AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 220309821X
Éditeur : Casterman (14/09/2016)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 109 notes)
Résumé :
Où vont-elles, ces processions de fourmis qui sillonnent inlassablement le sable du désert ? Vers quelle mystérieuse destination ? C'est à cela que songe le jeune Saïd, en négligeant de garder le troupeau de son grand-père.
En les suivant un jour, accompagné de la prodigieuse chèvre parlante Zakia, Saïd va triompher des djinns, des sortilèges et des enchantements, découvrir l'amour et finalement trouver son grand-père .



... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (88) Voir plus Ajouter une critique
AudreyT
  07 janvier 2017
Un grand merci à Babelio et aux éditions Casterman pour m'avoir envoyé cette tendre BD...
Saïd est un jeune garçon qui vit dans un village oublié de tous. le regard tourné vers le sol, suivant les fourmis qui le fascinent, il va rencontrer de nombreux personnages. Devenu gardien de chèvres, Saïd devient l'ami inséparable de Zakia, une vieille chèvre savante et qui parle...
Un très joli conte, qui plaira tout autant aux petits qu'aux grands. Des dessins tout aussi doux que les couleurs et l'amour que trouve Saïd au bout du chemin...
Commenter  J’apprécie          340
tchouk-tchouk-nougat
  01 octobre 2016
Il était une fois un jeune berger gardant ses chèvres dans le désert. Il s'appelle Saïd et ne rêve que de suivre les colonnes de fourmis qui, au loin, disparaissent. elles vont ailleurs, ces fourmis, alors que lui est bloqué ici. le désert, un arbre et ses chèvres. Dont une tout particulièrement. C'est la plus vieilles de ses chèvres, Zakia, et elle parle.
"La où vont les fourmis" est un joli conte aux notes orientales.
Saïd est un petit garçon qui rêve et sa chèvre savante est un peu comme sa conscience. le tempo est lent, doux. Presque une introspection. L'histoire en elle même a un intérêt assez moyen mais il amène à la réflexion sur les rêves, le sens de la vie...
Au final suivre les fourmis c'est suivre ses rêves. Et c'est important si on ne veut pas passer à coté de choses essentielles.
Le dessin de Plessix sont toujours aussi minutieux. Son trait regorgent de détails, ses cases sont remplies de petites choses qui les font paraitre plus vivante. Un coup de crayon de professionnel pour croquer les personnages et les animaux même si j'avoue ne pas beaucoup aimer d'un petit détail : les billes blanches à la place des yeux.
Les couleurs sont elles aussi très belles. Ces tons pastels nous amènent directement dans nos rêves et nos contes d'enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Belzaran
  13 octobre 2016
« Là où vont les fourmis » est un one-shot qui a tout de suite suscité mon intérêt. Non seulement il est dessiné par l'un de mes dessinateurs préférés, Michel Plessix, auteur des géniaux « Vent dans les saules » et « Vent dans les sables », mais Frank le Gall en est le scénariste. Or, le Gall a scénarisé un tome des aventures de Lapinot, « Vacances de printemps », qui est l'une de mes bande dessinées préférées. L'attente était donc forte pour cet ouvrage paru chez Casterman pour une soixantaine de pages à passer dans le désert !
Saïd se demande où vont les fourmis. Il aimerait les suivre mais voilà qu'il tombe sur un vieil homme. Il doit le suivre, apprend que c'est son grand-père et se voit ordonner de garder un troupeau de chèvres au milieu de nulle part le temps que son patriarche fasse son pèlerinage…
« Là où vont les fourmis » doit être lu comme un conte. Les questions philosophiques, dans le désert, sont légions. le bonheur, la solitude, la place dans l'univers, l'interprétation des rêves… On a le temps de se poser des questions ! le tout est amené avec la naïveté de Saïd, qui est encore un enfant, et l'humour apporté par… une chèvre qui parle !
Assez lent à démarrer, « Là où vont les fourmis » prend son envol tranquillement, dévoilant son scénario avec parcimonie. L'humour est omniprésent, notamment dans les dialogues, tout comme le fantastique. Personne ne semble trop se soucier que de la magie vienne interférer régulièrement. L'univers est très réussi, mélangeant intelligemment ses ingrédients.
Le scénario est magnifié par le dessin de Michel Plessix. Ce n'est pas une surprise, mais son découpage est particulièrement inventif. Pleines pages, cases longues, cases hautes… Toute sa mise en page sert le texte ! Il parvient sans peine à mettre en valeur les dialogues par des expressions des personnages subtiles. Curieusement, malgré tout son talent pour la couleur, c'est Sébastien Orsini qui s'en occupe cette fois-ci. Un choix payant tant la colorisation est réussie, mettant en valeur le trait de Plessix et donnant de belles ambiances aux planches.
« Là où vont les fourmis » est une belle réussite. Les auteurs travaillent au diapason et s'accordent parfaitement. L'univers développé, sous forme de conte oriental, à la fois philosophie, fantastique et plein d'humour est également un modèle du genre en termes d'équilibre. À lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
odin062
  12 décembre 2017
« Là où vont les fourmis » est une bande dessinée jeunesse aux accents orientaux, écrit par Franck le Gall et illustré par Michel Plessix. L'histoire raconte l'aventure d'un jeune enfant nommé Saïd qui rêve de suivre les fourmis mais se refuse de le faire pour ne pas désobéir à sa mère.
Cette bande dessinée est, de premier abord, très simple. Il s'agit d'un conte se rapprochant de l'ambiance des milles et une nuit. L'humour est omniprésent, on rit littéralement en parcourant ces pages. Les dialogues entre Saïd et la chèvre qui parle sont vraiment très efficace. C'est aussi une histoire qui nous permet d'explorer le désert, ce pays oriental inconnu, qui nous permet de découvrir une culture situé dans un temps inconnu.
Mais cette bande dessinée, est en réalité bien plus complexe que cela. J'y ai même trouvé un côté philosophique. de nombreux auteurs, pour discuter de la place de l'Homme dans l'univers ou discuter de proportionnalité ont pris comme exemple les fourmis. Qui sommes-nous par rapport aux fourmis ? Sommes-nous les fourmis de quelqu'un d'autre ? Les fourmis sont-elles les Hommes de quelqu'un d'autre ? C'est la magie de la proportionnalité dans l'univers qui mène à de nombreuses croyances et à de nombreux rêves de grandeurs…
Les rêves sont d'ailleurs au coeur de cette histoire. Et si, Saïd rêvait ? Oui, relisez bien… Une chèvre qui parle… Une tour qui se transforme en… Homme. Une sorcière bien plus grande que nos héros bien plus grands que les voleurs… Et la chèvre qui monte aux arbres ? Des visiteurs qui apparaissent comme par magie ? Et si le rêve, était le moyen d'évasion de Saïd… Et si le rêve, permettait à Saïd de dépasser les limites et de suivre les fourmis sans se faire gronder ? En fait… C'est un conte… ou une histoire vraie ?
Bref, j'ai vraiment adoré cette bande dessinée. Elle va au-delà même des pages. L'histoire se poursuit dans nos pensées, notre réflexion. Il ne faut pas se contenter de lire, sinon, on passe à coté de la véritable valeur de cette bande dessinée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Jumax
  22 novembre 2016
Une chouette BD pour enfants qui n'est pas s'en rappeler les milles et une nuits. le désert, des fourmis, une chèvre qui parle et un petit garçon qui cherche son bonheur. Belles leçons de vie en perspective !
Commenter  J’apprécie          140

critiques presse (5)
Ricochet   09 février 2017
A la frontière des genres, entre conte merveilleux et récit initiatique, cette BD étonne et détonne.
Lire la critique sur le site : Ricochet
ActuaBD   16 novembre 2016
Un humanisme universel qui réchauffe les méninges.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   08 novembre 2016
Poétique et drôle, « Là où vont les fourmis » s’adresse aux enfants, mais les adultes vont adorer jusqu’à une morale inattendue.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   30 septembre 2016
Franck Le Gall et Michel Plessix gâtent les yeux et la tête avec une balade pleine de tendresse, de rires et de nostalgie. Un album à déguster, à partager, à lire en gardant dans un coin de sa tête ses rêves d'enfants.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   23 septembre 2016
Un album qui sort assez discrètement chez Casterman, mais que je vous conseille vivement de découvrir. Une belle invitation dépaysante à souhait !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   01 octobre 2016
-Est-ce si important de savoir où vont les fourmis?
-Bien sur puisqu'elles vont ailleurs!
-Ailleurs... et c'est là que tu voudrais être, ailleurs, n'est ce pas?
-N'importe où sauf ici!
-Pourquoi? Que crois-tu qu'il y ait de plus ailleurs?
-Mais tout! TOUT! Il le faut bien puisqu'ici il n'y a rien.
Commenter  J’apprécie          100
ebardinebardin   12 février 2017
"Un homard et une étoile de mer étaient amoureux l'un de l'autre, ce qui rendait leur vie compliquée. Un jour, un pêcheur mit fin à leurs tourments. Il les pêcha tous deux, offrit l'étoile de mer à sa fille et mangea le homard." p. 3
"Est-ce si important de savoir où vont les fourmis? / Bien sûr puisqu'elles vont ailleurs! / Ailleurs... et c'est là que tu voudrais être, ailleurs, n'est-ce pas? / N'importe où, sauf ici! / Pourquoi? Que crois-tu qu'il y ait de plus ailleurs? / Mais tout! Tout! / Il le faut bien puisqu'ici il n'y a rien !" p. 15
"Les gens heureux n'ont pas de rêve à réaliser." p. 22
"Alors, tu ne vois pas? La roue est toute voilée... / Ha... le port de la roue voilée... tout un débat..." p. 42
"Un peu plus loin vivait la sorcière qui avait ensorcelé les 40 voleurs." p. 43
"Une lampe magique! / Comme dans les histoires! / Il faut la frotter ! Vite! Vite! ... Frotte donc cette lampe, Abir... les filles font ça bien mieux que nous! / Pauvre petit macho, va!" (p. 45)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AudreyTAudreyT   07 janvier 2017
Les rêves sont des histoires que nous murmure notre esprit la nuit. Nous les inventons nous-mêmes et pourtant, nous ne les connaissons pas.
Commenter  J’apprécie          190
odin062odin062   11 décembre 2017
Une lampe magique!
- Il faut la frotter ! Vite, Vite!
- Frotte donc cette lampe Abir, les filles font ça bien mieux que nous
- Pauvre petit machos va!
Abir frotta la lampe au moyen d'un pan de sa cape. Quand la lampe fut toute brillante, une voix s'en échappa et dit :
- Aaaaaah! Propre comme un sou neuf! Ca fait du bien! Merci!
Et ce fut tout.
Commenter  J’apprécie          50
JumaxJumax   21 novembre 2016
Les rêves sont des histoires que nous murmure notre esprit la nuit. Nous les inventons nous-même, et pourtant, nous ne les connaissons pas.
Commenter  J’apprécie          140
Lire un extrait
Videos de Frank Le Gall (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank Le Gall
Vidéo de Frank Le Gall
autres livres classés : ChèvresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Schcoolbabelio Là où vont les fourmis- marilou

Quel est genre de cette histoire ?

fantastique
comique
aventure

12 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Là où vont les fourmis de Frank Le GallCréer un quiz sur ce livre