AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782012202832
40 pages
Éditeur : Gautier-Languereau (25/11/2015)
3.9/5   36 notes
Résumé :
Une jeune fille rêve de rencontrer le Yéti. Elle prépare son expédition et part pour l'autre bout du monde. Elle ignore que ce Yéti est avec elle depuis le début, sans qu'elle le voie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 36 notes
5
5 avis
4
2 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

Colibrille
  11 mai 2016
Les éditions Gautier Languereau recèlent bien des trésors... Preuve en est avec ce superbe album jeunesse, fruit de la collaboration entre Rebecca Dautremer et Taï-Marc le Thanh.
Le confortable format de l'album (30x37cm) permet à Rebecca Dautremer de laisser s'exprimer sa créativité, mais aussi sa sensibilité. Il permet également à nous, lecteurs, d'apprécier plus pleinement ses illustrations. Il est parfois frustrant d'avoir sous les yeux de superbes dessins dont le format réduit gâche un peu l'effet. Ici, rien ne vient troubler notre lecture, aussi envoûtante qu'émouvante.
Bien que reconnaissant l'immense et inimitable talent de Rebecca Dautremer, je n'ai pas toujours été séduite par ses albums. Avec "Yéti", je suis totalement sous le charme... Les illustrations possèdent une véritable densité. On se sent complètement happé par l'atmosphère qui s'en dégage. Je ne sais pas pourquoi, mais je me suis fait la réflexion que les pages semblaient "respirer". Il y a quelque chose de très contemplatif dans ces dessins aux formes et couleurs généreuses, et dans la composition même des pages. Je me suis sentie apaisée, portée par les illustrations, plus spécialement celles de vastes paysages, tantôt désertique, tantôt verdoyant, défilent sous nos yeux.
Bien que son personnage principal féminin soit représenté de manière très discrète sur les grandes planches illustrées, Rebecca Dautremer parvient à nous retransmettre chacune de ses émotions : la solitude, la rêverie, le désir de voyager, la détermination, l'excitation etc. Si j'ai adoré le style des dessins, j'ai également beaucoup apprécié la palette de couleurs utilisée. Les illustrations semblent drapées d'un léger voile sépia. J'ai trouvé que cela donnait encore plus de profondeur à l'ensemble.
Je me rends compte que je n'ai pas dit un mot sur le travail de Taï-Marc Le Thanh. Le texte se fait plutôt discret par rapport aux illustrations. Néanmoins, l'auteur parvient sans peine à nous entraîner dans la quête du personnage principal et nous retransmettre toute la magie de ce voyage. Je n'aurais pas boudé quelques lignes de plus...
Je ne peux finir ma chronique sans parler de l'illustration concluant l'album. Je suis restée un bon moment à la fixer, émerveillée. Depuis le sommet d'une montagne, la jeune fille, enfin parvenue au terme de son voyage, surplombe une mer de nuages crémeux. Son manteau d'un rouge flamboyant se découpe nettement dans le beige du ciel. Une imposante ombre recouvre partiellement la jeune fille, nous laissant deviner la présence de l'être tant attendu : le yéti. Le moment de la rencontre est d'autant plus intense émotionnellement que l'illustratrice nous le montre partiellement. Rien que pour cette page, l'album vaut le détour...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
blandine5674
  23 novembre 2019
Qui n'a pas rêvé de rencontrer le yéti ? Une jeune femme se donne les moyens de le faire. Dessins et couleurs en grand format de l'époque ancienne qui subliment la montagne. Magnifique !
Commenter  J’apprécie          110
Odile17
  23 mai 2018
Si l'on a le courage de s'emparer de ce grand livre (grand par le format, pour commencer), on découvre des illustrations d'une grande poésie, je trouve. L'histoire est particulière... ce yéti pour lequel l'héroîne (chouette, c'est une femme qui a la vedette... à moins que ce ne soit le yéti mais a-t-il un sexe celui-là ?) se lance dans une grande aventure, une quête, existe-t-il ? Sur les dessins, il semble qu'il ait été là dès le départ... On ne voit que lui, d'ailleurs ! Mais le voit-on en images pour montrer que l'héroïne n'a que lui en tête ? Ou parce qu'il est bien là ? Ou encore s'agit-il d'une métaphore ? On court après nos rêves, après le bonheur (?) alors qu'il est déjà là ? Ou on cherche à prouver l'existence de (ajoutez ce que vous voulez) alors qu'il se manifeste déjà dans nos vies ? Interprétations multiples et à plusieurs niveaux possibles ! Bien joué ! J'ai bien accroché mais mon fils de près de quatre ans s'est montré très terre à terre, surpris (incrédule ?) que la dame ne voie pas le yéti...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TeaCup
  12 octobre 2016
On retrouve la plume poétique de l'auteur qui s'allie bien à celle de Rebecca Dautremer dans les univers oniriques qu'elle sait si bien dépeindre. L'album tout entier est une invitation au voyage, presque nostalgique. Il y a beaucoup de teintes plus sombres que dans "Princesses" par exemple.
J'ai été un peu déstabilisé par la conclusion du roman tout en l'appréciant, elle laisse rêveur un instant, donne envie de relire le livre pour y réfléchir. Je trouve assez rarement de vraies fins ouvertes en jeunesse et j'ai apprécié celle là même si quelque part elle créé un goût d'inachevé : comme si on découvrait trop vite l'histoire qu'il manquait quelques pages avant d'en arriver à cette fameuse fin.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-Flore
  12 juillet 2019
Une femme rêve de rencontrer Monsieur Yéti. Elle part donc à sa recherche.
Je n'ai pas accroché à cette histoire et les illustrations ne sont pas mémorables. Cet album jeunesse ne me marquera pas.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AstazieAstazie   12 janvier 2016
D'aussi longtemps que je ne me souvienne, je me suis toujours demandé s'il existait vraiment.
Commenter  J’apprécie          50
ColibrilleColibrille   10 mai 2016
Un enfant me guide dans la forêt.
Je regarde les motifs du bonnet qui couvre sa tête.
De temps en temps, il se retourne et me sourit.

A un moment, il me désigne la montagne qui s'élève devant nous.
Elle est si haute, je comprends que mon voyage ne fait que commencer.
Commenter  J’apprécie          00
ColibrilleColibrille   10 mai 2016
"ouh ouh... Monsieur ?"
Aucune réponse.
Mais il ne doit pas être loin, c'est sûr.
J'attendrai le temps qu'il faudra.

Mais soudain, j'ai comme un pressentiment.
Et si... ?
Et si je me retournais ?
A trois.

UN...
DEUX...
TROIS...
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Taï-Marc Le Thanh (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Taï-Marc Le Thanh
Payot - Marque Page - Taï-Marc le Thanh - On ne coupe pas les pieds d'une jeune fille
autres livres classés : yetiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jonah

Quel est le nom et prénom de du directeur de l'orphelinat ?

Mr Simon Simon
Mr Steve Simon
Mr Simon Fillipus

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Jonah, tome 1 : Les sentinelles de Taï-Marc Le ThanhCréer un quiz sur ce livre