AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782302004856
45 pages
Soleil (21/01/2009)
4.21/5   26 notes
Résumé :
"Le roi Gresholm est mort.
Arawn s’est emparé de son trône, de sa couronne et de son épouse, Deirdre.
Arawn arrivera-t-il à ravir le cœur de cette femme, aussi belle que fière?
Il conquiert ensuite les autres royaumes de Cymru. Deviendra-t-il un grand roi ?
Et ses frères, qui sont allés trouver l’aventure dans les autres royaumes, quel destin les attend ?
La prophétie se tromperait-elle ?"
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Foxfire
  27 février 2017
Après un 1er tome prometteur mais pas exempt de défauts, je me suis lancée avec curiosité dans le 2ème volet de la série "Arawn" intitulé "les liens du sang".
Le dessin est toujours très sympa. On est dans l'imagerie classique de la fantasy et c'est très cool. Les couleurs sont particulièrement réussies et contribuent à l'ambiance.
Je suis toujours un peu agacée par les personnages féminins siliconés et leurs postures ridicules (elles sont toujours cambrées quelle que soit la situation) mais si je mets de côté ma fibre féministe, cela devient amusant tellement c'est exagéré et assumé. de plus, même si le personnage de Deirdre, en plus d'être physiquement stéréotypé, sert juste à faire joli et n'est qu'une monnaie d'échange, le personnage de Siamh est très intéressant. C'est un personnage fort et qui joue un vrai rôle dans le récit. J'aime son tempérament de cheffe de meute et le fait qu'elle prenne les choses en main. Finalement, Math, le guerrier ultra-puissant, a quand même besoin de l'assentiment de sa môman et vient presque réclamer son soutien. Je trouve ça bien trouvé et amusant.
Si le 1er tome présentait de jolie façon les personnages, c'est dans ce 2ème volet que les enjeux commencent véritablement à se dessiner. En fait, "les liens du sang" poursuit la présentation de l'histoire qui, je pense, devrait véritablement démarrer dans le 3ème tome. En tout cas, la fin du 2ème volume annonce une suite "epicness to the max" (copyright Alfaric). C'est avec un grand plaisir que je vais continuer cette série.
Challenge BD 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
RosenDero
  18 janvier 2017
Aux enfers, le divin Arawn continue de narrer sa vie à son serviteur (mort). Il va lui conter sa rencontre avec Deirdre, celle pour qui il s'est arraché le coeur de ses propres mains. Il va également devoir mentionner ses frères et plus particulièrement Math, la brute, contre lequel il entrera en guerre... pour les beaux yeux de celle qui porte son enfant !
---
Si l'histoire suit son cours, c'est là un vrai tome de transition comme on les redoute : lus dans la foulée ils agrémentent le récit de petites touches et mettent en place les pièces du futur tome, mais pris de manière séparée (à leur sortie ou en lecture décousue) ils laissent un sentiment de trop peu, un goût de pas assez. Et c'est franchement ce qui me reste de ce tome-ci.
Les dessins sont beaux, les éléments fantasy/mythologie sont là, les stéréotypes aussi (body-builders vs gogo-danceuses), le sang, la noirceur, les batailles, le sexe et la mort. le cocktail est bon, le mélange prend volontiers, mais il ne se passe franchement pas grand chose. Beaucoup de questions posées, peu de réponses fournies. La fin, en laissant suspecter de grands rebondissements, incite toutefois à se plonger directement dans le t3 ! (C'est donc un "Mission completed" pour ce tome de mise en place...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
Meygisan
  08 octobre 2016
Ce tome poursuit l'exploration d'Arawn, qui nous retrace son récit de vie, ses relations avec ses frères et le plus emblématique d'entre eux, le plus violent, le plus brutal, Math, le body builder. Cette histoire s'inscrit parfaitement dans l'heroic fantasy, et même dans la dark fantasy, où l'acier se mêle à la sorcellerie, où le sang appelle le sang et la guerre. Ici point de magicien blanc ou de jeune sorcier, la sorcellerie transpire par tous les pores de la peau de cette bd. Elle est présente partout, mêlée à la mythologie propre empruntée aux légendes bretonnes ( le chaudron, le bâton des sylves, le roi des Scots...) comme si elle était un élément constituant l'univers que propose Ronan le Breton.
Nous suivons donc la vie de 4 frères que tout oppose et dont on devine dès le premier tome que leur destins sont irrémédiablement liés les uns aux autres et à celui de leur mère, personnage emblématique fort. Si les héros sont des stéréotypes du barbare sauvage sans aucune état d'âme, la mère, elle, est le stéréotype de la matriarche, qui règne sur sa lignée.
Les dessins sont somptueux. Chaque planche est une véritable peinture qui a sa propre âme, sa vie propre, et le tout illustre à merveille l'univers sanglant, sombre et sauvage dans lequel nous plonge le scénario.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MissAlfie
  08 septembre 2014
Voilà une série épique, grandiose, violente, sublime, bref, une complète réussite. le scénario d'abord participe à la réussite de l'ensemble par sa construction. L'histoire est racontée directement par Arawn depuis son royaume et en voix off, accompagné de son aide de camp dont il ne reste plus qu'un tête décapitée (mais qui parle). L'histoire est dans la plus pure tradition de l'heroic fantasy et aborde librement une mythologie que l'on situera dans les îles britanniques. le scénario est linéaire, progressif et monte en intensité au fur et à mesure de l'histoire. C'est vraiment très bon et il est difficile de décrocher des albums une fois qu'on est rentré dans le bordel. A noter pour le style, et c'est suffisamment rare pour être signalé, que les femmes ont une importance non négligeable dans l'histoire.
Le fait est que le dessin n'est pas en reste. En un mot, c'est juste magnifique. Techniquement, il faut savoir que Sébastien Grenier peint séparément chaque case de chaque planche en grand format avant de procéder à un assemblage. Les personnages sont magnifiques même si on pourra reprocher - et c'est vraiment pour la fine bouche - de voir des personnages stéréotypés à l'heroic fantasy : des hommes bodybuildés et des femmes bombasses à la poitrine généreuse (c'est charmant à regarder mais bon...). Les paysages sont majestueux, les couleurs flamboyantes, le mouvement et l'action magnifiquement retranscrits. Très clairement, l'image, le dessin, la peinture de Sébastien Grenier est un l'atout suprême de cette série.
Au final, Arawn est une brillante histoire qui vaut pour un dessin splendide qui appuie une histoire solide. L'ensemble est une vraie réussite qui mérite vraiment le détour dans l'univers de l'heroic fantasy. On notera que la série a fait des petits avec les Chroniques d'Arawn qui s'intéressent aux frères d'Arawn. Si le Breton est toujours au scénario, le dessinateur change au fil des deux tomes déjà parus. L'histoire est toujours aussi solide mais le dessin est plusieurs crans en dessous, beaucoup plus... informatisé.
Lien : http://croqlivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Babylon
  26 août 2010
Dédicace de l'auteur sur mon exemplaire :
" Siamh, la mère terrible, la guerrière, la femme fière, la femme fatale...
Amitiés."
Quatrième de couverture : Je me nomme Arawn. Je suis le seigneur de la Terre Brulée.
Le roi des enfers. le souverain des morts. Les humains me redoutent. Ils ont raison.
J'ignore la pitié. Je méprise la faiblesse. Je suis le Dieu de la colère.
Le Dieu Vengeur. Pourtant,il n'en a pas toujours été ainsi. Ecoutez donc mon histoire...
Je me souviens... le roi Gresholm m'avait cédé son trône et sa couronne sans résister.
J'avais vaincu sans livrer bataille.
Je me souviens ...De cet endroit. de cette rencontre.
De ce moment, qui resta à jamais gravé dans ma mémoire.
De ce jour où, pour la première fois, je posai mes yeux sur Deirdre...

Deirdre...Femme magnifique, ensorcelante comme l'amour qui aveugle Arawn... Siamh, une mère comme je ne pourrai l'être ...Et la guerre qui recommence, cette guerre entre quatre frères que la prophétie attise.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MeygisanMeygisan   08 octobre 2016
Le sol tremblait sous le poids des chairs et des chevaux. la lande retentissait du fracas des épées, du bruit mat des armures qui se brisaient. Le hurlement des guerriers roulait sur la plaine comme une vague en furie, qui menaçait d'emporter tout sur son passage...
Les royaumes voisins. De ridicules châteaux de sable. Ils tombèrent un à un. Submergés par cette marée bardée de fer et gorgée de sang. Rien ne pouvait arrêter ce tourbillon de violence. Nous nous battions pour la victoire. Nous ne redoutions par les râles de l'agonie. Le souffle de la mort nous grisait. Le sang, cet élixir pourpre, nous apportait l'ivresse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MeygisanMeygisan   08 octobre 2016
La guerrière n'a pas peur. Elle ne redoute ni le froid, ni la solitude. La neige tombe sans répit. Elle ensevelit les choses et les êtres, les étouffe, les enferme dans une prison de glace. Quand le soleil se couche, la bataille s'achève sur une victoire. L'hiver a figé l'instant. Il a arrêté le temps.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Ronan Le Breton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ronan Le Breton
Bande-annonce du tome 2 de série de bandes dessinées "Oracle", scénarisé par Ronan Le Breton.
autres livres classés : prophétieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Monstres de la mythologie grecque

Je suis une créature hybride, mi-homme mi-cheval.

Le Minotaure
Le Centaure
La Cavale
La Manticore

12 questions
2910 lecteurs ont répondu
Thèmes : monstre , mythologie grecque , créatures mythologiques , mythologie , mythesCréer un quiz sur ce livre