AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081421387
Éditeur : Flammarion (07/11/2018)
3.45/5   20 notes
Résumé :
«La musique est partout, pour qui la cherche, l'écoute, la reconnaît. Elle est cette présence vitale qui remplit l'espace et ne demande qu'à être révélée.Au fil de ces pages, je vous parle de la place de la musique dans l'Histoire, de son rôle dans notre société et de sa présence dans nos vies.Je vous suggère des clés pour l'écoute et la découverte de nombreux chefs-d'?uvre et vous invite à y puiser vos propres émotions.Mélomane averti, amateur éclairé ou néophyte c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,45

sur 20 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

krzysvanco
  02 février 2019
Claire-Marie le Guay est une pianiste que j'aime. Je l'ai écoutée en concert et j'ai plusieurs de ses CD.
L'ayant regardée dans l'émission La Grande Librairie parler de son amour de la musique, j'ai eu envie d'acheter son livre.
Sa passion pour son art est présente à chaque page, elle nous parle de la musique, des compositeurs, des interprètes qu'elle admire, nous présente brièvement de nombreuses oeuvres.
L'éventail des compositeurs est grand et varié.
Elle nous parle enfin beaucoup d'elle, de son attirance pour la musique, de son apprentissage, de ses professeurs, de son contact avec le public, du trac, des mains du pianiste, du pouvoir de la musique.
Elle nous livre le portrait d'une femme qui veut nous faire partager sa passion.
J'ai lu ce livre avec intérêt.
Claire-Marie le Guay me parle toutefois davantage quand je l'écoute jouer et là, elle est extraordinaire.
Commenter  J’apprécie          623
rabanne
  20 avril 2020
L'ouvrage pointu de la pianiste Claire-Marie le Guay se situe à mi-chemin entre le témoignage personnel et l'essai biographique.
L'auteure nous plonge dans l'univers intemporel de la musique, à travers sa passion pour les compositeurs (leurs oeuvres pianistiques) et sa propre expérience en tant que pianiste renommée. En 190 pages, elle revisite l'histoire de la musique et du piano selon plusieurs angles d'approche : artistique, culturel, éducatif et psychologique.
Si j'ai palpé la volonté de partage universel et de transmission de la part de l'auteure, j'ai déploré dans cet ouvrage quelques "bémols" : ces nombreux ajouts biographiques, qui altèrent sans arrêt la lecture, et les détails sur la "technicité" pianistique, qui rendent parfois le discours mécanique, même pour l'amatrice que je suis (et pratiquante que je fus).
Malgré de très beaux passages et un travail d'archivage non négligeable, j'ai trouvé l'ensemble manquant de fluidité et de simplicité (pour mélomanes avertis), desservant ce témoignage dans lequel l'émotion nous atteint que trop indirectement (même le chapitre 4, intitulé "la bibliothèque des émotions", m'a semblé formel).
Il faudrait, en fin de comptes, prendre le temps de (ré)écouter chaque oeuvre musicale citée dans cet ouvrage, pour pouvoir l'apprécier à sa juste valeur.
Bref, je suis donc légèrement déçue, ma corde sensible n'ayant pas vibré autant que je l'avais escompté... Même si la vie reste et restera toujours plus belle en musique !!
--------------------------------------------
NB : J'ai été davantage émue par d'autres témoignages de pianistes, tels que : "Variations sauvages" d'Hélène Grimaud, ou encore "Le son du silence" de la coréenne H.J. Lim.
Merci à anlixelle de m'avoir fait découvrir ce livre (lu en e-book).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          419
anlixelle
  12 mars 2020
Quelle "drôle" de sensation j'ai ressenti à la lecture de LA VIE EST PLUS BELLE EN MUSIQUE.
C'est la première fois qu'un livre me fait un tel effet de FROID – CHAUD ; au départ, il m'a réellement déroutée, voir agacée. Ce texte qui parlait de musique, et plus précisément de piano, se trouvait parsemé de titres musicaux expliqués dans de courts paragraphes qui interrompaient le cours du propos.
Ma lecture s'avérait alors décousue, lire ou écouter, il me fallait faire un choix et comprendre les liens entre tout ça.
Puis, exaspérée j'ai décidé de chercher les morceaux un à un, sur YouTube et de les écouter, après avoir lu les commentaires les accompagnant.
Sans plus m'occuper du texte général.
Tout d'un coup, ça fonctionnait ; il suffisait que je me concentre soit sur le texte central de l'auteure : " premières années ", " histoire et fraternité ", " par le piano ", " en concert ", ... soit sur les titres suggérés et ce que nous apprenait MCLG de leur musicalité, leur contexte d'écriture ou ses propres ressentis…
Ce livre offre donc deux lectures qui mettent la musique, ou le piano sur un piédestal, mais différemment. Ces données s'entrecroisent, se complètent mais ont leurs organisations propres.
J'opte donc pour un des deux modes de lecture : soit lire le texte en sautant les extraits et explications, ou bien programmer un extrait musical et avant de l'apprécier en lire le commentaire.
J'avais mis plusieurs chapitres avant d'intégrer que CMG trouait son livre d'extraits musicaux commentés pour faire respirer le tout, de la même manière que la musique allège notre quotidien, l'embellit... lui apportant sens, et intériorité spirituelle.
J'ai considéré au final les chapitres proposés comme les déambulations intimes d'une grande pianiste passionnée, et parallèlement les extraits musicaux et les commentaires donnés par cette enseignante comme des fenêtres qui nous emplissent de notes universelles. Toutes ces oeuvres s'avèrent aussi intellectuelles que sonores, leur signification va au-delà de la rationalité, de la compréhension.
MCLG explique LA musique, SA musicalité de l'existence, SON piano, puis notre esprit se détache des questions de compositeurs, de travail, d'interprétation, car elle nous donne la main pour des promenades musicales qu'elle nous invite à vivre de manière unique.
Lumineux, intelligent, passionné, pédagogue... ce livre est une invitation à vivre l'écoute, à aimer le piano intensément, et j'y pioche maintenant des pensées ou des musiques au gré de mes humeurs, et de mes besoins.
Comme le suggérait EE Schmitt dans « Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent... » (Page 103).
" Lorsque j'écoute un air, je me rends disponible, je savoure ce qui arrive à mes oreilles, mon cerveau, mon coeur, je croque avec gourmandise l'instant vécu. Même sombre, la musique m'offre toujours une occasion de jouir puisqu'elle me remplit, m'exalte, me console ".
Merci à Babelio et à l'éditeur pour cette subtile découverte !
Lien : http://justelire.fr/la-vie-e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          356
Achillevi
  02 mars 2019
Ce n'est pas à franchement parler une biographie que Claire-Marie le Guay nous propose, ni même un essai, mais plutôt une réflexion florissante portée par sa propre expérience, son rapport à la musique et ce qui en fait son humanité.
Le terme de manifeste serait d'ailleurs plus adapté pour certains chapitres, car tout est musique nous dit-elle. De fait, la musique constitue en elle-même la bibliothèque de nos émotions qui "nous aspirent autant qu'elle nous emplissent". Elle "révèle l'expérience intime du monde" comme le rappelle Schopenhauer. Elle traduit la pensée et nous ouvre à nous même. Elle est histoire et fraternité. Elle doit être transmise à nos enfants, car il faut leur donner le meilleur.
C'est aussi un merveilleux partage que nous offre cette pianiste hors pair. Elle évoque son rapport au piano, à ses mains, au public mais surtout à de très nombreuses oeuvres qu'elle commente avec finesse et érudition. Et l'on découvre, à travers elles, le contexte de leur création et le jardin secret de leurs compositeurs.
On ferme enfin le livre avec une jolie discothèque idéale qui s'est constituée au fil des pages et qu'on a envie de se constituer pour soi-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Florette83
  12 avril 2019
Cet ouvrage s'adresse à un large public qui souhaite vivre une balade musicale. Il n'est effectivement pas réservé aux amateurs ou passionnés de musique classique car l'auteur démontre justement par ses expériences comment elle a touché ou éveillé la curiosité de publics improbables (des élèves du plus jeune âge à l'adolescence, des adultes dans le monde du travail ou encore des patients en milieu hospitalier).
C'est un livre qui peut se prendre et reprendre à tout moment car au fil de sa réflexion musicale, Claire-Marie le Guay se réfère à une grande quantité d'oeuvres bien référencées que le lecteur peut donc choisir d'écouter au cours même de la lecture ou plus tard. Il est ainsi possible de se créer ou d'élargir sa propre bibliothèque musicale et pourquoi pas de la faire partager à son entourage car c'est bel et bien le message de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
krzysvancokrzysvanco   02 février 2019
Imaginez que vous souhaitiez caresser le visage d’un être aimé. Vous commencez par en avoir la pensée qui s’accompagne du sentiment de votre tendresse. Puis vous dirigez votre bras vers le visage et, peu à peu, délicatement, en contrôlant votre geste, vous l’approchez de la loue. Ce n’est qu’au dernier moment que votre main interviendra, qu’elle cherchera à se faire la plus douce, la plus tendre, la plus sensuelle possible. Vous donnerez toute votre concentration à cet instant afin que votre main, et plus précisément le bout de vos doigts, transmettre en un geste de quelques secondes, de la façon la plus intelligente possible, votre message d’amour. Caresser la joue d’un être simé, c’est jouer une phrase musicale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
AchilleviAchillevi   01 mars 2019
Un interprète est un conservateur. Il préserve une oeuvre, la met en valeur, en fait connaitre l'histoire et le sens.
Un interprète est un restaurateur. Il travaille dans le détail, révèle les lignes, les courbes. Il ravive les couleurs de l'oeuvre.
Un interprète est un passeur. Il donne vie à une partition qui traverse les siècles, il établit le lien entre celui qui l'a écrite et celui qui l'écoute. Il fait passer de la rive de celui qui donne à celui qui reçoit.
Un interprète est un commissaire d'exposition. Comme lui, il choisit les oeuvres qu'il assemble lors de son récital, dans la salle de concerts ou pour un enregistrement, en construisant un programme autour d'une thématique, d'une chronologie, d'une opposition.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
rabannerabanne   20 avril 2020
Lorsque les larmes coulent sur le visage, c'est avec les mains que nous les essuyons. Lorsqu'un cadeau nous est offert, ce sont nos mains qui s'ouvrent. Elles encore qui sont tendues pour aider, elles qui se serrent et se découvrent lors d'une rencontre. (...)
Au piano, la musique prend vie par les mains.
Commenter  J’apprécie          2210
rabannerabanne   20 avril 2020
Du silence que le piano habite va naître la musique. On attribue à Victor Hugo cette très belle phrase sur la relation de la musique au silence et à nous-même : « La musique exprime ce qui ne peut pas être dit et sur quoi il est impossible de rester silencieux. » Tout commence et s'achève par un silence. Sans silence, il n'y aurait pas de musique.
Commenter  J’apprécie          160
Florette83Florette83   13 février 2019
Beethoven a transcendé, pour et par son art, la douleur et la difficulté de la perte de son ouïe. Voici de quelle façon il l'exprime dans la suite de son "Testament":
Né avec un tempérament fougueux, sensible même aux plaisirs de la société, je dus très vite m'isoler, passer ma vie dans la solitude. Si, de temps en temps, je voulais échapper à tout cela, comme j'étais durement repoussé par la triste expérience, doublée de mon ouïe si mauvaise! Il ne m'était cependant pas possible de dire aux gens: parlez plus haut, criez, car je suis sourd. Comment me serait-il possible d'admettre la faiblesse d'un sens qui chez moi devrait être d'un degré plus parfait que chez les autres, un sens que je possédais autrefois à un tel degré de perfection que de gens de ma profession l'ont, ou l'ont eu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Claire-Marie Le Guay (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire-Marie Le Guay
La musique est omniprésente et fait partie de notre vie quotidienne. Mais s'en rend-on vraiment compte?
Claire-Marie le Guay nous parle de sa passion, de la place de la musique dans l?Histoire, dans nos vies. Comment bien l'écouter, mais aussi comment y puiser nos propres émotions.... car la vie est plus belle en musique, tout simplement !
En savoir plus sur le livre : https://bit.ly/2yirVTW
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
750 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre