AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782842600952
75 pages
Théatrâles Jeunesse (14/02/2002)
4/5   13 notes
Résumé :
Au cœur de l'Amérique du Sud, une montagne, aussi belle dans la clarté du matin, que cruelle dans l'obscurité des mines qui la sillonnent de toute part Salvador, un enfant de la montagne devenu écrivain, se rappelle... le départ sans retour de son père et de son frère, les crayons de couleur d'Ana et les rêveries de Teresa, ses sueurs, les cireurs de chaussures dont il aurait dû partager le destin, si sa mère n'avait pas cru aussi fort que tout manguier peut produir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Jelussa
  01 juillet 2020
Salvador est en enfant du Pérou, né dans la montagne au milieu d'une fratrie de 8. Il nous livre le récit de 20 souvenirs d'enfance, les souvenirs des faits qui l'ont amené à être celui qu'il est. Autour de lui gravite sa famille aimante mais pauvre. le père trop tôt disparu, le frère qui prend la relève, la mère qui ne manque pas de rêves et d'espoirs pour ses petits, la soeur qui lui apprend à lire, …
Le monologue à la première personne est donc entrecoupé de dialogues, d'échanges, parfois une seule phrase, parfois une conversation. Il en ressort une grande tendresse, du respect pour chacun et on décèle aussi la misère d'une population, les difficultés quotidiennes pour simplement vivre. Tout cela apparait dans une pudeur subtile, entre les lignes.
J'ai apprécié le regard naïf et pur que porte Salvador sur le monde qui l'entoure et ses questions pertinentes. Les thématiques de l'inégalité sociale, du deuil, du rôle de l'éducation priment.
Par le biais de son écriture délicate et néanmoins précise, l'auteure nous ouvre un univers complet, fait vivre ses personnages et éveille en nous bien des émotions variées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Palindrome1881
  02 avril 2021
Émouvante pièce de théâtre de Suzanne Lebeau. Elle plonge d'emblée le lecteur dans une scène de vie familiale des Andes. La pauvreté amène les enfants, nombreux, à travailler, personne ne chôme :la mère est lavandière, le père journalier.
Salvador nous raconte ses souvenirs (pas d'acte ni de scène, seulement des souvenirs), la disparition du père et d'un frère, le métier qu'il s'invente tout bambin, pour aider sa mère et ceux qui restent à survivre: écrivain public.
Cette pièce est fléchée vers un très jeune public, ce qui me semble très réducteur. Salvador est une pièce pour toutes les âmes sensibles.
Commenter  J’apprécie          40
MartezeBeajour
  16 août 2016
Petit Salvador, né dans les montagnes de la cordillère des Andes, né d'un rien, né avec peu, comme un cochon d'Inde, velu et laid. Dans une famille de serviteurs où l'orange à Noël est précieuse, où devenir cireur de chaussures est un avenir, Salvador a grandi, trop vite, sûrement, à forces de questions posées, pour devenir écrivain ! Une langue fleuve, qui porte et berce, raconte ses souvenirs tantôt anecdotiques et chauds comme une mangue au soleil, tantôt froids et dramatiques comme les fantômes des paysans sans terre disparus, son père parmi eux. Petit Salvador s'est construit sous les ailes des frères et soeurs, dans les jupes de Benedicta, la mère richesse. Beaucoup de tendresse et de beauté dans cette langue qui sonne de l'accent espagnol, un récit épuré où le moindre objet respire et sent bon le pays. Peu suffit pour être heureux.
Commenter  J’apprécie          20
jocelynev
  22 avril 2017
La puissance des mots qui révèle la sensibilité des enfants et combien les désirs des parents et notamment de la mère s'enquistent pour guider et réconforter tout au long du parcours jusqu'à l'âge adulte. Celui-ci arrive si vite pour ces enfants qui apprennent très vite le prix de l'effort et du travail.
Commenter  J’apprécie          40
mcm26
  01 juin 2017
Nouvelle critique
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JelussaJelussa   01 juillet 2020
Elle dosait les herbes sauvages avec tant de talent que la soupe quotidienne nous semblait une soupe nouvelle tous les jours.
p 12
Commenter  J’apprécie          20
N0uNoursN0uNours   27 septembre 2020
La blancheur des draps et des nappes éclatait au soleil dans la fraîcheur verte de l'après-midi et dans la voix de ma mère j'entendais sa joie d'avoir si bien travaillé.
p.17
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Suzanne Lebeau (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Suzanne Lebeau
Une Lune entre deux maisons Bande annonce
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le bruit des os qui craquent de Suzane Lebeau

Quel âge a Elikia quand elle est kidnappée ?

10 ans
11 ans
12 ans
13 ans

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Le bruit des os qui craquent de Suzanne LebeauCréer un quiz sur ce livre