AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782342031584
149 pages
Éditeur : Société des écrivains (12/12/2014)

Note moyenne : 2/5 (sur 1 notes)
Résumé :
« Polly n'osait bientôt plus l'appeler, elle laissait des messages sur le répondeur de son portable, il ne décrochait pas, il ne l'aimait donc plus à présent. Polly avait pleuré, c'était la première fois de son existence, elle ne s'arrêterait plus, elle était devenue défaillante, comme une pile qui s'use, elle ne savait plus où donner de l'énergie, alors elle s'enfermait chez elle et cherchait Aurélien, dans son coeur son esprit et son ventre. »
Un recueil de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Erzuli_CapoteErzuli_Capote   27 janvier 2015
"Annabelle s’assoit sur le bitume froid, ses collants déchirés, sa crête rose affaissée, elle ressemble à un jouet brisé. Annabelle regarde la blessure infligée aux palmes de sa main gauche, où s’était trouvé son piercing, elle se redresse bientôt
avec beaucoup de mal. Un instant, elle vacille, le sol se meut sous elle, Annabelle à l’impression d’avancer alors qu’elle est debout, immobile et qu’elle tombe lourdement sur les pavés."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Erzuli_CapoteErzuli_Capote   27 janvier 2015
"Sa silhouette traversait la ville tranquille, dans une robe longue qui lui collait à la peau, et elle déambulait comme chaque soir dans ces rues sales, les larmes aux yeux et le visage extrêmement cireux. Plus les soirées s’effaçaient, plus son teint prenait un aspect cendré. Ses yeux d’un bleu intense accentuaient ce masque mortuaire qu’elle se plaisait à façonner. Elle semblait haïr la solitude et verser des larmes amères, pleines de regrets, pour de nouvelles soirées d’échecs."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Erzuli_CapoteErzuli_Capote   27 janvier 2015
"Ma ravissante mais singulière Milla, qui de ses yeux d’un bleu profond, accuse les faiblesses des hommes. Mon adorable créature perchée sur son balcon comme une figure de théâtre et qui aime se jouer de tous, interpréter son propre
rôle pour s’accommoder de celui de rien. Milla, sur tes bras gisent de minuscules papillons bleutés, qui te font perdre la tête et écumer sans fête alors que dansent les lumières sur le toit de l’ambulance."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Erzuli_CapoteErzuli_Capote   27 janvier 2015
"Polly ne jubilait pas lorsque la démence l’avait étreinte, elle haïssait l’amour qui l’avait rendue si pathétique. Elle criait le nom d’Aurélien dans ses cauchemars, elle se cachait pour mouiller son oreiller de larmes, pour mouiller sa culotte quand elle se masturbait pour le remplacer, lui qu’elle avait toujours entre les cuisses, toujours dans le cœur, elle avait Aurélien partout."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Erzuli_CapoteErzuli_Capote   23 février 2015
"Polly vomissait pour chasser Aurélien de son ventre, elle raclait sa gorge avec son doigt pour faire venir la bile, parce que Polly n’avait plus faim que d’amour, elle croyait faire partir le sperme d’Aurélien qu’elle ressentait encore à l’intérieur d’elle, chasser sa présence définitivement."
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : traumaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Paracelsia Le Saigné (1) Voir plus

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Titres gruyère (1)

" Les Hauts de ...... " d' Émily Brontë

Manderley
Hurle-Vent
Tara

18 questions
211 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , titres , motsCréer un quiz sur ce livre