AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur L'Amant de Lady Chatterley (266)

viou1108
viou1108   11 septembre 2016
Le ciel est tombé; il faut vivre malgré tout.
Commenter  J’apprécie          530
juliette2a
juliette2a   14 juillet 2013
Elles vivaient librement parmi les étudiants, elles discutaient philosophie, sociologie et art avec les hommes ; elles valaient bien les hommes ; elles valaient plus qu'eux puisqu'elles étaient femmes.
Commenter  J’apprécie          490
Yggdrasila
Yggdrasila   23 juin 2015
[...] on ne peut pas vivre sans argent. On a besoin d'en avoir suffisamment pour vivre et pour s'en tirer... même pour être libre de penser, il faut en avoir assez, sinon ton ventre te l'interdit.
Commenter  J’apprécie          480
Jooh
Jooh   13 août 2013
Il n'y avait qu'une seule classe de nos jours: les gens d'argent. On ne différait que par la quantité d'argent qu'on avait ou dont on avait besoin.
Commenter  J’apprécie          430
araucaria
araucaria   20 octobre 2016
Je ne vois pas en quoi je fais plus de mal à une femme en couchant avec elle qu'en dansant avec elle, ou même en lui parlant de la pluie et du beau temps. C'est simplement un échange de sensations au lieu d'un échange d'idées. Alors, pourquoi pas?
Commenter  J’apprécie          390
Nastasia-B
Nastasia-B   16 septembre 2012
Elle avait épousé Clifford Chatterley en 1917, pendant une permission d'un mois qu'il avait passée en Angleterre. Ils avaient eu un mois de lune de miel, après quoi il était reparti pour le front des Flandres. Et six mois plus tard, il était ramené en Angleterre plus ou moins en morceaux. (...) Il avait une merveilleuse emprise sur la vie.Il ne mourut pas; ses débris semblèrent se rejoindre. Il resta deux ans entre les mains des médecins. Puis on le déclara guéri, et on le renvoya à la vie avec la moitié inférieure de son corps, à partir des hanches, paralysées pour toujours.
Commenter  J’apprécie          350
palamede
palamede   01 juillet 2016
Quels menteurs, les poètes, et tous les autres ! Ils vous font croire qu'on a besoin de sentiment, quand, au contraire, ce dont on a suprêmement besoin, c'est de cette sensualité perçante, consumante, peut-être horrible.
Commenter  J’apprécie          330
palamede
palamede   27 juin 2016
C'est la manière dont notre sympathie se répand, ou se retire, qui, réellement, détermine nos vies. Et de là l'immense importance du roman, s'il est bien employé. Il peut canaliser le flot de notre sympathie vers de nouveaux endroits et le retirer des choses devenues caduques. Ainsi le roman, bien employé, peut révéler les endroits les plus secrets de la vie.
Commenter  J’apprécie          320
Gwen21
Gwen21   24 août 2018
- Tous les hommes sont des bébés, quand on va au fond d’eux-mêmes. J’ai soigné les plus terribles durs à cuire qui soient jamais descendus dans la mine de Tavershall. Mais que quelque chose n’aille pas, qu’ils aient besoin de vos soins, et ils deviennent des bébés, rien que de grands bébés. Oh ! tous les hommes sont les mêmes !
Commenter  J’apprécie          300
viou1108
viou1108   03 octobre 2016
Ah! Dieu, quelle chose rare qu'un homme! Ce sont tous des chiens qui trottent et reniflent et copulent. Avoir trouvé un homme qui n'avait pas peur, qui n'avait pas honte!
Commenter  J’apprécie          290




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox






    Quiz Voir plus

    L'amant de Lady Chatterley - D. H. Lawrence

    En quelle année est paru ce roman ?

    1918
    1928
    1948
    1968

    10 questions
    8 lecteurs ont répondu
    Thème : L'Amant de Lady Chatterley de D.H. LawrenceCréer un quiz sur ce livre