AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Edith Silve (Éditeur scientifique)
EAN : 9782869597730
145 pages
Arléa (07/06/2007)
3.37/5   15 notes
Résumé :

Pendant près de vingt ans, Le Petit Ouvrage inachevé aura tenu une grande place dans les pensées, les réflexions, les rêveries de Paul Léautaud.

Dès la fin de 1935, dans une lettre à Marie Dormoy, il écrivait : " Je me suis remis ces deux ou trois soirs - j'ai bien tort car j'ai plus pressé à faire - à ce travail que tu sais, que tu as vu sur ma table, que je t'ai demandé de laisser, qui t'intrigue, dont tu es si curieuse.

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Valnoise
  06 septembre 2022

ENTRE DEUX BOUGIES
De ses amours avec la brune Anne Cayssac (une « femme à bêtes », délicieuse mais odieuse) et la rousse Marie Dormoy (femme de lettres, plus placide), Paul Léautaud a tiré le Petit ouvrage inachevé, d'une écriture superbe et d'une confondante sincérité, d'autres diront d'un cynisme consternant.
Dans cet opuscule un peu décousu, écrit entre deux bougies (assis d'une fesse !), il se livre sans détours, allant parfois jusqu'à reconnaître son mépris de l'amour, sa haine des femmes ou encore son désir de sucer un sexe d'homme.
Comme il ne recule devant rien, il ose écrire : « Les femmes veulent être admirées et je n'admire pas les femmes. »
D'un côté il y a le plaisir, que double l'écriture (« cette manie écrivante qui me fait tant écrire de ma vie »), de l'autre l'impitoyable dureté de l'existence (d'où « cette délectation des choses pénibles qui a toujours été dans mon caractère »).
Derrière son cabotinage se cache une souffrance ancienne, que Léautaud refuse de reconnaître mais néanmoins avoue, quand il note avec un brin de fanfaronnade : « Je n'ai jamais pensé une seule fois de ma vie que je puisse être aimé. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OncleDan
  03 janvier 2019
Je confirme les avis précédents. Ne pas commencer par la lecture de cet ouvrage, mais lire auparavant le journal particulier 1933 / 1935 et/ou le Fléau. « Le petit ouvrage inachevé » relate en effet ses relations avec les deux maîtresses dont il parle dans ces « journaux particuliers ». D'ailleurs, il n'apporte pas beaucoup d'informations supplémentaires.
Commenter  J’apprécie          40
moravia
  22 février 2013
Léautaud à la vie.
Léautaud à la mort.
Tout Léautaud dans une île déserte !
Commenter  J’apprécie          70
scriptovore
  15 février 2018
Bien sûr il ne faut pas commencer Léautaud par ce livre-ci, quelques repères biographiques semblent indispensables, de plus on se perdrait vite dans une liberté de ton troublante : le sexe est raconté sans filtre, les récits de deux liaisons entremêlés voire emmêlés... Tout parait un peu brouillon, mais pourtant j'ai remarqué une chose simple : comme tous les livres de cet auteur négligé par beaucoup, le petit Ouvrage inachevé se déguste d'une traite (la contradiction n'est qu'apparente). le rythme, le style allient un naturel et une précision remarquable.
Commenter  J’apprécie          20
ChtiteEmilie
  23 juillet 2017
Récit un peu brouillon où l'on arrive pas à rentrer dans ses histoires avec Madame X et Madame C.
Il faut d'abord connaître la bio de Monsieur pour décrypter l'histoire, c'est bien dommage.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CarlmariaBCarlmariaB   14 juin 2020
Je ne jouis pas de la femme que j'aime seulement par les sens. Ses poses, le ton de sa voix, les expressions, les traits de son visage me sont encore motifs de délices, où il est vrai, la sensualité se mêle encore. Je me rappelle une note que je pris un jour sur un de nos rendez-vous: Elle est un peu enrhumée de cerveau. Son nez en était encore plus charmant.
Commenter  J’apprécie          70
OncleDanOncleDan   01 janvier 2019
...Elle en fut touchée. Elle eut quelques mots charmants. Puis, tout de suite, les baisers la réveillant, se mettant à genoux devant moi... Quand elle se releva, le visage heureux : « Je tiens cet homme par... » Et me regardant : « Tu me tiens bien aussi, va ! » Puis, la porte fermée à clef, elle étendue sur le carreau de la cuisine, nous fîmes l’amour. Son mari arrivant et voulant entrer : « Laisse-nous. Tu entreras tout à l’heure. » Et à moi, au milieu de son plaisir : «  Il nous embête. Il mérite bien d’être cocu. » Ce séjour fut charmant…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
CarlmariaBCarlmariaB   13 juin 2020
Quand on aime on a besoin de donner. J'ai senti la cessation de son amour quand elle a cessé ses petits cadeaux.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Paul Léautaud (52) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Léautaud
Paul Léautaud - Entretiens (Partie 1).
autres livres classés : journalVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4623 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre