AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781090424587
Lunatique (04/07/2015)
4/5   3 notes
Résumé :
J’ai pas besoin d’une nouvelle robe. J’ai besoin qu’on m’aime, mais elle sait pas ce que ça veut dire. Je voudrais qu’elle me prépare un chocolat chaud. Qu’elle s’assoie sur le tapis de ma chambre et joue avec moi. Qu’elle ouvre un livre, me prenne sur ses genoux et me lise une histoire. Qu’elle m’embrasse avant la nuit. Qu’elle me chante des chansons. Qu’on coure ensemble dans un champ de fleurs. Qu’on aille à la piscine. Qu’elle m’apprenne à faire des gâteaux. Qu’... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Têtes blondesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Recueil de six nouvelles, "Têtes blondes" aborde les maux de l'enfance dans les relations parentales toxiques, étouffant la légèreté et l'innocence qui la caractérisent.
L'écriture sèche exprime la violence des faits, les phrases courtes et répétitions, l'état d'esprit des protagonistes, leur douleur et leurs espérances.
Le style poétique par endroit pour décrire les moments d'insouciance, renforce davantage l'horreur des situations.
L'issue des Nouvelles est le plus souvent extrême...mais l'écriture n'est pas aussi percutante ou fluide que le reste du texte, ce qui gâche l'effet dramatique. Pour certaines d'entre elles, j'ai été envahie par un sentiment d'incrédulité dans les toutes dernières pages. De ce fait, je referme le recueil un peu mitigée.
Néanmoins la qualité d'écriture pour exprimer les sentiments est présente et donne envie de poursuivre la découverte de l'auteure.
Commenter  J’apprécie          10
Six nouvelles féroces et magnifiques : la douleur infligée aveuglément aux plus jeunes, et ce qui s'ensuit.

Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2016/06/02/note-de-lecture-tetes-blondes-perrine-le-querrec/
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Elle a terminé son gilet hier lors du cours « Tricot / Couture ». Elle se félicite de savoir à présent habiller sa famille avec des rebuts, des fibres naturelles, papier, carton, fil, laine : elle sait tout faire. Parce qu’il n’y aura plus aucun magasin, plus rien à acheter, tout sera dévalisé, détruit, vandalisé, pillé. Parce qu’il y aura des nuages de cendre, des températures constamment inférieures à 0 degré. Ou constamment supérieures à 40. Elle doit être prête. Comment savoir ? Organisation, anticipation, s’attendre au pire. (« This is the end »)
Commenter  J’apprécie          40
J’ai 6 ans, je n’ai pas le droit d’entrer : « Ils doivent rester seuls », seuls aussi dans la chambre de mon frère, où j’avais le droit de pénétrer avant, où il me guidait et me rassurait, car sa chambre est noire, du sol au plafond, car dans son grand aquarium les gros poissons dévorent les petits, car il y a des livres que Maman déchire lorsqu’elle les trouve, elle les déchire en hurlant, et puis ils partent dans le vide-ordures.
Mes grandes oreilles captent des rires et des murmures dans la cuisine, les meringues nécessitent des rires et des murmures, elles captent aussi la colère de maman, l’eau qui noie papa, le prochain réveil de ma sœur colocataire. Mais rien ne vient de la chambre de ma grande sœur. Pourtant d’habitude, c’est de là que se diffusent les sons et les mots qui rassurent, qui apaisent, même si depuis quelque temps je ne comprends pas pourquoi elle est si pressée de partir de la maison, pourquoi ses baisers me vrillent le cœur comme si c’étaient des baisers d’adieu, pourquoi Papa et Maman se battent sans cesse avec elle. Quand elle n’est pas là, quand elle a dormi à l’extérieur, elle m’écrit un petit mot, elle signe l’Aigle Vengeur, et ses mots sont ma vérité, je les recopie dans mon cahier et ils me tiennent compagnie jusqu’à ce qu’elle revienne. (« Fourmilière »)
Commenter  J’apprécie          10
« Dépêche-toi ! On y va ! »
Porte claquée, elle cavale en tirant sur mon bras, marche trop vite. J’ai des collants gris perle, une mini-jupe, un manteau de fourrure dans lequel je ne peux pas faire un mouvement, une toque de fourrure, du rouge sur les lèvres, des paillettes sur les yeux. J’ai rien demandé de tout ça. Je veux rien de tout ça. Je voudrais un jean un tee-shirt un vieux pull. Je voudrais avoir les cheveux courts, ne pas me laver, sentir mauvais. Je voudrais un blouson de garçon. Je voudrais être un garçon ou un fantôme ou orpheline ou rien. Je voudrais être rien du tout.
On arrive dans une rue pleine de boutiques, elle se sent mieux ma mère, elle commence à respirer.
« Mais quelle tête tu as. Redresse ton menton, ne me fais pas honte, c’est pour toi quand même qu’on est là ! »
Pas pour moi pour toi pour toi pour toi. Je suis ta vitrine, je meurs de ta honte, je meurs de honte. (« Putain de ma mère »)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Perrine Le Querrec (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Perrine Le Querrec
Accompagnée par Nemo Vachez Rencontre animée par Mélanie Leblanc Qu'elle publie de la poésie, des romans ou des pamphlets, Perrine le Querrec écrit par chocs successifs, fait parler les silences, travaille l'espace de la page, entraînant ses lecteurs dans des univers d'une grande singularité.
Elle propose ce soir une lecture musicale portant sur des extraits de deux recueils publiés en ce début d'année. Dans Warglyphes, l'écrivaine tente de décoder le langage de la guerre. Elle analyse sa grammaire, scrute ses manifestations, inventorie ses formes, parcourt son atlas. Tout autre programme avec La fille du chien : « le chien pour guide, quitter la ville. Apprendre une vie lente, foisonnante. Chaque jour en inventer la langue. »
À lire – Perrine le Querrec, Warglyphes, éditions Bruno Doucey, 2023 – La fille du chien, éditions Les lisières, 2023.
+ Lire la suite
autres livres classés : innocenceVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (3) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3406 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}