AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Régis Boyer (Traducteur)
ISBN : 221363260X
Éditeur : Fayard (21/01/2009)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Au début du XXe siècle. le jeune Alfgrimur vit à Brekkukot, une ferme de tourbe située à la périphérie de Reykjavik, alors simple bourgade, chez le vieux couple qui l'a recueilli et qu'il considère comme ses grands-parents. Il y côtoie une bande délurée d'excentriques et de philosophes qui trouvent refuge dans le simple respect d'autrui, conformément à l'éthique des habitants de Brekkuk... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
5Arabella
  22 juillet 2016
Le personnage principal du roman (narrateur) est le jeune Alfgrimur, abandonné par sa mère juste après sa naissance, il vit chez ceux qu'il appelle ses grands-parents. Ce couple a fait de sa maison une sorte de refuge pour différents personnages excentriques et plus ou moins sans domicile fixe. Alfgrimur aimerait devenir pêcheur, comme son grand-père, mais celui souhaite qu'il fasse des études, dans lesquelles son protégé réussi plutôt bien. Mais sa route croise celle Gardar Holm, le neveu de sa grand-mère, considéré comme une gloire nationale grâce à une carrière internationale dans le chant. Et cette rencontre marquera durablement l'adolescent.
Qu'il est difficile de parler d'un livre que l'on a énormément aimé. D'autant s'il est complexe et original. Cela commence comme une sorte de résurgence de roman picaresque, avec une galerie de personnages très pittoresques et un peu ridicules, mais en même temps attachants. Avec un humour très particulier, pas forcément réaliste mais par moments très drôle (l'histoire de la vache et de la Bible par exemple).
Et puis sans qu'on y prenne garde, une émotion et une gravité s'installent, qui font qu'on se retrouve dans un roman d'apprentissage. Assez cruel au demeurant, mais plein de tendresse aussi. Mais avec toujours cette mise à distance, le refus d'un sentimentalisme dans lequel on prend plaisir à souffrir, un humour parfois féroce, parfois juste nécessaire. Que Laxness est allé chercher forcément dans les anciens textes islandais, il y a vraiment une filiation, mais en même temps il est complètement à lui aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          45
ivredelivres
  18 février 2010
Une incursion dans la littérature islandaise, je vous emmène à Brekkukot une vieille ferme au sud du pays. le héros et narrateur Alfgrimur est un enfant abandonné, recueilli par un couple qu'il considère comme ses grands-parents.
Il mène une vie libre et pleine de fantaisie, la ferme abrite tous les laissés pour compte de la région, et Alfgrimur partage un grenier avec un philosophe pour le moins excentrique.
Les grands-parents, qui ne sont d'ailleurs pas mari et femme, accueillent toute personne de passage y compris ceux qui cherchent un coin pour mourir.
Ils enseignent à Alfgrimur l'amour du prochain et le respect de l'autre et les coutumes du temps. Alfgrimur apprend à lire dans la bible et un jour bien triste il lui faut partir à l'école apprendre le latin.
Quand il pense à l'avenir Alfgrimur se voit pêcheur comme son grand-père, un noble métier selon lui, d'ailleurs « on pouvait entendre les gens affirmer que le poisson de Björn de Brekkukot avait meilleur goût que tout autre. »
Le deuxième personnage de ce roman c'est Gardar Hólm un chanteur d'opéra de notoriété mondiale, il fait forte impression à Alfgrimur qui aime lui aussi le chant, en particulier le chant des enterrements. Gardar c'est l'inconnu, celui qui est parti à l'étranger, il représente à la fois le rêve et le danger.
Quel choix fera Alfgrimur, la pêche ou le chant ?
C'est un roman superbe où se côtoient le merveilleux des légendes islandaises, la tragédie et le comique de toute existence.
L'auteur parsème le roman d' anecdotes de la vie islandaise au début du siècle parfois pour en rire et parfois pour les regretter, j'ai particulièrement aimé la coutume de passer les annonces publicitaires en vers dans les journaux et les lois sur les fils barbelés.
Il y a une grande finesse dans ce récit et beaucoup d'humour. La traduction de Régis Boyer est pour beaucoup dans le plaisir de lecture car il sait rendre le style particulier de Halldor Laxness.
Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
vallalectrice
  26 mars 2017
Acheté en Islande, même. Un livre en français....Je n'ai pas pu résister. Mais il est resté sur mes étagères, faute de temps, dans ma PAL comme on dit. Un jour certainement je l'ouvrirais.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : littérature islandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
104 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre