AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732451460
Éditeur : Editions de la Martinière (06/09/2012)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 9 notes)
Résumé :
"Cette fois-ci, c'est sûr, je vais mourir. Allongé dans ma baignoire, les pieds attachés avec ma ceinture, agrippé à mon sèche-cheveux. J'en ai pourtant connu des dépressions. Des flambées d'exaltation, aussi. Depuis l'adolescence, m'envoler vers des sommets d'euphorie pour mieux m'écraser au fond de gouffres de léthargie, ça a été le tempo de ma vie de maniaco-dépressif, ou de malade "bipolaire", comme on nous désigne désormais..."
Ainsi commence le récit ha... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Thalyssa
  13 novembre 2012
Les premières phrases de ce témoignage tirent la sonnette d'alarme et laissent présager le pire. Pourtant, quelques lignes plus tard, on découvre une toute autre vérité. En trois paragraphes, Yann Layma nous livre toute l'intensité du livre à venir, ce tiraillement entre une maladie psy handicapante et une envie de vivre pleinement tout simplement admirable.
Chaque chapitre commence par des tirages en double-page, issus du travail de photojournaliste de l'auteur, et même en noir et blanc, on sent l'âme créative qui se cache derrière ces instants capturés aux quatre coins du monde. le récit en lui-même peut paraître décousu : Yann Layma enchaîne flashbacks et transgressions, mais tout ceci ne gêne en rien la découverte de son tumultueux passé et ne fait au contraire que renforcer ce côté « tribulations » et « marin pris dans la tempête ». On suit les cheminements de pensée d'un homme qui s'est battu contre vents et marées, pendant des décennies, contre une maladie qui était bien plus tabou qu'elle ne l'est pourtant encore aujourd'hui. On découvre avec lui les avancées médicales, la progression dans la prise en charge, les informations enfin partagées sur ce fléau qu'est la bipolarité.
Yann Layma oscille toujours entre deux points : dépression et exaltation, léthargie et projets grandiloquents, vie parisienne et exil en Chine,... Il va des plus belles réussites en plus cuisants échecs mais à chaque fois, il parvient à se relever, et c'est même à travers ce parcours chaotique qu'il prendra conscience de son état et apprendra à en tirer les bonnes leçons.
Après une enfance très riche entourée de parents aimants, l'auteur se lance à l'assaut de la Chine qu'il nous fait découvrir à sa façon, au gré de ses pérégrinations intérieures, de ses humeurs, de ses amis, de ses contrats. Il vit sur des montagnes russes, capable du meilleur comme du pire, et on ne sait jamais comment telle ou telle aventure va se terminer tant il est imprévisible dans ses comportements et dans ses réactions. Mais dès le début, on sent le caractère d'un grand homme. Bien qu'instable, il ne perd jamais totalement espoir et semble décider à en découdre jusqu'au bout sans verser dans le misérabilisme : il expose les grandes étapes qui ont jalonné son parcours, parfois avec humour, parfois avec remords et regrets, parfois aussi avec colère ou amertume... Mais il parvient toujours à donner cette impression d'une incroyable force de caractère en dépit de tout, et cette volonté inébranlable d'informer au mieux sans s'auto-apitoyer ou rentrer dans des détails trop glauques.
J'avais hésité à cocher la case de ce titre en tentant ma chance lors de la Masse Critique d'octobre, j'avais justement peur de tomber sur une lecture trop « lourde », trop « trash », sachant que je suis bien trop sensible à ce genre de choses… mais Yann Layma a su, selon moi, trouver le juste équilibre.
Ses tribulations ont parfois influencé les stades de sa maladie, et vice-versa : ses humeurs ont souvent influencé ses projets, ses choix de destination. Il vit au sein d'une continuelle tempête mais tient bon même si malheureusement, l'envie de baisser les bras se fait parfois ressentir. de ses frasques en Chine, il revient finalement en France où il apprend à comprendre ce dont il souffre, où il trouvera un soulagement évident de pouvoir enfin mettre un mot sur ses maux. Il découvre les galères des hospitalisations, des traitements aux effets secondaires conséquents, mais aussi la difficulté de dialoguer avec son entourage sur le mal qui le ronge. Il jongle entre ceux qui restent à ses côtés pour le soutenir au mieux et ceux qui préfèrent prendre de la distance. Les maladies psy ont toujours tendance à effrayer, souvent par manque d'informations, mais Yann Layma ne lâche pas l'affaire. Il va tout essayer et en ressortir grandi, il prendra petit à petit du recul face à certaines situations. Et on ne peut s'empêcher de comparer son destin à celui de Pierre, son ami de toujours. Ils ont géré la maladie chacun à leur façon et leurs chemins ont trouvé une toute autre issue.
Je suis sincèrement bluffée de voir tout ce que cet homme a su entreprendre dans la vie malgré un diagnostic plus que tardif et des facteurs aggravants. C'est un bel exemple pour tous les malades psy, une bouffée d'espoir pour ceux qui, comme lui, doivent chevaucher la tempête au quotidien. Ce livre m'a réellement apporté quelque chose, il m'a ouvert les yeux, m'a fait prendre conscience de certains points,...
Une belle leçon de vie à faire découvrir aux personnes souffrant de troubles de l'humeur, à leur entourage... ainsi qu'au reste de la société - pour une meilleure acceptation et compréhension de ce handicap encore méconnu ou trop souvent victime de vieux clichés.
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Amethyst
  16 octobre 2012
Étant étudiante en psychologie, ce livre attisait ma curiosité. Avoir le point de vue du malade me semblait vraiment intéressant.
Pour ceux qui l'ignore, la bipolarité est une maladie mentale caractérisée par des troubles de l'humeur. Ceux qui en souffrent connaissent des états d'exaltation intense, d'euphorie suivit d'une descente dans la mélancolie, une dépression sévère.
Dans cet ouvrage Yann Layma se livre véritablement à nous. Pour nous plonger dans l'existence chaotique d'un bipolaire, il n'hésite pas à nous confier des détails de sa vie privée. En effet, rien ne nous est dissimulé.
Au fil des pages, il nous décrit les différentes phases maniaques (d'euphorie) et de dépression qu'il a connu, chacune plus ou moins violentes. le récit ne suit pas toujours l'ordre chronologique. L'auteur revient en effet sur son passé, se remémore ses souvenirs d'enfance où des signes de la maladie existaient déjà. Ce retour sur ses jeunes années nous permet de mieux comprendre le présent et sa maladie.
On se rend compte alors que ses crises sont souvent associées à des événements majeur de sa vie.
Yann Layma a eu un destin hors du commun, sans doute un peu grâce à sa maladie. En effet, nombre d'artistes célèbres soufrés de bipolarité. Celle-ci serait source de créativité et de confiance en soi. Ce livre est alors similaire à un roman tant la vie de l'auteur est passionnante. Photographe de métier, il a voyagé de par le monde avec une affection particulière pour la Chine. Il a eu la chance de photographier ce que nul autre n'avait fait avant lui, sa bipolarité le poussant toujours plus à se dépasser.
Certains de ses clichés illustrent parfaitement l'ouvrage. Ils expriment son état émotionnelle au moment du récit et nous présentent aussi les régions du monde qu'il a eu la chance de parcourir.
Complétement captivé, on suit les aventures de l'auteur dans ses voyages. Les péripéties sont nombreuses et donc on ne s'ennuie pas.
Pour ne rien gâcher, ce livre est très bien écrit et composé. Il se lit très facilement et s'adresse à tous.
Les photographie constituent un plus très appréciable.
Ce livre m'a appris énormément de choses sur cette maladie. Par exemple, pour moi, elle était d'origine psychologique alors que l'auteur nous apprend qu'elle est chimique. C'est un livre vraiment enrichissant, intéressant qui permet de découvrir et de mieux comprendre une maladie méconnue et ignorée, malgré la vulgarisation récente du mot bipolaire, et de comprendre ses conséquences dans la vie quotidienne.
Cet ouvrage aidera surement également les personnes souffrant de ce trouble, leur donnera du courage. Ils se reconnaitront à travers le combat de l'auteur. Ils se sentiront compris et heureux d'apprendre que l'on peut s'en sortir quand on souffre de bipolarité. Voila un livre que j'ai beaucoup aimé et que je ne peux que conseiller à tous. Je regrette que les maladies mentales soient aussi méconnues, la connaissance permettrait de détecter les troubles et de prendre en charge plus vite les patients...
Lien : http://amethyst61.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
andras
  27 janvier 2016
Yann Layma est un photographe professionnel et grand reporter. Son terrain de prédilection est la Chine où il a réalisé de nombreux reportages. Il raconte dans ce livre comment il a vécu pendant des années avec la maladie bipolaire (qu'on appelait autrefois maladie maniaco-depressive ou maniaco-depression), qui provoque chez le patient des alternances de phases d'exaltation voire de délire et des phases dépressives. Il montre son cheminement difficile et douloureux jusqu'à trouver enfin un traitement qui permette de redonner un cours normal à sa vie. Atteint moi-même de cette maladie et ayant mis moi aussi une dizaine d'années avant d'en trouver le remède, j'ai été particulièrement sensible à ce témoignage par ailleurs très bien écrit, parfois très drôle (car cette maladie nous pousse à commettre des actes parfois très étranges) et jamais ennuyeux.
Commenter  J’apprécie          40
gimenorosy
  28 octobre 2012
Je viens de terminer ce livre. Il m'a été offert par les Editions de la Martinière dans le cadre de Masse Critique. Je l'avais coché parmi une quinzaine de livres car la maladie bipolaire m'intéresse beaucoup. Il y a dans mon entourage une personne qui en présente quelques symptômes mais qui n'a pas été diagnostiquée. le vécu de Yann Layma est terrifiant, mais comme il le dit lui-même il a de la chance. D'avoir des parents présents et aimants même si son père est dans le déni de sa maladie, des amis, un travail qu'il peut exercer en toute indépendance et qui est en même temps une passion, de l'argent aussi.
Cet ouvrage peut se lire comme un ouvrage de vulgarisation sur la maladie bipolaire mais aussi comme un roman, car la vie de Yann Layma est un véritable roman. J'avoue que je n'en avais jamais entendu parler avant de lire ce livre. Je ne suis férue ni de photographie ni de la Chine donc il n'y avait aucune chance que je le connaisse. En revanche pendant la lecture du livre, j'ai eu la curiosité d'aller sur son site : http://www.yannlayma.com/ ou j'ai eu la surprise de constater que dans sa biographie il n'est nullement question de sa maladie.
Même si ce n'est pas de la grande littérature ce livre m'a plu et je le conseille à tout le monde car il y aurait en France autour d'un million de personnes souffrant de trouble bipolaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
l-opulence-de-la-nuit
  10 juillet 2017
Ce livre est d'une grande justesse pour tous les bipolaires. Attention toutefois pour ceux qui sont peu curieux de cette maladie, certes l'on voyage en Chine mais il faut savoir que la maladie est très présente dans ce livre.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   10 juillet 2017
Je crois aussi que j'étais comme tous les bipolaires déprimés. Nous cherchons tous, par n'importe quel moyen - les drogues, l'alcool ou les arts -, à vivre suffisamment longtemps pour connaître encore une fois, au moins une fois, cette période d'euphorie, d'audace créative et d'accélération des idées qui précède les phases maniaques. Les médecins l'appellent l'hypomanie ou "phase magique de créativité". Moi je l'appellerai plus volontiers Nirvana.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   10 juillet 2017
Quand on est dépressif, on sait qu'on est pas de bonne compagnie et on hésite à imposer sa présence, sa souffrance et ses larmes à ses proches.
Commenter  J’apprécie          10
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   10 juillet 2017
Au lieu de quoi, il m'avait menti avec une désinvolture qui m'a profondément blessé, comme c'est souvent le cas chez les maniaco-dépressifs qui ont une sensibilité à fleur de peau.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : bipolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Yann Layma (2) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
109 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre