AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Arsène Lupin - Romans et Nouvelles tome 13 sur 27
EAN : 9782253004387
315 pages
Le Livre de Poche (01/12/1973)
3.83/5   350 notes
Résumé :
L'un des événements les plus incompréhensibles de l'époque qui précéda la guerre fut ce qu'on appela l'affaire de la Dame à la Hache. La solution n'en fut pas connue, et elle ne l'eût jamais été si les circonstances n'avaient pas obligé le prince Rénine - devons-nous dire Arsène Lupin ? - à s'en occuper, et si nous n'en pouvions donner aujourd'hui, d'après ses confidences, le récit authentique...
Le mobile ? les cinq femmes avaient été entièrement dépouillées... >Voir plus
Que lire après Arsène Lupin : Les Huit coups de l'horlogeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 350 notes
5
8 avis
4
16 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
1 avis
Publié en 1923, ce recueil de huit nouvelles indépendantes s'insère au milieu des exploits d'Arsène Lupin, publiés entre 1905 et 1941, et met en scène le Price Rénine, chevalier servant de la gracieuse Hortense Daniels.

Ici, pas de gentleman cambrioleur, mais un aristocrate astucieux et amoureux, qui met son génie au servie de sa belle et résout huit énigmes inégales mais souvent passionnantes.

Ma préférée se déroule à Étretat, où vécut Maurice Leblanc, et voit «Thérèse et Germaine » se combattre lors du décès mystérieux de Monsieur d'Imbreval. Je ne suis peut-être pas tout à fait objectif, mais je considère que la Normandie est un écrin idéal pour les aventures contées par Maurice Leblanc (idem pour Michel Bussi) et que le sommet de son oeuvre est ici près de l'aiguille creuse.

Addictives sont aussi « La dame à la hache », « Au sommet de la tour » et « Au Dieu Mercure ».

Un ouvrage qui offre une agréable détente, dans un contexte postérieur à la Grande Guerre, qui tolère un certain « relâchement moral » comme l'illustre « Des pas sur la neige » en envisageant le divorce de Madame de Gorne et son remariage avec Jérôme Vignal…

Le lecteur est libre de penser que le Prince Rénine et Arsène Lupin sont une seule et même personne et que le romancier commençait à être prisonnier de son héros après plus de quinze années de vie commune. Ces huit nouvelles seraient assurément de bons scénarios pour une série TV …
Commenter  J’apprécie          1003
Personne n'est dupe : sous les traits du prince Serge Rénine c'est bien Arsène Lupin, l'emblématique héros de Maurice Leblanc, qui se profile. Avec l'aisance et l'élégance qu'on lui connaît, cet esprit supérieur entraîne sa nouvelle acolyte, la jolie Hortense Daniel, dans une série de huit "aventures" qui sont autant d'énigmes à résoudre.

Construit comme un recueil de nouvelles, "Les huit coups de l'horloge" offre un échantillonnage des talents et de la perspicacité d'Arsène Lupin. En province, à Paris, sur le littoral, les lieux et les situations changent tout en servant de prétexte à approfondir la relation de complicité qui s'établit petit à petit entre Serge Rénine et Hortense Daniel. Un jeu de séduction tout en retenue et en politesse se met alors en place et sert de fil rouge aux huit enquêtes.

J'ai trouvé les huit récits de qualité et d'intérêt égaux même si ma préférence ira à la première "Au sommet de la tour" qui met en présence les deux personnages principaux, et à "La dame à la hache" qui met à l'épreuve leurs sentiments naissants. Le style délicieusement désuet de Maurice Leblanc et l'esthétisme très évocateur des années 20 ont fini de me séduire.

Une agréable lecture d'une oeuvre moins impersonnelle que celle d'Agatha Christie.


Challenge MULTI-DÉFIS 2017
Challenge Petit Bac 2016 - 2017
Challenge 1914-1968 2017
Commenter  J’apprécie          380
Décidément Hortense Daniel n'a pas de chance : on vient de tirer sur la voiture de M. de Rossigny, l'homme qui lui a proposé de fuir le château de la Marèze, où elle vit recluse depuis plusieurs années. Les pneus crevés mettent un terme définitif à la tentative d'évasion. La jeune femme retourne au château où l'attend le prince Rénine… l'auteur des coups de feu. Un prince jeune, au regard énigmatique, qui lui propose une promenade au château d'Halingre, tout proche. Dans ce château à l'abandon depuis vingt ans se trouve une horloge qui, fonctionne toujours, et sonne huit coups à leur arrivée. Outre son horloge inquiétante, le château d'Halingre cache un secret terrible : grâce à l'intervention du prince qui a reconstitué une sombre machination, Hortense peut rentrer dans ses droits et définitivement quitter le château de la Marèze, la tête haute.

Pour rester proche d'Hortense, pour la divertir, le prince Rénine propose à la jeune femme de participer avec lui à sept nouvelles aventures : libre à elle de retrouver cette atmosphère si étrange, ces émotions si fortes...

Les Huit coups de l'horloge est un recueil de huit nouvelles ; la première d'entre elles a paru en décembre 1922 dans le quotidien l'Excelsior, le recueil complet a été publié en août 1923.

Tout au long de ces nouvelles, Arsène Lupin - c'est bien lui - apparaît sous les traits du prince Rénine, homme jeune, « dont les yeux avaient tour à tour l'expression la plus douce et la plus dure, la plus aimable et la plus ironique ». Si le Prince Rénine est un gentleman, ce n'est en aucun cas un voleur, mais un redresseur de torts. Toujours aussi ingénieux, il s'emploie à résoudre des énigmes compliquées dans le seul but de séduire celle qu'il aime. de toutes les nouvelles, « La Dame à la Hache » est l'aventure que j'ai préférée. Elle met un Rénine désespéré au défi de retrouver Hortense qui a été enlevée, et se trouve face à une folle qui tue ses victimes d'un coup de hache...

Huit coups de l'horloge, huit aventures au mécanisme impeccable… la dernière énigme élucidée, lorsque les huit coups auront retenti, quelle sera la décision d'Hortense ?

Commenter  J’apprécie          230
Mon premier Leblanc... et j'ai bien aimé. Ce livre est un recueil de 8 nouvelles... des histoires distinctes, mais avec pour fil conducteur le Prince Rénine et Hortense qui solidifieront leur complicité et leur amour, peut-être... Mais il ne faut pas se laisser leurrer, il s'agit bien de Lupin, sous couvert d'anonymat en Rénine... Bref, 8 histoires courtes, pas toutes de même qualité, à mon avis... Mais l'humour et la perspicacité de Lupin n'est plus à prouver... Franchement, un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          240
Je suis définitivement fan d'Arsène Lupin, de cet univers et de cette personnalité, ce recueil de petites histoires donne tout le génie du personnage. Ces nouvelles portent sur les thèmes de l'amour, de l'héritage, elles sont passionnantes à lire, les dénouements sont captivants, les enquêtes sont habilement rythmées, ce fut un réel plaisir de lire ce nouveau tome des aventures du gentleman-cambrioleur.

A aucun moment, Arsène Lupin est mentionné, mais l'auteur nous interpelle dès le départ, il est persuadé que ces histoires contées par le voleur lui-même et qu'il attribue à un ami, sont des péripéties vécues par le voleur en question. Cette petite note donne envie de découvrir le pot aux roses, de savoir si à un moment, la vérité éclate, si Rénine avouera à Hortense son identité. On peut regretter l'absence d'Arsène Lupin en tant que tel, pas de vol ou de ridiculisation de la police. Personnellement, je me suis amusée aux côtés de Rénine, à découvrir la vérité derrière chaque affaire présentée.

Les nouvelles sont variées, très sympathiques à lire, j'adore la plume de l'auteur qui est suffisamment précise pour présenter les détails, la psychologie ou encore les décors ; tout en offrant un style moderne, fluide et haletant à lire. L'ambiance sonne clairement les années 20-30, l'atmosphère nous plonge en plein coeur d'un policier classique. On doit se fier aux détails, aux relations entre les personnages, à la logique telle un Sherlock Holmes, Rénine dénoue sous nos yeux les affaires les plus tendues ou complexes, voire dangereuses. Toutes parlent de famille, d'héritages ou encore d'amour, avec cet aspect sombre, avec cette légère pointe d'humour. C'est ce genre de recueil qui permet de découvrir les facettes d'Arsène Lupin, son talent pour le déguisement, son habile cerveau qui fascine les autres, sa classe légendaire. C'est une belle entrée en matière pour découvrir le genre, le personnage ou son créateur.

Toutes les nouvelles ne m'auront pas passionnée de la même manière, j'ai mes histoires coups de coeur comme Au sommet de la tour, la toute première. La très sombre et violente Dame à la hache dont le dénouement, le déroulé m'a captivée du début à la fin. le cas Jean-Louis qui m'a fait mourir de rire, Des pas sur la neige que j'ai trouvé intelligente et belle. J'ai eu beaucoup d'affection pour la galerie de personnages présentés au fil des histoires qui sont complètes et abouties. Je n'ai pas eu ce sentiment de manque, de rapidité, tout est ordonné, clair et complet. Et ces protagonistes sont variés, humains, touchants à leur façon, c'est un plaisir de les voir.

Sans oublier le duo principal. J'ai déjà parlé de Rénine, mais je vais maintenant m'attarder sur le merveilleux duo qu'il forme avec la femme dont il tombe amoureux au fil du temps. Hortense apparaît comme une femme capricieuse, impatiente lors de la première nouvelle, j'ai eu des difficultés avec elle. Cependant, chaque nouvelle est comme une quête initiatique pour la jeune femme qui se révèle, nous attendrie ; en vrai, j'ai l'impression qu'elle est le lecteur, une sorte de Watson. Elle devient formidable et attachante, le duo qu'elle forme avec Rénine devient une évidence, ils sont complices et pourtant, Hortense est lucide sur Rénine, elle en voit les défauts, elle voit cette relation comme une bonne et une mauvaise chose. C'était particulier, Hortense n'est pas tombée en pâmoison devant Rénine, elle en sent le danger, l'attraction qu'il suscite et toute la force de son intelligence qui pourrait être employée à mauvais escient. Seulement, Rénine reste classe, maître de lui-même, il laisse le temps former les liens, les renforcer jusqu'à ce qu'ils deviennent inséparables. C'est une belle relation, entre amitié, amour et respect, Lupin ne voit pas en Hortense une femme de plus à séduire ou un petit chaton à protéger, c'était très cool à lire.

En conclusion, j'ai passé un excellent moment avec ce recueil. Je reste conquise et passionnée par ce héros antihéros, ce gentleman-cambrioleur sensible, d'une grande intelligence, courageux et passionné. Il est particulier et singulier, toutes ces histoires le démontrent et nous présentent des affaires prenantes. C'est un très chouette policier, mené avec brio par son auteur, avec une plume formidable à lire et des personnages attachants. On a même l'impression d'avoir un roman, avec son fil rouge parcouru de plusieurs chapitres évoquant une nouvelle étape de la relation Rénine-Hortense. le dénouement amoureux épousant parfaitement les dénouements policiers. C'était fascinant comme expérience.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Votre vie était monotone et manquait d’imprévu. En fut-il de même aujourd’hui ?
-Comment pouvez-vous poser une telle question ? J’ai vécu les minutes les plus fortes et les plus étranges.
-C’est cela, la vie, dit-il, quand on sait regarder et rechercher. L’aventure est partout, au fond de la chaumière la plus misérable, sous le masque de l’homme le plus sage. Partout, si on le veut, il y a prétexte à s’émouvoir, à faire le bien, à sauver une victime, à mettre fin à une injustice. »
Elle murmura, frappée par ce qu’il y avait en lui de puissance et d’autorité :
-qui donc êtes-vous ?
-un aventurier, pas autre chose. Un amateur d’aventures. La vie ne vaut d’être vécue qu’aux heures d’aventures, aventures des autres ou aventures personnelles. Celle d’aujourd’hui vous a bouleversée parce qu’elle touchait au plus profond de votre être. Mais celles des autres ne sont pas moins passionnantes.
Commenter  J’apprécie          140
« Crebleu de crebleu ! jura-t-il. Vous aviez raison… on tirait sur l’auto ! Ah ! elle est raide ! Nous voilà bloqués pour des heures : Trois pneus à réparer ! Mais que faites vous donc, chère amie ? »
A son tour, la jeune femme descendait de voiture. Elle courut vers lui, tout agitée.
« Je m’en vais…
- Mais pourquoi ?
- Je veux savoir. On a tiré. Qui ? Je veux savoir….
- Ne nous séparons pas, je vous en supplie…
- Croyez-vous que je vais vous attendre pendant des heures ?
- Mais notre départ ?.... nos projets ?
- Demain… nous en reparlerons. Rentrez au château… Rapportez les valises…
- Je vous en prie, je vous en prie… Ce n’est pourtant pas ma faute. Vous avez l’air de m’en vouloir.
- Je ne vous en veux pas. Mais sapristi, quand on enlève une femme, on ne crève pas, mon cher. A tout à l’heure. »
Commenter  J’apprécie          70
Le soir commençait à tomber. Le bleu du ciel devenait plus sombre, la mer plus paisible encore.
« A quoi pensez-vous ? demanda Rénine au bout d’un moment.
-Je pense, dit-elle, que si j’étais victime à mon tour de quelque machination, je garderais confiance en vous, quoi qu’il arrive, confiance envers et contre tous. Je sais, comment je sais que j’existe, que vous me sauveriez, quels que soient les obstacles. Il n’y a pas de limite à votre volonté. »
Il dit, très bas :
« Il n’y a pas de limites à mon désir de vous plaire ».
Commenter  J’apprécie          70
Cette arrière-saison fut si douce que, le 2 octobre, au matin, plusieurs familles attardées dans leurs villas d’Étretat étaient descendues au bord de la mer. On eût dit, entre les falaises et les nuages de l’horizon, un lac de montagne assoupi au creux des roches qui l’emprisonnent, s’il n’y avait eu dans l’air ce quelque chose de léger, et dans le ciel ces couleurs pâles, tendres et indéfinies, qui donnent à certains jours de ce pays un charme si particulier.
Commenter  J’apprécie          70
La meilleure aventure, c’est celle qu’on ne prévoit pas. Elle surgit à l’improviste, sans que rien l’ait annoncée et sans que personne même, sauf les initiés, remarque cette occasion d’agir et de se dépenser et qui passe à la portée de la main. Il faut la saisir tout de suite. Une seconde d’hésitation et il est trop tard Un sens spécial nous avertit, un flair de chien de chasse qui démêle la bonne odeur parmi toutes celles qui s’entrecroisent.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Maurice Leblanc (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Leblanc
La jeunesse d'Arsène Lupin Cagliostro
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (1383) Voir plus



Quiz Voir plus

Arsène Lupin

Contre quel policier Arsène Lupin lutte t-il fréquemment

Herlock Sholmès
Ganimard
Perenna
Dudouy

7 questions
131 lecteurs ont répondu
Thème : Maurice LeblancCréer un quiz sur ce livre

{* *}