AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818928850
Éditeur : Bamboo Edition (05/11/2014)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Les Allemands avancent vers Paris, l'armée française recule et le gouvernement abandonne la capitale au général Gallieni qui ne pourra tenir longtemps face à l'ennemi. Mais Gallieni découvre que les Allemands délaissent Paris pour poursuivre les soldats français en retraite. C'est l'occasion inespérée de lancer une attaque avec la garnison de Paris ! Mais cette contre-offensive ne pourra fonctionner que si l'armée française fait front. Problème : Joffre, le général ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ninoule69
  28 février 2016
En 2014, les éditions Bamboo ont fait le choix de commémorer, elles aussi, différents moments-clés de la Grande Guerre.
Pour ce faire, contact a été pris avec deux auteurs de bande dessinée : le Naour et Chandre. Ces derniers ont ainsi écrits et conçus plusieurs opus dont celui-ci, dont aussi « François-Ferdinand : la mort vous attend à Sarajevo » parmi d'autres.
"Les taxis de la Marne" nous présente la Grande Guerre à ses presque débuts, puisque l'événement connaît son point d'orgue en septembre 2014.
Cet album permet de se rendre compte de la (dés)organisation tant des ministères que de l'état major aux prémices de la guerre. En effet, Joffre, qui a été nommé généralissime, en lieu et place de Galliéni, qui a refusé la fonction argant de son âge avancé, est présenté dans cet opus certes comme le vrai chef de toutes les armées mais aussi comme un être têtu imbu de sa fonction, de son rang, sans respect aucun pour Galliéni, auquel on a confié la guerre venue, la défense de Paris.
On comprend alors que des tensions et questions politiques (faut-il déclarer Paris ville ouverte dans la perspective de l'arrivée probable des Allemands ?) , personnelles, stratégiques constituent l'arrière-plan des événements et conditionnent des décisions qui peuvent faire à elles-seules des centaines de milliers de morts.
C'est dans ce cadre-là que le lecteur voit comment Galliéni vitupère, négocie, ruse pour obtenir une défense effective de Paris.
Les auteurs et/ ou les événements retracés [ à vous de décider] laissent le lecteur songeur quant au réel souci de préserver des vies mis en balance avec des idées préconçues, des prévisions militaires erronées et des egos surdimensionnés.
On peut tout de même "se réjouir" de voir que la transmission des événements historiques passe par de nouveaux prismes, nous incitant à relativiser la notion d'héroïsme qui ,lorsque j'étais enfant et surtout à l'école, primait !

Lien : http://lewebpedagogique.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Biancabiblio
  06 février 2017
Septembre 1914, les français et leurs alliés essuient échecs sur échecs depuis le début de la guerre et les allemands marchent inexorablement sur Paris. le ministre de la guerre rappelle alors le général Gallieni qui avait pris sa retraite six mois auparavant et le charge de seconder le Généralissime Joffre.
Mais les relations entre les deux hommes ne sont pas au beau fixe et Joffre refuse tout conseil de son aîné et ancien commandant. Alors que le gouvernement quitte Paris pour Bordeaux car les allemands sont à Meaux, Gallieni remarque une erreur tactique de von Kluck et engage alors la plus grande bataille de l'histoire…
Après La faute au midi qui nous relatait un épisode fort méconnu de la première guerre mondiale, brièvement abordé ici, l'historien qu'est Jean-Yves le Naour nous dévoile dans Les taxis de la Marne, les dessous de la bataille de la Marne.
Cent ans après les faits, Jean-Yves le Naour et Claude Plumail s'attachent à montrer les relations entre les deux généraux Joffre et Gallieni et rendent un bel hommage à ce dernier qui ne voulait pas que ses hommes soient de la chair à canon, un homme qui avait une vraie vision de la tactique militaire et qui savait aussi se faire diplomate pour convaincre ses adversaires.
En l'empruntant, j'ignorais tout du contenu de cette bande dessinée et je pensais qu'elle aurait pour sujet la bataille de la Marne proprement dite et le rôle qu'ont joué les fameux taxis de la Marne mais il n'en est rien puisque le récit s'achève au moment où hommes et machines vont livrer bataille.
Dans Les taxis de la Marne, Jean-Yves le Naour se focalise sur le politique au plus haut sommet de l'état, montre le manque de vision, de tactique de l'état-major de l'époque et combien l'armée et le gouvernement étaient peu préparés au conflit, au point d'être à deux doigts de sacrifier Paris sans l'ombre d'un regret, contrairement à Gallieni qui aurait du être généralissime à la place de Joffre mais qui avait refusé cet honneur, se jugeant trop âgé.
A lire Jean-Yves le Naour, il ne fait nulle doute que la guerre aurait sans doute été plus courte et moins coûteuse en vies humaines si Gallieni avait eu l'armée sous ses ordres et on se prend à regretter un siècle après les faits la trop grande probité de cet homme qui aurait damé le pion à ses adversaires, bien mieux que l'a fait Joffre.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
myrtigal
  20 mai 2019
Après La faute au midi et La mort vous attends à Sarajevo, je me suis attelée à la découverte des Taxis de la Marne, et comme les 2 précédents j'ai totalement adoré.
Pour les mêmes raisons évidemment; le talent de Jean-Yves le Naour (et de ses collaborateurs), l'histoire; épisode ô combien important et décisif de la Grande Guerre, le dessin; beau et puissant.
Décidément ces bandes dessinées historiques sont tout bonnement incroyable (pour les passionnés d'histoire tels que moi), j'en suis totalement fan.
Et encore une fois je pense qu'ils sont un excellent complément à 1914, qu'ils complètent en quelque sorte.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
Bedeo   09 février 2015
Les Taxis de la Marne fait un magnifique compte-rendu de l’Histoire de ce septembre 14. On aurait aimé voir plus tôt les Taxis évoqués dans le titre qui ont forgé la légende de cette bataille de la Marne, même si le but était plus de pointer les rouages qui ont amené à cette bataille. Mais au-delà de l’histoire si bien restituée, c’est l’émotion qui fait défaut à ce récit historique.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BulledEncre   26 décembre 2014
Les auteurs prennent le parti pris de livrer un récit juste, fidèle aux événements, sans encombrer l’histoire avec une quelconque fiction. [...] La lecture peut cependant lasser ceux qui n’apprécient guère l’Histoire.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
myrtigalmyrtigal   26 mai 2019
-Mais dites, où c'est-y que vous allez nous demander d'aller ?

-Ce sera la course la plus importante de votre vie.

La course la plus importante de toute l'histoire.

Ce sera la course où se jouera le destin de la France.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Jean-Yves Le Naour (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Le Naour
Fusillé sur son brancard - L'affaire Chapelant et les fantômes de la Grande Guerre
Le 11 octobre 1914, au Bois-des-Loges, le sous-lieutenant Julien Chapelant est fusillé pour reddition à l?ennemi. Blessé, la jambe fracturée, il est ligoté à son brancard pour pouvoir être maintenu debout face au peloton d?exécution. Cette affaire, qui a révolté l?opinion, a suscité une grande campagne en faveur de sa réhabilitation, soutenue par les associations d?anciens combattants et la Ligue des droits de l?Homme. Mais comment faire un récit honnête et impartial de cette affaire ? En effet, il est des témoins qui accusent Chapelant et d?autres qui le disculpent intégralement. Où se situe la vérité ? Plutôt que de bâtir une narration unique qui enfermerait le lecteur dans la vision de l?auteur, Jean-Yves le Naour a fait le choix de présenter deux versions différentes, délibérément partiales : la thèse de la culpabilité du sous-lieutenant et celle de son innocence. Ainsi, derrière l?histoire de ce fusillé, c?est aussi une réflexion sur la subjectivité de l?histoire et la relativité du témoignage à laquelle nous invite ce livre à la forme inédite.
Pour la première fois, l?historien s?efface derrière le lecteur. À lui de se faire juge.
Jean-Yves le Naour

--- Découvrez le livre : https://www.armand-colin.com/fusille-sur-son-brancard-laffaire-chapelant-et-les-fantomes-de-la-grande-guerre-9782200625139
*********************************
Retrouvez-nous sur : --- https://www.dunod.com --- Facebook : https://www.facebook.com/editionsdunod/ --- Twitter : https://twitter.com/DUNOD --- Instagram : https://www.instagram.com/bienetredunod/
+ Lire la suite
autres livres classés : gallieniVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
896 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre