AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pascal Pia (Éditeur scientifique)Maurice Guyot (Éditeur scientifique)Pierre Perret (Préfacier, etc.)
EAN : 9782715221130
960 pages
Éditeur : Mercure de France (03/09/1999)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 27 notes)
Résumé :

Paul Léautaud, né en 1872, n'a eu de cesse, sa vie durant, d'observer ses contemporains et d'analyser la société dans laquelle il vivait. " Partout malicieux, indiscret, hardi... ", il se plut à fréquenter les milieux intellectuels parisiens, tandis qu'il vivait de façon très solitaire, entouré seulement de ses animaux. Se voulant profondément classique, il critiqua nombre de ses contemporains. " C'est le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
OncleDan
  18 mars 2019
Un plaisir de lecture permanent d'un personnage hors du commun qui, malgré tous ses défauts, finit par devenir attachant et sympathique. Il était imperméable et indifférent à toute critique comme à tout éloge.
Je ne peux faire mieux ici que de rapporter le seul éloge qui l'a véritablement touché, éloge d'un écrivain inconnu dont il n'avait pas retenu le nom et qu'il rapporte dans son journal à la date du 18 novembre 1946 :
« … il importait de célébrer les richesses innombrables d'une oeuvre unique, d'une plume tonique et frémissante, qui n'a pas écrit une seule ligne pour plaire, d'un intrépide écrivain qui n'est jamais que soi, d'un esprit farouchement libre, et d'un style si clair, si sûr, si franc - et français. »
Commenter  J’apprécie          110
Klausinski
  07 janvier 2013
Le choix des textes est plutôt bon, à ce qu'il me semble, bien que le concept même de l'anthologie me frustre toujours énormément ; et la préface de Pierre Perret est d'une insignifiance et d'une tartuferie sidérantes.
Le style de Léautaud, c'est justement l'absence de style, ou plutôt une façon de s'exprimer la plus franche du monde, la moins contournée. Il exprime librement ses idées, et ses idées sont toujours réjouissantes. le personnage est un cynique naturel, cynique sans affectation, parce que son regard sur le monde est sans illusion, parce qu'il ne croit à rien qu'à son plaisir. La lecture de ce journal est l'occasion de jouir avec lui de son mordant, de ses bons mots, des portraits cocasses mais justes qu'il fait de ses contemporains. Son oeil aiguisé débusque tout de suite le ridicule d'une personne ou d'une situation.
Commenter  J’apprécie          90
giselereze
  16 août 2013
A lire absolument....croustillant et acerbe à souhaits
Commenter  J’apprécie          20
giselereze
  16 août 2013
A lire absolument....croustillant et acerbe à souhaits
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
aschrodaschrod   25 juillet 2020
Qu’on est long avant d’oser être soi. Ce n’est pas qu’on soit soi très tard, non, c’est bien ce que je dis, il faut beaucoup de temps avant de se décider à se montrer tel qu’on est, délivré du souci de ce qui est admiré et qu’avant on cherchait naïvement à imiter, se forçant à le trouver bien, malgré la secrète différence que l’on en sentait avec soi.
Commenter  J’apprécie          10
aschrodaschrod   25 juillet 2020
DU STYLE
Le surveiller, être conscient, toujours. Ne pas faire de phrases faciles, fades. Au contraire, des phrases dures, sèches, même rudes. Une harmonie se dégage aussi de ces phrases. Simplifier sans cesse. Le moins possible d’épithètes. Une phrase tendre et chantante par-ci par-là, comme un sourire voilé, atténuera.
Commenter  J’apprécie          10
aschrodaschrod   25 juillet 2020
Qu’est ce que la littérature ? Qu’est-ce qu’écrire ? qu’il s’agisse de vers, de prose. Une maladie, une folie, une divagation, un délire – sans compter une prétention !!! Un homme sain, à l’esprit sain, solidement posé, solide dans sa vie, n’écrit pas, ne penserait même pas à écrire. À y regarder d’encore plus près, la littérature, écrire, sont de purs enfantillages. Il n’y a qu’un genre de vie humaine qui se tienne, s’explique, se justifie, vaille et rime à quelque chose: la vie paysanne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
aschrodaschrod   25 juillet 2020
J’ai deux choses qui me sauvent toujours de tout, ma chère: c’est l’amour de la solitude, et le plaisir d’écrire. Contre cela, rien ne prévaut, ni plaisirs ni chagrins.
Commenter  J’apprécie          10
aschrodaschrod   25 juillet 2020
On rit mal des autres, quand on ne sait pas d’abord rire de soi-même.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Paul Léautaud (52) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Léautaud
Paul Léautaud - Entretiens (Partie 1).
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2340 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre