AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les Sept Piliers de la sagesse - Intégrale (13)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Foxfire
  10 mai 2016
J'avais une dizaine d'années lorsque j'ai vu le film de David Lean. Autant vous dire que je n'avais rien compris. M'étaient restés en mémoire les yeux brillants de Peter O'Toole et les images sublimes du désert traversé par des hommes juchés sur des chameaux. Depuis, je m'étais souvent demandée comment un officier anglais avait pu se retrouver à combattre dans le désert aux côtés des arabes dans une guerre dont j'ignorais tout. Bien entendu, les cours d'Histoire du collège et du lycée n'ont jamais répondu à mes questionnements. Il est d'ailleurs fort dommage que cet aspect de la 1ère Guerre Mondiale ne soit jamais abordé. Tout au plus nous dit-on que l'Empire Ottoman était allié de l'Allemagne et qu'il y eut des combats dans cette région. Contre qui ? Pourquoi ? Quelles conséquences ? L'école ne nous l'apprend pas et reste centrée sur le théâtre européen. Outre le fait qu'omettre cet aspect du conflit donne une vision tronquée, étriquée des faits, je pense qu'il y aurait là matière à intéresser nombre d'élèves. le côté exotique pourrait apporter un peu de fraîcheur, un parfum d'aventure qui ferait un contrepoint du côté pesant de la guerre des tranchées. Je clos ici cette petite digression sur les lacunes de l'enseignement de l'Histoire pour en venir au récit de Lawrence.

Plus de 25 ans après mon visionnage du "Lawrence d'Arabie" de Lean (que j'ai maintenant très envie de revoir), me voici donc enfin à lire le récit de Thomas Edward Lawrence lui-même. Comme j'ai eu tort d'attendre si longtemps !

En premier lieu, lire "les 7 piliers de la sagesse" ce sera pour beaucoup de lecteurs (dont je fais partie) l'occasion d'apprendre beaucoup sur cet aspect finalement méconnu de la 1ère Guerre Mondiale. La description des différentes ethnies permet également de prendre la mesure de la complexité et de la diversité de la région à l'allure, déjà, de poudrière.

Ce côté très descriptif du récit ne doit pas laisser penser que l'oeuvre en question se résume à un déroulé factuel d'événements. "Les 7 piliers de la sagesse" se lit bien plus comme un roman que comme un document. Non pas tant du fait des libertés qu'on pressent prises par son auteur mais bien par le souffle épique qui irrigue le récit. Lawrence raconte cette révolte arabe comme un roman. Un large lectorat devrait y trouver son compte. Les amateurs de récits militaires seront comblés ; combats, stratégies, sabotages, actes de bravoure sont au programme. Les amoureux de romans d'aventure seront aux anges. le décor parfaitement dépeint par Lawrence a tout pour enflammer l'imaginaire et grâce à son récit au coeur de l'action , on partage la vie des bédouins, des éprouvantes traversées du désert aux pauses dans les oasis en s'offrant quelques passages dans les opulentes grandes villes comme Damas ou Beyrouth. Les férus d'Histoire auront quant à eux le plaisir de suivre dans le détail le déroulé des événements.

"Les 7 piliers..." étant un récit autobiographique, il n'évite bien sûr pas un aspect factuel parfois un peu répétitif. Et il y a bien quelques longueurs. Mais ces petits bémols ne viennent pas entacher le plaisir de lecture.

La plus grande qualité de l'ouvrage reste la plume de son auteur. Lawrence a un grand talent de conteur. Les descriptions des paysages sont magnifiques. Il transcrit parfaitement le côté grandiose des lieux. Lawrence sait aussi parfaitement décrire ses états d'âme, ses pensées intimes. Les passages d'action sont menés tambour battant. Quant aux différents protagonistes, ils sont superbement dépeints. Je ne sais pas dans quel mesure, Lawrence s'est arrangé avec la réalité pour recréer ces grandes figures mais le résultat est splendide. Les caractères sont finement dessinées, on va détester certains personnages, en adorer d'autres. L'acte de bravoure de Tallal m'a donné la chair de poule, nul doute qu'il restera dans ma mémoire.

Cette lecture passionnante ajoute encore à l'aura de mystère qui entoure Lawrence et donne envie d'en savoir plus sur lui. Quel a été son parcours avant cette guerre ? Qu'a-t-il fait ensuite ?
Et surtout, lire "les 7 piliers de la sagesse" fait regretter que Lawrence n'ait pas écrit de fictions. Avec sa qualité d'écriture, tant dans les descriptions que dans les émotions, il aurait fait un romancier merveilleux.

Challenge Multi-Défis 2016 - 26 (un livre de plus de 700 pages)
Challenge Pavés 2016 - 7
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4514
liberliger
  18 novembre 2012
Pourquoi lire les 7 piliers, alors que David Lean en a tiré un film inoubliable multi-oscarisé avec l'inoubliable regard bleu azur de Peter O'Toole ? Tout simplement parce qu'il s'agit d'un chef-d'oeuvre de la littérature et qu'un film aussi bien fait soit-il ne peut jamais rendre parfaitement tous les aspects d'un chef-d'oeuvre, et les 7 piliers n'échappent pas à la règle. Plus ennuyeux, il peut aussi la biaiser, et ici encore, c'est le cas.
Le Lawrence d'Arabie des 7 piliers n'est pas uniquement cet européen quelque peu exalté qui une fois la victoire arrivée sera trahi par ses supérieurs. Quand on lit Lawrence, transparaît aussi et inévitablement le vrai Lawrence : un soldat britannique (il finira colonel) aux ordres, pétri de préjugés européen et britannique (ah les pages où percent une franche francophobie !) auquel ses supérieurs ont confié une mission. Lawrence n'est pas un naïf qui a été trahi par les siens. Dès le départ, il a compris qu'il n'est qu'un pion dans une partie d'échecs (un Great Game au Proche-Orient) et que tout cela finira dans des conciliabules de ministères sur les bords de la Seine et de la Tamise. Mais pour autant c'est un pion qui ne renonce pas, qui cherche à infléchir le cours du jeu, qui se rebelle, qui tente d'infléchir le destin, son destin et celui des Arabes, dans une région où la soumission (c'est le sens original du mot islam d'ailleurs) est la règle : soumission au désert bien sûr, mais aussi soumission à la tribu, aux coutumes, à la mort.
Là où le film évoque l'immensité du désert, sa lumière, la fièvre des batailles, le livre lui évoque la réflexion humaine qui accompagna cette authentique épopée. A lire absolument, et vous regarderez le film d'un autre oeil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
ElGatoMalo
  04 juin 2017
A l'occasion d'une recherches sur les arts libéraux, je suis tombé sur une possible interprétation du titre de ce livre que je trouve curieuse mais fort probable et dont j'aimerais garder une trace avant de l'oublier. Les sept piliers de la sagesse ne seraient pas autre chose que les sept arts libéraux enseignés dans les universités du moyen-âge : "La Grammaire [qui] parle, la Dialectique [qui] enseigne, la Rhétorique [qui] colore les mots, La Musique [qui] chante, l'Arithmétique [qui] compte, la Géométrie [qui] pèse, l'Astronomie [qui] s'occupe des astres (Gramm loquitur, Dia verba docet, Rhet verba colorat, Mus canit, Ar numerat, Geo ponderat, Ast colit astra. )."

Et (, pour l'instant,) c'est tout ce que j'ai à dire sur ce livre qui fait partie des huit cents ouvrages qui, avec une infinie patience, attendent d'être lus sur les rayons de ma bibliothèque .
Commenter  J’apprécie          224
ay_guadalquivir
  28 juillet 2011
L'évocation de certains livres me ramène à des moments de vie. C'est le cas des Sept piliers de la sagesse. Un livre aisé à mettre en image, par l'incarnation qu'en fit Peter O'Toole. Mais aussi un livre qui se nourrit des paysages que l'on traverse. Dans un horizon de sable, les sept piliers s'embrasent, et deviennent le livre de voyage absolu. L'épopée est extraordinaire, le souffle est épique, la traversée est grandiose, de ce monde qui change. A la croisée de la vision coloniale de l'empire britannique et du nationalisme arabe de Nasser, aux balbutiements de la conscience politique dans un monde en guerre, ce texte magnifique nous parle aussi du monde présent, alors que les tribus de Libye s'agitent, que la Syrie s'ébranle.
Commenter  J’apprécie          180
akhesa
  15 avril 2014
Le colonel T.E.Lawrence était-il un agent secret mythomane et doue pour les lettres?Ou bien un chef de guerre,l'inventeur inspire de la guerilla?Sa transformation en bedouin fut-elle autre chose qu'un travestissement?Ou en était-il de son homosexualite?Le mythe de Lawrence tient a une existence et une personnalite hors du commun.Mais il ne serait rien sans cette autobiographie fascinante,ou se melent recits d'aventure,analyses politiques et réflexions philosophiques.
Un grand moment de littérature anglaise
Commenter  J’apprécie          161
Bernard-BlaisePosso
  29 août 2015
Un très grand livre, sec, pensif, un voyage intérieur qui approche par moments une sorte de "folie", qui évoque l'homme ordinaire dans une somme de circonstances qui, elles, sont extraordinaires. David Lean aidé du dramaturge Robert Bolt ont magnifié encore le récit en l'épurant, en le mutant (au grand dam des héritiers de T E Lawrence) en superbe épopée intimiste et lyrique. Depuis le film, l'engouement pour le livre n'a cessé de grandir.
Commenter  J’apprécie          80
lerital31
  25 juin 2014
Les sept piliers de la sagesse décrit les aventures d'un agent britannique pendant la 1ère guerre mondiale. Sa mission: fédérer et pousser la révolte des peuples arabes afin d'assister l'Angleterre et la France sur le front du Moyen-Orient face à l'Empire ottoman déliquescent. L'agent Lawrence nous raconte donc son quotidien et l'évolution de sa mission.
Les aspects "ethnologique" et humain de son aventure sont très intéressant, l'aspect historique également pour découvrir l'essence tribale de cette région du monde qui permet d'éclairer sous un jour différent l'actualité dans cette partie du monde. Par contre, j'avoue avoir eu du mal à me plonger dans ce livre car l'aspect stratégique, le descriptif de l'évolution de la guérilla sur les différents fronts et le détails des engagements de toutes les tribus et de leurs allégeances m'ont paru alourdir le récit. En résumé j'aurais mis 4 étoiles au même livre mais condensé sur 450 pages au lieu de 750.
Commenter  J’apprécie          70
Uzbek
  20 juillet 2011
Dieu que j'ai eu du mal à entrer dans ce livre - en même temps, j'étais môme, c'était difficile et pas du tout habituel.

Du coup, il a fallu que j'aille m'enchantant de Lawrence d'Arabie pour y revenir - et pour une fois, j'admets, le cinéma servit la Littérature. On entre dans Lawrence comme on entre dans le Désert, et on est ébloui comme on peut l'être au matin quand le soleil caresse encore l'immensité fabuleuse des dunes rose-orange
Commenter  J’apprécie          60
Chasto
  13 février 2017
De Londres à Damas et Jérusalem, les caractères s'affirment et s'affrontent.

Les réalités d'instants surgissent et se confrontent à la philosophie de l'Homme.

Vouloir faire sans défaire, partir sans départir les uns et les autres, tel est le combat rendu.

Ecriture des pages d'histoire d'un peuple aux diversités aussi riches que diverses.

A savoir écouter, les coeurs se rassemblent et les idées se font communes.

Traversée d'épopées à découvrir sans modération.
Commenter  J’apprécie          50
Labandedesayacks
  08 avril 2019
Voilà j'y suis et je suis pas déçu, c'est une œuvre exceptionnelle même si j'ai appris que c'était une version remaniée que j'ai lu (celle de 1936), et que les originaux des 7 piliers au nombre de 8 différent de cette version.
Mais c'est le livre de ma vie, et je vais pas mégotter.
Je devais avoir 12 ou 13 ans et mon père me laisse un après midi dans un cinéma avignonnais du nom de Roxy, on y projetait Lawrence d'Arabie...et la le choc visuel, d'abord le désert, Peter o Toole habité, l'histoire épique, l'aventure et je suis tout simplement transporte par cette épopée fabuleuse de cet homme.
À partir de la je n'ai eu de cesse de comprendre qui était Lawrence d'Arabie et de lire de nombreux ouvrages, j'étais fasciné par ce personnage d'aventure et de mystères, d'ailleurs pour moi il était l'aventure !
Ce livre à été longtemps ma madeleine de Proust et aujourd'hui j'ai le temps de m'y consacrer et je ne suis pas déçu !
Je suis à la 200éme page, et oui Thomas Edward est un magnifique écrivain et conteur, sa description des paysages du désert et à la fois poétiques et on croit les voir au fil du récit, le récit est dense et parfois on s'y perd un peu mais qu'importe, on sent le souffle de la révolte et l'âme de celui qui est entrain de devenir le prince d'Arabie...on découvre l'intelligence, la patience et la connaissance parfaite de Lawrence pour le peuple arabe tant sa diversité est fascinante ! On decouvre la multiplicité de ce peuple si mystérieux et incompris par nous occidentaux !
À ce moment du récit, on découvre que T.E n'a pas de règle pour dérouler son histoire, il le fait à l'instinct et on est au coeur de l'action...et quand on voit les allers retours de T.E dans le Hedjaz, on voit qu'il ne ménage pas sa peine et que c'est un être hors du commun ! Et il fallait l'être pour naviguer à ce moment là dans les méandres politiquo-guerriers de cet endroit, et T.E nous decrit cela à merveille !
À suivre...Voilà j'ai fini, j'ai mis 3 semaines pour le lire (814 pages quand même), c'est vraiment un livre merveilleux, et on se rend vraiment compte de l'aventure extraordinaire d'un être hors du temps et qui sera pour moi toujours l'aventurier ultime.
On découvre aussi la face sombre et cachée de Lawrence, son désarroi, sa solitude, son masochisme et sa souffrance aux décisions qu'il doit prendre, tirailler entre son pays et les arabes qui lui vouent une confiance sans limite.
Destin tragique d'un homme à la recherche de sens et de lui-même et si ce n'était pas le chemin de chacun ?
Thomas Edward Lawrence s'efface derrière Lawrence d'Arabie pour toujours et toujours...Je recommande cet œuvre fantastique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1679 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre