AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782737348914
288 pages
Éditeur : Editions Ouest-France (18/01/2011)

Note moyenne : 2.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Si les châteaux de la Loire constituent un patrimoine artistique exceptionnel lié aux souvenirs et rêves de l'enfance, ils sont loin de représenter le monde magnifique et magique des contes de fées habité par des reines et des rois enjoués, entourés de châtelaines ravissantes, de princes charmants et d'amis courtois. Certes, ces somptueuses demeures séculaires - Chambord, Chenonceau, Amboise, Azay-le-Rideau, Cheverny, Montsoreau... - ont accueilli des personnages hi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
lechristophe
  11 juillet 2016
Une couverture : le château de Chambord avec des fantômes. Un titre : Contes et légendes des châteaux de la Loire. On se dit qu'on va lire près de trois cents pages de récits fantastiques se déroulant dans les châteaux de la Loire. Ooooh ! Affreuse déception. Nous nous trouvons en fait devant soixante-cinq anecdotes (que dis-je, anecdoticules pour créer un néologisme) de quatre-cinq pages chacune relatant un fait historique ayant eu lieu dans un château, manoir, maison bourgeoise du Val de Loire.
Pour compliquer la lecture, l'auteure a choisi d'écrire dans un style exagérément ampoulé. Premièrement, elle emploie à dessein des mots de vieux français. Certains sont compréhensibles comme "icelui", "icelle", "oncques"... mais d'autres nécessitent une recherche pour en découvrir la définition puisqu'elle ne les fournit malheureusement pas. Voici donc la signification des trois termes qu'elle utilise le plus : un "pourpris" est un lieu clos d'un mur d'enceinte, "maishui" signifie à présent, aujourd'hui et "ains" mais, plutôt ou auparavant.
Ensuite, pour vous faire comprendre le style particulier de l'auteure je vais vous retranscrire deux de ses phrases : "Elle tisse sa toile, ténue, tendre, tenace."(une allitération), "ses ennemis héréditaires, séculaires, sanguinaires" (un homéotéleute). Ces figures de style alourdissent la lecture (et énervent le lecteur !) parce que chaque page en compte une dizaine. On a surtout l'impression que le style est là pour faire "gonfler" l'anecdote afin qu'elle atteigne au moins ses quatre pages !
En résumé, fuyez cet ouvrage sans même l'ouvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
eowyntara
  25 octobre 2016
Histoire de prolonger les vacances, je me suis lancée dans la lecture de ses contes et légendes. Malheureusement, les deux premiers récits (de quelques pages à peine) ne me passionnent pas : la naissance de la Loire s'inspire de la mythologie grecque quant à Chamerolles, le château n'est qu'un prétexte pour parler de parfum.
A partir du récit suivant, j'ai commencé à apprécier certaines anecdotes même si souvent les châteaux ne sont que des prétextes pour parler d'autres choses. J'ai quand même appris des choses comme le mystère entourant la mort d'Agnès Sorel par exemple. Il y a très peu de récits qui peuvent réellement être qualifiés de « contes et légendes » et c'est un peu dommage.
Détail étrange et un peu embêtant, l'auteure utilise des mots anciens comme icelui, maishuis… et il faut parfois chercher la signification du mot pour comprendre la phrase. J'ai trouvé ce langage totalement inutile car il n'apporte rien aux récits.
Commenter  J’apprécie          10
cyan
  22 janvier 2016
Les histoires racontées ici sont parfois décousues, parfois n'ont aucun rapport avec une quelconque légende et, surtout pâtissent du style de l'auteure. Car Nicole Lazzarini abuse des mots « anciens » et nous inonde d'icelles, icelui, ains et autres onc. Sans parler de tous les termes d'époque qui sont censés préciser le propos mais ne sont pas expliqués et laissent donc le lecteur perplexe (c'est quoi un pourpris?). Une lecture décevante.
Commenter  J’apprécie          20
talou61
  02 septembre 2016
J'ai acheté ce livre dans la boutique du château d'Ussé ; le titre m'a attrapée comme une mouche dans une toile d'araignée!
Quelle déception !
Comment écrire 277 pages pour ne rien dire...
A fuir !
Commenter  J’apprécie          40
brinvilliers
  05 mai 2012
Où comment visiter les châteaux de la Loire sous un autre oeil
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
talou61talou61   02 septembre 2016
Selon ses dernières volontés, les obsèques de Talleyrand se sont déroulées en grande pompe dans son village, face à son château bâti un coteau, enchâssé entre les forêts de Gâtine et de Garsenland.
Commenter  J’apprécie          30
lechristophelechristophe   11 juillet 2016
Arrivés au pied de la tour, les soldats se virent défiés par leur otage, qui les invita sans sourciller à monter l'escalier à cloche-pied.
Il leur paria qu'il parviendrait le premier en haut. Et le jeune duc, au tournant de la vis, de s'élancer aussitôt à l'assaut des étages et de grimper les degrés quatre par quatre !
Commenter  J’apprécie          10

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2160 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre