AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782302038349
56 pages
Éditeur : Soleil (18/06/2014)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 12 notes)
Résumé :
LA PROPHÉTIE VA S'ACCOMPLIR.

“Je me nomme Arawn. Je suis le seigneur de la Terre brûlée. Le roi des enfers. Le souverain des morts. Les humains me redoutent. Ils ont raison. J’ignore la pitié. Je méprise la faiblesse. Je suis le Dieu de la colère. Le Dieu Vengeur. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. Écoutez donc mon histoire…”
Dans ce sixième et dernier tome, Arawn va enfin réaliser son destin, celui d’un Dieu, un Dieu de la colère, un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Foxfire
  14 avril 2017
Et voilà, c'est fini ! Snif, snif !
C'est peu de dire que cette série se conclut en beauté. Les auteurs nous offrent un final en forme d'apothéose.
Le scénario est un parfait mélange de bastons épiques et d'émotion. Si, si, je vous jure, d'émotion. Par exemple, voir Arawn, toujours fou d'amour pour Deirdre, s'arracher le coeur pour ne plus être faible, pour renoncer à sa dernière part d'humanité, m'a vrillé le coeur (vous avez le droit de me trouver bizarre).
Visuellement, attendez vous à une explosion de rétine tellement c'est beau. Que ce soient les combats contre les dieux ou la façon dont sont représentés Cernunnos et surtout la déesse de la nature (absolument sublime), le lecteur en prend plein la vue.
Bref, c'était que du bonheur.
Ma lecture de cette série, ainsi que ma récente relecture des "Chroniques de Prydain" de Lloyd Alexander (bijou de la littérature jeunesse) m'ont donné envie de découvrir les Mabinogion, ces légendes galloises à l'origine de ces oeuvres.
Challenge B.D 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          174
RosenDero
  18 février 2017
Le chaudron de sang, après avoir pris possession du corps d'Arawn, a réussi à tuer une déesse ! Mais ce faisant, il s'est fait des ennemis mortels...
---
Et la claaaaque ultime est là !!! Pêle-mêle :
Le cercle divin se réunit après la mort de l'une des leurs et c'est la guerre des Dieux ! Ultra grandiose !
On frôle le Ragnarök celtique avec des dessins époustouflants.
Qui l'eut cru ? Que ce petit, cet infime, ce minuscule Owen allait se révéler si décisif !? Et pas qu'une seule fois en plus de ça.
Siamh, amazone, guerrière, femme libre (mère de quelques dieux...) règle encore une fois les affaires de ses rejetons (c'est elle le vrai héros de la série !).
On se prend une claque graphique avec l'apparition décisive de mère nature.
On assiste à la naissance de Cernunnos et on a droit à une des versions expliquant le cycle de vie particulier de cette divinité cornue.
Le Royaume de la terre brûlée avec un château en os de dieux (!).
Les osselets du destin, ces petits salopards, après avoir poussé un bad guy à la folie, finissent leur existence.
Enfin, la boucle est bouclée, on en revient à Arawn le "sans coeur".
Un tome 6 qui clôt magistralement cette série. À (re)lire sans hésiter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
meygisan
  09 octobre 2016
Ce tome 6 présente une fin logique, peut être un peu trop convenue, mais qui a le mérite d'en mettre plein la vue. L'affrontement entre Arawn et les divinités est simplement dantesque et magnifiquement mis en image par Sébastien grenier, dont je loue le talen encore une fois. Arawn est devenu un dieu et il entend bien prouver et défendre son nouveau statut. Mais c'est bien grâce au chaudron de sang, entité fourbe et versatile, qu'il est devenu si puissant, et s'il souhaite retrouver son peu d'humanité, il est nécessaire qu'il s'en débarrasse. Il est d'ailleurs intéressant de noter que dans sa quête absolue d'accéder à la divinité, il reste attaché à sa condition d'humain par les sentiments qui le lient à son épouse et son enfant. Sentiments qui ont engendré la vengeance, la colère et la quête de pouvoir absolu.
je conseille vivement à tous les fans d'heroic fantasy de ne pas lire cette bd. En effet, il n'y a que 6 tomes ( si on ne compte pas les chroniques d'Arawn, de Ronan le Breton également mais avec un dessinateur différent) et on sent comme un grand gouffre à la fermeture de ce dernier tome tant la vie d'Arawn nous a pris aux tripes. L'histoire de ce simple humain qui accède au statut de divinité par la souffrance, la colère et la guerre ne peut que renvoyer symboliquement à la recherche de reconnaissance de tout un chacun. Qui n'a jamais rêvé de se hisser socialement et professionnellement plus haut que ses propres parents? Qui n'a jamais souhaité faire mieux que son frère ou sa soeur? Qui n'a jamais envié le sort meilleur ou la belle réussite de son voisin? L'histoire d'Arawn reste tout de même très filiale puisqu'elle se déroule uniquement dans le cercle familial; elle concerne ses frères, sa mère, et ses oncles. je vais sans doute trop loin mais Arawn a réussi à se détacher de l'emprise familiale pour se transformer en ce qu'il souhaitait devenir; son ascension, sa transformation s'est faite dans le sang, l'horreur, la défaite, la trahison de ses proches, la violence au prix même d'une barbarie sans nom.
Cette bd est à ranger aux côtés des Conan et autres Elric.... pour ne citer bien modestement que ces deux là....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MissAlfie
  08 septembre 2014
Voilà une série épique, grandiose, violente, sublime, bref, une complète réussite. le scénario d'abord participe à la réussite de l'ensemble par sa construction. L'histoire est racontée directement par Arawn depuis son royaume et en voix off, accompagné de son aide de camp dont il ne reste plus qu'un tête décapitée (mais qui parle). L'histoire est dans la plus pure tradition de l'heroic fantasy et aborde librement une mythologie que l'on situera dans les îles britanniques. le scénario est linéaire, progressif et monte en intensité au fur et à mesure de l'histoire. C'est vraiment très bon et il est difficile de décrocher des albums une fois qu'on est rentré dans le bordel. A noter pour le style, et c'est suffisamment rare pour être signalé, que les femmes ont une importance non négligeable dans l'histoire.
Le fait est que le dessin n'est pas en reste. En un mot, c'est juste magnifique. Techniquement, il faut savoir que Sébastien Grenier peint séparément chaque case de chaque planche en grand format avant de procéder à un assemblage. Les personnages sont magnifiques même si on pourra reprocher - et c'est vraiment pour la fine bouche - de voir des personnages stéréotypés à l'heroic fantasy : des hommes bodybuildés et des femmes bombasses à la poitrine généreuse (c'est charmant à regarder mais bon...). Les paysages sont majestueux, les couleurs flamboyantes, le mouvement et l'action magnifiquement retranscrits. Très clairement, l'image, le dessin, la peinture de Sébastien Grenier est un l'atout suprême de cette série.
Au final, Arawn est une brillante histoire qui vaut pour un dessin splendide qui appuie une histoire solide. L'ensemble est une vraie réussite qui mérite vraiment le détour dans l'univers de l'heroic fantasy. On notera que la série a fait des petits avec les Chroniques d'Arawn qui s'intéressent aux frères d'Arawn. Si le Breton est toujours au scénario, le dessinateur change au fil des deux tomes déjà parus. L'histoire est toujours aussi solide mais le dessin est plusieurs crans en dessous, beaucoup plus... informatisé.
Lien : http://croqlivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
tchouk-tchouk-nougat
  25 janvier 2015
Sixième tome, et dernier je pense, de Arawn, qui boucle une légende celtique.
Le dessin reste impressionnant, propre aux canons de la fantasy.
Le scénario quand a lui reste assez basique, sans grande surprise peut être.
Une série plaisante, à découvrir pour son graphique.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Sceneario   29 juillet 2014
Un conte fantastico-gothique où la violence, le sang et l’esthétisme emplissent les cases, peut-être au détriment d’un scénario un peu convenu. Les amateurs du genre n’ont pu que se régaler devant le dessin et les couleurs somptueuses de Sébastien Grenier.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
RosenDeroRosenDero   21 février 2017
Que la sève irrigue à nouveau cette terre !
Que les fils de la vie se renouent !
Que des ténèbres jaillisse l'éclat du jour !
Désormais, tu te feras appeler Cernunnos !
Le cerf blanc !
Commenter  J’apprécie          110
RosenDeroRosenDero   22 février 2017
Plus on combat la prophétie,
Plus on l'aide à s'accomplir.
Commenter  J’apprécie          200
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   25 janvier 2015
-J'ai toujours eu l'impression de vivre la vie d'un autre. Comme si toute ma vie avait été écrite avant ma naissance.
-N'importe quoi!! Ton histoire, comme celle de l'humanité, n'est que chaos, bruit et fureur! Un vacarme qui ne signifie rien d'autre que détresse de l'âme.
Commenter  J’apprécie          30
RosenDeroRosenDero   19 février 2017
Arawn... Je t'en prie. Je suis déjà mort une fois… Je n'ai pas envie de revivre ça… C'est douloureux… Et très angoissant…
Commenter  J’apprécie          60
RosenDeroRosenDero   16 février 2017
Je dois vaincre cette monstruosité...
Je lui ai donné la vie.
À moi d'y mettre un terme...
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Ronan Le Breton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ronan Le Breton
Bande-annonce du tome 2 de série de bandes dessinées "Oracle", scénarisé par Ronan Le Breton.
autres livres classés : celtesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1636 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre