AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2740420765
Éditeur : Mango (30/01/2006)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Elora reste sans voix. Installée dans le grenier de sa grand-mère, elle tient entre ses mains tremblantes un manuscrit d'où s'échappent des coupures de journaux sur lesquelles le nom de son grand-oncle apparaît. Un titre achève de la glacer d'effroi : "Loïk Gwilherm condamné aux travaux forcés sur la station-bagne XV de la planète Syringa". Quel mystère cache sa famille ? Quelle sombre histoire a bien pu envoyer son grand-oncle dans un bagne spatial ? Une seule solu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Virgule-Magazine
  04 avril 2017
Avril 2160. Dans le grenier de sa grand-mère qui vient de mourir, Élora découvre un manuscrit qui raconte la tragique histoire de son grand-oncle Loïk, envoyé au bagne sur la planète Syringa alors qu'il était innocent. Accusé à tort du meurtre de son ami Gaëc et condamné d'avance par un tribunal partial, Loïk a dû, à 18 ans, affronter l'horreur de la station-bagne XV, dont aucun prisonnier n'est jamais revenu vivant. le coeur tenaillé par un puissant sentiment d'injustice, il a trouvé en lui la force de lutter contre les humiliations permanentes infligées aux prisonniers…
L'avis de Lucas, 13 ans : Ce livre, tiré de faits vrais, raconte l'injustice judiciaire et la vie dans les bagnes. C'est une invitation à l'aventure, à la réflexion et au rêve.
L'avis de la rédaction : Ce roman de science-fiction est directement inspiré d'une histoire vraie, celle de Guillaume Seznec, condamné pour meurtre, en 1924, aux travaux forcés à perpétuité, et qui n'a cessé de clamer son innocence, jusqu'à sa mort. Aujourd'hui, son petit-fils Denis (qui signe d'ailleurs la postface du livre de Nathalie le Gendre) se bat pour que l'affaire Seznec soit reconnue comme une erreur judiciaire. Un récit original et intéressant, qui décrit l'enfer du bagne, et dénonce avec force l'injustice, passée, présente ou future.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LoveBooks295
  25 mai 2016
Comme dit lors des mes deux autres critiques (cf critique de Mosà Wosà et Dans les larmes de Gaya), j'ai lu ce livre il y a plusieurs années et même si il est un peu moins bien noté que les deux autres, je me souviens d'avoir quand même aimé cette histoire atypique se passant dans un bagne spatial. Comme vous l'aurez compris fantastique et SF sont au RDV. Il nous fait voyager et laisse totalement place à notre imagination. Je vous le conseille également.
Commenter  J’apprécie          20
urusezel
  14 décembre 2012
Une histoire émouvante et cruelle sur la condition d'un homme envoyé au bagne par injustice. Ce livre rend aussi hommage aux bagnards français de Guyane et plus particulièrement à Guillaume Seznec. Sous la belle plume de Nathalie Legendre, une histoire de liberté.
Commenter  J’apprécie          20
livresenfolieacoueron
  23 mars 2017
49 302 raconte une histoire d'un prisonnier condamné pour une faute qu'il n'a pas commise. L'auteur place des éléments réalistes sur les conditions de vie des prisonniers dans un univers futuriste. Inspiré de l'affaire Seznec. Passionnant grâce à son personnage attachant.
Léo
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
Lecturejeune   01 juin 2006
Lecture jeune, n°118 - Pour : La jeune Elna découvre en avril 2160 dans le grenier de sa grand-mère, trois jours après son décès, un manuscrit au titre énigmatique, 49302, que celle-ci dédia à la mémoire de son frère Loïk Gwilherm Seznec. En fait, ce dernier, coïncidence troublante, s’est vu attribuer lors de son arrivée au bagne spatial le même matricule que son ancêtre Guillaume Seznec, envoyé deux siècles plus tôt à Cayenne. Loïk a été condamné aux travaux forcés pour l’assassinat de son ami Gaëc mais il ne cesse de clamer son innocence. Il est emmené en navette spatiale dans une station proche de Syringa, une planète mal connue dont l’atmosphère toxique agit comme une drogue. Les bagnards doivent extraire d’étranges sangsues, fort dangereuses pour la santé humaine. Le directeur du bagne multiplie les humiliations, les brimades et les mauvais traitements. Loïk résiste, tente à la fois de s’évader et de communiquer avec des êtres intelligents à fourrure animale qui peuplent la planète… Il est loin de se douter de ce qu’il va déclencher. Ce récit écrit par Loïk à la première personne et ponctué de lettres adressées à ses proches est évidemment poignant. La trame reprend nombre d’éléments de l’histoire de Guillaume Seznec. Le temps ne semble pas avoir fait progresser une humanité où arbitraire, corruption et violence tiennent la première place. La seule note d’espoir vient des personnages féminins révoltés et déterminés à bouleverser l’ordre établi. Nathalie Le Gendre a écrit une fois de plus un livre fort et fidèle à l’esprit humaniste de la collection : un beau plaidoyer contre l’intolérance et l’injustice. Denis Seznec, petit fils de Guillaume, en a écrit la postface. n Marie-Françoise Brihaye
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Lecturejeune   01 juin 2006
Lecture jeune, n°118 - Contre : Ce livre est moins convaincant que les précédents de Nathalie Le Gendre. La construction et les choix narratifs laissent perplexe… J’irai jusqu’à dire que la fin est bâclée : en deux pages, le véritable assassin avoue tout à coup son crime, sans raison, et proclame ainsi ouvertement l’innocence de Loïk dont on ne doutait pas. Nathalie Le Gendre souhaitait dénoncer l’injustice dont a été jadis victime Guillaume Seznec et par là même les erreurs judiciaires qui brisent la vie de bien des innocents. On aurait donc aimé que la procédure judiciaire soit mieux décrite et surtout que l’accent soit mis sur la souffrance et la déshumanisation du héros. Loïk passe de très longs mois au trou — en fait seul dans le vide sidéral —, mais ses sentiments sont alors peu développés. Une bonne cinquantaine de pages supplémentaires aurait peut-être permis à N. Le Gendre de ne pas rester à la surface des choses et des personnages, de les faire vivre de l’intérieur comme elle sait habituellement si bien le faire. n Sandrine Brugot-Maillard
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LoveBooks295LoveBooks295   25 mai 2016
Pire! Son instinct lui dictait que dans ce petit coffret se cachait une chose très importante qui allait bouleverser sa propre vie. Et jamais l'instinct d'Elora ne l'avait trompée. Elle inspira profondément comme pour se donner du courage et, de ses doigts tremblants, actionna le mécanisme d'ouverture.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : injusticeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vivre de Nathalie Le Gendre

Où se situe l'action?

planète 10
planète 8
planète 9
planète 7

9 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Nathalie Le GendreCréer un quiz sur ce livre