AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782748517118
144 pages
Éditeur : Syros (04/06/2015)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 70 notes)
Résumé :
Malo ne connaît pas grand-chose à Internet, il n'a même pas de téléphone portable. Il va pourtant faire la rencontre la plus folle de sa vie : en pleine campagne, il tombe sur Jehan, un garçon qui vient du futur. Son monde est ultra connecté, truffé de nanocapteurs. Chacun y est submergé à tout instant d'informations sur l'environnement, les gens qu'il connaît et même ceux qu'il ne connaît pas. Pour impressionner Maï, dont il est amoureux, Malo décide d'aller faire ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (67) Voir plus Ajouter une critique
Verdorie
  20 avril 2017
Un bon petit roman SF accrocheur pour lecteurs à partir de 10 ans dans lequel l'auteur met en garde contre la toute interconnectabilité qui, même si elle permet de développer les connaissances, menace surtout la communication et les sentiments spontanés.
L'histoire qui se passe aussi bien à notre époque que dans un futur éloigné de 500 ans envahi par des nanocapteurs, est doublée d'une romance entre deux pré-ados qui sont encore capables de "se capter" par des moyens naturels... et (même si je n'aime -à priori- pas les amourettes) c'est précisément cette fleurette qui permet de se rendre compte que la connexion IRL est au final la plus captivante.
Commenter  J’apprécie          323
Takalirsa
  01 décembre 2015
Un court roman d'anticipation qui reprend, d'une manière complètement différente, le thème de réflexion d'un autre livre de l'auteur, " Il ".
Tout savoir sur tout, tout le temps, est clairement la tendance des accros du portable, et une dérive tout à fait crédible des réseaux sociaux. D'ailleurs la copine de Malo, Maï, est littéralement fascinée par ce que lui raconte Jehan : "C'est comme si les portables étaient carrément dans la tête des gens, c'est génial !". Sauf que devoir s'en référer à des capteurs pour savoir si l'eau est chaude ou froide, et même pour déterminer si l'on a soif ou pas, c'est un peu désolant... Désolant aussi de lire que dans 500 ans l'école n'existera plus parce que "chacun peut fouiner à tout instant dans les données pour obtenir n'importe quelle information" ! Est-ce à dire que l'école se réduit à un vecteur de connaissances ? Et que la recherche d'informations est innée chez les enfants ?! Jolie pensée à méditer !
Surtout que le pire pour Jehan, c'est justement la sur-information, la sollicitation permanente de l'esprit par une multitude de données qui saturent le cerveau. Il faut constamment lire, trier, assimiler, utiliser des flux de données - c'est à devenir fou ! "On est prisonniers des données", se désespère-t-il... Comme on le comprend ! Surtout en tant que documentaliste, amenée à effectuer ce genre de travail au quotidien... Sauf que nous, nous avons (encore) le choix de nous déconnecter.
Car c'est bien cela que revendiquent les résistants comme Jehan et son ami Armand le hacker : le droit à la déconnexion. Ils sont conscients qu'il est trop tard pour changer leur monde et que ce sont les erreurs commises à notre époque à nous qu'il faut éviter... D'autant plus que la planète subit l'inévitable réchauffement climatique annoncé depuis des années : la forêt chère à Malo est devenue jungle... ce qui nous vaut au passage plusieurs références au célèbre roman de Kipling. La protection de l'environnement est également un thème de prédilection chez Loïc le Borgne. Si "les technologies peuvent rendre le monde meilleur", toute évolution doit se faire de manière raisonnée... sous peine de nous auto-détruire ! La solution finale apportée est d'ailleurs en ce sens très pertinente : il ne s'agit pas de rejeter en bloc l'innovation, mais d'oeuvrer pour le bien de l'humanité dans le respect de la nature.
Et puis quel dommage de pouvoir lire dans le coeur et les pensées des autres en toute transparence ! Tout est analysé, décortiqué, on se sent à la fois voyeur et mis à nu... Plus personne n'a de secret pour l'autre ! Or, si l'on supprimait le mystère et la poésie propres aux hommes, "le monde serait un peu moins magique", non ?
Lien : http://www.takalirsa.fr/le-g..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
orbe
  20 octobre 2015
Malo est un garçon solitaire qui aime par dessus tout la pêche et Maï dont il est amoureux. Alors qu'il n'a même pas de portable, il rencontre un jeune garçon ultraconnecté venu du futur.
Ce qui est étonnant, c'est que Jehan affirme être venu le rencontrer, lui en personne !
Afin de le convaincre, il lui propose de traverser la faille temporelle et de vivre quelques heures dans son monde. Car il a un service à lui demander...
Un court roman qui propose une réflexion judicieuse sur les conséquences d'une existence dans une société ultraconnectée. Pas de manichéisme mais une morale tout en nuance...
La dimension fantastique du récit, avec notamment la capacité de faire de son corps un écran qui permet de ressembler à des animaux par exemple, apporte un côté visuel au récit.
Il ne s'agit pas vraiment d'une approche autour de la relation entre l'homme et la nature mais plutôt d'un questionnement sur nos choix de société et l'impact des technologies sur notre vie quotidienne. Intéressant !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Corbu_6e3
  30 novembre 2017
C'est l'histoire de Malo un jeune garçon de 13 ans. Un jour en allant pêcher, il trouva un jeune homme torse nu, pieds nus et avec de longs cheveux bruns. Ce garçon s'appelle Jean. Il est là pour prévenir Malo de ne pas créer les nanotracteurs.


J'ai aimé ce livre car il y a du suspens de l'aventure. J'aime bien les livres qui donnent des frissons. Il y a également des morales, c'est drôle et à la fois triste. C'est un très bon livre !
Rizlaine
--------------------------------------------------------------------------------------------
Malo, un jeune garçon, est amoureux d'une fille. Elle s'appelle Maï. Un jour, alors qu'il partait pêcher comme d'habitude, rencontra un jeune garçon, Jehan. Au début, Malo pensa qu'il était malade avec ses mano trucs machins choses, faille temporelle ou encore «  je ne peux pas t'embrasser ». Jehan alla lui montrer la faille. Malo devait rentrer donc ils se donnèrent rendez-vous ici la semaine suivante. Il en parla à Maï pour l'impressionner et lui dire de venir avec lui. Elle répondit que ce serait génial d'être tout le temps connecté. Lui, il ne connaît pas grand-chose à Internet, car il n'a pas de portable. Que va-t-il leur arriver dans le monde du futur ?
J'ai bien aimé ce livre car il était captivant. Il y a de l'amitié, de l'amour et un peu de tristesse.
****/5 (4,5/5)
Elise
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ogmios
  27 février 2016
L'idée est assez intéressante sans être particulièrement originale : un enfant du futur fait interruption dans la vie de deux ados, les amenant à découvrir ce que deviendront les humains lorsque les technologies de la communication auront entièrement "colonisées" les corps. Amoureux de Maï, jeune fille accrochée à son portable, Malo est lui plutôt réfractaire à ces possibilités de communication. Ce qui lui plaît, lui, c'est d'aller à la pêche et passer du temps avec Maï. Quand Jehan, un garçon venu du futur, lui apparaît au détours d'une rivière, il est éberlué par la capacité de ce dernier de tout lire de ce qui l"environne, les hommes, comme les bêtes, et la nature toute entière. Truffé de nanocapteurs, Jehan est capable de lire aussi les émotions de ceux qu'il rencontre. Malo est intéressé et effrayé en même temps : et s'il pouvait enfin lire dans les intentions de Maï ? Mais si Maï de son côté pouvait voir à quel point il est troublé en sa présence ?
On le comprend, l'intérêt de ce roman, c'est de poser la question de l'incidence de l'omniprésence de l'information. Si, comme nous le promettent, les avancées de la technologie, on pourra de plus en plus être informés (voire surinformés), que deviendront nos relations aux autre ? Comment vivre avec cette extraordinaire capacité à lire l'autre, la faculté à tomber amoureux en sera-elle modifiée ? Intrusion insupportable ou formidable progrès ? le roman permet de se poser ces questions, mais comme bien souvent dans cette collection qui impose des textes courts, la thématique aurait gagné à être bien plus développée, les relations entre les personnages plus approfondies. Tout va trop vite, reste superficiel, mais c'est un sympathique roman pour les ados qui aiment les récits d'anticipation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   20 octobre 2015
Les nanotraceurs se sont infiltrés dans nos crânes, dans les feuilles des arbres, dans le moindre insecte. La Brume est partout. La seule solution serait de changer le passé.
Commenter  J’apprécie          100
PsychikFabPsychikFab   17 décembre 2015
Les gens peuvent aussi visualiser les données que je consulte et donc savoir si je m'intéresse à quelque chose ou à quelqu'un. Armand et moi, on ne supporte plus ça. Et on n'est pas les seuls. Des milliers de gens sur la planète veulent que ça change.
Commenter  J’apprécie          40
Fati03Fati03   16 décembre 2015
Certains souvenirs brillent dans notre memoire comme des baguettes magiques . Je ne suis pas prés d'oublier ma premiere rencontre avec le garçon qui savait tout . Elle a eu lieu l'année de mes douze ans ...
Commenter  J’apprécie          30
JangelisJangelis   17 février 2019
- Je ne te vois pas, a-t-il dit d'une voix rauque en pointant un index accusateur das ma direction. Je ne reçois aucune donnée de ta part. Pourquoi ? Tu n'en as pas ?
Commenter  J’apprécie          30
ivresdelireenforce68ivresdelireenforce68   22 avril 2018
« -Vous pouvez changer de biotags ? A voulu savoir Maï .
A peine avait-elle prononcé ces mots que la peau de Jehan est devenu fauve ornée de dizaines de taches brunes. Un léopard!Celle d’Armand s’est teintée d’un vert vif strié de hachures noires.J’avais déjà vu des photos de reptiles vivant dans la jungle , colorés de cette manière - iguane ou serpent,ai-je pensé.
-Notre peau fonctionne un peu comme un écran, a indiqué Jehan. On est des caméléon. » (p. 61)
Citation choisie par Astérix
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Loïc Le Borgne (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Loïc Le Borgne
Loïc le Borgne vous présente Ghost Love, son dernier roman paru aux éditions Actusf.
Ghost Love : https://is.gd/fRHkqN
autres livres classés : nanotechnologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le garçon qui savait tout

Qui est le héros principal ?

malo
jehan

6 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Le garçon qui savait tout de Loïc Le BorgneCréer un quiz sur ce livre

.. ..