AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2228912085
Éditeur : Payot et Rivages (18/02/2015)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Au petit matin du 24 février 1525, après quatre mois de siège devant Pavie, François Ier s'élançait sur le champ de bataille, persuadé de sa victoire : C'est maintenant que je suis duc de Milan ! Midi n'avait pas sonné qu'il se rendait au représentant de l'empereur Charles Quint, déclarant : Tout est perdu, fors l'honneur et la vie. Retenu prisonnier en Espagne jusqu'au 17 mars 1526, il ne recouvra la liberté qu'après avoir laissé ses deux jeunes fils en otage et pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ysabiau
  01 novembre 2015
Un très bon livre sur Pavie, résumant bien cette année fondamentale dans l'Histoire de l'Europe. Il y a quelques erreurs (Isabelle de Portugal n'est pas la fille mais la soeur du roi de Portugal de 1525) mais il semblerait que ce soit de l'inattention plus qu'autre chose. Il y a des chances que cet ouvrage devienne une référence sur le sujet. Je le recommande cependant à un public choisi, et pas pour une première lecture sur la Renaissance, le "grand public" pourrait le trouver lourd, ou même difficile à suivre.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
YsabiauYsabiau   22 novembre 2015
Pour l'empereur, la Bourgogne est "son vray patrimoine, tronc de sa maison et le chief de son ordre de la Toison d'or". Pour l'honneur de son nom, il entend donc récupérer les terres acquises par Louis XI à la mort du Téméraire, son arrière-grand-père.
Cette revendication familiale doit être étayée en droit puisque la France s'est emparée du duché non par simple occupation, mais au motif que l'unique enfant du défunt, Marie, grand-mère de Charles Quint, ne pouvait hériter d'un apanage de la couronne de France soumis à la loi salique. Pas plus que le royaume, le duché ne peut tomber en quenouille. Les négociateurs français ne démordent pas de cette ligne lors de la conférence de Tolède, ajoutant que l'incorporation est irréversible, car les "droits de la couronne sont sacrés et dédiés à la chose publique". Le roi ne peut les aliéner.
Gattinara s'efforce alors de demontrer que la Bourgogne est un fief - transmissible par les femmes -, non un apanage. Quand bien le serait-il, les lettres de Jean II ne disent rien d'une exclusion des femmes par défaut d'un héritier mâle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : France (François I)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1061 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre