AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070747504
224 pages
Éditeur : Gallimard (21/02/1997)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Dans "Le Petit Ami" (1903), Léautaud relate ses jeunes années, sa vie au milieu des lorettes et ses retrouvailles éphémères avec la carissima mater, femme mythique, proche mais interdite, qui hante le music-hall et la chambre.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Carteroutiere
  06 mai 2019
Un très beau livre lu sur le conseil de SK.
Trois parties :
L'auteur raconte sa jeunesse vers 1900, partagé entre la littérature (et l'écriture de ce livre) et les cocottes avec lesquelles il a des relations d'amitiés et sentimentales. C'est son bain d'oxygène, plaisir, de partage au sein des Folies Bergères ou autres établissements du même genre.
Une deuxième partie, son enfance dans le quartier de la rue des Martyrs, son père, coureur de jupons et ses servantes qui lui tiennent lieu de mère.
Et puis une troisième partie, les retrouvailles, suite au décès d'une tante, avec sa mère, qui a reconstruit sa vie en Suisse. Une troisième partie pleine de délicatesse et de dureté au travers d'échange de lettres. Une mère qui lui donne en même temps des signes d'amour et d'ignorance (elle ne parle que de ses plus jeunes enfants), qui lui écrit des lettres tendres et en même temp marchande, pour la poursuite de leurs échanges, le retour de ses premières lettres (peur qu'il s'en serve ?) pour finir par ne plu échanger avec lui.
Le tout est écrit dans un très beau style : c'est fluide et cela se lit agréablement. j'aimerais que nos auteurs modernes aient une telle fluidité d'écriture.
Un livre très actuel (même si le contexte a bien changé) par le mode de vie (un enfant laissé à lui-même par des parents séparés), les retrouvailles et la quête de l'amour perdu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Patmarob
  08 novembre 2019
Dans « le petit ami », Paul Léautaud expose ses souvenirs d'enfance, l'auteur a alors 31 ans. L'ouvrage est paru en 1903, il a eu peu de succès, les réimpressions restent confidentielles. Les éditions Gallimard lancent une nouvelle publication en 1997.
L'auteur, en précisant son périmètre de vie, y dresse un plan de Paris à la fin du XIX ème siècle. L'animation dans la capitale paraît soutenue, et le milieu artistique, littéraire marqué par la frivolité. Paul Léautaud habite chez son père mais il est confié, très jeune, à une bonne. Il entretient ses amitiés avec les lorettes, ces femmes élégantes qui vivent de relations avec les hommes. L'ouvrage marque une forme de « dédoublement de personnalité » chez l'auteur. Mature dans l'exposé de sa vie avec les femmes de son quartier, il montre un comportement d'enfant avec sa mère dont il a été séparé très jeune.Il la retrouve quand il aborde l'âge adulte et lui déclare alors un amour filial qui, par ses excès, finit par la lasser.
Paul Léautaud narre, dans une expression "naturelle", sa vie quotidienne. La sincérité est soulignée par un style direct, sans réelle recherche stylistique. L'émotion s'affirme quand l'auteur veut retrouver l'amour maternel, elle se déploie dans une vaine volonté de rattraper le temps perdu.
Le livre fait revivre un monde passé et perdu : le Paris du XIX ème siècle, dans un cadre littéraire romantique et introspectif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
OncleDan
  28 décembre 2018
Ouvrage autobiographique, ou presque, puisqu'il avoue certains arrangements avec la réalité, dans un entretien avec Robert Mallet, tels que le décès d'une fille qu'il conduit à l'hôpital et qui, en réalité, n'est pas décédée à l'hôpital ainsi qu'il l'écrit (chapitre V).
Cependant, il s'agit bien là de ses rapports épisodiques et épistolaires avec une mère trop jeune, volage et inconséquente, qui l'a abandonné peu de temps après sa naissance, mais qu'il a aimée malgré tout. Les souvenirs de ses rares et brèves rencontres sont précis et indélébiles.
Commenter  J’apprécie          60
VanessaV
  11 mars 2008
Il s'agit d'un ouvrage autobiographique, le petit ami étant cet enfant que nous pouvons retrouver en regardant son propre reflet dans la glace….
Léautaud nous donne à suivre ses ressentis par rapport aux premières femmes de sa vie, en commençant par sa mère. Il serait possible de ne lire entre les lignes qu'un complexe d'Oedipe non résolu, nous aurions tord. Il s'agit plus d'une irresponsabilité de cette mère.
(la suite ici http://iam-like-iam.blogspot.com/2007/12/ddoublement-damour.html)
Commenter  J’apprécie          50
jimpee
  17 décembre 2012
Ce petit livre est un récit plus ou moins autobiographique. Léautaud raconte d'abord avec beaucoup de complaisance son compagnonnage avec les filles de petite vertu qu'il croise aux Folies-Bergères et autres cabarets. Les filles de cette fin XIXe dansent le chahut, pas encore le french cancan, et cherchent des protecteurs ; cela fait un peu penser aux tableaux De Toulouse-Lautrec.
continuer son mon Ce petit livre est un récit plus ou moins autobiographique. Léautaud raconte d'abord avec beaucoup de complaisance son compagnonnage avec les filles de petite vertu qu'il croise aux Folies-Bergères et autres cabarets. Les filles de cette fin XIXe dansent le chahut, pas encore le french cancan, et cherchent des protecteurs ; cela fait un peu penser aux tableaux De Toulouse-Lautrec.
Suite sur mon blog
Lien : http://jimpee.free.fr/index...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
VanessaVVanessaV   11 mars 2008
Je voudrais encore que des bras affectueux me portent dans la vie pour m’en éviter les heurts et les fatigues.
Commenter  J’apprécie          300
OncleDanOncleDan   28 décembre 2018
« Plus je vais, et plus je pense qu’on ne devrait peut-être commencer à écrire que vers quarante ans. Avant, rien n’est mûr, on est trop vif, trop sensible, pour ainsi dire, et surtout on aime encore trop la littérature, qui fausse tout. Mon bonheur, ç’aurait été d’écrire ce livre comme des Lettres, ou comme des Mémoires, les seuls écrits qui comptent, avec de petites phrases exactes, courtes et sèches, comme des indications de catalogue, ou à peu près. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MegGomarMegGomar   15 juillet 2019
Heures charmantes où j'étais plein d'assurance! C'est toujours comme ça, d'ailleurs : quand je suis loin de mes papiers, il me semble que j'ai du génie, et quand il s'agit de m'y mettre, adieu! Il n'y a plus personne.
Commenter  J’apprécie          50
jpbroyerjpbroyer   08 novembre 2019
Travail léger, flâneur, qu'on fait sans y penser beaucoup, à peu près comme une femme, au moment de sortir, après s'être avivé les yeux d'un peu de noir et les lèvres d'un peu de rouge, se met sur le visage un peu de poudre de riz. Écrire, d'ailleurs, n'est-ce pas un peu farder à sa manière les mots de tout le monde?
Commenter  J’apprécie          30
OncleDanOncleDan   28 décembre 2018
« J’ai gardé la même nature et presque les mêmes goûts et à part deux ou trois plaisirs qui me sont indispensables, comme cette littérature, où je fais de mon mieux, en m’en fichant un peu, le reste n’est pas loin de m’être indifférent. Je sais toujours rester assis des heures entières, chez moi, sans m’ennuyer, ou au milieu de gens, sans les entendre, à célébrer en moi ma personnalité... »
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Paul Léautaud (52) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Léautaud
Paul Léautaud - Entretiens (Partie 1).
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
976 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre