AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Aela


Aela
  01 mai 2019
Voilà un livre qui fera plaisir à Ivana Trump (la première épouse de Donald..), à l'ex-Madame Silvio Berlusconi et autres consoeurs, épouses délaissées de riches entrepreneurs..

Matilda quitte sa région natale de Fjällbacka (ouest de la Suède) pour monter sur Stockholm et entreprendre des études à Sup de Co (l'équivalent de notre Sup de Co).
On apprend vite qu'elle vient d'un milieu très défavorisé et marqué par la violence du père.
Elle se rebaptise "Faye" et fait vite connaissance avec Jack Adelheim, rejeton d'une famille aristocratique mais désargentée, qui a l'intention de relever l'honneur familial en lançant une entreprise florissante.

Faye va vivre le scenario "classique" de nombreuses épouses d'hommes d'affaires qui se lassent parfois de leurs épouses pour vivre une nouvelle vie avec une collaboratrice bien plus jeune, en l'occurence ici la jeune Ylva, Directrice financière de son entreprise.

Voici donc notre jeune trentenaire Matilda-Faye répudiée après une dizaine d'années de "bons et loyaux services", où elle a joué le rôle de mère d'une petite Julienne et le rôle officieux de conseillère de l'entreprise.

Arès un moment difficile qu'on peut comprendre, elle trouve le réconfort auprès de son amie de jeunesse Chris, femme d'affaires redoutable qui a lancé sa chaîne de salons de coiffure. Chris va aider Faye à lancer son entreprise de cosmétiques, baptisée "Revenge", en l'honneur des nombreuses femmes délaissées qui veulent prendre leur revanche.
Malgré un marché cosmétique très encombré, Faye va réussir dans les affaires (on aimerait bien en savoir un peu plus sur la manière dont elle réussit aussi vite et aussi bien...)

Il s'agira ensuite de la deuxième partie de son plan: se venger de son ex-époux Jack.
Je n'en dis pas plus: le livre, bien que véhiculant un certain nombre de clichés sur les épouses de ces milieux très riches, se lit d'une traite.

C'est le côté "envers du décor" qui est extrêmement bien rendu: des femmes évoluant dans le très sélect quartier d'Östermalm (l'équivalent du seizième arrondissement de Paris) ou dans le quartier résidentiel de Lidingö; et qui doivent se conformer aux standards de beauté, de présentation, d'occupations mondaines .. avec tout cela recouvre (les injections de botox, les opérations des seins et régimes draconiens..)

Le même schéma pourrait se retrouver à Berlin, Los Angeles, Paris..

Camilla Läckberg explore très bien ici la perversité de l'homme et les rapports sexe-pouvoir-argent dans les milieux de la haute société stockholmoise.

Le ton est glaçant, les dialogues sont souvent crus, les allusions sexuelles nombreuses, tout cela contribue à donner une image très sombre...
Heureusement qu'il y a quand même un personnage masculin "positif" et humain dans toute l'affaire! (je ne dirai pas lequel..)
La morale de l'histoire? ne jamais sous-estimer une femme? Ne pas se laisser aveugler par la vengeance?

Bref chacun et chacune y trouvera un message.
Un deuxième tome est attendu: j'ai hâte de lire la suite, malgré cette vision parfois un peu "cliché" des rapports homme-femme... mais bon c'est un livre qui s'incrit dans l'époque de "MeToo" après tout.....


Commenter  J’apprécie          252



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (22)voir plus