AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2743637617
Éditeur : Payot et Rivages (14/09/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Quand une femme revenue de loin - votre passé et le Pays Basque - sollicite comme qui dirait votre assistance humanitaire, que faites-vous ? Malgré les flics - nerveux -, un tueur - déjanté -, et votre bien-aimée - si tendre -, vous foncez. A corps perdu. Le sable absorbera le poids de votre chute.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Renod
  04 mai 2018
« On ne laisse pas derrière soi son ombre. » Mathilde revient à Bordeaux après plusieurs années de détention. le drame qui a conduit à son incarcération l'a marquée à jamais. Sa démarche se distingue par une claudication appuyée. Et son esprit brûle d'une colère prête à exploser. Je n'en dirai pas plus sur ce court roman si ce n'est que les faits se déroulent à la veille de l'opération « Tempête du désert » dans un Sud-ouest sous la neige et dans un contexte de « sale guerre » entre les services antiterroristes français et espagnols et les militants de l'E.T.A.. le roman s'inspire d'Antigone de Sophocle. Les clefs de lecture du récit se trouvent dans cette tragédie antique, certains personnages incarnant l'autorité tyrannique au nom de la raison d'état, d'autres la transgression au nom d'idéaux ou de sentiments amoureux. Et la confrontation se finira – nécessairement - dans un bain de sang. le récit est bref et ne développe pas le contexte politique et international. Il est aussi nerveux, fait de fuites, poursuites, traques et affrontements. le lecteur reconstitue chapitre après chapitre le noeud de l'intrigue au gré des sauts dans la chronologie. « du sable dans la bouche » est un roman remarquable qui réunit toutes les qualités d'un grand polar. Un contexte suggéré, une écriture épurée et efficace, une construction élaborée, une intrigue nerveuse et un supplément d'âme littéraire. Chapeau l'artiste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
koalas
  13 septembre 2015
Mathilde sort de prison en claudiquant - elle boite -un genou raide comme la justice guide ses pas mécaniques vers une armurerie... le passé ressurgit. Un attentat, des terroristes basques en fuite, un ancien gauchiste à la rescousse, une ordure sans nom à leur poursuite, la guerre des polices, un piège tendu et puis tout bascule le vent qui tourbillonne et qui souffle des grains de sable que l'on balaie d'un revers de main. ...
Du sable dans la bouche est le deuxième roman de la trilogie bordelaise d'Hervé le Corre.
Comme dans son premier roman, La douleur des morts, on suit la destinée d'un personnage lambda. Ici Mathilde, l'héroïne plongée malgré elle- par amour- dans une affaire de terrorisme et de traque. l'histoire se déroule à Bordeaux et dans le pays basque. L'intrigue est palpitante, les personnages puissants, notamment un méchant vraiment abominable Angel Matanza qui n'a pas vraiment une gueule d'ange . Hervé le Corre a le chic pour décrire les salopards! Les autres personnages ne manquent pas de corps comme un ancien gauchiste idéaliste, l'inspecteur Garcia , un agent trop exemplaire et le futur retraité commissaire Marquet qui compte finir sa carrière sur un coup d'éclat !
Une écriture épurée, un style sans fioriture, une histoire bien ficelée ,des personnages bien cadrés et une fin fin toujours aussi explosive font de ce polar noir, un très bon cru bordelais 1993.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
monromannoir
  25 octobre 2016
La mort dans l'âme, il faut parfois savoir renoncer à s'inscrire dans le courant enthousiaste des chroniqueurs encensant un roman comme Après la Guerre d'Hervé le Corre. Car dans cette déferlante de louanges unanimes que pourrait-on ajouter de plus qui n'a pas été dit ? Alors, après deux ans de silence, il ne reste peut-être plus qu'à exprimer simplement son impatience à l'idée de retrouver cet auteur majeur du polar français. Aussi, pour nous faire patienter, Rivages/Noir a choisi de publier du Sable Dans la Bouche, dans une nouvelle édition entièrement révisée pour ce roman paru en 1993 chez Gallimard pour la collection Série Noire (n° 2327).
Mathilde marche dans les rues de Bordeaux. Elle est sortie de prison et elle boite. Elle laisse derrière elle les quelques amis qui n'osent évoquer le drame d'autrefois. Difficile de réveiller les vieux souvenirs enfouis. Ce groupuscule d'autonomistes basques traqués par un tueur psychopathe à la solde des services secrets espagnols. Est-ce au nom d'un amour de jeunesse ou de ses anciennes convictions que Pierre s'est mis en tête d'aider les membres de cette cellule terroriste. Un démarche dangereuse, d'autant plus que les flics français ont mis en place un traquenard machiavélique pour appréhender les fugitifs. Mathilde marche dans les rues de Bordeaux. Elle est sortie de prison et elle boite. Mais la démarche est assurée car elle a fait l'acquisition d'un fusil. Il est des meurtrissures plus profondes dont on ne saurait guérir.
L'essouflement des convictions, la résignation et le sursaut dont l'ensemble est imprégné d'une logique de vengeance tels sont les thèmes qu'Hervé le Corre aborde avec une habilité narrative singulière où, par exemple, la conjugaison des temps désigne les différentes périodes de l'histoire permettant ainsi de se dispenser de dates ou autres notions temporelles. Car finalement c'est en cela que l'auteur se distingue, avec quelques autres, dans cette maîtrise de la langue qu'il manipule avec un talent indéniable pour servir un récit à la fois poétique et implacable.
A bien des égards, du Sable Dans la Bouche contient de nombreux éléments qui composeront la trame d'Après la Guerre. Outre l'inexorable parcours de représailles, on retrouvera des thématiques qui accompagnent toute l'oeuvre de l'auteur à l'instar de ces femmes vulnérables devenant les victimes expiatrices de bourreaux manipulateurs. Dans du Sable Dans la Bouche, Mathilde incarne donc ce personnage à la fois déterminé et fragile, en rupture total qui va demander réparation. L'enjeu du roman consiste à déterminer les raisons qui poussent la jeune femme à s'engager sur cette voie de la violence en entraînant le lecteur dans une longue analepse mettant en scène des protagonistes inquiétants comme Angel Matanzas, tueur froid et déterminé, prenant un plaisir sadique à malmener ses victimes avant de leur ôter la vie. Mais plus retords et finalement plus monstrueux il y a ces flics ambitieux n'hésitant pas à manipuler et sacrifier des vies sur l'autel de la raison d'état pour mettre en place une opération visant à interpeller un groupe d'indépendantistes basques.
Avec ce récit dense et ramassé Hervé le Corre ne s'attarde pas vraiment sur le contexte du combat lié au nationalisme basque pour se concentrer principalement sur les protagonistes et leurs divers degrés d'implication dans cette lutte armée. Ayant choisis plus ou moins sciemment de s'engager dans le conflit on assiste au rapprochement entre Emilia la combattante déterminée et Pierre l'ancien syndicaliste qui renoue avec des convictions qu'il avait mises de côté depuis bien des années. Sympathie pour la cause ou reliquat d'un amour défunt, les motifs de Pierre sont incertains mais mettront en péril le couple qu'il vient de former avec sa compagne Mathilde qui est totalement étrangère au conflit basque. Impliquée malgré elle, la jeune femme subira les affres de cette guerre sans nom dans une inéluctable spirale de violence.
L'ambiance est triste et froide, à l'image du contexte hivernal dans lequel évoluent les différents protagonistes. Dans cette ville de Bordeaux, ainsi que dans les campagnes landaises transies on s'imprègne d'une atmosphère pesante et désenchantée qui alimente toute la noirceur d'un récit cruel où la barbarie et la compromission ne laisse aucune place à un quelconque perspective de probité et d'intégrité.
Un récit solide, une intrigue forte, du Sable Dans la Bouche décline toute la nébulosité d'une implication belliqueuse dont les conséquences mettront à mal tous les principes de victimes qui deviennent forcément bourreaux. Un texte lumineux servant la noirceur d'un roman au souffle désespéré.
Hervé le Corre : du Sable Dans la Bouche. Edition Rivages/Noir 2016
A lire en écoutant : La Ville S'endormait de Jacques Brel. Album : Les Marquises. Barclay 1977.
Lien : http://monromannoiretbienser..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
charlitdeslivres
  03 octobre 2016
Merci à la masse critique Babelio, ainsi que les éditions Rivages & Payot pour cet envoi.
Ce texte qui est paru à la rentrée littéraire, est une nouvelle version révisée d'un texte qui avait déjà était édité dans les années 90. Je suis ravie par cette lecture, tant ce roman noir m'a emballé.
Au démarrage on se laisse porter, on ne comprend pas tout et puis rapidement le ton accélère et on se retrouve plongé dans une course poursuite affolante : amour, trahison et torture rythme ce texte qui se lit d'une traite. Les chapitres de quelques pages accentuent le rythme infernal de ce livre. On ouvre le texte sur un chapitre isolé. Il nous conte le futur et à partir de cela, on va retourner dans le passé pour comprendre ce qui s'est déroulé. On va donc remonter le temps une fois ce premier chapitre passé et de là toutes les pièces vont s'assembler pour nous mener à une fin explosive.
Ce texte est d'une grande richesse, car en moins de 200 pages, on nous présente un sujet fort et qui résonne par son actualité. Dans cette course poursuite, on va vite, on nous présente ces quelques personnages tous impliqués dans un acte terrorisme et chacun à son niveau cherche à coincer l'autre. Mais on nous perd dans ce bric-à-brac. On ne sait plus qui suit qui, qui veut coincer qui ? Et surtout qui va s'en sortir en vie ?
Ce livre est une très belle découverte, j'ai plongé dans l'univers de Hervé le Corre et j'en suis dingue. Un rythme rudement bien mené, un ton acerbe à souhait. On nous balade entre cynisme, fausse déclaration et manipulation. On comprend très vite que le texte est un condensé de noirceur, autant sur le ton que sur le sujet. Mais on ne peut que rester admiratif face à une telle maîtrise de son récit. Dans ce texte, il ne se passe rien et pourtant on est captivé dans un livre à cent à l'heure.
En résumé un roman noir comme je les adore. le tout nuancé par ce retour dans le passé bien mené qui va attiser notre curiosité. le texte va vite au vu de sa longueur et de l'écriture de l'auteur. Des chapitres extrêmement court qui accentuent notre envie d'aller toujours plus loin. Un fil conducteur que l'on a hâte de dérouler pour comprendre le fin mot de l'histoire. On s'y plaît, on s'y complaît et on a plus envie de le quitter. En quelques mots j'ai adoré !
Lien : https://charlitdeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Phil56
  08 février 2018
La lecture de ce livre est ma première approche de l'univers d'Hervé le Corre.
Le résultat est plutôt satisfaisant.
L'intrigue, assez basique, est néanmoins rondement menée, les atmosphères toujours judicieusement rendues.
L'auteur évite tous les écueils du genre "polar politique" (stéréotypes, manichéisme,...).
L'écriture est fluide, élégante, sans fioriture ni maniérisme.
Toute la magie d'un puzzle reconstitué patiemment, pièce par pièce, sous la conduite d'une main experte.
Je pense être prêt à poursuivre l'aventure avec Hervé le Corre.

Commenter  J’apprécie          113
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
koalaskoalas   12 septembre 2015
Si ça se trouve, on ne retrouvera jamais ton corps ! Tu te rends compte ? Plus d'yeux, plus de corps...Tu seras une vraie tragédie grecque à toi tout seul !
Commenter  J’apprécie          140
monromannoirmonromannoir   25 octobre 2016
Elle quitte l'autoroute à Morcenx, se dirige vers Mont-de-Marsan sur une route droite menacé par la verticalité implacable des pins. Puis d'un coup de volant, elle percute ce mur intermittent, elle tranche net deux troncs, le feu se met en boule autour de la voiture qui bondit et s'écrase sur le toit.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   02 avril 2018
Des visages inquiets se tournent en tous sens, scrutant à chaque bout de la voie pour deviner le mufle d’une motrice sans savoir par où arrivera le train qui les emmènera passer les fêtes en famille, et ils prennent l’air morne, lointain déjà, de ceux qui partent au bout du monde en laissant tout derrière eux. Des lecteurs de journaux apparemment plus sereins s’appliquent à demeurer plongés dans les nouvelles du monde, qui ne sont pas bonnes, maintenant leurs pages en l’air malgré les bousculades des porteurs de sacs à dos ou les futurs skieurs qui manient leur équipement sur l’épaule comme une arme silencieuse et redoutablement efficace. Des femmes courent, suivies d’enfants, les bras étirés par des valises bourrées jusqu’aux serrures, rebondies à crever, là, au milieu des gens, vomissant de l’intimité mise au pli pendant des heures, encore parfumée d’assouplissant ou de lavande. Des mains agrippent les poignées des portières. On se hisse, on s’aide à descendre, on se marche dessus, on s’éborgne à coups de coude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
koalaskoalas   13 septembre 2015
Faut flinguer les habitudes, surtout quand elles sont bonnes.
Commenter  J’apprécie          102
rkhettaouirkhettaoui   02 avril 2018
Ils boivent du whisky, mangent des pizzas prestement décongelées dans le micro-ondes. Du fromage, aussi. « Si tu nous avais appelés, on t’aurait préparé un truc sympa, je serais allée chercher un foie gras chez ma mère », s’excuse Anne. Ils sourient en buvant des verres de Saint-Émilion et écoutent du jazz, Sonny Rollins, Dave Brubeck. Les mots sont de sable. Ils assèchent les bouches et s’éparpillent en grains futiles dès que le silence se remet à souffler, souvent, malgré la musique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Hervé Le Corre (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Le Corre
Nous étions au festival Quais du polar de Lyon pour sa 15e édition, du 29 au 31 mars 2019. Découvrez l'ambiance du festival, des rencontres, des interviews de lecteurs et d'intervenants présents dans cette vidéo. Et bien sûr, un résumé en images de l'activité de Babelio.
0:19 Véronique, lectrice de Marseille 0:46 Rencontre entre Chris Offutt, Ron Rash et James Sallis 0:49 Les fameux quiz Babelio 1:02 Présentation du jeu PCI Agent. Pour jouer : https://pciagent.com/fr/ 1:54 Rencontre Babelio avec Kristina Ohlsonn et Hans Rosenfeldt autour des adaptations de livres en séries scandinaves 2:05 : Gérald, lecteur de Paray-le-Monial 2:44 Hervé le Corre et James Sallis en dédicace 2:55 Jean-Bernard Pouy en dédicace 2:58 Librairies d'occasion dans l'hôtel de ville de Lyon 3:04 Les bouquinistes sur les quais de Lyon
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : Bordeaux (Gironde)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1644 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..