AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782262076207
544 pages
Éditeur : Perrin (20/02/2020)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Le 11 novembre 1918, au matin, Georges Clemenceau déclare à son chef de cabinet : « Nous avons gagné la guerre, il nous faut maintenant gagner la paix, et ce sera plus dur encore. »
En effet, outre la mauvaise volonté allemande, il faudra non seulement compter avec la diplomatie d'équilibre des Britanniques qui ne veulent pas trop affaiblir l'Allemagne au profit de la France, mais aussi avec les ambitions du président américain Wilson dont les principes démo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BurjBabil
  10 mai 2020
Bluffant. Ceci est un livre d'Histoire. Loin des propagandes, des raccourcis mâchouillés sur nos plateaux télés : ici, on entre dans l'Histoire par la grande porte. Avec une langue jeune et moderne, finalement assez peu académique donc accessible à tous.
Trois thèmes : «Versailles ; Comment la France a perdu la paix» suivi de «Après la guerre, la guerre continue» et enfin «De la guerre à la révolution»
On passe d'un protagoniste à l'autre : France, Allemagne, Grande Bretagne, Italie, Etats unis . . . d'un cabinet à l'autre, d'un groupe de pression à l'autre, d'un personnage illustre à l'autre. C'est tellement bien décrit, des mécanismes des prises de décisions, non manichéennes mais dictées par des intérêts individuels ou collectifs, aux calculs politiques bien mis en exergue, que c'est aussi bon qu'un roman d'aventure.
Tous les effets de la grande guerre expliqués, commentés avec verve mais sans volonté de diabolisation d'un camp ou d'un autre, simplement une analyse d'historien. Tous les évènements qui se déroulent page après page sous nos yeux portent les germes de la période qui suit, jusqu'à la deuxième guerre mondiale. On aimerait que ces ouvrages servent de modèle aux cours d'histoire de nos jeunes.
Je commande illico la suite, enfin l'avant, 1914 quoi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BurjBabilBurjBabil   10 mai 2020
Dans ces régions du Nord et de l’Est d’où provenaient avant guerre 92 % du fer, 81 % de la fonte, 77 % du zinc et 55 % de la houille, les Allemands ont brisé les machines d’extraction qu’ils n’ont pu emporter avec eux, fait sauter les chaudières, les compresseurs et les cuvelages, inondant les puits de mines. Et, avec cela, une dette passée de 35 milliards en 1913 à 221 milliards en 1918. Au moment où le pays doit relever ses ruines, la France qui a tant besoin d’argent est écrasée par les crédits
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
BurjBabilBurjBabil   02 mars 2020
Après quatre années d’errance dans le désert de la Grande Guerre, les peuples se sont trouvé deux prophètes censés les conduire vers une terre promise où la paix régnera à jamais. Deux prophètes pour un monde nouveau, deux messianismes antinomiques, enfants du malheur élevés au-dessus du carnage, annonçant chacun à sa façon l’aube d’une humanité meilleure. Depuis 1917, ils ont détourné le sens de la guerre et substitué aux petites flammes des nationalismes européens le feu puissant des idéologies qui embrasent le monde en se jouant des frontières. Ainsi va l’Europe dans l’immédiat après-guerre, coincée entre Wilson et Lénine , entre les « 14 points » et les soviets, aveuglée par les deux phares qui se sont dressés à l’Ouest et à l’Est pour déchirer de leurs lumières la nuit de l’humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BurjBabilBurjBabil   02 mars 2020
Le 11 novembre 1918, les armes se taisent. Cette vérité reproduite par tous les livres d’histoire en France n’en est pas une en Europe orientale et balkanique où le canon n’en finit pas de tonner. Pour la Pologne, la Russie, la Finlande, les pays baltes, la Turquie et la Grèce, la guerre continue de plus belle en 1919, et parfois jusqu’en 1922. La césure du 11 novembre, sacralisée en France, en Grande-Bretagne et en Belgique, ne signifie pas grand-chose au-delà des Carpates où l’on enregistre autant sinon plus de tués dans l’après-guerre que durant la guerre elle-même !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CristofireCristofire   22 juin 2020
" Il ne faut évidemment jamais demander à un général de penser le désarmement, il n est pas conçu pour cela."
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jean-Yves Le Naour (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Le Naour
A l'occasion du salon "Rendez-vous de l'histoire" à Blois, rencontre avec Jean Yves le Naour autour de son ouvrage "Fusillé sur son brancard : l'affaire Chapelant et les fantômes de la Grande Guerre" aux éditions Armand Colin. Rentrée sciences humaines 2019.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2311358/jean-yves-le-naour-fusille-sur-son-brancard-l-affaire-chapelant-et-les-fantomes-de-la-grande-guerre
Note de musique : © Scott Holmes
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : guerreVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
982 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre