AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702156495
Éditeur : Calmann-Lévy (31/08/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 8 notes)
Résumé :


Il est l'un de vos auteurs préférés... Éric Le Nabour sait comme personne donner vie à de belles et inspirantes héroïnes.

À la fin du XIXe siècle, Claire, mariée de force à un homme violent et pervers, découvre la liberté quand celui-ci meurt accidentellement. À Paris, elle entre comme pigiste à La Fronde, un journal féministe, et s'émancipe.

Mais sous l'impulsion vengeresse de sa belle-sœur, elle est bientôt accusée ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Biancabiblio
  23 juillet 2018
Claire Mataguez, fille de vigneron, est épousée pour sa dot par Max Lesarnoy, un homme déséquilibré et violent qui a plusieurs fois fait faillite. Lorsqu'il meurt accidentellement, écrasé par un tonneau, alors qu'il est ivre, la jeune femme doit cohabiter avec sa belle-soeur Jeanne, inconsolable de la mort de son frère.
Veuve, Jeanne vouait un amour sans limite à Max et accuse bientôt Claire d'avoir tuer ou laisser mourir son époux. Lasse des querelles et de l'ignominie dont faire preuve Jeanne, Claire décide de partir vivre à Paris et se fait embaucher dans un journal entièrement féminin, La Fronde.
Après des années de souffrance, Claire va-t-elle enfin goûter au bonheur tant mérité et attendu ? Et non, Jeanne prépare activement sa chute et va mettre tout en oeuvre pour prouver sa culpabilité et de la mener à l'échafaud…
Offert au printemps par ma maman, La frondeuse, n'aura pas attendu bien longtemps avant d'être lu, une fois n'est pas coutume. Il faut dire que sur le papier, il avait de nombreux atouts : un destin de femme, une époque que j'affectionne, des thèses féministes, le journalisme… et je dois que si l'histoire De Claire ne m'a pas particulièrement passionnée, trop simple et lisse, le contexte historique en revanche s'est révélé diablement intéressant.
Eric le Nabour connaît très bien l'époque à laquelle il a choisi de planter son roman : la toute fin du 19è siècle. le destin De Claire, qui quitte sa région natale pour tenter sa chance à Paris, ressemble à s'y méprendre à bon nombre d'héroïnes de cette époque où la capitale avait des allures d'eldorado.
Ici, il y a tout de même de petites singularités : Claire est riche mais elle est manchote, ce qui la complexe beaucoup. Devenue veuve, elle s'intéresse au féminisme et décide de rejoindre Paris afin de proposer ses talents de pigiste à Marguerite Durand, la fondatrice du quotidien La Fronde, qui paraît de 1897 à 1905.
Un journal écrit, conçu, réalisé par les femmes et qui défend le droit des femmes : une grande première dans un pays où la moitié de la population n'a pas le droit de disposer d'elle-même ! Leur place se limitant alors à la sphère familiale sous l'autorité du mari ou du père, les privant de tous droits civils ou politiques.
J'ai beaucoup aimé retrouver cette grande figure du féminisme dans cette lecture, les combats qu'elle a mené grâce à ce journal qui avait pour originalité de ne pas être seulement un journal destiné aux femmes, mais un quotidien conçu, rédigé, administré, fabriqué et distribué exclusivement par des femmes : journalistes, rédactrices, collaboratrices, typographes, imprimeurs, colporteurs, l'équipe est entièrement féminine. Marguerite Durand entend ainsi prouver que des femmes peuvent fort bien réussir dans le monde du journalisme, fortement dominé par les hommes, et qu'une entreprise de presse peut fonctionner sans recourir à leur assistance.
Autre point fort du récit : l'ancrer dans la réalité historique et politique de l'époque en abordant le divorce, alors seulement autorisé qu'en cas d'adultère, l'avortement considéré désormais comme un délit et plus comme un crime, l'affaire Dreyfus rejugée à Rennes au moment du récit, le combat des suffragettes en Angleterre et le contrôle des naissances prôné par Claire.
Autant de thématiques très intéressantes que l'auteur aborde tour à tour avec justesse et précision. Dommage pour moi que l'histoire personnelle De Claire ne soit pas plus intéressante, un peu trop plate et surtout cousue de fil blanc, notamment le dénouement, car le reste est vraiment passionnant.
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brinvilliers
  13 décembre 2017
Claire a été mariée avec Max qui se révèle un homme vil et violent. Claire handicapée d'un bras est soumise à toutes les formes de vice possible et lorsqu'elle retrouve Max écrasé par un tonneau, cela devient un soulagement pour elle, mais elle cherchera quand même à le sauver et sans le savoir c'est sa bonne qui prendra la décision d'appeler les secours tardivement. Claire pense vivre mieux après le décès de son mari, elle est propriétaire du vignoble, mais la soeur de Max, Jeanne, ne supportant pas la mort de celui-ci la harcèlera. Claire décide de partir pour Paris et de chercher un travail et réaliser son rêve, écrire. Elle est embauchée au journal "la Fronde". Mais dans l'ombre Jeanne veille et n'a qu'une idée : détruire Claire.
Un roman qui nous parle de la situation des femmes fin XVIII siècle à travers le destin De Claire. Intéressant et divertissant.
Commenter  J’apprécie          41
mogador83
  04 octobre 2016
J'ai lu avec grand plaisir ce roman qui nous conte le destin De Claire qui commence à vivre après la mort de son mari violent mais qui est poursuivie par sa belle soeur prête a tout pour se venger de la jeune femme qu'elle accuse d'avoir tué son frère. J'ai beaucoup apprécié de suivre l héroïne a paris et dans ses écrits féministes. Une belle histoire assez simple mais avec un style bien écrit et léger qu'il est difficile de quitter.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   13 décembre 2017
Il commençait à perdre patience. Il était fatigué de ses jérémiades. Il cessa bientôt de se maîtriser.
- Vous essayez de vous consoler avec un Max imaginaire, dit-il, mais ce Max là n'a jamais existé. C'était un homme violent dénué de scrupules. Vous ne connaissez rien de sa vie. Vous l'idéalisez et vous attribuez à sa femme tous les péchés. A vous entendre, on croirait que c'est vous la veuve. Pardonnez-moi, mais je crois que je n'ai rien à ajouter. Arrêtez de geindre, faites votre deuil et oubliez Claire Mataguez. Elle a assez souffert comme çà.
- Jamais, je ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Eric Le Nabour (1) Voir plusAjouter une vidéo

Eric le Nabour
Jacques CHANCEL s'entretient avec Eric LE NABOUR dans le cadre des radioscopies "Jeunes pour l'an 2000": il a 20 ans, considérations sur l'âge, le mariage, ses écrits, le métier d'instituteur; l'éducation, le chômage; son attachement à la cellule familiale; Jacques CHANCEL s'étonne de ses positions réactionnaires. Eric LE NABOUR : son opinion sur la jeunesse, l'église, la démographie;...
autres livres classés : journalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Gardiens des cités perdues tome 1

Comment s'appelle l’héro(ïne) du livre?

Sophie
Dex
Fitz
Biana

7 questions
48 lecteurs ont répondu
Thème : Gardiens des Cités perdues, tome 1 de Shannon MessengerCréer un quiz sur ce livre