AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Georges Lemoine (Illustrateur)
EAN : 9782070332328
74 pages
Éditeur : Gallimard (08/04/2000)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 43 notes)
Résumé :

Daniel ne parle presque pas et n'a pas d'amis. On dirait qu'il dort les yeux ouverts. Il a l'air de venir d'ailleurs. Il aurait pu s'appeler Sindbad le Marin, dont il a lu les aventures, le seul livre qu'il connaisse par cœur : son regard ne s'anime que lorsqu'on lui parle de mer et de voyages. Mais la mer, il ne l'a jamais vue. Alors, un jour de novembre, sans rien dire à personne, il s'en va pour ne plus jamais revenir...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
cathe
  20 septembre 2015
Dans ce petit récit qui ressemble un peu à un conte, un jeune garçon semble en dehors de la réalité. En classe il participe peu, n'a pas d'ami. Son seul centre d'intérêt, c'est la mer. Aussi quand il part, un jour, tout le monde sait qu'il est parti "là-bas". Et ce là-bas est bien le rêve que poursuivait depuis longtemps ce garçon. La mer devient en effet non seulement sa raison d'exister, mais aussi son double.
Les relations qu'il entretient avec elle sont physiques, charnelles, presqu'amoureuses, et c'est là où le magnifique style de le Clezio se déploie, dans des descriptions et des comparaisons à la fois poétiques et pleines de petits détails. Les vagues, les marées, le vent deviennent des parties de lui-même et cette histoire d'amour nous laisse pantois, comme lui, à la fin de la grande marée !
Commenter  J’apprécie          650
popie21
  06 janvier 2020
Recueil de deux nouvelles : “Celui qui n'avait jamais vu la mer” et “La montagne du dieu vivant”, ce livre où la nature et les éléments occupent la place d'honneur a mal supporté le passage des années.
Le point commun des deux nouvelles est le voyage initiatique de deux adolescents Daniel et Jon, l'un vers la mer, l'autre vers le mont volcanique Reydarbarmur. Ils entrent tous les deux dans une réelle communion avec les éléments et la nature, et, mer ou volcan, Daniel et Jon finissent par être complètement intégrés dans un paysage avec lequel ils ne font plus qu'un.
Ces récits prennent donc un tour un peu fantastique et sont prétexte à de magnifiques descriptions. On accompagne Daniel et Jon et le talent d'écriture de l'auteur fait que l'on se trouve complètement reliés à eux et qu'on ressent avec eux toute la magnificence et la force de la nature ainsi que la fascination qu'elle exerce sur eux.
Ce livre écrit en 1978 (et paru en collection folio junior) aura à mon humble avis du mal à trouver son public en 2020. Non que la lecture en soit difficile mais plutôt que cette communion quasi religieuse avec les éléments me semble en décalage avec la vie des adolescents d'aujourd'hui habitués aux progrès technologiques et finalement assez peu “connectés” avec la nature. Difficile, mais sans doutes pas impossible, d'être réellement emporté par cette ambiance mystique à laquelle je suis cependant restée hermétique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5311
Freakster
  16 février 2016
Une anecdote peut bien parfois valoir une critique ;)
À l'époque où j'étais au Collège en classe de 5ème (Nice, 1984/85), j'ai eu la chance à de participer à un P.A.E. (Projet d'Action Éducative) passionnant, lié à ce Roman :
Cela consistait à réaliser un film court-métrage tiré du Livre, mais en faisant d'abord toutes les étapes préliminaires par nous-mêmes, c'est à dire depuis l'adaptation, jusqu'au tournage en passant par le script et les dialogues.
Pour faire l'adaptation du livre pour le cinéma, nous avons travaillé par petits groupes dans lesquels des sortes de "délégués" recensaient les propositions, objections et décisions de leurs camarades de groupe. Ensuite ces délégués, issus de chaque groupe, se sont réunis avec l'enseignante (Mme F. Beddock) pour délibérer et nous avons choisi ainsi les principales orientations artistiques, stylistiques et même pratiques, pour chaque scène, chaque plan...
Le script et les dialogues étant achevés, nous avons finalement pu en tirer un joli court métrage, que nous avons tourné en 16mm N&B, avec tout le charme imparfait mais tellement poétique, que pouvait apporter l'image analogique... :)
Le montage a été fait par des élèves de l'Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Nice ("La Villa Arson") car cela requérait un matériel assez conséquent (onéreux, fragile, encombrant et lourd...)
Evidemment il fallait posséder avant toute chose des compétences techniques assez avancées, surtout que nous étions à l'époque, où un couper-coller se pratiquait encore à coups de ciseaux et de ruban adhésif sur la bande magnétique ^^ au lieu des simples clics de souris actuels.
En tout cas c'était trop demander pour des enfants de 11/12 ans. Mais hormis le montage, tout a entièrement été réalisé par la classe, sans exception jusqu'au banc-titre du générique de fin...
Une fois le film terminé, nous avons été Interviewé par le J.T. régional de France 3 PACA. Déjà un petit souvenir en soi même si au final c'est bien peu de choses que de "passer à la Télé". Au moins nous aurons eu la satisfaction de l'avoir fait pour un film court métrage et non pour un jeu débile ou un Reality-show déprimant ^^.
Enfin le Clézio en personne s'est finalement déplacé au Collège Jean Rostand pour venir nous rencontrer et assister à une projection du film parmi nous.
J'ai le souvenir d'un JMG le Clézio réellement très à l'écoute, quelqu'un de visiblement sensible, un homme réservé mais très ouvert, j'en ai eu la nette impression de quelqu'un de bien. C'est un bon souvenir et il compte parmi les innombrables raisons qui m'ont poussé à continuer dans les activités artistiques et créatives diverses. Alors merci à lui pour sa participation à ce qui me passionne, nourrit, m'élève et fait de moi qui je suis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
CDIflam81
  24 avril 2014
Bonjour,
Le livre raconte l'histoire d'un jeune garçon, Daniel, qui une nuit de novembre s'enfuit du pensionnat pour aller découvrir la mer.
J'ai bien aimé le moment où Daniel, émerveillé, découvre la mer : il court dans le sable vers la mer en sautant.
Moi je n'aime pas lire mais ce livre m'a plus, je vous le conseille. Au revoir et bonne lecture.
DASHER81
Commenter  J’apprécie          190
ertiammot
  19 septembre 2015
Une nouvelle assez poétique...
Une invitation au voyage à la liberté et à la découverte.
Un moment de lecture intimiste qui permet de s'évader.
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
haddadnada1haddadnada1   27 décembre 2018
Il respirait de toutes ses forces ,pour sentir le souffle,et c'était comme si la mer et l'horizon gonflaient ses poumons,son ventre,sa tête et qu'il devenait une sorte de géant .
Il regardait l'eau sombre ,au loin, là où il n'y avait pas de terre ni d'écume mais seulement le ciel libre ,et c'était à elle qu'il parlait , à voix basse , comme si elle avait pu l'entendre;il disait: «viens! Monte jusqu'ici, arrive ! Viens!»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
samoyta-ebdellisamoyta-ebdelli   21 mars 2013
vraiment c'est un bon livre !! je vous invite à le lire
Commenter  J’apprécie          50
collegejeanpujocollegejeanpujo   09 novembre 2015
C'est le moment où la mer commence à se calmer
Commenter  J’apprécie          30
CDIGirbetCDIGirbet   14 novembre 2017
La mer! La mer! La mer!...
Commenter  J’apprécie          10

Videos de J.M.G. Le Clézio (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J.M.G. Le Clézio
Jean-Marie Gustave le Clézio, prix Nobel de littérature, a passé quelques étés en Bretagne alors qu'il était enfant. Dans "Chanson bretonne, suivi de L'enfant et la guerre", publié aux éditions Gallimard, l'écrivain nous livre deux contes remplis d'images, et des impressions qu'elles ont laissées en lui.
Jean-Marie Gustave le Clézio nous a fait l'immense honneur de répondre à quelques-unes de nos questions. Ici, il nous parle notamment de sa méfiance envers la mémoire, du pouvoir de l'imagination, de la richesse de la langue bretonne, des sensations et du caractère précieux de l'enfance.
Pour retrouver son livre, c'est ici : https://www.librairiedialogues.fr/livre/16461617-chanson-bretonne-suivi-de-l-enfant-et-la-guerre-j-m-g-le-clezio-gallimard
Et pour nous suivre, c'est là : INSTA : https://www.instagram.com/librairiedialogues/ FACEBOOK : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ TWITTER : https://twitter.com/Dialogues
**** À bientôt ! ****
+ Lire la suite
autres livres classés : merVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Voyage au pays des arbres

Quel est le personnage principal ?

Jules
Pierre
Mathis

3 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Voyage au pays des arbres de J.M.G. Le ClézioCréer un quiz sur ce livre