AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742776168
Éditeur : Actes Sud (30/04/2008)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Rome et Jérusalem, 62-67 après J.C. Trente ans après Ponce Pilate, Lucius Albinus est procurateur de la province de Judée. A la demande de son oncle, Balbus Pison, sénateur romain secrètement converti au christianisme, Albinus entreprend de déchiffrer le cryptogramme sacré qui sert de signe de ralliement aux premiers chrétiens persécutés par Néron. L'enquête qu'il mène en Palestine le conduit à rencontrer les derniers témoins encore vivants du procès et de la mort d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Relax67
  11 septembre 2013
On peut écrire un roman de grande qualité sans le transformer en monstre de la taille d'un dictionnaire. du moins Alain le Ninèze en est capable. Lucius Albinus est procurateur de Judée et de nature plutôt tolérante, prêt à la négociation, ouvert au compromis. Il fait malheureusement face à l'extrémisme religieux qui se camoufle derrière un masque de lutte nationale et de liberté. Pour aider son oncle qui lui affronte la tyrannie d'un empereur cruel et dément, il doit résoudre l'énigme représenté par un cryptogramme chrétien. le temps passant il va se passionner pour cet objet et pour l'histoire de la passion du Christ qu'il découvre lors de son enquête. Albinus et son oncle vont se répondre par lettre et évoquer en parallèle les dernières années de Néron et le début de la révolte juive. Nous ne connaitrons pas la fin de ces histoires car elles se résoudront bien après le départ d'Albinus de Judée. Mais toutes les interprétations du cryptogramme seront présentées, "découvertes" par nos héros, élégantes, malines. Je reste cependant sceptique sur la révélation finale (la transformation de AREPO en PAREO). Voyez-vous ce carré magique regorge de symétries et toutes les interprétations les utilisent. Seule la dernière est asymétrique. Elle casse l'élégance de l'objet et me semble de ce fait peu probable. Mais je peux me tromper. Ce carré a été dessiné par des hommes et les hommes ne font pas toujours preuve d'élégance mathématique dans leurs messages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Renod
  30 septembre 2014
Ce roman plonge le lecteur dans la Judée sous domination romaine. le personnage principal tente de résoudre une énigme, celle du carré magique, et est amené à enquêter sur la passion de Jésus.
L'auteur évoque l'exécution de Jésus, la Rome de Néron, l'histoire des premiers Chrétiens et les troubles de Judée.
Le livre se lit très facilement, le contexte historique est très bien rendu et la langue est claire (presque trop scolaire).
Commenter  J’apprécie          90
Apoapo
  12 février 2016
En sus de quelques hypothèses d'éclaircissements du fameux cryptogramme "Sator" qui garde de nombreux mystères, à commencer par sa très rapide diffusion : en trois siècles de Pompéi à Cirencester, comté de Gloucester, à Doura-Europos, Syrie, à Aquincum près de Budapest [moi-même, je l'ai trouvé dans la basilique paléochrétienne Saint-Laurent d'Aoste en Italie] -, et sa grande longévité - au moins jusqu'au XVIIe siècle - en dépit de ou peut-être au contraire grâce à son sens pas entièrement élucidé, ce roman fournit un cadre historique parallèle de Rome et la Judée romaine entre 62 et 67. Par la fiction de la chronique de Lucius Albinus Pison, procurateur bientôt déchu, entrecoupée de la correspondance avec son oncle Publius Bulbus, sénateur en cavale pour sa conversion au christianisme et sa participation à plusieurs conjurations contre Néron, intégrant aussi quelques témoignages que le neveu rassemble, à la demande de l'oncle, des derniers témoins de la Passion et de la mort de Jésus, nous assistons aux préparatifs de la guerre de Judée qui s'achèvera par la chute de Jérusalem en 70 et aux exactions de l'empereur - incendie de Rome, persécutions anti-chrétiennes, meurtre de Poppée.
La prose est coulante, l'intrigue bien menée, les faits historiques appuyés sur des références connues : Flavius Josèphe, bien sûr, Tacite, les Evangiles y compris apocryphes, Suètone ; les hypothèses d'exégèse du cryptogramme sont fondées sur l'herméneutique mystique juive (Alain Ouaknin est cité ainsi qu'Umberto Eco), singulièrement dans une "Note sur la 'langue magique' " qui se trouve en fin d'ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
hexagone
  15 février 2011
Carrément inutile, Pour ne pas dire superflu. Ouvrage s'infiltrant dans la brèche créée par Dan Brown et son Da Vinci code. Ici se mêle sans interêt histoire, mystère, ésotérisme et récit d'aventure à deux sous. Il me semble que tous ces auteurs qui surfent sur cette vague sont bien en manque d'imagination et on trouvé le filon pour exister. A l'instar des Giacometti et Ravenne et consors, Alain le Ninèze voudrait nous offrir un roman historique enthousiaste, il ne fait que par son style sans dimension nous relater des faits au minimum sans importance au pire trompeurs. Car tenez vous bien, Alain le Ninèze fait parler l'apôtre que Jésus aimait, ainsi que Longinus et Nestorius. Il tente de révéler le sens caché du mystère du carré magique. Pour ne pas perdre de temps à lire un récit inutile, tapez " Carré sator" sur un moteur de recherche et vous apprendrez l'essentiel sur le sujet sans vous surchargez d'une lecture lénifiante.
Commenter  J’apprécie          20
Minerve
  27 janvier 2014
Dès le départ, on est en droit de se demander pourquoi un si grand écart d'évaluation sur un total de deux critiques…
Je n'ai pas lu l'oeuvre, donc je ne peux la commenter. le carré de SATOR (dans sa nature intrinsèque), demeure une énigme traitée plutôt superficiellement dans les grandes avenues d'un certain langage ésotérique. Il ne semble pas soulever un intérêt notoire. le carré magique serait-il qu'une simple pratique amusante?
Pourtant un point me semble réaliste, lorsqu'on parle d'un phénomène ésotérique (langage réservé aux initiés), comment un contenu peut-il à la fois, servir de toile de fond à une aventure romanesque, et remplir sa fonction en temps qu'apport historique. 250 pages, format poche, portant sur un sujet qui demanderait davantage de documentation. Son rôle de roman semble nécessairement prédominé.
Par contre, et à la décharge de l'auteur, l'animisme ne tuera jamais la littérature. Que Jean, apôtre, s'exprime n'enlève en rien la valeur du contenu; il demeure souvent, et plus qu'autre chose, la réflexion propre à l'auteur.
Maintenant, question épineuse, le lirai-je …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
ligerieligerie   08 juillet 2012
SATOR
AREPO
TENET
OPERA
ROTAS
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1024 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre