AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de julie_et_ses_lectures


julie_et_ses_lectures
  20 juillet 2022
La femme qui n'aimait plus les hommes est l'histoire de Jeanne, écrivaine, mariée à un éditeur réputé, vit dans les beaux quartiers et en apparence elle a tout pour être comblée.
 
Le mercredi 07 novembre 2018, alors que Jeanne se prépare à annoncer une excellente nouvelle à Gabriel, (son mari) rentre du travail excédé de sa journée.
Gabriel n'est pas ravi de cette nouvelle et commet une fois de plus l'irréparable. Jeanne subira une nouvelle humiliation avec violence et violence verbale. Tétanisée, elle décide de mettre un terme à cette relation toxique. Jeanne va basculer dans des souvenirs de son passé qu'elle refoulait jusqu'à présent.
 
Ce roman est glaçant, terrifiant, il m'a pris aux tripes. Jeanne est une femme violentée, blessée, détruite depuis des années.
 On vit et ressent l'histoire de Jeanne, car l'autrice alterne entre sa vie présente et son passé. La petite fille et la femme parlent chacune leur tour dans un monologue éprouvant, oppressant et étouffant.
 
Les mots sont forts, crus et les scènes sont difficiles que durant ma lecture, j'en avais mal au ventre. 
Ce roman raconte l'emprise de Jeanne et l'autrice se confie en nous dévoilant son intimité.
 
La thématique est violente, néanmoins, nécessaire et j'admire les femmes qui sortent de leur silence.
 
La plume est incisive, percutante et Isabelle le Nouvel ne finit pas ses phrases afin que le lecteur ressente l'horreur et le calvaire que vit Jeanne. Les chapitres sont courts et la lecture s'enchaîne.
 
Isabelle le Nouvel nous livre un roman tragique, dur et percutant que le lecteur ne ressort pas indifférent à cette lecture.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (6)voir plus