AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 233002357X
Éditeur : Actes Sud (09/10/2013)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.08/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Ce long entretien est l'occasion pour Pierre Rabhi de s'adresser aux autres, mais aussi à lui-même, comme il ne l'avait jamais fait jusqu'à présent. Et d'approfondir sa réflexion tout en restant, selon son habitude, concret, humain, terrien. Et plus que jamais philosophe et poète.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
fanfanouche24
  30 décembre 2016
"La terre a existé des milliards d'années avant que cette vie n'y apparaisse et, si l'on ramène l'existence de notre planète à une journée, l'homme ne l'occupe que depuis trois minutes !
La Vie sur Terre représente un tel miracle que cela n'a aucun prix. Or, hélas, dans le système qui est le nôtre, ce qui n'a pas de prix est censé ne pas avoir de valeur. "(p. 101)
Un écrivain-paysan-philosophe que j'ai le souhait de lire attentivement depuis un fort long moment; ce volume d'entretiens est , à mon goût, une bonne approche pour saisir les directions essentielles de sa philosophie de vie, de ses engagements... depuis une cinquantaine d'années... Mais ce petit volume fort attrayant et instructif, ne fera que transiter entre mes mains, pour aller "en père Noël tardif" vers un camarade qui sera
passionné... je le note pour une lecture personnelle , très prochaîne et cette fois, approfondie et complète !!
Cette publication offre un entretien très détaillé qui aborde une large diversité de thèmes, comme l'éco-agronomie, le scandale de la faim dans le monde (que l'on pourrait enrayer), le respect de la terre, de l'environnement, la notion de progrès, les nouvelles technologies, le travail, le statut de la femme, le sens de l'histoire, la perte de certaines valeurs essentielles, la disparition progressive des paysans et leurs difficiles conditions de travail, la politique, sans omettre aussi notre relation à la
planète et aux autres !!
Des mots, un vocabulaire clair, des réponses fluides, limpides, qui offrent espoir, et un sens aigü de l'Humain...
En annexe,pour compléter ces entretiens, sont proposées, entre autres, une
biographie de Pierre Rabhi, ainsi que les réalisations inspirées par ses idées et propositions... dans différents lieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
thisou08
  24 juillet 2018
Ce que j'ai posté comme commentaire étant ma conclusion, je viens compléter celui-ci.
Qui est Pierre Rabhi, "semeur d'espoir" ?
Je connais son parcours, son discours auquel j'adhère en grande partie. Mais qui est-il vraiment ?
Agriculteur, paysan, écologiste ( agroécologie ), idéaliste, philosophe, pacifiste, musulman, puis catholique, puis agnostique
( « Aujourd'hui je n'appartiens plus à aucune religion » ), partisan de la biodynamie, esthète ( « car la beauté représente trop de valeur pour avoir un prix » ), sobre ( cf "La sobriété heureuse" ), humaniste, écrivain, empli de spiritualité, cuisinier ( « c'est magnifique la cuisine, un art à part entière » ), homme engagé ( « solitaire mais sociable » ), sage ( « Je n'aime pas trop ce terme de sage » ), partisan de la décroissance ( « c'est comprendre que notre système est incompatible avec les limites de la planète » ), antinucléaire ( « les risques encourus [...] c'est reconnu, prouvé, donc il faut y renoncer » ), utopiste, féministe ( « Quand on fait le bilan, la subordination de la femme reste quand même une évidence » ).
Je m'arrête là, mais il est bien d'autres choses encore. Et grâce à Olivier Le Naire et ses "entretiens", nous en savons plus sur cet homme de 80 ans, déjà.
A lire de toute urgence par tous les amoureux de notre terre nourricière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
saphoo
  14 juillet 2017
Un entretien avec Pierre Rabhi, retranscrit dans ce petit livre chargé d'espoir, de sagesse. J'avais déjà entendu Pierre Rabhi, il me semble à la GL, il m'avait impressionnée par sa grande sagesse et lucidité de nous énoncer sa philosophie, sa clairvoyance de ce monde en perdition.
N'ayant jamais lu un livre de Pierre Rabhi, il me semblait plus judicieux de commencer par cet ouvrage qui présente, cet homme et sa vision des choses, sa biographie, ses principes, et ses mots justes.
Je ne peux tout exposer ici, mais, il y a des phrases percutantes et tellement vraies, des idées tellement évidentes alors que personne de politiquement correcte n'a jamais eu l'idée de mettre en application, le monde change, mais pas la folie des humains à surconsommer, à dévaster nos richesses communes.
C'est avant tout un constat malheureusement déplorable, une urgence à faire changer les idées, à stopper rapidement cette catastrophe écologique et humaine, Pierre Rabhi, simple paysan, autodidacte philosophe etc... ne se contente pas dire, il agit, et c'est bien là ce qu'il manque à nos politiques, des blablas mais pas d'effets concrets et efficaces. on se contente de taxer les pollueurs et se donner bonne conscience en apposant des vignettes de couleur sur les parebrises, mais ne serait il pas judicieux de vaincre le mal à la source, d'écarter une bonne fois pour tout le côté "profit" et préserver sur le long terme la seule chose précieuse qu'est notre Terre nourricière, l'unique planète qui nous permet de vivre.
Il y a tout le long de cet entretien des questions et des réponses, des avis et des solutions, de l'espoir tout simplement, mais quand, l'Homme va réagir, quand il va prendre conscience du drame qui se joue sous ses yeux ? Hélas à ce train là, le rideau se baissera, et tout sera fini, il ne sera plus temps d'applaudir.
Une minorité de gens agit à leur mesure, au quotidien, ou même dans les entreprises car là elles sont un peu dans l'obligation de faire bonne figure, mais toujours se profilent le côté bénéfice, produire pour consommer plus. Alors oui on mettra des mesures en plus on organisera des cops à l'infini, mais au final qu'est ce qu'on fait concrètement.
Pierre Rabhi, donne pourtant une idée simple, il faut revenir à une sobriété, se contenter et non pas gaspiller, prélever le nécessaire à la planète et non pas l'exploiter, il faut être respectueux tant envers la vie que l'humain.
C'est tout un esprit qu'il faut changer, toute une autre vie qu'il faut adopter, il faudra du temps, mais en aurons nous assez pour que les mentalités changent pour ce besoin de puissance s'éteignent à jamais ?
J'ai beaucoup aimé ce petit livre, et je retrouve pleinement ce constat amer dans les propos de Pierre Rabhi,qu'on n'a pas encore compris que notre système économique n'est plus possible pour que l'ensemble de la planète puisse vivre dignement sur une planète propre et que chacun mange à sa faim, dans la paix.
Certains effets font boule de neige, des idées de grandeurs vont des ravages, à plus ou moins longs termes, mais seulement l'homme est trop lent ou trop orgueilleux pour dire stop on a "m.....", il est temps de réparer et d'agir plutôt que de palabrer.
Je ne peux que vous conseiller cette lecture pleine d'espoir malgré tout, plus d'humanisme.
J'aimerais être certaine que du semeur d'espoir fleuriront un jour lointain des belles fleurs d'espérance et de vrais changements.
Chacun devrait en prendre de la graine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
clairejeanne
  25 juin 2014
Formidable et enthousiasmant Pierre Rabhi ! On ne peut qu'adhérer à ce que dit cet homme simple et érudit: à la fois agriculteur, écologiste, philosophe, humaniste et écrivain et tout cela avec beaucoup de travail et de talent ! Sans oublier mari et père de famille nombreuse, soucieux avec sa femme d'élever leurs cinq enfants dans une nature respectée.
Le livre commence par un texte de O. le Naire intitulé: "L'élégance de la sobriété" dans lequel le journaliste présente rapidement le paysan écrivain qui est à l'origine de l'agroécologie et a eu, comme il le dit lui-même, un "itinéraire singulier". O. le Naire cite cette légende amérindienne que P. Rabhi répète à chacune de ses conférences : lors d'un immense feu de forêt, un tatou observe un colibri qui apporte de l'eau dans son bec et le verse sur les flammes; il demande à l'oiseau: "mais que fais-tu ? Tu ne vois pas que ça ne sert à rien" ? Et le colibri de répondre : "peut être, mais je fais ma part".
Dans la deuxième partie, "Le parcours du semeur", les deux hommes s'entretiennent à coeur ouvert de nombreux sujets : la religion, P. Rabhi ayant été musulman puis chrétien, de l'âge qui avance, de son amour pour "le féminin", de la société d'aujourd'hui ... tout en revenant sur son parcours d"'homme engagé au service de la vie".
Il y a enfin la partie : "Ecologie, modes d'emploi" avec la réponse du chef indien Seattle au gouvernement américain qui lui proposait de lui racheter ses terres : " Comment voulez-vous que nous vendions une terre qui ne nous appartient pas, et à laquelle, au contraire nous appartenons ?" Pour P. Rabhi, " l'écologie est une conscience élevée de la majesté de la vie et de la nécessité absolue de ne pas la détruire". "L'agroécologie est née de la compréhension des mécanismes engendrés par la nature bien avant notre avènement, et de leur mise en pratique par l'homme. le fameux " rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ... "
Dernière partie : les deux hommes abordent les "Questions d'actualité" : les média, l'école, le mariage pour tous ... Pierre Rabhi donne son avis, humblement mais fermement; et ce qui est frappant c'est le respect qu'il a de chaque être humain.
La conclusion, ce sont "les graines d'espoir" que sont la capacité d'émerveillement, le fait qu'il y ait toujours à apprendre, des rencontres à faire, la musique ... Un très beau livre, à déguster lentement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pgremaud
  22 février 2014
Il y a déjà un certain nombre d'années que je connais le nom de Pierre Rabhi et son concept d'agro-écologie. J'ai été assez content de mieux connaître son parcours très singulier, de l'islam au catholicisme, du désert à la France, de la ville à la campagne, de la "solitude" à la dimension mondiale.
Certaines de ses idées autour de la sobriété, de l'abandon de l'agriculture chimique, de la nécessité d'un réveil des consciences sont fortes et résonnent bien en moi. Par contre, je trouve que Pierre rabhi est assez pessimiste sur plusieurs points. Je regrette aussi de ne pas trouver sans ce livre un souffle puissant qui nous pousse à avoir envie de le suivre. Cela tient peut-être aussi à la forme du livre, des entretiens où l'interviewer morcelle un peu les sujets.
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (1)
Bibliobs   06 janvier 2014
Rien de tel que d'entrer en 2014 avec cet humaniste aux pieds nus et aux mains ouvertes qui appelle à l'insurrection des consciences et à la réconciliation des ennemis.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   29 décembre 2016
C'est bien, la communication mais la relation relève d'autre chose.C'est partager, ressentir, vivre dans une certaine ambiance, se voir, se toucher, s' écouter, se recentrer, et le repas favorise cette communication. Voilà comment s' est créé la relation humaine à travers les âges, et comment aujourd'hui celle-ci est en train de voler en éclats. (p.84 / Babel, mars 2016)
Commenter  J’apprécie          270
fanfanouche24fanfanouche24   30 décembre 2016
La terre a existé des milliards d'années avant que cette vie n'y apparaisse et, si l'on ramène l'existence de notre planète à une journée, l'homme ne l'occupe que depuis trois minutes ! La Vie sur Terre représente un tel miracle que cela n'a aucun prix. Or, hélas, dans le système qui est le nôtre, ce qui n'a pas de prix est censé ne pas avoir de valeur. (p. 101)
Commenter  J’apprécie          270
lhermittebernadettelhermittebernadette   14 juillet 2014
Je viens de finir ce livre offert par mes enfants , livre écrit par un grand philosophe et d'un réalisme qui nous oblige a réfléchir sur l'avenir .Cet homme paisible, et pourtant combatif , qui a su s'intégrer dans notre pays malgré les blessures d'une guerre inutile , d'une religion différente , nous révèle combien il est absurde de courir après plus de modernité et toujours plus de soif d'argent, de gadgets inutiles alors que la nature, si vous ne la détruisez pas ,vous offre généreusement ce dont vous avez besoin .Seulement voilà, il y a les lobbys derrière qui poussent à la consommation , les supers ceci et cela qui enrichissent les actionnaires, et étouffent tous les petits paysans et les petits commerces ,L'Europe avec ses normes absurdes etc...... qui obligent certains petits artisans a fermer leurs portes et favorisent la délocalisation . Nous sommes un pays riche avec une terre fertile , pourtant si nous n'y prenons garde tout peut disparaître dans les décennies à venir a cause de l'appétit insatiable de tous ces trusts qui dirigent notre monde actuellement . c'est pourquoi j'ai pris tant de plaisir à lire ce livre qui dégage tant de sagesse ,vous rend serein et vous redonne .espoir .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
pgremaudpgremaud   19 janvier 2014
Je suis toujours étonné de voir que les enfants d'aujourd'hui participent de moins en moins (au repas), à ce beau moment où l'on se nourrit ensemble. Ils sont en général devant leur ordinateur, outil censé nous socialiser et qui, en fait, nous désocialise parce qu'on confond communication et relation. C'est bien, la communication, mais la relation relève d'autre chose. C'est partager, ressentir, vivre dans une certaine ambiance, se voir, se toucher, s'écouter, se recentrer, et le repas favorise cette communion. Voilà comment s'est créée la relation humaine à travers les âges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ScarabeeScarabee   16 mars 2014
[OLN] On peut voir ce colibri comme un sage, mais aussi comme un orgueilleux, un moralisateur...

[PR] On peut effectivement considérer son côté moralisateur mais, quand le feu se déclare, chacun doit s'y mettre. J'ai vu des incendies : dès que l'alerte est lancée, tout le monde court prendre son seau, verse de l'eau, aide à sauver ce qui peut l'être. Si, face à l'urgence de notre planète en flammes, chacun tentait d'éteindre le feu en engageant sa propre vie, cela changerait le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Olivier Le Naire (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Le Naire
Conférence : les Fab Labs L'IFORE (Institut de Formation de l'Environnement ) en partenariat avec le Festival Atmosphères. Débat animé par Olivier LE NAIRE , rédacteur en chef adjoint du service Société et Sciences de L'Express.
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
295 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre
.. ..