AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782910373511
309 pages
Éditeur : Editions Alain Bargain (10/05/1998)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Déjà, la chaleur est accablante - 10 heures 30 pourtant, seulement, puisque le bateau déverse sa cargaison quotidienne de touristes. Enfin... l'île bleue !
Le Fur et Le Gwen, inspecteurs brestois dépêchés sur les lieux d'un horrible crime perpétré par un psychopathe, sont attendus par la maréchaussée locale. Il faut surtout être discret ! Ce qui devait être un aller-retour de routine va devenir une angoissante chasse à l'homme à travers la lande roussie par l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Nahe
  03 novembre 2014
Appelés sur l'île de Ouessant par un crime sordide, les inspecteurs le Gwen et le Fur se trouvent face à une affaire plus complexe qu'il n' y paraît. Marie, la serveuse de l'hôtel Bellevue, est morte étranglée. Qui parmi les plaisanciers a pu vouloir la mort de cette jeune fille tranquille ? Les suspects sont nombreux et chacun semble cacher un lourd passé. Même si elle prend place dans un décor bien agréable, l'enquête s'annonce longue et difficile.
Pourtant le temps presse car l'assassin ne paraît pas décidé à s'arrêter à un seul meurtre et les victimes s'additionnent.
Un mystère au milieu des vacances, une île au large de la Bretagne, un duo de policiers un peu caricaturaux, des secrets, ... tels sont les ingrédients réunis par Françoise le Mer pour cette partie de Colin-maillard à Ouessant.

Les coïncidences semblent parfois un peu grosses et certains personnages peuvent paraître très typés, à l'image de l'inspecteur le Fur et de son parler fleuri; ce qui ne m'a pas empêché de goûter le dépaysement et d'apprécier le voyage si dangereux soit-il.
Lien : http://nahe-lit.blogspot.be/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
frimoussette
  09 octobre 2014
Critique éditée dans le cadre de " Masse Critique "
Au départ une île bretonne ....chouette dépaysement garanti , des pensionnaires en vacances ....ils ont tous plus ou moins des secrets...tiens , tiens , tiens cela me rappelle une grande dame du roman policier ....une anglaise ....
2 inspecteurs bien sympas ...des répliques souvent drôles
Certes
Un petit roman sans prétention ...qui se lit avec plaisir mais me laisse sur ma faim
L'intrigue mériterait d'être plus poussée....
Et la fin ....grrrr .....je suis restée comme une imbécile en ayant réalisé que la page suivante était ...blanche
Mais je suis bon public alors merci Françoise le Mer.....vous m'avez donné envie d'aller voir cette île d'Ouessant ....
Commenter  J’apprécie          30
herveloth
  30 octobre 2014
La tendance a été (et est encore) aux polars historiques, et l'excellente collection « Grands Détectives » de 10/18 nous a permis de découvrir nombre d'auteurs de grand talent : Robert van Gulik, Jean-François Parot, Ellis Peters et bien d'autres encore.
Depuis quelques temps, le polar se décline aussi selon le mode régionaliste. Après tout, le crime est universel, et il peut être amusant de suivre une enquête dans un lieu, un village, une région qu'on connaît bien.
Reste à savoir si être du cru, pour l'auteur, est un gage de qualité suffisant pour se targuer de faire de la bonne littérature. Certes non. Pourtant, certains sont néanmoins édités.
C'est ainsi le cas pour « Colin-Maillard à Ouessant » de Françoise le Mer, aux éditions du Palémon.
(la suite sur le blog)
Lien : https://fieffegoupil.wordpre..
Commenter  J’apprécie          50
AmyFarrah
  05 août 2019
J'ai été très déçue de ce roman à l'écriture très convenue.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
frimoussettefrimoussette   02 octobre 2014
Quentin prit le livre qu'il avait emporté de Brest , Les Fleurs du Mal , recueil qu'il affectionnait particulièrement.Toutefois , il ne parvenait pas à se concentrer sur sa lecture .Son esprit vagabondait auprès de la petite Marie et il se demandait aussi ce que pouvait faire Le Fur enfermé maintenant depuis dix minutes dans la salle de bains , alors que nul bruit d'eau ne parvenait à ses oreilles .
Il sortit malgré tout,l'inspecteur Le Fur ,passa près du lit de Quentin dans un effluve de parfum,digne comme un pape et arborant un pyjama lavande à rayures roses qui conservait les plis d'un repassage parfait ;
_Tu es ravissant Michel ! Et en plus,tu pues la cocotte....Est -ce pour moi que tu sors le grand jeu ,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
domdu84domdu84   15 janvier 2015
En voulant atteindre la mer, Quentin et Elibouban furent d’abord arrêtés par une gigantesque levée de galets. Quand ils l’eurent gravie, ils la virent enfin de près, glauque et méfiante, ayant emprisonné dans son ventre mouvant quelques rochers orgueilleux surveillés par les ressacs et l’écume. Pourtant, il n’y avait pas de vent. Les jours d’hiver et de tempête, quand la lutte était trop inégale, la mer rejetait très loin sur la rive les cailloux morts. Et ils restaient là, plus haut, jonchant par milliers le cimetière de la lande qui, pour une fois, ici, se faisait douce, n’arborait pas comme sur le reste de l’île le violet belliqueux de ses bruyères ni la victoire de ses ajoncs, mais qui, consolatrice et désolée, pansait la terre d’humbles silènes blancs et d’une multitude d’armérias au rose tendre. C’était là la fin de l’Occident.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
frimoussettefrimoussette   02 octobre 2014
Il demanda à Quentin s'il n'avait pas vu ses boîtes de Munsters .
_Si tu parles de tes chaussures , pour une fois le terme est approprié .Je les ai mises dehors , sur le rebord de la fenêtre , afin de dissuader les moustiques d'entrer . Va voir .... et compte les cadavres !
Commenter  J’apprécie          70
frimoussettefrimoussette   02 octobre 2014
Quentin ! Tu trouves pas qu'il est bel homme ? chuchota Le Fur dans un souci de discrétion.Sa femme par contre !...Elle f'rait mieux d'aller ranger sa charcuterie.Et t'as looké ses aisselles ? On dirait des serres de culture bio !
Commenter  J’apprécie          10
frimoussettefrimoussette   02 octobre 2014
salut,Le Gwen! Ben dis donc ! T'as charmé le cobra toute la nuit ou quoi ? T'as les paupières en rebord de cuvette !
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : ouessantVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2079 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre