AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781021017475
Tallandier (25/01/2016)
3.83/5   18 notes
Résumé :
Né d’une famille libre, en Thrace, au début du Ier siècle avant J.-C., Spartacus fut vendu comme esclave avant de devenir gladiateur et de prendre la tête d’une grande insurrection contre Rome entre 73 et 71. Comment ces hommes de toutes origines, souvent des esclaves fugitifs, sans moyens, sans armes, purent-ils défier la puissante armée romaine ? Rome mobilisa contre eux les meilleurs soldats de l’époque, et pourtant plus de 25 000 hommes furent tués… C’est à l’il... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
liliantypret
  12 avril 2020
Encore une fois Yann le Bohec, nous fait découvrir l'histoire romaine comme personne d'autre :
Spartacus, il évoque pour certains une star hollywoodienne et pour d'autres c'est un modèle de liberté. Nous allons découvrir la véritable histoire de Spartacus.
Spartacus naquit en l'an 93 avant Jésus-Christ, dans un peuple semi-nomade de Thrace c'est-à-dire dans les Balkans actuel. Il fut victime d'une razzia, à cause (comme on les appels vulgairement) des chasseurs d'esclaves ; il a été emmené à Rome est a tenté de revendiquer son statut d'homme libre, mais un tribunal injuste en a décidé autrement.

Sur le marché romain d'esclaves, le directeur d'une école de gladiateurs de Capoue l'achète, on ne sait pas combien de temps il a servi en tant que gladiateurs.
Là il a provoqué une révolte, il est alors devenu chef de bande et il a emmené ses compagnons sur le Vésuve. le propréteur Glaber n'a pas pu le vaincre. Ensuite les consuls Lentulus et Gellius n'ont également pas réussi à le vaincre. En effet, très vite, il a su recruter de nombreux hommes et la bande s'est transformée en compagnie, puis en une vraie armée !

Pour faire vivre ses hommes, pour trouver des renforts, et parce que c'était la règle des guerres antique il a pillé la Campanie et la Lucanie (au sud de l'Italie).
Il a emmené ses compagnons d'infortune vers le nord pour fuir par les cols des Alpes, pillant le Picenum au passage. Cette tentative n'ayant pas marché, il est revenu vers le sud, pillant de nouveaux ce malheureux Picenum, avec l'espoir de prendre la mer pour quitter l'Italie actuelle. L'armée de Spartacus prenait de plus en plus d'ampleur mais aucun des grands généraux actuels ne pouvait le battre car Lucullus guerroyait contre Mithridate, et Pompée luttait en Espagne. Mais, Rome a envoyé contre lui Crassus avec des effectifs suffisants en qualité et en quantité. Spartacus est allé vers l'extrême sud de l'Italie, sans trouver les bateaux dont il avait besoin. Il ne lui rester qu'à tomber, les armes à la main, en faisant le plus de mal possible à ses ennemis.
Spartacus vaincu, Crassus fit 2000 prisonniers, Rome ordonna la crucifixion des 2000 révoltés encore vivant le long de la voie Caspienne.
SPARTACUS EST MORT EN CHEF DE GUERRE.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
HistoireMilitaria
  15 juillet 2021
Encore une fois Yann le Bohec, nous fait découvrir l'histoire romaine comme personne d'autre :
Spartacus, il évoque pour certains une star hollywoodienne et pour d'autres c'est un modèle de liberté. Nous allons découvrir la véritable histoire de Spartacus.
Spartacus naquit en l'an 93 avant Jésus-Christ, dans un peuple semi-nomade de Thrace c'est-à-dire dans les Balkans actuel. Il fut victime d'une razzia, à cause (comme on les appels vulgairement) des chasseurs d'esclaves ; il a été emmené à Rome est a tenté de revendiquer son statut d'homme libre, mais un tribunal injuste en a décidé autrement.

Sur le marché romain d'esclaves, le directeur d'une école de gladiateurs de Capoue l'achète, on ne sait pas combien de temps il a servi en tant que gladiateurs.
Là il a provoqué une révolte, il est alors devenu chef de bande et il a emmené ses compagnons sur le Vésuve. le propréteur Glaber n'a pas pu le vaincre. Ensuite les consuls Lentulus et Gellius n'ont également pas réussi à le vaincre. En effet, très vite, il a su recruter de nombreux hommes et la bande s'est transformée en compagnie, puis en une vraie armée !

Pour faire vivre ses hommes, pour trouver des renforts, et parce que c'était la règle des guerres antique il a pillé la Campanie et la Lucanie (au sud de l'Italie).
Il a emmené ses compagnons d'infortune vers le nord pour fuir par les cols des Alpes, pillant le Picenum au passage. Cette tentative n'ayant pas marché, il est revenu vers le sud, pillant de nouveaux ce malheureux Picenum, avec l'espoir de prendre la mer pour quitter l'Italie actuelle. L'armée de Spartacus prenait de plus en plus d'ampleur mais aucun des grands généraux actuels ne pouvait le battre car Lucullus guerroyait contre Mithridate, et Pompée luttait en Espagne. Mais, Rome a envoyé contre lui Crassus avec des effectifs suffisants en qualité et en quantité. Spartacus est allé vers l'extrême sud de l'Italie, sans trouver les bateaux dont il avait besoin. Il ne lui rester qu'à tomber, les armes à la main, en faisant le plus de mal possible à ses ennemis.
Spartacus vaincu, Crassus fit 2000 prisonniers, Rome ordonna la crucifixion des 2000 révoltés encore vivant le long de la voie Caspienne.
SPARTACUS EST MORT EN CHEF DE GUERRE.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Audrey56
  16 février 2016
En 1960, un film de Stanley Kubrick et d'Anthony Mann sortait au cinéma. Son titre ? Spartacus avec, dans le rôle principal, Kirk Douglas. Depuis, nous pensons tout connaître de la vie de cet homme qui réussit à former une armée pour combattre l'oppression romaine. Il est devenu l'un des symboles d'une sorte de lutte des classes. Mais qu'en est-il réellement ? Quelles étaient les vraies motivations de Spartacus ? Abolir l'esclavage ? Vraiment ? Yann le Bohec, professeur émérite à l'université Paris IV-Sorbonne, publie chez Tallandier, une biographie, Spartacus, chef de guerre, qui s'applique à démystifier la vie de cet homme.

Le premier travail d'un historien est de recenser les sources qui vont permettre de reconstituer la vie du personnage étudié. Dans le cas de Spartacus, force est de constater que les sources sont rares. le seul auteur connu, ayant vécu à la période des faits, est Salluste (86-35 av. J.-C.). S'il parla bien de Spartacus dans ses Histoires, rédigées après 39 et dont il n'existe plus que quelques fragments, ce document n'en reste pas moins une source primaire indirecte, car il n'a été « ni acteur ni spectateur » de l'insurrection. Nous retrouvons, également, des références au gladiateur chez Florus (v. 70-v. 140), chez Plutarque (48-125) ou encore chez Appien (90-165), mais tous ont vécu bien après les évènements, leurs écrits sont donc à considérer avec précaution.

Spartacus serait né vers 93 av. J.-C., il est originaire de Thrace (à peu près l'actuelle Bulgarie), c'est un homme libre, issu d'un peuple semi-nomade.
« Des pirates et des brigands capturaient des hommes libres, et même des enfants, une proie facile, et il les exposait comme esclaves ; ce fut le cas de Spartacus. » Vers 75 av. J.-C., à environ dix-huit ans, le voilà sur le marché aux esclaves de Rome où il va être vendu comme combattant, direction la caserne de gladiateurs de Capoue.
La suite sur : www.Actualitte.com
Lien : https://www.actualitte.com/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aderu
  12 octobre 2020
Spartacus est l'une des plus célèbres figures antiques. Sa vie fut courte et marquée par de nombreuses zones d'ombres.
Cette biographie se charge de démêler l'avéré de l'incertain et du fantasmé. La société romaine y est décrite avec précision de même que les phénomènes militaires, Yann le Bohec étant un spécialiste de l'armée romaine.
À la fin de chaque chapitre, un paragraphe récapitule les points venant d'être évoqués. Ce qui rend la lecture de cet ouvrage d'autant plus accessible.
Passionnant.
Commenter  J’apprécie          10
Moloko42
  30 octobre 2019
Super livre! A lire!
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LeFigaro   26 février 2016
Portrait précis et tranchant de l'esclave qui fut un chef de guerre.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   19 juillet 2020
On pourrait croire que la première vie de Spartacus, celle qui s'est déroulée avant sa célèbre révolte, n'a intéressé aucun auteur de l'Antiquité. Certes, Florus, pas plus que Plutarque ou Appien, ne s'est beaucoup étendu sur cette partie de sa biographie. Pourtant, à défaut de certitudes et de précisions, des éléments de description sont disponibles sur le moment et le lieu de sa naissance, sur ce qu'on pourrait appeler sa "carrière", sur son "épouse" et sur sa personnalité ; leur regroupement permet d'esquisser un portrait du personnage au temps de sa splendeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AderuAderu   12 octobre 2020
Les populations civiles devaient subir le passage de cette masse humaine qui ressemblait pour elles, en pire, à un nuage de sauterelles : les soldats pillaient et prenaient tout ce qu'ils pouvaient ; ils violaient ; ils tuaient, même quand ce n'était pas utile tactiquement ; et ils incendiaient tout ce qu'il était possible de faire brûler. C'est la tétralogie de la guerre. (99-100)
Commenter  J’apprécie          00
AderuAderu   12 octobre 2020
César releva un paradoxe : les esclaves furent vainqueurs quand ils n'avaient pas d'armes, et ils furent vaincus après en avoir reçu. (118)
Commenter  J’apprécie          00
AderuAderu   12 octobre 2020
En droit romain, un esclave devait être torturé d'abord, interrogé ensuite. (78)
Commenter  J’apprécie          00
AderuAderu   12 octobre 2020
70 gladiateurs en fuite, ce n'étaient pas des voleurs de poules. (85)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Yann Le Bohec (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yann Le Bohec
A l'occasion du 24e Rendez-vous de l'Histoire de Blois, Yann le Bohec vous présente son ouvrage "Les Juifs dans l'Afrique romaine" aux éditions Memoring.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2542461/yann-le-bohec-les-juifs-dans-l-afrique-romaine
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1300 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre