AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782072895098
Éditeur : Gallimard (20/08/2020)
3.64/5   3975 notes
Résumé :
"Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension."
En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris - New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore V... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (867) Voir plus Ajouter une critique
3,64

sur 3975 notes

slowlife
  07 novembre 2020

Je ne comprend pas l'engouement pour ce bouquin. C'est pourtant passablement artificiel et alambiqué. On se croirait dans une mauvaise série télé avec un habile mélange de tous les ingrédients pour plaire au plus grand nombre...
L' intrigue est très embrouillée et totalement capillotractée. Les personnages sont sans profondeur, c'est vraiment le point faible de ce bouquin : ce sont des créatures fictives qui manquent singulièrement d'épaisseur psychologique, désincarnés en fait; ça commence très mal avec ce personnage de tueur tout droit sorti d'un mauvais thriller.
De plus c'est une histoire qui manque fichtrement d' émotion et où on s'ennuie souvent.
On assomme le lecteur de réflexions "philosophiques" lourdingues , le Tellier se prend beaucoup trop au sérieux et a un petit côté donneur de leçons; le passage avec les religieux est particulièrement superflu.
L'histoire avec ses contradictions temporelles est de plus en plus extravagante et le summum est atteint quand les quidams rencontrent leur double; on s'y perd complètement.
On peut se demander si le Tellier ce nouveau " philosophe ", existe vraiment ou si c'est un auteur virtuel ? A moins que ça soit son double qui ait écrit le bouquin, ou alors il y a un double du bouquin qu'il faudrait lire pour tout comprendre ?
Un pensum philosophico-dystopique abracadabrantesque, lourdingue et très surfait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          720143
Kirzy
  27 novembre 2020
*** rentrée littéraire 2020 #40 ***
Voilà une lecture assez enthousiasmante, écrite par un romancier facétieux qui a génialement construit sa machine littéraire autour d'un scénario très inventif qui vous embarque dès les premières pages.
Hervé le Tellier commence par poser son casting comme dans une super série anglo-saxonne : un tueur à gages, un couple à la dérive, une fillette, un chanteur nigerian, une avocate ... 8 personnages qui vont être confrontés à une situation inattendue, insensée même suite à un phénomène inexpliqué survenu dans un vol Paris-New-York, aux frontières du réel et de la quatrième dimension. Il ne faut surtout pas en dire plus pour ne pas gâcher le plaisir du lecteur. Car c'est un roman qui donne énormément de plaisir à mesure que le scénario se déroule.
Tout est diaboliquement intelligent. A commencer par les multiples arches narrative, parfaitement maitrisées jusqu'à converger vers un même horizon. Les chapitres se terminent toujours avec un petit détail qui fait clic dans la tête, qui fait dire immédiatement qu'il va se passer, là, bientôt, quelque chose. Et quel plaisir de voir comment chaque personnage est associé à un genre littéraire dont l'auteur reprend les codes, entre hommage et pastiche. Ainsi se télescopent des passages type roman psychologique, roman policier, roman d'espionnage, littérature blanche classique, avec à chaque fois une réelle maitrise.
Mais l'auteur ne fait pas que s'amuser avec les genres en mode exercice de style brillant, son roman a du fond et de la profondeur. L'Anomalie tend un miroir au lecteur, explorant la thématique de la confrontation à soi, le vrai soi. Jusqu'au vertige, il joue avec nos certitudes pour nous interroger sur notre place dans la société. Les dilemmes y sont permanents une fois révélé ce qu'il s'est passé dans l'avion, ainsi que les choix douloureux qui en découlent : qu'est-ce qui se passerait si ... ? qu'est-ce qui vaut la peine de se battre jusqu'au sacrifice ? Qu'est-on prêt à abandonner ? Quand est-il juste d'abdiquer ? Quel est l'essentiel dans nos vies ?
Rare de lire un roman aussi exigeant dans la réflexion quasi philosophique qu'il propose, tout en étant populaire et accessible à tous. du grand roman divertissant, assez fou et jubilatoire. Je regrette cependant un dénouement qui m'a semblé un poil obscur et de façon générale, une baisse de la tension dans le dernier tiers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          29427
ninosairosse
  05 septembre 2020
♫ Il a tourné sa vie dans tous les sens
Pour savoir si ça avait un sens, l'existence
Il a demandé leur avis à des tas de gens ravis
Ravis, ravis, de donner leur avis sur la vie
Il a traversé les vapeurs des derviches tourneurs
Des haschich fumeurs et il a dit
La vie ne vaut rien, rien, rien, la vie ne vaut rien♫
Alain Souchon - 2001 -
Une chanson qui évoque la brutalité et les difficultés dans la vie, mais malgré tout, l'importance de garder espoir dans la vie.
Ne pas tenter d'expliquer
Témoigner avec simplicité...
Ne retenir l'avis que de onze personnages
L'air ravi des visages
les ravis soeur dévisagent
les envahisseurs on l'envisage
un homme averti en vaut deux
déclencher protocole 42
Nous sommes nés de la mème mère, la même année, le même mois, le même jour et à la même heure. Pourtant nous ne sommes ni jumeaux, ni jumelles !!?
Pas de lumière collective même en additionnant nos obscurités individuelles !!
Rencontre du 2em type
Inquiétante etrangeté du double narcissique
convaincre tous ceux qui veulent bien l'être
qu'on est celui qu'on prétend être
"I am 1, U are 2, we are free"
L' improbable aux conséquences infinies
Le plus noir des scénarii , un memento mori
On obtient plus de choses en étant armé et poli
qu'en étant simplement poli !
Ça c'est Al Capone qui l'a dit.
Savoir une chose, ce n'est pas la vivre
Les vérités sont des illusions
notre vie qu'une pâle simulation...
Bien faire et laissez braire
j'en ris j'en parle je lis"braire"
Là c'est moi qui vous le dit
Qui dit "si mule à Sion", dit "Âne au Mali"
Une situation unique n'est pas vraiment dans un sens interdit
♪Là je dis Rien, rien, rien, Rien ne vaut la vie♪
stop Ou lipo, là je dis Chapeau !
Quand on a le marteau, tout ressemble à l'enclume
Heureux de vous décerner , Mr le Tellier,
ce 5* à titre anthume...💖💖💖💖💖
Merci à Masse critique
et aux Ed Gallimard pour ce pertinent hasard



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          26910
Tandarica
  25 décembre 2020
Je suis contente d'avoir lu ce « roman de romans » que l'auteur lui-même présente en ces termes : « J'ai inséré une idée technique dans une réflexion sociétale, avec l'idée romanesque d'une confrontation des personnages avec leur double. »
Pourtant, il n'y aura pas de 5 étoiles en ce qui me concerne. Je ne peux pas dire « oh, quel merveilleux roman ! ». J'ai trouvé parfois un peu de facilité dans les trop nombreuses (à mon goût) phrases à l'emporte-pièce (exemple : « Parfois, la pire solution est la meilleure »).
Je garderai cependant un souvenir vivant de cette lecture intéressante et je crois qu'en ce qui concerne la volonté d'écrire un page turner, c'est une franche réussite. Cela se lit rapidement, malgré des explications (dans la seconde partie notamment) scientifiques assez complexes, malgré les références littéraires elles aussi multiples.
Une mention spéciale pour la manière dont l'auteur traite du cancer, ainsi que pour la mise en abîme que constitue le roman L'anomalie de VICTØR MIESEL.
Je n'ai probablement pas lu le livre que voulait écrire l'auteur, mais je sais que j'ai, somme toute, lu un bon livre, avec une certaine avidité même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2607
Cancie
  13 décembre 2020
Quel roman original ! Roman policier, roman d'espionnage, roman d'amour, roman aux lisières de la science-fiction, L'anomalie est tout cela à la fois.
Hervé le Tellier nous présente tout d'abord une série de personnages, des personnages très singuliers, très typés et bien incarnés. Pour exemple, Il y a Blake, tueur à gages très méticuleux qui s'est construit deux vies, Slimboy, pop star nigérianne, homosexuel, Joanna Wasserman, avocate américaine, Sophia Kleffman une fillette inséparable de sa grenouille, Adrian Miller, probabiliste, Meredith Harper, topologiste, Lucie Bogaert, monteuse de cinéma et André Vannier, architecte ce couple français au bord de la rupture, David, atteint d'un cancer du pancréas, stade 4 et il y a aussi Victor Miesel, un traducteur, écrivain en mal de reconnaissance. À ces personnages s'en ajouteront d'autres, dont le commandant Markle, pilote du Boeing 787, d'Air France de la ligne Paris-New York, ce même avion qui s'est posé deux fois à 106 jours d'intervalle, en mars 2021 et en juin 2021 avec les mêmes passagers à bord ! Ce lien entre tous est bien sûr l'anomalie !
L'auteur a pris soin d'installer et de faire vivre chacun des personnages dans son propre univers et ainsi la différence de style permet au lecteur de reconnaître, à chaque fois qu'il passe d'un personnage à l'autre, dans quel univers il se trouve.
Il aborde avec un talent certain les questions politiques, les questions religieuses, les questions scientifiques soulevées face à une situation pareille, face à un tel évènement.
Ce livre se caractérise donc par une succession de styles, des ruptures de rythme nous permettant de passer du polar à l'intime en touchant aussi au social, à l'anticipation... et toujours de manière très rythmée, faisant penser à une série télé. La science est aussi bien présente. À aucun moment, on ne s'ennuie. C'est un thriller palpitant non dénué d'humour souvent caustique ainsi qu'un excellent roman psychologique que L'anomalie.
Cet ouvrage de légère anticipation (2021), à l'histoire incroyable est très jouissif et beaucoup plus profond qu'il ne paraît à première vue. Il nous amène à faire notre introspection, à regarder à l'intérieur de nous-même et à nous poser des questions de nature souvent philosophique et notamment celle-ci : qu'aurait pu être notre vie, si, à tel moment, nous n'avions pas choisi cette voie mais plutôt une autre.
J'ai trouvé également très intéressant le côté psychologique avec la confrontation des doubles, assez terrifiante si l'on y pense et pas si évidente que cela à mettre en scène et à analyser. et surtout c'est un bouquin, qui, en posant la question sur la réalité du monde, laisse relativement perplexe. Existons-nous vraiment ou sommes-nous des êtres virtuels ?
Un bon cru que l'anomalie, ce Prix Goncourt 2020 de Hervé le Tellier que j'ai eu le grand plaisir de rencontrer fin septembre aux Correspondances de Manosque!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          24110


critiques presse (11)
LeSoir   17 mars 2021
Quel roman pouvait, mieux que « L’anomalie », résumer une année 2020 de chaos et de bouleversements ?
Lire la critique sur le site : LeSoir
FocusLeVif   07 décembre 2020
Hervé Le Tellier signe une fiction rythmée et ludique qui met l'homme face à sa plus grande interrogation: son double.

Lire la critique sur le site : FocusLeVif
Culturebox   01 décembre 2020
Un roman exigeant et divertissant.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Culturebox   01 décembre 2020
Avec "L'anomalie", un roman aux mille facettes qui a emporté le Prix Goncourt 2020, Hervé Le Tellier donne à réfléchir sur le monde.
Lire la critique sur le site : Culturebox
RevueTransfuge   12 novembre 2020
Roman inclassable de la distorsion du temps et réflexion sur le double.
Lire la critique sur le site : RevueTransfuge
Culturebox   10 novembre 2020
Avec ce roman aux mille facettes, mais avant tout philosophique, Hervé Le Tellier donne à réfléchir sur le monde, et brosse une galerie de personnages dont les vies sont bouleversées par un événement aussi inattendu qu'inexplicable.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LesEchos   03 novembre 2020
Dans son roman, le « goncourable » Hervé Le Tellier évoque un président américain qui présente « une forte ressemblance avec un gros mérou à perruque blonde ». Il n'est pas sûr que Donald le mérou nage encore longtemps.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Bibliobs   27 octobre 2020
L'oulipien signe un roman 2.0 à la fois vertigineux et facétieux sur les doubles vies, la gémellité, la simulation, l'inversion du temps et l'éternel retour.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
LaCroix   26 octobre 2020
Tout séduit dans ce roman virtuose, de l'écriture à une intrigue palpitante qui croise les destinées de personnages, tous aux prises avec une inconcevable «anomalie».
Lire la critique sur le site : LaCroix
LeFigaro   01 octobre 2020
À trois mois d'écart, le même vol apparaît dans le ciel avec les mêmes passagers. Virtuose.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeSoir   28 septembre 2020
Hervé Le Tellier propose avec « L’anomalie » un plan de vol inédit. Il faudra faire appel au protocole 42 pour répondre à l’improbable.

Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (737) Voir plus Ajouter une citation
inessoinesso   04 août 2021
Car Victor écrit. Hélas, en dépit de la bonne réception critique de deux romans, "Les montagnes viendront nous trouver" et "Des échecs qui ont raté", malgré un prix littéraire très parisien, mais de ceux dont la bande rouge ne provoque aucune ruée, jamais ses ventes n'ont dépassé les quelques milliers d'exemplaires. Il s'est persuadé que rien n'est moins tragique, qu'une désillusion est le contraire d'un échec.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
inessoinesso   04 août 2021
Voici peu, il a demandé à une femme, pour rire : "Voulez-vous être ma veuve ?" La veuve putative n'avait pas ri. Et pourquoi ses compagnes sont-elles désormais si jeunes ? Ses amis vieillissent avec lui, mais pas les femmes qu'il aime. Il fuit, il a peur. Il peut dîner avec la mort à venir, mais ne parvient pas à coucher avec.
Commenter  J’apprécie          00
inessoinesso   04 août 2021
Vous savez, Matt Damon a débuté comme figurant : il était pizzaiolo, il tendait une Margherita à un client, et il n'avait qu'une réplique : "Cinq dollars, s'il vous plaît." Maintenant, il raconte partout que c'était une Regina à sept dollars, mais c'est un sacré vantard.
Commenter  J’apprécie          00
inessoinesso   04 août 2021
Le petit Aby avait répété le mot : Glücksbringer, et cela fascine encore le dessinateur que l'allemand n'ait qu'un seul mot, Glück, pour bonheur et pour chance : le malheur, c'est peut-être seulement un méchant manque de pot.
Commenter  J’apprécie          00
inessoinesso   04 août 2021
Il est planté au milieu d'un centre de soins palliatifs luxueux, privilège de ceux qui ont une bonne assurance et qui voudraient croire qu'une mort zen ne sera pas tout à fait la mort.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Hervé Le Tellier (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé  Le Tellier
La joyeuse équipe de l'Ouvroir de littérature potentielle se produit tous les mois à la BnF. Marcel Benabou, Jacques Jouet, Hervé le Tellier, Clémentine Mélois et leurs acolytes y font résonner en public lectures et créations originales. Ils ont choisi cette saison de porter leur regard amusé sur le système solaire.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox







.. ..