AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791025106549
Éditeur : French Pulp Éditions (14/11/2019)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Quand on propose à l’Embaumeur de participer à un projet d’exposition de cadavres, il faut s’attendre à un refus : un défunt, ça se respecte, ça ne s’exhibe pas !
Mais dans la vie, on ne fait pas toujours ce que l’on veut, encore moins lorsqu’Interpol s’en mêle.
Mandoline va devoir s’inviter dans la folie morbide d’un artiste mégalo et s’infiltrer dans sa forteresse turque pour tenter de lever le voile sur un trafic international de cadavres…
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  30 mars 2020
Ancien légionnaire, Luc Mandoline est aujourd'hui thanatopracteur. Un brin sauvage, ce métier l'accommode. Ça lui évite de trop parler avec les humains qu'il se contente de voir de loin en loin. Installé depuis quelques mois à Migennes, il mène sa petite barque tranquillou. Jusqu'au jour où deux appels vont le chambouler. le premier, d'un certain Mister Wilks qui souhaite le rencontrer. Ayant entendu parler de son professionnalisme, il souhaiterait l'embaucher pour un contrat de six mois très bien payés. En route pour cet entretien, dans la voiture, il reçoit un appel de son frère d'arme, son alter ego, Franck Sauvage. En garde à vue à Chambéry, il s'est fait arrêter à la frontière italienne avec pas moins de soixante caisses pleines d'armes et lui demande de l'aider, via son copain flic. Déjà pas vraiment dans ses meilleures dispositions, l'entrevue avec Wilks et son patron, Morten Madsen, finit par l'ébranler. Les deux hommes lui proposent, en effet, de prendre part à leur grand projet d'exposition artistique de cadavres grâce à la plastination. Une proposition qu'il refuse, évidemment, mais qu'il devra pourtant accepter face au chantage d'Interpol...
Luc Mandoline, un thanatopracteur dont la réputation n'est plus à faire, va se trouver embarqué dans une sombre affaire de plastination. Pour le compte d'Interpol, qui use de ses services en échange d'un autre, le voilà fraîchement atterri en Turquie où les corps, eux, ne le sont plus vraiment. Des corps dont l'origine interpelle. Sur la corde raide, Luc Mandoline est loin de s'offrir une "ballade" et La piste aux étoiles va s'avérer plus que glissante ! Nicolas Lebel enfile le costume de l'embaumeur et on peut dire que celui-ci lui va comme un gant ! En deux cents pages, il nous plonge au coeur d'une sordide affaire, s'inspirant du travail de Gunther von Hagens et des corps qu'il exhibe dans des situations du quotidien (https://bodyworlds.com). Ce roman, diaboliquement troussé, ne manque ni d'humour ni d'allant ni de surprises. La plume, vive et caustique, allège, un tant soit peu, la noirceur du propos.
Une piste aux étoiles spectaculaire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          663
Crossroads
  12 août 2020
Dans la série l'Embaumeur, Nicolas Lebel au pupitre.
Le gars s'appelle Mandoline mais n'évolue pas en Turquie pour jouer la sérénade. Non.
C'est une toute autre partition à laquelle il va s'adonner, celle du bourre-pif et du jeu de dupes.
Interpol comme commanditaire, un artiste mégalo dans le viseur, amateurs de grand écart forcé, cette piste aux étoiles est faite pour vous.
C'est court mais c'est bon.
Lebel délaisse ici Mehrlicht, son capitaine emblématique, pour ajuster les oripeaux de l'Embaumeur.
Nerveux, ramassé, fortement tinté d'un humour grinçant qui contrebalance parfaitement le propos, cet épisode sent bon la sueur et le sang. Surtout le sang, pour être honnête.
Des méchants vraiment méchants.
Une nymphette vraiment chouette. C'est juste pour la rime, hein.
Un gars qui semble boire la tasse plus souvent qu'à son tour mais toujours avec une élégance rare et un sens de l'à-propos caustique.
Le tout se veut basé sur des faits réels (cf Gunther von Hagens, l'inventeur controversé de la plastination qui consiste à garantir la pérennité d'un cadavre après sa mort) et n'appelle qu'un seul véritable regret, une fin torchée en deux coups de cuillère à pot et ça, c'est moche.
Bon moment cependant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
gruz
  12 décembre 2019
Nicolas Lebel c'est glissé dans la peau d'un embaumeur. Ce n'est pas le premier à utiliser le costume, il est d'occasion mais toujours en bon état. Et il se prête bien à sa personne. Je dirais même que cette seconde peau lui va comme un gant.
Un cuir usagé, sur lequel les précédents locataires ont laissé leurs traces et leur ADN. du coup, c'est un peu viral, mais sans risque pour la santé (autre que mentale).
A lister les auteurs qui se sont succédés, c'est un peu La piste aux étoiles. Et le dernier venu n'est pas le plus maladroit pour faire jouer à Luc Mandoline, alias L'embaumeur, le rôle de Monsieur Loyal. Il est fidèle à la Confrérie et pourtant c'est lui tout craché (encore une histoire de mélange de fluides entre auteurs de romans noirs).
Tout d'abord parlons du pitch : notre embaumeur vedette se retrouve embarqué dans un projet d'exposition artistique de cadavres. le plastique c'est fantastique (pour conserver). Belle idée ! Sous vos applaudissements !
La courte histoire, 210 pages, n'a pas d'autre prétention que de distraire. C'est le but du jeu. Mais ça n'empêche pas de l'ancrer dans notre société et dans les mouvements qu'elle vit actuellement. Là encore, bien vu.
Luc Mandoline n'est pas qu'un expert dans sa profession, il n'asticote aussi comme personne ses congénères (vivants), mais il n'est pas à la noce dans cette histoire (malgré quelques parties de jambes en l'air).
Le sieur Lebel a toujours su manier avec talent une plume à la fois acérée comme un scalpel et chatouillante comme, ben, comme une plume… Noir et drôle, parfois caustique (je parle de sa verve, pas de soude), l'écrivain a trouvé un terrain d'entente avec ce personnage-là.
Voilà une sucrerie qui se lit vite, aux goûts prononcés et parfois surprenants, pour combler l'entracte entre deux gros romans. C'est ludique et mené avec intelligence, quoi qu'en disent ceux qui pensent que ces deux mots ne se marient pas bien.
Je ne suis pas un lecteur habituel de ce genre de séries, où on se passe la main. C'est tout de même mon troisième Embaumeur, et je dois dire que Nicolas Lebel est un excellent tuteur pour l'occasion. La piste aux étoiles mérite de vous emmener dans sa danse (macabre).
Lien : https://gruznamur.com/2019/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Livresque78
  14 novembre 2019
https://livresque78.wordpress.com/2019/11/14/la-piste-aux-etoiles-de-nicolas-lebel/
Nicolas Lebel, je m'en rends compte avec ce deuxième roman de l'auteur que j'ai la chance de découvrir, a l'art et la manière d'allier l'utile à l'agréable. Il traite de sujets forts et d'actualité et y mêle le détachement (ici celui de l'embaumeur) et l'humour. Si vous ouvrez ce livre, vous y trouverez donc du fort, du puissant, de l'action mais aussi Mireille Mathieu, Heckel et Jeckel, un homme canon, un artiste dont l'égo n'a pas d'égal et j'en passe! Là, vous vous demandez quel plomb à sauté dans mon cerveau, sachez pourtant que oui je suis saine d'esprit. J'adore ce mélange des genres, cette ironie qui adoucit ce monde de bruts, un style que je trouve vraiment original et inimitable, un véritable bonheur de lecture. 
Commenter  J’apprécie          170
Killing79
  11 janvier 2020
La collection « L'embaumeur » de la maison French Pulp donne la possibilité à des auteurs de s'exprimer sur un thème imposé. Et comme son nom l'indique, le personnage récurrent à respecter, ancien légionnaire, travaille dans le funéraire et est embarqué dans de multiples aventures. Ce procédé de série me tentait beaucoup, d'autant plus que le dernier à s'y coller n'était autre que Nicolas Lebel, un auteur autour duquel je tourne depuis longtemps. Je pouvais donc faire d'une pierre deux coups.
Dans cet épisode, sous les ordres d'Interpol, notre héros est obligé de jouer à l'agent double afin de démasquer un trafic de cadavres. Il se retrouve donc en Turquie, dans un immense domaine, où il doit pratiquer son métier de manière illicite et détournée. Il joue à l'espion amateur et est très rapidement embarqué dans une aventure rocambolesque.
Grâce à une écriture maîtrisée et agréable, l'auteur nous invite à petite histoire sympathique avec laquelle j'ai passé un bon moment. le rythme est enlevé et on ne s'ennuie jamais. Les personnages sont un peu caricaturaux mais les scènes et les dialogues sont très drôles. C'est donc un roman qui se lit très vite et dans lequel on se sent bien.
Même s'il aborde des thèmes d'actualité assez durs, « La piste aux étoiles » n'a pas d'autres prétentions que la distraction pure. le lecteur s'amuse du début à fin. Tout est traité avec légèreté, sans prises de tête. En conséquence, je conseille ce court roman à celles et ceux qui recherchent une lecture distrayante. Ils pourront ainsi se vider l'esprit, loin des tracas du quotidien.
Maintenant que je suis entré dans l'oeuvre de Nicolas Lebel par le petit trou de la lorgnette, je vais pouvoir enfin m'attaquer à la série du Capitaine Mehrlicht et enfin vérifier tout le bien que ses fans disent de lui.
Lien : http://leslivresdek79.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   01 avril 2020
- Vous avez une arme de poing ? Un revolver, un pistolet ?
- Je ne suis plus dans l'armée.
- Ce n'était pas ma question.
- Pardon. J'ai un Walter P22 dans ma table de nuit, un Beretta Cheetah dans la salle de bains, les deux chambrés en 22 mm parce que je sais être raisonnable. Et pour les moments où je n'ai plus envie de l'être, un Glock 37 qui crache du 45 mm. Il est accroché sous cette table.
(..)
- Vous êtes un homme prudent.
- Ça m'a évité de mourir deux ou trois fois. Ce n'est pas négligeable à l'échelle d'une vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
marina53marina53   30 mars 2020
Professionnellement, je fréquente surtout des cadavres. C'est un choix autant qu'une préférence. Les morts ont cette réserve polie, cette discrétion courtoise qui les empêche de vous poser des questions à la con ou de s'indigner de la météo. Ils ne rêvent tout haut ni de tuning, ni de shopping, ni de bling-bling, ce qui fait d'eux des compagnons de qualité : ils se taisent.
Commenter  J’apprécie          220
marina53marina53   01 avril 2020
J’ai pensé à mon père. Quand il en avait eu marre de me voir viré de tous les lycées de France, il m’avait gardé avec lui, dans sa boîte, pour me former à un vrai métier, le sien, la serrurerie, parce qu’on aurait "toujours besoin d’un serrurier tant qu’on aurait des portes et des clés". Combien de fois on s’était engueulés depuis, à l’heure des codes d’accès, des interphones, de la reconnaissance faciale ou rétinienne ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
marina53marina53   31 mars 2020
- Une voiture passera vous chercher vendredi à 9 heures pour vous amener à l'aéroport.
- À l'aéroport ? me suis-je étonné. Où allons-nous ?
Actors studio. J'ai appris avec les plus grands : Pacino, De Niro, Jean Reno, Luis Rego.
Commenter  J’apprécie          220
marina53marina53   30 mars 2020
- Vous parlez anglais.
- Comme un Boche espagnol.
Elle a froncé les sourcils, alors j'ai reformulé :
- Oui, mais mal. Moins bien que Chirac, mais mieux que Raffarin.
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Nicolas Lebel (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Lebel
Cette nouvelle saison est dédiée à un portrait d'auteur, celui de Nicolas Lebel qui publiera le 10 mars aux éditions du Masque « le Gibier ». Violaine Chivot, son éditrice, le questionne sur son envie d'écriture, ses lectures, son parcours et on y découvre aussi la définition du thriller-policier.
Un beau programme pour cette nouvelle soirée de couvre-feu. Conversation dans le noir, un podcast des éditions du Masque.
Bonne écoute !
Réalisation : Paul Sanfourche Générique : Longing - Joachim Karud
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Sans pitié, ni remords" de Nicolas Lebel.

Qu'est ce que Jacques a en grande quantité chez lui ?

des livres
des tableaux
des montres

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Sans pitié ni remords de Nicolas LebelCréer un quiz sur ce livre

.. ..