AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843984955
Éditeur : Apogée (13/04/2017)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Tant d’œuvres d’art détruites, d’artistes censurés, de paroles interdites. Tant de budgets dédiés à la culture diminués, dans un monde en manque de repères. Il est temps de sonner le tocsin et d’en appeler à l’instauration d’un véritable état d’urgence, pour la création artistique et les politiques culturelles !
Il nous faut réenchanter le monde et réenchanter l’avenir. "Rallumer tous les soleils", disait Jaurès, dans son fameux discours à la jeunesse.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ibidou
  24 juin 2017
Dans une première partie, Jean-Michel le Boulanger retrace, dans les grandes lignes, l'histoire de la culture artistique démocratique. Il revient rapidement sur un certain nombre de personnalités importantes, qui ont joué un rôle essentiel dans cette histoire de la culture et qui ont permis la création artistique libre que nous connaissons aujourd'hui. Enfin.. tout est relatif. Victor Hugo, Clémenceau, Camus, André Malraux ou encore Jack Lang se sont battus, ont affirmé une position vis-à-vis de la création artistique et sur l'importance d'éduquer les citoyens. Malheureusement, de nos jours, le monde culturel (juste le monde ?) est en crise. Des oeuvres sont régulièrement dégradées voire détruites, qu'il s'agisse de livres, d'oeuvres d'art ou de monuments. Les budgets alloués à la culture sont constamment revus à la baisse. Les postes se font de plus en plus rares. Et pourtant, les lieux dédiés à la culture (médiathèques, cinémas, musées…) sont beaucoup plus fréquentés aujourd'hui qu'il y a cinquante ans ! C'est à n'y rien comprendre.
Le problème réside aujourd'hui dans l'acceptation des oeuvres. Les gens ne comprennent pas ce qu'ils voient, ce qu'ils lisent. Ils se confortent dans l'idée que l'art est réservé à un petit groupe élitiste. Il y a actuellement un gros problème de tolérance. On n'aime pas ? On détruit. On accepte pas, on ne reconnait pas ses propres valeurs dans une oeuvre ? On ne passe pas son chemin, voyons, on détruit. Il s'agit pour moi d'une forme de terrorisme, un terrorisme culturel.
« Créer, c'est résister. Résister, c'est créer. »
S'il y a bien une chose que j'ai pu constater au cours de mes cinq années d'études, c'est que l'art permet de transmettre un certain nombre de choses et de poser un regard sur des vérités qui dérangent. Ce n'est pas pour rien que de nombreuses féministes ont choisi un médium artistique (photographie, peinture, littérature, happenings théâtraux) pour partager leur point de vue, alors que beaucoup choisissaient de fermer les yeux, d'ignorer leurs besoins, leurs revendications. L'art leur a permis de faire du bruit, de faire parler d'elles et de faire progresser lentement mais sûrement la condition féminine. Ce n'est pas pour rien que les régimes totalitaires s'empressent de museler les artistes, artistes surnommés « voix de la liberté » par l'auteur.
« L'auteur peut bousculer nos regards, et nous en avons besoin ! »
A notre époque, il convient de se demander quelle est la place de l'art dans un monde fracturé ? L'auteur souligne l'importance de faire des choix politiques et militants. Il défend la culture populaire. Nous ne sommes pas seulement un public, nous sommes également des acteurs. Nous posons un regard sur des oeuvres qui questionnent notre mode de vie, notre société actuelle et qui vont remettre en perspective notre vision des choses. Jean-Michel le Boulanger remet en cause le mode de vie contemporain, marqué par l'hyperindividualisme et l'hyperconsommation. Il y a une mutation profonde du rapport de l'individu à la société. Il faut aujourd'hui promouvoir des valeurs données par une culture qui permet le discernement, l'esprit critique face à la complexité du monde. La culture doit permettre une ouverture sur ce qui nous entoure.
« Une addition de « je » ne construit pas un « nous ». »
L'essai de Jean-Michel le Boulanger est clair, concis. Il se lit facilement et rapidement. Il est très intéressant, particulièrement enrichissant. J'aurais aimé un peu plus d'exemples, des études de cas plus développées. Mais, à mes yeux, cet essai est à mettre entre toutes les mains, notamment entre celles de nos chers politiciens. Il faut que la France construise une nouvelle politique culturelle. Il faut redonner à la culture une place de premier ordre. L'auteur nous interpelle. Il choisit soigneusement ses mots, des mots forts qui montrent l'ampleur du drame qui touche actuellement la culture, du danger qui la guette si nous ne réagissons pas et que chacun reste dans sa bulle. Ceci fait que son livre est prenant, on se sent concernés et impliqués.
Il faut construire cette nouvelle politique culturelle sur un pied d'égalité. La culture pour tous est, à ce jour, une priorité et l'auteur insiste sur l'importance de « faire humanité ensemble ».
Lien : https://ibidouu.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
luccis
  26 juin 2017
Dans cet ouvrage que j'ai découvert grâce à la Masse Critique, Jean-Michel le Boulanger dresse un portrait de notre société actuelle, de notre monde contemporain et des multiples crises qu'il traverse : économique, identitaire, migratoire ... Face à ces diverses crises, l'auteur fait le choix de la culture. Culture aux trop nombreuses restrictions budgétaires, trop souvent taxée d'élitisme, oeuvres que l'on détruit lorsqu'on ne les aime pas ... : une culture que cette époque de crise n'épargne pas et qu'on doit pourtant préserver.
J'attendais de cet ouvrage, si ce n'est une bouffée d'espoir, au moins un élan d'optimisme. j'ai trouvé au contraire la description faite du monde parfois un peu défaitiste et certains discours déjà vus. Cela à le mérite de rendre l'ouvrage très accessible et abordable même si cela m'a parfois frustrée.
Malgré les quelques défauts que j'ai pu lui trouver, cette lecture n'a pas été dépourvue de sens pour moi. J'ai été particulièrement touchée et inspirée par les citation du discours de Victor Hugo, tellement approprié encore aujourd'hui, et par la conclusion rappelant la nécessité pour les collectivités de soutenir la culture et l'importance de la culture pour l'humanité.
Au final, une lecture un peu inégale pour ma part, dont je retiendrai de nombreux passages et que je conseillerai à quiconque s'interroge sur la place de la culture dans la société actuelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Biscotte_Biscotti
  20 juin 2017
"Eloge de la culture en temps de crise", est à mettre entre les mains des politiciens ! Clair, concis, illustrés de nombreux exemples, il est vraiment accessible. Je remercie l'auteur de m'avoir fait découvrir un magnifique discours de Victor Hugo, qui trouve encore tout son sens en ces périodes troubles.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ibidouibidou   24 juin 2017
Il faut affirmer les vertus du dialogue.
Oser énoncer les richesses de la diversité.
Afficher sa bienveillance à l’égard de l’altérité.
Proclamer, haut et fort, la vitale nécessité de soutenir la liberté du geste artistique.
Proclamer, sans relâche, l’exigence de politiques culturelles ambitieuses.
Décréter l’État d’urgence non seulement au nom de notre sécurité, nécessaire à tout exercice de liberté, mais pour ces valeurs qui nous ont fondés.
État d’urgence, face aux œuvres menacées et parfois détruites.
État d’urgence, face aux budgets culturels amputés et aux acteurs culturels précarisés.
État d’urgence, pour bâtir les politiques culturelles de demain, outil de nos émancipations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
luccisluccis   26 juin 2017
Les droits culturels des personnes s'inscrivent dans une lignée. Dans un terreau. Dans une histoire.
C'est la reconnaissance des pratiques culturelles, de toutes les pratiques culturelles, amateures comme professionnelles, sans hiérarchie aucune en terme de dignité, dès lors qu'elles respectent ces textes fondateurs.
C'est la reconnaissance de la capacité de chacun à faire.
C'est l'éducation populaire.
C'est reconnaître en chaque personne un acteur potentiel et non seulement un public éventuel.
Les "droits culturels" pour résumer, c'est "faire avec" et non "faire pour".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ibidouibidou   23 juin 2017
L'art, c'est l'humanité au cœur de l'humain.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean-Michel Le Boulanger (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Michel Le Boulanger
https://www.librairiedialogues.fr/livre/9898379-manifeste-pour-une-france-de-la-diversite-de--jean-michel-le-boulanger-editions-dialogues Version longue de la rencontre avec Jean-Michel le Boulanger, qui a eu lieu le 27 octobre 2016 à la librairie dialogues à Brest, à l'occasion de la parution du livre Manifeste pour une France de la diversité (éditions Dialogues). Entretien mené par Charles Kermarec. Réalisation : Ronan Loup.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues
+ Lire la suite
autres livres classés : terrorismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox