AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0014UK8L6
Éditeur : Éditions Adyar (30/11/-1)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
On peut représenter la Théosophie, à qui ne la connaît aucunement, comme une savante hypothèse cosmogonique. Pour ceux néanmoins qui l' ont étudiée, ce n' est pas une simple théorie; c'est l' expression de faits positifs. C' est une science précise, que l'on peut creuser comme toute autre science, et ce qu 'elle nous apprend est susceptible de vérification expérimentale de la part de quiconque veut bien se donner la peine de s' adapter aux conditions nécessaires. El... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ChristianAttard
  25 janvier 2018
Charles Webster Leadbeater (1854-1934) diacre anglais puis adepte du renouveau théosophique que l'on doit à Helena Petrovna Blavatsky devient assez vite une figure charismatique du mouvement. Proche d'Annie Besant, il savait de quoi il parlait en composant ce petit opuscule, trop peu être au point de manquer parfois d'objectivité.
Aussi l'ouvrage ne vaut pas le livre que Serge Hutin a consacré à la théosophie.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
JacopoJacopo   02 septembre 2018
Nul de nos postulats peut-être ne sera admis plus difficilement par les esprits de moyenne envergure que le premier corollaire de la première grande vérité. Quand nous passons en revue les événements de la vie. quotidienne, nous apercevons tant de tempêtes et d'orages, tant de tristesses et de souffrance, que nous sommes tentés de croire d' abord au triomphe du mal sur le bien. Il semble presque impossible que tant d'apparent désordre fasse partie réellement d' une évolution sagement réglée. Et pourtant c' est la vérité! Et c'est une vérité dont on peut se convaincre facilement. Il suffit pour cela de sortir du nuage de poussière que soulève notre lutte acharnée contre le monde extérieur et d' examiner toutes choses de la plate-forme qui nous est fournie par une connaissance plus complète et par la paix intérieure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   08 juillet 2018
Ce mot de « clairvoyance », dans son acception usuelle, n'exprime rien de plus qu'une légère extension de la vision normale : mais l'homme peut devenir de plus en plus réceptif ; pour des vibrations de plus en plus subtiles, jusqu'au ce que sa conscience, s'appuyant sur mainte faculté nouvellement développée, finisse par suivre librement des routes nouvelles et aussi plus hautes. Alors, il voit s'ouvrir devant lui ce qu'il prend pour des mondes d'une matière plus subtile et ce qui n'est en réalité que des régions nouvelles de ce même monde, dont nous connaissons déjà quelques territoires. Il apprend de la sorte que, toute sa vie durant, un vaste univers imperçu l'enveloppe et l'affecte constamment de mille manières, même quand il reste aveuglément inconscient de cet univers. Mais, lorsqu'il développe les facultés par lesquelles il peut entrer en contact avec ces mondes nouveaux, il lui devient possible de les observer scientifiquement, de répéter souvent ses observations, de les comparer avec celles d'autres hommes, de les cataloguer et d'en tirer les déductions qu'elles comportent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   02 septembre 2018
Détailler ce développement réclamerait plus d'espace qu' il ne peut en être accordé à cette question dans un manuel élémentaire comme celui-ci. On trouvera dans d'autres ouvrages théosophiques le schéma complet de ce développement. Pour l'instant, qu' il me suffise de dire que c' est entièrement une question de vibrations. Nous n'acquérons aucune connaissance du monde extérieur qu'au moyen de vibrations d' une espèce ou d'une autre, qu' elles agissent sur notre vue, notre oreille ou notre toucher. Si donc un homme parvient à se rendre sensible à des vibrations supplémentaires, il acquerra un supplément de perceptions extérieures; il deviendra par exemple ce que l'on appelle communément un clairvoyant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   02 septembre 2018
Ce mot de « clairvoyance », dans son acception usuelle, n'exprime rien de plus qu 'une légère extension de la vision normale : mais l'homme peut devenir de plus en plus réceptif ; pour des vibrations de plus en plus subtiles, jusqu'au ce que sa conscience, s'appuyant sur mainte faculté nouvellement développée, finisse par suivre librement des routes nouvelles et aussi plus hautes. Alors, il voit s'ouvrir devant lui ce qu' il prend pour des mondes d'une matière plus subtile et ce qui n'est en réalité que des régions nouvelles de ce même monde, dont nous connaissons déjà quelques territoires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   08 juillet 2018
Je n'offre pas à mon lecteur un Credo qu'il devra avaler comme une pilule; j'essaie de placer devant ses yeux un système qu'il étudiera et, mieux encore, de lui dire comment il doit vivre. Je ne réclame de lui nulle foi aveugle. Je lui demande simplement de considérer la Théosophie comme il considérerait une autre hypothèse, bien que pour moi, elle ne soit point une hypothèse, mais la plus vivante des réalités.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : scienceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
314 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre