AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2909906760
Éditeur : Joëlle Losfeld (01/01/1997)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Fantastique, anticipation ancienne, littérature mystérieuse, humour fin-de-siècle, conte cruel ou gothique, ce sont tous ces courants souterrains de la littérature que Le Visage Vert se propose de faire découvrir ou redécouvrir. On trouvera au sommaire de ce numéro une longue nouvelle ésotérique d'Edward George Bulwer-Lytton — l'un des récits les plus remarquables du XIXe siècle — enrichie de gravures d'Odilon Redon, publiées pour la première fois en accompagnement ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
alberthenri
  03 février 2018
La livraison de Janvier 1997 de la revue de littérature, le Visage Vert, propose des textes de E.Bulwer-Lytton (auteur de Les derniers jours de Pompéi), de James Hogg, Joseph Sheridan le Fanu (auteur de Carmilla) Silas Weir Mitchell, Richard Middleton, ainsi que des extraits inédits de "La machine à explorer le temps" d'H.G Wells.
Chaque textes, conte ou nouvelle, bénéficie d'une présentation biographique de l'auteur, ainsi que d'une bibliographie.
Le N°, se conclut sur une étude sur l'auteur André Couvreur : "André Couvreur ou le merveilleux-scientifique médical".
Vous l'aurez compris, le Visage vert, revue de bibliothèque, exigeante et pointue, se spécialise dans les domaines "fantastique, anticipation ancienne, littérature mystérieuse, humour fin-de-siècle, conte cruel ou gothique".
Hautement recommandable, pour les amateurs de ces genres.
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
psycheinhellpsycheinhell   23 décembre 2012
"Voici la différence qu'il y a entre nous deux, dit Purpel, d'un ton légèrement animé : vous pensez en courant la poste, tandis que moi je flâne tout à mon aise, comme un enfant qui traverse les bois ; aussi ma chance de trouver est-elle plus grande que la vôtre.
— Oui, un véritable enfant, comme vous le dites, car vous accumulez dans vos poches mentales un tas d'inutilités.
— Ignorez-vous ce que dit mon philosophe favori ? "Les inutilités sont des étoiles dont la lumière n'est pas encore parvenue jusqu'à nous." Fumez le calumet du silence, V., si vous n'avez rien de mieux à dire. Croire qu'il y a quelque chose d'inutile, c'est confesser que vous êtes trop jeune de cent ans."

[Silas Weir Mitchell, "Etait-il mort ?"]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
psycheinhellpsycheinhell   23 décembre 2012
C'est précisément lorsque les éléments du merveilleux sont ainsi partagés entre la superstition et la philosophie, qu'il appartiennent de droit au domaine de l'Art – l'art du poète ou celui du conteur. Ils fournissent à l'écrivain des matériaux de mystère et de terreur que ses prédécesseurs n'ont pas épuisés, et qui ne sont sans doute pas étrangers à l'air du temps.

[Edward George Bulwer-Lytton, préface de "Fantômes et Magiciens"]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : hantiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2783 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre