AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803633892
Éditeur : Le Lombard (18/09/2014)

Note moyenne : 3.05/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Après avoir traversé les mers et affronté Sirènes, Hydre et Satyres pour cueillir la Fleur du Souvenir sur le légendaire Arbre de Cronos, le prince Golias est sur le point de retrouver son îles natale et venger son père, assassiné. Une escale imprévue va les contraindre à affronter les redoutables serviteurs d'Hécate, la déesse des morts. Pour sauver ses compagnons, le Héros devra accomplir des exploits digne des plus grandes légendes.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  09 mars 2017
Ce tome 3 intitulé "L'Elixir de jouvence" ressemble à un épisode filler (c'est ce qu'on raconte quand on ne sait pas quoi raconter)… La team Golias débarque sur une île inconnue où sévit une reine noire émule d'Elisabeth Bathory de Hongrie (qui ressemble furieusement à celle de "Saga Valta" scénarisé par Jean Dufaux, autre recalé des appels à texte de la franchise "Thorgal" : assurément un hasard ^^). Donc on a une sorcière qui réalise des sacrifices de vierges pour prolonger sa jeunesse et sa beauté et qui recherche une princesse vierge pour les prolonger indéfiniment, un monstre marin, des molosses de l'enfer, et une créature de la nuit anthropophage… Tout cela passerait très serait bien dans le tome XX d'un serial comme "Thorgal", ou dans l'épisode XX d'une saga comme "L'Odyssée", mais moins dans la présente mini-série… La manière de rompre la malédiction est assez maline, il y a l'histoire de Sarhan et de la petite princesse au rire de cristal dessinée comme un conte de fée, comme Jérôme Lereculey sait si bien le faire, allégorie du pouvoir personnel qui corrompt irrémédiablement les âmes, et la colère d'Hécate qui devient une épée de Damoclès pour la team Golias… Sinon, encore une fois seule Aeréna évolue en gagnant en maturité…

Si j'ai bien compris, au départ les scénarii de la mini-série "Golias" étaient destinés à servir de support à la franchise "Thorgal" (et franchement on sent que les personnages Golias et Aeréna ont des faux airs de Jolan et Louve ^^), mais le travail de Serge le Tendre ayant été recalé il est passé de l'odyssée septentrionale à l'odyssée méridionale puisant largement dans le mythe de Jason et la Toison d'Or…
Avec le recul il y a une parenté avec la saga culte de "La Quête de l'oiseau du temps", mais ici la jeune génération ne bénéficie pas de la protection d'un mentor badass. du coup on pioche autant dans l'universelle Quête du héros aux mille et un visages que dans les classiques de la tragédie antique, sauf que le sage Sarhan se fait embobiner à chaque fois, que Konios ne change absolument pas de la première à la dernière page, que Golias doit grandir pour prouvuer qu'il est apte à régner mais quand il fait un pas en avant en faisant preuve de courage et d'altruisme il en fait deux en arrière à cause de son orgueil… Ceux que les dieux veulent condamner ils les frappent de folie, et force est de constater que le héros fait preuve d'hybris avant que le ciel ne lui tombe sur la tête ! (Finalement seule Aeréna évolue de manière sensée gagne en maturité et présente une évolution sensée)
Le gros souci de la série vient surtout d'un build-up à la fois bancal et basique (fuite, 1 épreuve/péritpétie, réussite de la quête, 1 épreuve/péripétie, retour et conclusion), largement imputable aux lacunes de l'éditeur qui est parti pour 4 tomes, puis pour 3 tomes, ce qui a obligé les auteurs a changé leur fusil d'épaule et à accélérer l'histoire, avant de changer d'avis à nouveau en revenant à 4 tomes, ce qui a obligé les auteurs a encore changé leur fusil d'épaule pour intercaler un tome de transition avant la conclusion… C'est n'importe quoi et cela se voit en nuisant grandement à une série sympathique portée par les dessins impeccables de Jérôme Lereculey assisté aux couleurs de Stambecco, qui nous offrent des graphismes beaux, fluides et dynamiques parfaitement dans le ton de la Grèce de légende qui nous est contée (même si le tome 4 est un chouia en-dessous).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Erik35
  03 août 2017
OÙ HÉCATE FAIT DU RAB' ...
Quand une série de quatre devient trois pour redevenir quatre, forcément, ça embrouille. Et c'est exactement ce qu'il a dû se passer avec cette mini-série redevenant, par la force des choses et d'un choix éditorial, une tétralogie après en avoir abandonné le concept.
Disons-le de suite : ce Golias, tome 3 : l'Elixir de Jouvence est, à sa manière, complètement gratuit dans le déroulé du scénario rédigé par Serge le tendre. Gratuit parce qu'ayant lu l'ensemble du cycle, il n'apporte clairement pas grand chose à son déroulé ni, surtout, à sa conclusion, mais nous n'en sommes pas là.
En revanche c'est, par un coup du sort, sans doute l'album le mieux composé des quatre. Il est construit comme une tragédie antique avec unité de lieu, de temps et d'action. La trame y est tendue comme le string de la prêtresse d'Hécate, superbe, fascinante et maléfique, qui s'en trouve être la protagoniste principale ; les personnages que nous connaissions jusque là pour être construits d'une pièce et ne vivant pas d'évolution psychologique, ou si peu - exception faite de la princesse Aeréna - semblent pour cette fois arborer des sentiments nouveaux, découvrir des apprentissages inconnus, explorer des échanges délicats et incertains. Quant à la noirceur légèrement glauque et méphistophélique des lieux et des actes (la prêtresse pratique goulûment le sacrifice des vierges et une bête anthropomorphe terrible sévit dans l'île maudite où tout prend début puis fin) semble aller à merveille au trait de crayon magistral de Jérôme Lereculey et à son coloriste, Stambecco.
Hélas, triple hélas ! Cet album qui ne fait donc rien avancer de l'histoire - on en aura pourtant la vague sensation, cette aventure permettant à Artémis, protectrice de Golias, de récupérer un certain miroir qu'Hécate lui avait éhontément gagnée. L'album suivant va nous faire rapidement déchanter -, permettant tout juste de donner quelques lumières nouvelles à notre troupe de héros malgré eux, de découvrir d'autres êtres fantastiques autant que monstrueux, tirés de l'imaginaire antique - et de ce point de vue là, nos auteurs se sont fait plaisir -, mais plus encore, il donne à voir la faille entre ce qu'aurait pu être cette petite saga et ce qu'il en résultat. On y trouve pelle-mêle de l'humour bien amené, de l'action bien resserrée, du mystère dévoilé au bon moment, de la "vraie" magie intervenant juste à propos. On y découvre aussi un flash-back aussi drôle que génialement conçut, sous forme de boucle et dessiné comme un conte de dessin-animé. Enfin, cette mini-aventure au sein de cette mini série des Golias s'achève par une résolution des plus futées et cocasse tout à la fois.
Que de regrets, donc. On ne peut dès lors que soupirer et, après en avoir pris plein les mirettes sur presque cinquante pages, passer à la conclusion de cet ensemble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Kenehan
  16 mai 2015
Challenge Petits Plaisirs 2014/2015
Golias vogue d'île en île dans l'espoir de reprendre son royaume des mains d'un tyran. On ne peut s'empêcher de penser à Ulysse tant les éléments du présent récit rappelle l'Odyssée d'Homère.
Si les dessins sont toujours aussi agréables à parcourir (une nette préférence cette fois pour les planches racontant le passé de Sahran), l'intrigue laisse de marbre. L'absence d'originalité des deux tomes précédents serait supportable ici une fois de plus si ne s'y ajoutait pas une agaçante prévisibilité.
On sent bien que le jeune héros n'est pas du tout prêt à rentrer chez lui pour rétablir l'ordre et la paix. La scène entre Golias et Sarhan à propos de la manière de détrôner Polynos souligne la patience du vieux mage pour montrer la bonne voie à Golias. On devine alors qu'il faudra encore quelques voyages au jeune prince pour acquérir la maturité et la sagesse nécessaires pour achever sa quête de la meilleure des façons.
Et c'est là que je lâche l'affaire. Je n'avais pas prévu de lire plus de trois tomes à la base et je ne poursuivrais pas l'aventure. Je dois reconnaître que je me fiche royalement de ce qu'il va advenir aux personnages. Ne me sentant pas le moins du monde concerné, ce troisième tome de Golias sera mon dernier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
tchouk-tchouk-nougat
  13 octobre 2014
Golias, Aeréna sa soeur, Konios son ami d'enfance et Sarhan le mage font voile vers Ankioné. C'est que notre héros à un oncle a détroner pour reprendre sa place! Mais pour eux les épreuves ne sont pas terminées. Ils accostent sur une ile où règne monstre et pretresse en quête de l'éternelle jeunesse. le royal sang de vierge d'Aeréna pourrait fort bien être un ingrédient indispensable...
Un nouvel épisode qui ne fait pas plus dans l'originalité que les précedents mais qui reste très sympathique à lire. de l'action et des belles aventures dans la mythologie grecque. Là se sera Hécate et son royaume des enfers qui sera à l'honneur.
Le tout est porté par le talent de Lereculey dont le travail de dessinateur est toujours impeccable!
Commenter  J’apprécie          34
robert7
  04 mars 2016
Tome 3 de GOLIAS. Avec ses compagnons Golias accoste sur une île ou les rues du village sont désertes. Un mystère couve l'équipe va découvrir que les villageois sont sous la tyrannie d'une magicienne au pouvoir fort et accompagné d'une créature terrifiante. L'histoire est courante mais la bd ce lie facilement et les dessins sont d'une bonne tenu.
A lire à tout âge.
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (2)
BDGest   17 octobre 2014
C’est […] avec plaisir et envie que se parcourt ce tome, d’autant plus que Jérôme Lereculey y démontre une nouvelle fois son talent à grand renfort de planches aussi élégantes qu'accrocheuses. Ses protagonistes – humains et monstres – sont toujours aussi justement représentés, tandis que son sens de la mise en scène allie dynamisme et fluidité.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   15 octobre 2014
À la lisière de l'aventure mythologique et de la fantasy, Golias a gagné sa vitesse de croisière après un démarrage un peu lent et on se laisse aisément emporter dans les aventures de ce prince un rien bravache. La trame du récit est classique, mais Le Tendre parvient à l'enrichir suffisamment pour que la sauce prenne en campant, notamment, de solides personnages parfaitement définis.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
robert7robert7   04 mars 2016
Déesse vierge, Hécate est réputée inexorable.
Sa rivalité avec Artémis s'est exacerbée depuis leur affrontement pour la possession d'un miroir dérobé à Thanos, le Dieux de la mort... Le miroir de vérité.
Commenter  J’apprécie          40
Erik35Erik35   03 août 2017
On dit souvent que prendre de la hauteur change le point de vue...

- L’œil !

... Golias venait de le vérifier.
Commenter  J’apprécie          20
MarquePageMarquePage   29 juillet 2016
- Le pari était risqué, mais tu connais les femmes et leur intuition...
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Serge Le Tendre (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Le Tendre
http://www.bdfugue.com/golias-t-1-golais-t1-le-roi-perdu Bande Annonce Golias t.1 ; le roi perdu 6 par Serge Letendre et Jerome Lereculey chez Lombard
autres livres classés : grèce antiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1393 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre