AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de fanfanouche24


fanfanouche24
  25 janvier 2017
Deux soirées à dévorer littéralement ce roman captivant et bouleversant, car il narre de façon originale des thèmes et questionnements universels: d'où l'on vient ? Nos origines ? l'Histoire d'une lignée ? d'une terre de naissance ou d'élection ?

La nécessité parfois de ne pas tout dire... pour survivre et "reconstruire"; le thème de la filiation prend dans cette narration une ampleur rare. Autour d'une figure paternelle, taiseuse et omniprésente, Bernard, taxidermiste de profession, a découvert cette passion par hasard, et assez tardivement, mais lui a permis de gérer ses parts d'ombre

"C'est là, entre montagnes et plaine, que Bernard découvrit sa vocation. le paysan qui l'accueillait pratiquait la taxidermie. (...)
L'artisan conférait à ces formes vides et plates un volume qui ramenait l'animal du côté des vivants. le mouvement qu'il imprimait aux membres était une magnifique supercherie, une parfaite imitation de la vie. Lorsque Bernard fut invité à s'exercer sur une peau de renard, qu'il put lui offrir sa propre interprétation de l'essence du vivant, il comprit qu'il venait de découvrir ce qui l'occuperait toute sa vie et l'occupait peut-être déjà d'une
tout autre manière" (p. 40)

Cette vocation sera hautement symbolique de l'histoire, et du parcours complexe de Bernard; personnage central que nous ne croiserons que plus tardivement dans le roman; ce dernier débutant par le retour de Marianne, [ La fille de Bernard] en Corse, sur une île qui lui est d'autant plus chère qu'elle est reliée à une partie de son histoire familiale, qu'elle a besoin de retrouver et d'interroger...

Le roman est tel un puzzle ou telles des poupées gigognes... et le récit, descriptif des différents protagonistes sur trois générations vont s'éclaircir progressivement, mélangeant la grande Histoire ainsi que les destins individuels, parfois massacrés ou amputés par cette dernière, et comment chaque individu, dans des circonstances terribles, "broyantes"... construit
son propre chemin, avec des non-dits, des concessions, mensonges, malgré soi...

Dans tout cela, l'interrogation de chacun sur ses origines, sur la vérité de sa lignée, de ses ancêtres, de ceux qui ont précédé , connus ou non, qui ont construit le début de notre propre histoire . Notre enracinement plus ou moins sûr et ancien dans une lignée fiable... comme l'extrait suivant choisi nous l'exprime si justement:

"Peut-être parce qu'il jamais eu de grand-père paternel, son fils ne s'est jamais inscrit dans une lignée. Quant à lui, Bernard, qui ne se connaît pas d'avant, comment aurait-il pu préparer un après ? Maillon unique, il aura sans doute condamné son fils à vivre avec cette difficulté de n'avoir toujours été inscrit que dans le présent. "(p. 58)

J'ai , comme je l'ai formulé , au tout début de cette chronique, "dévoré" ce roman, bouleversant, nous emportant dans l'histoire de "Bernard", un homme solitaire, au parcours initial des plus malmenés... mais sa rencontre et son amour pour Louise, va transfigurer son existence.....
C'est lui le noyau... d'une histoire qui s'élargit, se déploie avec ses deux enfants, Antoine et Marianne, un frère et une soeur aux caractères entiers, différents, ne se comprenant qu'avec difficulté.
Marianne qui semble concentrer à elle toute seule, tous les questionnements et mal être de sa famille....

Une histoire aux multiples ramifications entre lumière et ténèbres... entre des paysages aussi contrastés que les différents personnages [entre les paysages corses, bretons , mais aussi ceux du sud de la France et la Kabylie]

Je ne rentrerai pas dans les détails de la narration, car l'auteur sait avec tant de talent nourrir le suspens, qu'il est hors de question que j'en prive les prochains et nombreux lecteurs !!

Petit mais très important détail à mes yeux: la réussite incroyable de la couverture de ce roman très original: un mélange de réalisme, d'exotisme, de mystère , d'insolite et de poésie,tout à la fois...

le meilleur signe après un enthousiasme aussi fort, ressenti à cette lecture, c'est ma grande difficulté à choisir la lecture suivante, ayant du mal à quitter ce que que je viens de découvrir et d'aimer !!! Et "La mort du taxidermiste" va habiter un certain temps mon esprit !!
Commenter  J’apprécie          533



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (47)voir plus