AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723481239
Éditeur : Glénat (21/05/2014)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Un péplum épique et grandiose sur le plus grand des stratèges

Alors que le roi Philippe II de Macédoine vient de mourir, le jeune prince Alexandre s'apprête à lui succéder. Les vétérans Karanos et Méléagre, deux amis de longue date, assistent de loin au couronnement. Méléagre a pour charge de veiller sur Pyrrhus et Eurydice, les héritiers d'un héros de la bataille de Chéronée qui, bien qu'ils aient perdu leurs titres de noblesse, semblent avoir les fa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
  28 juillet 2014
En Macédoine on enterre un roi. Son jeune fils monte sur le trone avec les ambitions qu'on peut en attendre de lui. Il sera le futur Alexandre le Grand. le roi qui marquera les mémoires et surtout L Histoire à jamais.
Un premier tome vraiment réussi avec une intrigue riche et bien menée. On voit surtout Alexandre à travers les personnages qui l'entourent et qui ont tous une histoire à eux. Pas de majuscule à "histoire" pour eux mais pour le lecteur leur ambition de vie semble tout aussi importante que les conquêtes et exploits guerriers d'Alexandre. Retrouver titre et fortune familiale pour les uns, devenir riche au coté de la femme qu'on aime pour un autre, ou encore apprendre à soigner et apprendre ses racines pour le dernier. Tous trouvent grace à nos yeux!
Un dessin vraiment attirant. Très précis. Les personnages ont de bonnes têtes aux expressions vivantes. Les décors d'arrière plan sont parfois un peu trop géométriques et froids. Et attention je trouvais que Pyrrhus ressemblait un poil de trop à alexandre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Guillaume72
  27 avril 2018
Je suis assez surpris de constater les contrastes dans les commentaires que cette BD a pu générer. Pour ma part, je la trouve très réussie. Certes, les personnages sont nombreux, mais l'époque héllénistique est particulièrement complexe. Les complots s'y sont succédé à un rythme soutenu, mettant sur le devant de la scène des personnages destinés parfois à disparaître en peu de temps.
De cette époque complexe, je trouve que les auteurs ont su de manière très intelligente tirer l'essentiel tout en restant fidèles à la réalité historique. Je comprends d'ailleurs parfaitement la recommandation du magazine historia sur cet album. En effet, je trouve l'histoire pédagogique et claire. Les complots qui ont succédé à la mort de Philippe de Macédoine y sont très bien décrits. La volonté d'Alexandre de faire disparaître ses rivaux et la dimension politique d'Olympias sont très bien décrits tout comme l'appui dont Alexandre pouvait bénéficier auprès des jeunes nobles de son âge avec lesquels il avait été élevé et qui constituaient ses généraux les plus proches. Les différents combats qu'il a dû mener pour s'imposer sont très bien décrits.
Certes, quelques scènes de sacrifices peuvent paraître étranges, mais les auteurs antiques soulignent que ces sacrifices existaient dans le culte de Dyonisos. de la même manière, les traits de spersonnages peuvent paraître parfois déformés, mais là encore la description que l'on a du caractère d'Alexandre montre un personnage qui peut parfois se réveler violent et cruel. Ne fallait-il pas être particulièrement déterminé pour accômplir un tel destin ? le meutre de Cléopâtre et de ses enfants nous est montré ici comme perpétré par Olympias, sans le consentement d'Alexandre. En fait, l'histoire avec un grand H ne nous dit pas si Alexandre avait ou non commandité ce meurtre. Olympias a toujours été son plus fidèle soutien et dans la BD, les oppostions entre mère et fils sont par contre assez marqués. de même, on peut s'étonner du peu de place qu'occupent des personnages comme Aristote qui était le précepteur d'Alexandre depui des années et de jeunes nobles comme Ptolémée ou Antigonos qui furent parmi ses plus fidèles compagnons d'armes. Dernier détail, le camp de campagne de son armée avec sa palissade en bois ressemble beaucoup à un camp romain... Mais ce sont des détails et peut être la suite nous permettra-t-elle de voir un peu mieux les relations entre Alexandre et ses généraux.
Le dessin et la mise en couleur sont somptueux. J'ai lu pas mal de commentaires qui se plaignent du caractère chargé de détails du graphisme. Pour ma part, j'ai beaucoup apprécié. Il rend hommage au fait que Philippe et ses descendants étaient férus de culture grecque et s'avéraient amoureux des arts et de la philosophie. Je préfère des dessins somptueux et précis que des planches avec des arrières plans flous ou à peine esquissés. J'ai hâte de pénétrer dans le royaume de Daruis et de contempler l'Egypte, Suse, Persépolis et Babylone dans les pas de ce dessinateur. Cela nous promet de très belles planches.
J'espère que la série qui commence sera prolifique. Il y a de quoi faire avec cette épopée, voire même avec les suites possibles autour des diadoques...
Bref, excellente BD à recommander vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
temps-de-livres
  19 mai 2014
Alexandre, suite au décès de son père est couronné roi. S'il doit s'imposer face à ses adversaires, il doit faire attention aussi à sa cour. Plusieurs personnes agissent "en son nom" pour attiser les flammes du pouvoir.
Alexandre le Grand est connu par ses exploits. Cette bande dessinée en est un aussi et on peut applaudir le trio d'auteurs (David Chauvel, Michael le Galli, Gildas Java) pour son travail autour de ce personnage mythique. Si Alexandre est le ventre du récit, il n'en est pas moins secondaire. c'est à travers les yeux de personnages, tournant autour d'Alexandre, que se crée l'histoire. Un frère et une soeur spoliés de leur héritage (la jeune femme a les faveurs d'Alexandre), le médecin du roi et la vision du monde, selon son jeune assistant, un mercenaire amoureux... Autant d'intrigues dans une histoire riche, dont les conséquences et les personnages sont pour la plupart réels (le lexique est une mine d'information). Plus près d'un Rome que d'un Spartacus dans sa narration et sa reconstitution, Michael le Galli et David Chauvel créent une histoire immersive.
Quant à Gildas Java, son coup de crayon est admirable. Si l'album est là pour le démontrer, deux exemples sont plus parlant. Regardez l'illustration intérieure des couvertures, reportez ensuite votre regard sur la première case de la page 49. Vous avez ainsi une idée du travail de détail de l'auteur. Notez que l'illustration intérieure représente le dessin à l'échelle réelle. Quant à l'autre exemple, admirez les illustrations sur sa page Facebook. Les scènes de batailles sont dantesques, la reconstitution est maniaque. On comprend mieux la recommandation d'Historia.
Un livre parfait ? La mise en couleur est la seule chose qui dénote dans cet album. Des couleurs sombrent, un ensemble qui gâche le travail graphique de Gildas Java...
Sans tomber dans le péplum ni dans le mémoire historique, Alexandre l'Epopée montre un nouveau visage de ce conquérant et de ces contemporains. Instructif et Addictif !
ALEXANDRE L'EPOPEE T1 : UN ROI VIENT DE MOURIR
AUTEURS : MICHAEL LE GALLI ET DAVID CHAUVEL
DESSINATEUR : GILDAS JAVA
EDITIONS : GLENAT
Lien : http://temps-de-livres.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Sabrinaaydora
  25 mars 2019
Philippe de Macédoine meurt. Pour lui succéder, son fils Alexandre, plein d'ambition et avec soif de pouvoir. Mais devenir roi, ce n'est pas simplement être couronné : c'est aussi s'imposer face à des personnages qui cherchent sa perte, penser aux personnes qui gravitent autour de soi. Mais plus encore, avoir quelques coups d'avance sur l'échiquier de la conquête et du pouvoir.
Premier tome très intéressant, fort documenté où on met en lumière le personnage d'Alexandre le Grand, celui qui est allé jusqu'en Perse. Un Personnage historique des plus captivants et qu'il s'agisse de film ou de livre, son vécu est toujours source d'inspiration. J'ai apprécié dans ce tome qu'Alexandre ne soit pas le seul personnage principal. On le découvre par les yeux d'autres personnes : un frère et une soeur dont les titres et possessions ont été retirés et qui espèrent qu'Alexandre les leur rendra, la vie d'un jeune mercenaire, ou encore les réflexions sur le monde d'un médecin et de son assistant.
L'histoire est complexe, le découpage et le scénario sont cohérent et la chronologie est agréable à suivre. Les dessins sont beaux, certaines planches ne m'ont pas fascinés et manquaient de vie, mais l'ensemble est réussi et donne envie de regarder les détails. Les scènes de sacrifices avec la présence de la mère d'Alexandre, la terrible Olympias, sont d'une précision toute dérangeante. le lecteur ne perd rien de ces scènes.
En bref :
Un premier tome réussi pour se plonger dans la vie d'Alexandre le Grand et le deviner par les yeux d'autres personnages.
Lien : https://lecturedaydora.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          53
badpx
  08 juillet 2018
L'histoire de l'accession de l'Alexandre au trône de macédoine et de ses premières batailles : c'est intéressant, évidemment pour quelqu'un comme moi qui n'y connais pas grand chose en histoire, mais que le sujet intéresse.
Malheureusement, je m'y perdais un peu dans les personnages : un peu trop de ressemblances. Et surtout ils sont nombreux et en si peu de pages il ne m'a pas été facile de reconnaître qui était qui et quel était ses intentions.
Le récit est très, peut-être trop (à mon goût) chronologique, très classique.
Je ne suis pas sûre de me souvenir bien longtemps de cette lecture.
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (4)
BDGest   21 novembre 2014
Comme tome d’introduction, Un roi vient de mourir… remplit globalement son office. Malheureusement, il lui manque l’essentiel : un véritable souffle épique !
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   08 juillet 2014
Lorsque David Chauvel et Mickael Le Galli collaborent et écrivent à quatre mains un scénario dont le personnage principal est Alexandre le Grand, le résultat ne peut être qu’une saga magnifique, portée par le dessin de Gildas Java qui emporte le récit par la précision de son trait, le réalisme de ses personnages et la fureur de ses combats.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BullesEtOnomatopees   24 juin 2014
Recommandé par Historia et agrémenté de huit pages de croquis de recherches de personnages, Un Roi Vient de Mourir n'est qu'une mise en bouche, et elle est déjà bien appétissante.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
BulledEncre   16 juin 2014
Intrigues et complots à la cour d’Alexandre le Grand.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   09 juin 2014
[le médecin royal Philippe à son jeune apprenti Argaios]
Ecoute... Je peux tout à a fait concevoir ce que le roi et ses compagnons peuvent avoir de fascinant pour un garçon comme toi.
Mais je te recommande, je t'ordonne même, de garder tes distances. Ils ont certes nobles, beaux, braves et forts... mais ils sont aussi violents, jaloux, possessifs et cruels. Et ils ne feraient qu'une bouchée d'un agneau de l'année dans ton genre. Tu ne serais pas le premier papillon à te brûler les ailes pour avoir volé de trop près des flammes du pouvoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
AlfaricAlfaric   13 décembre 2014
[Eurydice à Alexandre] - Dis-moi…
- Qui est donc de jeune éphèbe qui accompagne ton médecin ?
- Son disciple. J’oublie toujours son nom, il ne… Oh mais quelle lueur dans tes yeux ! Ce n’est pas une étincelle, mais une flamme, un brasier…
- Tu exagères, comme toujours… Mais j’avoue qu’il ne me déplairait pas de passer un petit moment avec lui…
- C’est vrai qu’il a quelque chose. Je me demande si je ne vais pas plutôt me le réserver…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AlfaricAlfaric   13 décembre 2014
[Alexandre] Et si Pyrrhus nous fait l’honneur de sa présence, je pourrai même m’attarder. Le poète n’a-t-il pas dit « en amour comme en toutes choses, il faut saisir l’occasion et n’obéir qu’à des penchants honorables et légitimes » ?
Commenter  J’apprécie          80
AlfaricAlfaric   11 décembre 2014
- Par Zeus tout-puissant, Pyrrhus, mon frère, aurais-tu donc perdu la tête ?! Et si ce n’est pas fait, tu vas la perdre à coup sûr, après avoir osé défier Alexandre !! Qui crois-tu être pour refuser d’appliquer un ordre royal ?
- Alexandre est un homme juste. Il comprendra et approuvera ma décision.
- Alexandre set un homme ombrageux, et ses colères sont souvent fatales !
Commenter  J’apprécie          30
AlfaricAlfaric   10 décembre 2014
Adieu Pyrrhus. Ce monde, qui n'honore que les vainqueurs, était trop dur pour toi !
Commenter  J’apprécie          120
Lire un extrait
Videos de Michaël Le Galli (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michaël Le Galli

Dialogues, dédicace de Michaël le Galli et Gildas Java
http://www.librairiedialogues.fr/livre/6823778-alexandre-un-roi-vient-de-mourir-t-1-gildas-java-glenat-sa Dédicace du dessinateur Gildas Java et du scénariste Michaël le Galli à la librairie...
autres livres classés : alexandre le grandVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1679 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre