AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Rosenthal (Traducteur)
ISBN : 2020479974
Éditeur : Points (11/05/2006)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 47 notes)
Résumé :

1967. La vie politique semble paisible à Bonn. Rien ne prédestinait cette " petite ville en Allemagne " à devenir une capitale, et encore moins un enjeu mondial de la Guerre froide.

Pourtant l'émoi s'empare de l'Ambassade de Grande-Bretagne suite à la disparition d'un collaborateur et de dossiers ultra confidentiels. A l'heure où leur pays négocie son entrée dans le Marché commun, les Allemands ne doivent pas savoir. A aucun prix.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
GeorgesSmiley
  18 mai 2018
1967, à Bonn, l'ambassade de Grande Bretagne retient son souffle. Les consignes étaient pourtant claires et strictes : ménager le gouvernement allemand et ne rien faire qui puisse lui déplaire car la Grande Bretagne tente de rejoindre le Marché Commun en dépit de la ferme opposition de la France de De Gaulle. Obtenir et préserver l'appui de la République Fédérale d'Allemagne est donc crucial. Mais, même en Allemagne, il y a des opposants. Ils se sont trouvé un leader charismatique qui fédère agriculteurs, étudiants et beaucoup d'autres mécontents qui manifestent violemment contre les intérêts anglais. C'est le moment qu'un modeste diplomate (un subalterne, presqu'insignifiant, un intérimaire en quelque sorte) choisit pour disparaitre avec des dossiers confidentiels. Cela devient vraiment très fâcheux, comme on dit dans le langage diplomatique, lorsqu'il apparait qu'un de ces dossiers était classifié ultra secret.
Au-delà de l'intrigue et d'un suspens entretenu jusqu'à la dernière page, ce roman est, comme souvent chez le Carré, le prétexte à interrogations multiples sur : la démocratie et ses accommodements, la vérité et ses zones d'ombre, la justice et ses limites, l'histoire et sa mythologie, le pouvoir et sa corruption. La caste du Foreign Office a toujours autant de suffisance et de morgue vis-à-vis de ceux qui ne sont que des supplétifs. Il est bien seul, le petit espion. Qu'a-t-il emporté, qu'a-t-il vu qu'il n'aurait pas du voir et surtout que va-t-il en faire ? Est-il passé chez les Russes ? Pourquoi fait-il aussi peur aux Anglais qu'aux Allemands ? Que représente donc Bonn, cette « Petite Ville en Allemagne » ? Une nouvelle Allemagne lavée de toutes ses impuretés, un allié indéfectible de l'Ouest, l'assurance de « plus jamais ça » ou la tentation de s'opposer à l'ennemi héréditaire en s'alliant à l'Est ? A voir, en lisant ce remarquable roman. Cinquante ans d'âge et toujours aussi pertinent, le désenchantement reste le même, le cynisme des uns se nourrissant de l'apathie des autres pour condamner l'homme qui se voudrait libre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ayla5488
  13 janvier 2013
Ce n'est pas John le Carré que je préfère. Néanmoins il se laisse lire avec plaisir. Pour l'Allemagne des année 60, pour la guerre froide, pour l'intrigue. On sent que l'auteur sait de quoi il parle, une écriture agréable. Un bon bouquin
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
emdicannaemdicanna   08 janvier 2019
C'était un grand gaillard un peu lourd, aux cheveux blonds, au visage pâle et banal, avec des épaules larges et les doigts carrés d'un alpiniste, et sa démarche avait la lenteur irrésistible d'une péniche ; un pas agressif de policier, délibérément dépourvu de finesse. Il était difficile de deviner son âge. Les étudiants l'auraient trouvé vieux, mais vieux pour un étudiant. Il pouvait inquiéter les jeunes avec son âge et les plus âgés avec sa jeunesse. Ses collègues avaient depuis longtemps cessé de faire des hypothèses là-dessus. On savait qu'il avait débuté tard dans la carrière, ce qui n'était jamais un bon signe, et qu'il avait été chargé de cours au Collège Anthony à Oxford où l'on admet toutes sortes de gens. Les publications officielles du Foreign Office étaient réservées. Alors qu'elles jetaient une lumière sans merci sur l'origine de tous les autres Turner, dans le cas d'Alan, elles demeuraient parfaitement muettes comme si, ayant considéré tous les faits, elles estimaient que le silence était l'attitude la plus polie à observer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GeorgesSmileyGeorgesSmiley   16 mai 2018
"Pauvre crétin, dit-il très tranquillement sur le pas de la porte. Vous ne pouvez pas apprendre à lire vos télégrammes ? Pendant tout ce temps où vous étiez là à bêler en réclamant des extincteurs, nous avions tout simplement un traitre sur les bras... C'est un départ soigneusement préparé, voilà ce que c'est. Quarante-trois dossiers disparus dont pas un seul en dessous de Confidentiel. Un dossier vert classé Ultra-Secret et Sécurité maximum, disparu depuis vendredi. Ca ne sent pas l'improvisation."
Shawn le regarda s'éloigner. Voilà ce qui arrive, se dit-il, quand on ouvre ses portes à des gens qui ne sont pas de votre rang. Ils parlent grossièrement dans les couloirs et envoient à veau-l'eau les bons usages dont on a l'habitude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
emdicannaemdicanna   07 janvier 2019
Les ténèbres n'avaient pas fait plus de cérémonie pour venir que le jour gris pour s'en aller, mais pour une fois la nuit était fraîche et sentait l'hiver. Durant presque toute l'année, Bonn n'a pas de saison : ce qui compte, c'est le climat qu'il fait à l'intérieur, un climat à migraines, tiède et plat comme de l'eau mise en bouteille, un climat d'attente, de goûts amers pris aux eaux lentes du fleuve, un climat de fatigue et de croissance nonchalante, et l'air est un vent épuisé qui tombe sur la plaine, et le soir quand il vient n'est rien qu'un assombrissement de la brume de la journée, avec les lampadaires qui s'allument dans le brouhaha des rues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
emdicannaemdicanna   09 janvier 2019
... Vous arracheriez toute la forêt, j'en suis sûr, pour trouver un gland. Qu'est-ce qui vous pousse ? Qu'est-ce que vous cherchez ? Je ne sais quelle connerie d'absolu. S'il y a une chose que j'ai vraiment en horreur, c'est un cynique à la recherche de Dieu. Peut-être qu'un peu d'échec est ce qu'il vous faut.
- De ce côté-là, je suis gâté.
- Vous avez des nouvelles de votre femme ?
- Non.
- Vous pourriez lui pardonner, vous savez. Ça se fait.
- Bon Dieu, murmura Turner, vous prenez des risques. Qu'est-ce que vous savez de mon mariage ?
- Rien. C'est pourquoi je suis bien placé pour vous donner un conseil. J'aimerais simplement que vous cessiez de nous punir tous de ne pas être parfaits.
- Rien d'autre ?"
Lumley l'examina comme un vieux magistrat à qui il ne restait plus beaucoup de dossiers.
"Fichtre, vous avez le mépris rapide, dit-il enfin. Vous me faites peur, et je vais vous dire une chose. Il va falloir bientôt que vous vous mettiez à aimer les gens, sinon il sera trop tard. Vous aurez besoin de nous, vous savez, avant de mourir. Même si nous ne sommes pas à la hauteur de vos exigences."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GeorgesSmileyGeorgesSmiley   17 mai 2018
C'est comme se raser. Personne ne vous remercie de vous raser, personne ne vous remercie de la démocratie. La démocratie n'était possible qu'avec un système de classes,... c'était une indulgence accordée par les privilégiés. Nous n'avons plus le temps pour ça, ça a été une brève lueur entre la féodalité et l'automatisation, et maintenant c'est fini. Les électeurs sont coupés du parlement, le parlement est coupé du gouvernement et le gouvernement est coupé de tout le monde. Le gouvernement par le silence, voilà le slogan. Le gouvernement par l'aliénation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de John Le Carré (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Le Carré
Bande annonce de la série The Little Drummer Girl, Adaptation du roman La Petite Fille au tambour de John Le Carré.
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'espion qui venait du froid

"L'espion qui venait du froid" est un roman d'espionnage signé...

Frederick Forsyth
Jack Higgins
Graham Greene
John le Carré

10 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : L'espion qui venait du froid de John Le CarréCréer un quiz sur ce livre