AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jonathan Maberry (Éditeur scientifique)
ISBN : 1631402781
Éditeur : IDW Publishing (28/07/2015)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
We all want to believe. The truth is still out there. The X-Files have been reopened. IDW Publishing and series creator Chris Carter have authorized new investigations into the weird, the strange, and the mysterious. New York Times Bestseller and multiple Bram Stoker Award-winner Jonathan Maberry brings together some of today's top storytellers for a series of anthologies featuring all-new case files from the X-Files. Scully and Mulder continue their journey into da... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Kenehan
  11 février 2018
"Trust No One" est un recueil de quinze nouvelles dans le monde surnaturel des X-Files. Jonathan Maberry a réuni dix-sept auteurs du moment pour alimenter la mythologie déjà dense d'un univers qui ne cesse encore aujourd'hui de fasciner des millions de fans.
Comme dans toute anthologie, la qualité et l'intérêt est variable. Là où certain(e)s nagent comme un poisson dans l'eau d'autres évoluent difficilement à la surface. Les nouvelles sont les suivantes avec, précisée entre parenthèses, l'année où se déroule l'intrigue pour la resituer vis-à-vis de la chronologie de la série télévisée, ainsi qu'une petite notation individuelle :
"Catatonia" (1994)*** : Dans une petite ville du Massachusetts, des phénomènes d'une rare violence surviennent. C'est l'histoire dont je me souviens le moins bien si ce n'est que la présence d'Alec Krycek est un petit plus par rapport à ce que propose habituellement les récits hors série télé.
"The Beast of Little Hill" (1995)*** : A Little Hill dans le Missouri, un homme prétend détenir un alien prisonnier de la glace quand un autre affirme avoir un cadavre extraterrestre dans sa grange. Une attraction comme une autre pour attirer le touriste et se faire un peu de blé. Mulder, toujours à l'affût de la moindre piste le menant vers un ailleurs, s'empresse de se rendre sur place. Mais quand la glace du réfrigérateur fond et qu'une série d'attaque violente s'abat sur la petite ville, Scully a peut-être tort de se moquer de son partenaire…
"Oversight" (1994)* : Les Affaires non-classées sont une fois de plus en danger. le directeur adjoint Walter Skinner, supérieur hiérarchique du duo Mulder et Scully, doit prouver l'utilité de la section des X-Files alors que le taux d'élucidation et d'arrestation est risible par rapport aux autres services du FBI. C'est très certainement une des plus mauvaises histoires du livre puisque, comme par hasard, la femme en charge d'évaluer l'intérêt ou non des X-Files va être directement la cible d'une étrange affaire. le seul intérêt peut-être est que Skinner se retrouve au centre du récit.
"Dusk" (2015)***** : Pour qui a eu sa période "Twilight", cet épisode est plutôt amusant puisqu'il se base sur une parodie de la célèbre saga vampirique. le concept du vampire a été abordé plusieurs fois dans la série télé et ce de différente manière. Cette nouvelle en est une de plus et réussie qui plus est.
"Loving the Alien" (1997)** : Avec une narration à la première personne, cette histoire nous place au plus près de la vision particulière de Dana Scully. A la recherche de son partenaire disparu, elle va remonter la piste d'un potentiel traquenard. le twist final ne m'a pas totalement convaincu...
"Non Gratum Anus Rodentum" (1994 et 1970)* : Seconde nouvelle qui se focalise sur Walter Skinner, elle ne serait pas inintéressante si le concept de l'homme qui devient animal n'était pas vu, revu et re-revu même dans X-Files. le rat-garou, faut pas pousser, y'a pas de quoi en faire une histoire même en y collant un background factice au coeur du Vietnam.
"Back in El Paso My Life Will be Worthless" (1994)** : J'aurais aimé que cette histoire de serial killer capable de changer d'apparence soit mieux travaillée pour pleinement l'apprécier. Déjà, cette idée de prendre l'apparence d'une autre personne est pleinement incarnée par une des factions extraterrestre au coeur de la mythologie de la série, ensuite le tueur en série qui annonce à la fin "bon, ben je crois que je vais arrêter de tuer " est un peu trop indigeste pour être acceptable. Reste quelques bonnes idées.
"Paranormal Quest" (1997)***** : Paranormal Quest est une émission de télé réalité qui suit une équipe de chasseurs de fantômes. Quand sur l'un de leur tournage, une jeune fille meurt, le coeur littéralement arrachée de sa poitrine par une force invisible, Mulder et Scully se doivent d'enquêter. Une des rares histoires de ce tome qui maitrise le concept de suspense. Un récit maitrisé pour nous plonger comme il faut dans le monde des X-Files.
"King of Watery deep" (2000)** : En Arabie Saoudite, des américains disparaissent au large d'une île. Mulder et Scully sont mandaté pour découvrir ce qu'il s'est passé. Outre le recours à la mythologie sumérienne, cette délocalisation permet surtout à l'auteur de dresser une critique de la condition féminine dans le royaume saoudien à travers ce que doit endurer Scully. Ca se laisse lire mais peut-être trop exotique pour un X-Files, sans compter la révélation finale un peu facile pour maintenir la cohérence.
"Sewers" (1963 et 1990)** : le début de la série télévisée est marquée par l'affectation de Dana Scully aux côtés de Fox "Spooky" Mulder. Mais avant cela, Mulder travaillait déjà du côté du surnaturel. Cette histoire fait partie des premiers dossiers sur lesquels il a travaillé sous l'impulsion d'Arthur Dales, le prédécesseur de Mulder. L'occasion de revoir ce vieux monsieur reprendre du service sur les traces d'une vieille connaissance. En revanche, nous présenter un Mulder marié à une certaine Samanda (pour créer un lien avec Samantha, sa soeur disparue) c'est trop ! Pourquoi pas ajouter un chien qui fume des Morley au tableau tant qu'on y est ?!
"Clair de lune" (1994)* : Bon… Une énième histoire de lycanthropie. Inutile de s'y attarder.
"It's All in the Eyes" (2009)***** : Si l'on considère ces quinze récits comme une saison supplémentaire à la série télévisée, alors cet épisode serait un "spécial Halloween". Dans la nuit du 30 octobre, un double meurtre est perpétré dans un magasin spécialisé dans la création de mannequins et poupées horrifiques. La seule victime encore en vie prétend d'ailleurs que c'est l'une des dernières créations qui a commis le crime. Un peu facile d'accuser la poupée inerte, non ?! Mais quand en plus le cimetière non loin de là est profané, Mulder et Scully risque vivre un Halloween bien mouvementé ! Heather Graham réussit a mêler originalité et classiques de l'horreur dans cette affaire non-classée inédite.
"The House of Hickory Hill" (1997)***** : Avec une référence assumée à Amytiville, Max Allan Collins nous offre sa vision de la maison hantée. Entre lourd passé, secret de famille et légende urbaine, l'auteur nous mène à la baguette dans cette affaire d'enlèvement vraiment réussie.
"Time and Tide" (2000 et 2035 ?) **** : L'histoire n'est pas mal du tout bien qu'un peu bizarre. Dans une base militaire désaffectée, la pièce d'un bunker donnant sur la mer s'ouvre sur une étrange double fenêtre. La vue aperçue de la fenêtre de gauche n'est pas la même que celle de droite. La disparition de trois adolescents laisserait même penser que l'une des fenêtres conduisent vers le futur… le concept se démarque de ce qui a pu se faire auparavant dans The X-Files mais est-ce pour autant dans l'esprit de la série ? Je n'en suis vraiment pas sûr. le gros problème ici est que tout est trop facilement accepté et trop explicite. Une fenêtre qui conduit dans le futur ? Ah ben, allons jeter un oeil ! La narration manque cruellement de subtilité et de scepticisme surtout face à un passage temporel. Peut-être que plus développé et mieux introduit, ça passerait mieux.
"Statues" (1995)***** : Lorsqu'un homme se calcifie littéralement en public, il y a de quoi intriguer l'agent Fox Mulder. Quand d'autres victimes statufiées sont retrouvées à la vente dans une galerie d'art, il devient urgent pour le duo du FBI de découvrir la source du phénomène. Une gorgone vivrait-elle dans la Death Valley ? A moins que ce ne soit un basilic ou une cocatrix ? Peut-être de la déshydratation spontanée…
Originale et bien menée, l'intrigue sort du lot et conclut parfaitement ce premier volume anthologique des X-Files.
De manière générale, le présent livre souffre cruellement d'une absence de soin éditorial. Bourré de coquilles, mise en page non justifiée, et j'en passe, IDW Publishing propose une édition plutôt cheap au contenu à la qualité variable. Définitivement à réserver aux fans qui veulent prolonger les aventures de Mulder et Scully.
Challenge MULTI-DÉFIS 2018 : Un livre qui compte moins de 200 lecteurs sur sa fiche Babelio
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
KenehanKenehan   20 janvier 2018
"There's always fan fiction. Maybe I'll give it a try. I could put you in it. Dana Scully versus Callum James."
"You do that and I'll leave you."
"Come on, Scully. It will be cool. Just you against a three hundred year old vampire, having to fight your own attraction for the creature as you hunt him down. It's solid gold."
They started walking back through the forest. Mulder glanced back over his shoulder, watching the cloud slowly dissipate.
"Solid gold, I tell you."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : extra-terrestresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1635 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre