AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2864248425
Éditeur : Métailié (22/09/2011)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :

Une anthropologie de la voix consiste dans ce paradoxe de ne plus écouter la parole mais la qualité de sa formulation, ses vibrations sonores, affectives, ses singularités. Non plus s’arrêter sur le sens des mots mais sur la tessiture de la voix. Détachée de la parole, la vocalité se donne comme émission subtile d’un corps, elle nous touche, nous bouleverse ou nous irrite, elle est d’emblée un li... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
keisha
  08 juillet 2012
Avouons-le, ce billet sera vagabond. Tout sur la voix, ou presque, bien sûr, et des ouvertures sur d'autres livres, d'autres auteurs. Très bien, donc.

La voix comme signe d'identité
Aborigènes et Dogons, rencontre intelligente avec les cosmogonies, mais un passage sur les accents m'a plus intéressée: Michel Ragon ne prend conscience de celui de sa mère qu'en l'entendant au téléphone.
Les différences entre sexes - et cultures:
"L'idée d'une voix naturelle propre au masculin et au féminin est en partie un leurre. La socialisation amène une fille ou un garçon à se moduler à son insu sur les attentes communes de son groupe et à se corriger selon les jugements de valeur portés sur sa manière de parler."
"Certaines sociétés accentuent ces différences, comme au Japon par exemple où les femmes parlent sur un registre plus aigu au regard des normes établies ailleurs."

De la naissance à la voix au dernier souffle
Chapitre évidemment passionnant, en passant par le bébé, les changements à l'adolescence.
"L'enfant est d'abord in-fans, étymologiquement : celui qui ne parle pas, qui n'a pas encore accédé à la voix."
Au travers d'exemples d'enfants sauvages, arrive la conclusion:
"Pour avoir une voix, il faut avoir entendu celle des autres, et notamment la voix maternelle, la première de toutes, et il faut être entré dans le langage de la communauté."
La parole n'est jamais acquise une fois pour toutes, elle exige pour se maintenir la nécessité d'un échange vocal régulier avec les autres. Si la mémoire n'en est pas entretenue elle s'efface, et si la solitude dure trop longtemps elle disparait sans retour, comme le montre l'expérience d'hommes ou de femmes livrés à la solitude pendant des années à cause des circonstances." Exemple en particulier de Selkirk, modèle de Robinson Crusoé.

Bris de voix
Cris, bégaiement, mutisme. Parler après une laryngectomie. Réduction au silence.
Evguenia Guinzbourg, isolée en cellule, s'efforce de ne pas désapprendre à parler. Puis avec une compagne de cellule, les deux femmes n'arrêtent pas de parler pendant vingt heures sur vingt-quatre!

Voix sourdes
Très beau chapitre !
"Le recours à la langue des signes est un préalable fondamental à toute appropriation de la parole vocale par l'enfant sourd."
Étonnamment, dans une culture plus orale que la nôtre, l'enfant africain souffre moins de sa surdité que l'enfant occidental dans le passé. Meilleurs échanges corporels.

Désirs de voix
Voix aux téléphone, voix d'opéra, de chants sacrés, de castrats, de démagogues (Hitler).

La voix qui s'est tue
"Quand la vie s'achève, la voix s'interrompt au même instant dans un dernier soupir."
Selon les époques, les sociétés, l'âge des défunts, bruit ou silence peuvent survenir lors des cérémonies de deuils.
Comment retenir la voix? Rabelais imagina que par grand froid les mots prononcés gèlent, et lors du réchauffement, ils peuvent être entendus.
Les arts de la voix : une esquisse
Après d'intéressantes considérations sur les différences entre oral et écrit (par exemple, parlez-vous comme vous écrivez?), Le Breton évoque la voix des conteurs, des comédiens, des conférenciers, au cinéma, à la radio.
"En lisant un texte on ne fait que pressentir la voix de son auteur, on ne l'entend pas, et il ne se dévoile que dans les mots employés."
En conclusion, l'auteur reconnaît n'avoir fourni qu'une esquisse pour une anthropologie des voix. de même j'ai juste jeté quelques notes de lecture pour ce billet, à vous de vous faire une idée de la totalité du livre.

Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
isabelledesage
  26 août 2019
Une anthropologie de la voix consiste dans ce paradoxe de ne plus écouter la parole mais la qualité de sa formulation, ses vibrations sonores, affectives, ses singularités. Non plus s'arrêter sur le sens des mots mais sur la tessiture de la voix. Détachée de la parole la vocalité se donne comme émission subtile d'un corps, elle nous touche, nous bouleverse ou nous irrite, elle est d'emblée un lieu de désir ou de méfiance.
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
LeMonde   28 octobre 2011
Loin de la vétilleuse anthropologie à l'anglo-saxonne, Le Breton rejoint la dimension philosophique de l'anthropologie française, qui fait sa force ou sa faiblesse selon la logique interne du propos.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   01 juin 2016
La voix est invisible entre corps et langage, part du corps dans l'émission de la langue, immatérielle et pourtant audible, elle est une émanation du souffle, l'entre-deux du sens et du son. En perdant sa respiration, l'individu perd sa parole . La voix se donne sur l'expiration et non sur l'inspiration, à l'exception de rares populations sud-africaines : les Hottentots, les Bushimans ou les Zoulous émettent des consonnes claquantes par aspiration de l'air. Le souffle qui alimente la voix est souvent associé à l'esprit, comme dans l'hébreu rouah, le latin animus ou le grec pneuma ou psyché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de David Le Breton (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Le Breton
Présentation de l'ouvrage "Le silence et la parole, contre les excès de la communication", Editions Eres 2017, auteurs : Philippe Breton et David le Breton
autres livres classés : Accents et accentuationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
307 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre