur)Olivier Rolin (Auteur de la postface, du colophon, etc.)Laurent Parienty (Illustrateur)
ISBN : 2842051807
Éditeur : 1001 Nuits (01/11/1997)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
" Je tombai malade en route et passai dix jours allongé sous une tente, n'ayant rien de mieux à faire que de réfléchir à la guerre...
" C'est ainsi que Lawrence d'Arabie met en scène, en une phrase sèchement théâtrale, les débuts de son action à la tête de la révolte arabe. Balayant les conceptions coloniales et guerrières de la vieille Europe, T. E. Lawrence et le premier occidental à repenser et à pratiquer la guérilla sur le terrain de l'autre. Transformer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sarindar
  17 mai 2017
Comment définir et analyser la guerre de mouvement et de raid, et donc de harcèlement, et la guerre psychologique conduites pendant la Révolte arabe dirigée par les Hachémites contre les Turcs de 1916 à 1918 ?
T.E. Lawrence théorisa beaucoup pendant et surtout après guerre, mais pour faire oublier qu'il n'était pas le concepteur des opérations ni le donneur d'ordres, et que si sa perception des choses, son implication et son esprit d'initiative furent loin d'être négligeables et donnèrent de merveilleux résultats, il n'a finalement fait qu'improviser et a cherché à donner sens à tout cela, mais après coup.
Si Lawrence a bien mis en musique à sa façon la prise à revers du port d'Akaba, sur la mer Rouge, en juillet 1917, et s'il a réussi de beaux "coups" dans les attaques de train et les destructions de ponts et de tronçons de voie ferrées entre Médine et Damas pour gêner le trafic ferroviaire essentiel pour l'approvisionnement et le déplacement des troupes turques - et a échoué dans quelques-unes de ses entreprises -, il a surtout bénéficié avec les Arabes d'un facteur chance et des coups de boutoir portés aux Turcs par les généraux britanniques Archibald Murray et Edmund Allenby en Palestine et en Syrie, qui ont permis aux troupes chérifiennes, placées plus à l'est, de remonter vers le nord en parallèle.
De sorte qu'il faut lire les écrits de Lawrence avec recul et circonspection, et ne pas regarder les résultats obtenus par les Arabes, sur le terrain, comme le fruit de leur seule bravoure et de leur infaillibilité guerrière.
Une observation plus fouillée des faits militaires et des tactiques employées permet de se rendre compte que plusieurs choses ont joué ensemble, plus qu'une idée stratégique de haut vol (impression donnée par la relecture lawrencienne des événements), dont l'application se serait imposée comme seul adaptée aux circonstances. Il faut par exemple relativiser la notion de "guerre de course dans le désert". La "petite guerre" conduite par les Arabes le fut certes avec une économie de moyens et de pertes, mais elle ne fut pas organisée scientifiquement ; elle le fut au mieux, avec parfois de très beaux résultats la clé, et les résultats obtenus n'auraient certainement pas pu l'être sans le soutien financier (la "cavalerie de Saint-George") et l'appui logistique britannique et français. Ce qui n'enlève rien au courage et à l'audace des Arabes et de "Lawrence d'Arabie".

François Sarindar, auteur de : Lawrence d'Arabie. Thomas Edward, cet inconnu (2010)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          574
oberman71
  18 octobre 2012
T.E. Lawrence expose ses idées sur la guérilla et la stratégie qui a permis à la révolte arabe d'être victorieuse des Turcs. Il s'est efforcé de mettre en pratique le principe du maréchal de Saxe, selon lequel on peut gagner une guerre sans livrer bataille. Plus que la guerre frontale, telle qu'elle fut pratiquée pendant la première guerre mondiale, l'auteur privilégie le mouvement et l'utilisation de l'espace. La surprise et la rapidité de l'engagement permettent de pallier l'infériorité numérique et le manque de cohésion.
L'auteur est un remarquable théoricien et ses vues sont claires. A lire en complément des Sept Piliers de la Sagesse.
Commenter  J’apprécie          10
liberliger
  28 octobre 2012
Un court essai où T.E Lawrence développe l'essentiel de la stratégie employée contre les Turcs durant la guerre du Hedjaz. Où l'on découvre, un Lawrence d'Arabie pragmatique et féru de stratégie militaire.
Commenter  J’apprécie          40
UnKaPart
  25 juin 2019
Cet ouvrage sent bon le sable chaud. Pas sûr qu'on puisse en dire autant du manuscrit, vu que l'auteur souffrait de dysenterie carabinée.
Quarante pages au long desquelles Lawrence d'Arabie expose les tactiques de la guerre dans le désert pendant la révolte arabe contre les Ottomans entre 1916 et 1918. Au programme, l'usure, le mouvement, le terrain et l'espace comme principaux acteurs d'un affrontement asymétrique.
Court et dense, un petit bouquin pêchu qui ouvre la porte à d'autres lectures stratégiques, à commencer par les références citées dans le texte de Lawrence (Guibert, Maurice de Saxe, von Moltke, Clausewitz…).
Lien : https://unkapart.fr/regime-e..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
RusenRusen   08 septembre 2016
Nous ne nous soucions que rarement de ce que faisaient nos hommes mais accordions beaucoup d'attention à ce qu'ils pensaient. Pour nous, la diathétique comptait pour plus de la moitié dans l'art du commandement. Cet aspect était quelque peu négligé en Europe et confié à des étrangers à l’État-Major. En Orient, nous étions physiquement si faibles que nous ne pouvions laisser rouiller, inutilisée, l'armée métaphysique. Une province ne nous était acquise que lorsque nous avions appris aux civils qui y vivaient à mourir pour notre idéal de liberté. La présence ou l’absence de l'ennemi était finalement peu importante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LiliGalipetteLiliGalipette   25 décembre 2011
" Je tombai malade en route et passai dix jours allongé sous une tente, n'ayant rien de mieux à faire que de réfléchir à la guerre..."
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Thomas Edward Lawrence (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Edward Lawrence
La création artistique et La guerre .Intervenants : Camille Saint-Jacques, Pierre Buraglio, Alice Ferney, Florence de MèredieuCC-BY-NC-ND 2.01914-2014 : la Grande Guerre a cent ans. À l?occasion de la sortie aux éditions Autrement du coffret « Guerres et Révolutions », cette soirée pose un regard élargi, original et ambitieux sur cette période de notre histoire. de Léon Trotsky à Romain Rolland, de Thomas Edward Lawrence à Charles de Gaulle, autant de grands textes à redécouvrir, préfacés par des intellectuels et artistes contemporains tels que le critique d?art Philippe Dagen ou le metteur en scène Jean-Michel Ribes.
+ Lire la suite
autres livres classés : GuérillasVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
895 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre