AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782843623714
423 pages
Éditeur : Terre de brume (28/02/2008)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Envoyée sur la planète Mars grâce à l'énergie psychique produite par plusieurs milliers de yogis rassemblés dans un monastère indien, Robert Darvel y découvre une monstrueuse réalité: la race la plus civilisée est la plus cruelle. Sur cette terrifiante planète, où la vie est un cauchemar à peine interrompu par le jour, les humains servent de cheptel à leurs maîtres, les Vampir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
idevrieze
  03 janvier 2013
Une lecture classique qui m'a faite carburée.
Et oui, voilà, me suis faite eue. Je me suis dit que j'allais prendre ce livre en seconde lecture et que cela allait me prendre toute la semaine. Mais c'était sans compter mon amour pour le style classique. Aussi, pour ceux qui détestent les descriptions, allez-vous-en ! Je préfère prévenir, c'est écrit à l'ancienne mode. Nous arrivons en Tunisie où le frère de Robert Darvel vient rejoindre une équipe de scientifiques un peu loufoques, à la recherche de son frère qui a été envoyé sur la planète Mars. de là, un des serviteurs aveugles dit qu'il voit des Djinns. Je me dis : parfait, voici une lecture fantastique (cela rentrera pile poil dans mon challenge Fant'classique) mais que nenni. Ce ne sont pas des Djinns mais des extraterrestres qui ont suivi notre pauvre Robert qui avait pu s'échapper de là.
Waouw, un roman classique où il y'a de l'action ? Oui, il y'en a, ne vous inquiétez pas. C'est juste que vous aurez de longues descriptions des lieux, des réflexions sur les personnes, sur les peuplades de Mars, sur comment on va faire pour tuer les méchants et sur les copains scientifiques et leurs petites habitudes. du coup, les 400 et quelques pages sont passées à une vitesse folle car l'intrigue est en fin de compte très simple
Gustave Leroux a réussi par son choix de mots audacieux à me surprendre.
Et c'est ce qui m'a fait passer une bonne lecture car toute la première partie du livre, je me disais que cela n'était pas logique. En effet, nous avons là un livre de science-fiction et l'on parle de vampires ? Et oui, dans cet univers-là, les vampires ne sont pas des créatures surnaturelles mais belle et bien une espèce à part, extraterrestre de surcroît et qui tentent de se libérer d'espèces de pieuvres qui les asservit. Et là j'ai décollé tout simplement. J'ai adoré la description de Mars comme d'une planète viable. Je dirai que ce roman a toutefois bien vieillit et c'est dommage car du coup, tout le monde ne l'aimera pas.

Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lecassinlecassin   23 avril 2021
Les beaux oiseaux des forêts vierges, les lophophores, les aigrettes, les ménures, les oiseaux de paradis, tout cela n'existera plus que comme une légende, avant qu'il peu.
Commenter  J’apprécie          100
SZRAMOWOSZRAMOWO   08 février 2018
C’était un jeune homme d’une trentaine d’années, aux cheveux et à la barbe blonds et frisés, au profil fin, aux yeux bleus et clairs on devinait à le voir une de ces natures nerveuses, qui ont horreur de l’oisiveté et qui courent brusquement à la réalisation des choses, même avant de les avoir complètement étudiées et mûries.
La brume se faisait plus épaisse, et le paysage plus indécis. Les locomotives et les paquebots étaient devenus tout à fait vagues, et les lampes électriques commençaient à jeter leurs taches blanchâtres dans ce décor de papier brouillard, lorsque le grelot de la porte d’entrée tinta.
Un nouveau venu pénétra brusquement dans la taverne. Malgré son macfarlane doublé de drap de Suède et ses guêtres hautes, il était couvert de boue et trempé jusqu’aux os. Ses bottes rendaient un bruit d’éponge et de larges flaques naissaient sous ses pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : martiensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dans la tête de Gustave Le Rouge

Je m'appelle M. de Saint-Elme, ma plantation située à vingt milles de la Nouvelle-Orléans, occupe plus de six cents esclaves que je traite avec une bonté devenue proverbiale. On dit couramment : Heureux comme un noir de M. de Saint-Elme.

L’esclave mystérieuse
L'esclave amoureuse
L'esclave maudite
L'esclave aux mille visages

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Gustave Le RougeCréer un quiz sur ce livre