AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782017147565
288 pages
Éditeur : Hachette (09/06/2021)
3.84/5   1621 notes
Résumé :
Arsène Lupin serait-il mort ? Isidore Beautrelet, jeune étudiant en rhétorique et détective amateur génial, n'en croit pas un traître mot. Il se lance à la recherche du célèbre gentleman cambrioleur." Raymonde prêta l’oreille. De nouveau et par deux fois le bruit se fit entendre, assez net pour qu’on pût le détacher de tous les bruits confus qui formaient le grand silence nocturne, mais si faible qu’elle n’aurait su dire s’il était proche ou lointain, s’il se produi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (122) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 1621 notes

Ogrimoire
  11 juin 2019
Disons-le d'entrée : j'avais quelque appréhension à relire ce livre. Je craignais la déception. En effet, depuis Arsène Lupin, de l'eau a coulé sous les ponts. Les romans policiers sont devenus des thrillers, les romans de gare des page-turners. Comment avait bien pu vieillir ce roman de mon enfance ?
Eh bien ce qui est très curieux, c'est que j'ai ressenti exactement ce à quoi je pouvais m'attendre : le style est un peu vieilli, mais le personnage d'Arsène Lupin reste éminemment sympathique. Son inventivité hors du commun, sa nonchalance et sa décontraction, parfois mâtinées d'un brin de suffisance et de provocation, demeurent assez irrésistibles, même si on peut lire, entre les lignes, une forme de misogynie qui est sans doute l'élément le plus daté du roman. Et, en effet, les personnages féminins sont assez pâles : mis à part Raymonde de Saint-Véran, les femmes passent beaucoup de temps à se tordre les mains d'angoisse et à chercher l'aide d'un homme… Elles sont donc réduites au rang d'ornement plus ou moins inutile, maternelles ou destinées au mariage.
L'intrigue est d'une imagination folle. Et, sans le savoir, Isidore Beautrelet s'attaque finalement à une énigme historique dont les fondations remontent au moins à la conquête de la Gaule par César.
Bref, une bien agréable lecture, qui donne le sourire. Et, rien que cela, cela en vaut la peine, non ? Alors, si vous n'avez jamais eu l'occasion de pratiquer : pensez à L'Aiguille creuse !
Lien : https://ogrimoire.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          533
TheWind
  23 janvier 2021
C'est la série Lupin avec Omar Sy qui m'a donné envie de découvrir Les aventures d'Arsène Lupin par Maurice Leblanc.
Mis à part mon manque d'accroche habituelle aux romans policiers, je ne peux pas dire que j'ai été séduite par ce roman.
M'attendant à retrouver un Arsène Lupin dans toute sa splendeur de gentleman cambrioleur, j'ai été déçue de l'omniprésence dans ce roman d'un tout autre personnage que celui de Lupin.
En effet, à la suite d'un drame survenu au château du comte de Gesvres, un jeune lycéen très talentueux, s'empare à son propre compte de l'enquête et se retrouve rapidement sur la piste d'un célèbre et redoutable cambrioleur qui n'est autre qu' Arsène Lupin.
Bon, il est bien sympathique ce jeune Isidore Bautrelet et il m'a tellement bluffée au début du roman que j'ai cru qu'il s'agissait de Lupin en personne.
Sympathique mais également pathétique par moments lorsqu'il s'aperçoit s'être fait mené par le bout du nez par le facétieux Lupin à chacune de ses nouvelles trouvailles.
Lupin n'est pas très présent dans le roman en tant que héros mais c'est bien lui qui mène la danse.
Voilà, je m'attendais à découvrir la personnalité d'Arsène Lupin, son histoire personnelle, ses émotions et ressentis mais tout cela reste très en surface.
Enfin, bon, c'est toujours un peu ce qu'il me manque dans les polars. Les enquêtes et mystères m'ennuient toujours, alors forcément, je peux difficilement ressortir réjouie de ce genre de lecture.
Ceci étant dit, je retournerai volontiers à Etretat quand cela sera possible !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371
Kittiwake
  28 février 2012
Troisième volume de la collection consacrée aux exactions du célèbre gentleman cambrioleur, il n'est pas nécessaire pour la compréhension de l'intrigue d'avoir lu les deux précédents. C'est cependant utile, eut égard aux nombreuses références citées.
La trame est complexe, car le gentleman éprouve un malin plaisir à brouiller les pistes en changeant d'aspect, de nom, ou de stratégie, menant ses ennemis jurés, Ganimard et Herlock Sholmès, ainsi qu'un jeune lycéen talentueux Isidore, qui part sur ses traces, sur de multiples fausses pistes qui sont autant de chausse-trappes, au grand dam de ses poursuivants.

L'enjeu des hostilités est la fortune des rois de France , dont le secret de la cachette est transmis de royauté en empire, et d'empire en gouvernements, depuis Jules césar, sous forme d'un code que bien entendu Arsène Lupin a pu déchiffrer en retrouvant l'ouvrage dans lequel Marie-Antoinette elle-même l'avait dissimulé. Et cette cachette, dont la recherche entraine Isidore en périple de Rennes jusque dans la Creuse , se trouve finalement à Etretat, dans l'Aiguille Creuse, qui a fait le succès d'Arsène Lupin et réciproquement
Riche en rebondissements de toutes sortes (tout à fait habituels quand Lupin prend les rênes), le roman met en scène un personnage intéressant : ce jeune lycéen cité plus haut est particulièrement perspicace et Lupin trouve cette fois un adversaire à son niveau (non que Ganimard ou Herlock Sholmès soient de gros nigauds, mais ils ne jouent pas tout à fait dans la même catégorie que leur ennemi intime). Il suffira bien sûr au célèbre gentleman d'adapter sa stratégie pour avoir le dernier mot, mais avec du fil à retordre
Pourtant Lupin est sacrément malmené au cours de cet épisode : blessé gravement, moribond, presque mis en échec par Isidore. Maurice Leblanc avait-il quelques comptes à régler avec son héros?
Je n'oserais parler d'aventures rocambolesques, au risque de me tromper de héros. Il n'empêche que le lecteur est traité comme les poursuivants d'Arsène Lupin, au point d'en devenir paranoïaque, soupçonnant tout nouveau personnage d'être le cambrioleur protéiforme : et de plus, c'est le plus souvent le cas. Il vaut mieux donc se laisser porter par les péripéties, en lâchant prise, avec rendez vous à la dernière ligne....
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          386
Moglug
  24 octobre 2015
Le premier point qu'il me semble nécessaire de relever est l'extrême densité de ce court ouvrage, en quelques deux cent pages, j'ai eu le sentiment d'en parcourir le double. Mon temps de lecture était considérablement ralenti, non par manque d'intérêt – bien au contraire – mais pas la multitude de détails décisifs dans le déroulement du récit. La logique déployée par le jeune Isidore Bautrelet, et par l'auteur lui-même, pour aboutir aux conclusions de chaque revirement est admirable de précision. Les matheux.ses parmi vous s'en régaleront ! Si tant est qu'il y en ait quelques-un.es sur la blogosphère littéraire.
Parcourir la France sur les traces d'Arsène Lupin aura été pour moi un véritable délice. Si j'espérais bien retrouver les falaises étretataises et revivre un tant soit peu les douceurs estivales, en revanche, je ne m'attendais pas à ce qu'Arsène Lupin vienne se réfugier dans ma région natale, berrichonne, ni à voir défiler sous mes yeux les noms d'improbables villages que je pensais connus de moi seule et éventuellemen de quelques riverains. Quelle agréable suprise ! Maurice Leblanc maitrise sans conteste la géographie des campagnes françaises dans ses moindres recoins ! Voilà un livre que je recommanderai volontiers à toute la famille, ne serait-ce que pour déambuler en littérature entre Cuzion et Eguzon, Issoudun et Châteauroux, et pour le plaisir évidemment de percer le mystère de l'étrange aiguille creuse dans toute sa profondeur historique – rois de France et Révolution, Romains et ducs normands sont également au programme…
Lien : https://synchroniciteetseren..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
PiertyM
  28 février 2019
Une des aventures les plus aiguilleuses d'Arsène Lupin où la première partie, consacrée à élucider l'affaire du château d'Ambrumésy, laisse ébruiter la mort de Arsene Lupin, occasionnant ainsi la faiblesse ou la fin de son organisation dénommée A. L. N. Pendant que les enquêteurs se réjouissent de cette déduction et de cette prétendue chute de l'homme le plus recherché, Arsène Lupin va préparer des représailles qui agiteront le monde de la police et des médias et qui vont nous conduire à l'énigme de L'aiguille creuse...Entre un Arséne Lupin, un gentlemen cambrioleur aux méthodes malicieusement bâties, un M. Filleul, le juge d'instruction, un fin curieux qui ne lâche rien même quand il ne comprend rien et un Isidore Beautrelet, un étudiant de dix-sept ans sachant incarné l'esprit perspicace de Sherlock , on ne va pas seulement à la course des énigmes pour décrypter les mystères de l'affaire de L'aiguille creuse mais on assiste également à une guerre des intelligences! Une course à la fois éffrenée et allechante que nous offre Maurice Leblanc avec ce livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331

Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   05 octobre 2021
Il y eut un moment d’effarement. Le juge d’instruction, stupéfait, tâchait de comprendre. Soudain, il sursauta, frappé d’un coup de lumière.
— Qu’on amène le chauffeur qui nous a conduits ce matin !
Le brigadier de gendarmerie et son subordonné coururent en hâte vers les écuries. Au bout de quelques minutes, le brigadier revenait seul.
— Le chauffeur ?
— Il s’est fait servir à la cuisine, il a déjeuné, et puis…
— Et puis ?
— Il a filé.
— Avec sa voiture ?
— Non. Sous prétexte d’aller voir un de ses parents à Ouville, il a emprunté la bicyclette du palefrenier. Voici son chapeau et son paletot.
— Mais il n’est pas parti tête nue ?
— Il a tiré de sa poche une casquette et il l’a mise.
— Une casquette ?
— Oui, en cuir jaune, paraît-il.
— En cuir jaune ? Mais non, puisque la voilà.
— En effet, Monsieur le juge d’instruction, mais la sienne est pareille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   05 octobre 2021
Il était tard. M. de Gesvres pria les magistrats à déjeuner ainsi que les deux journalistes. On mangea silencieusement, puis M. Filleul retourna dans le salon où il interrogea les domestiques. Mais le trot d’un cheval résonna du côté de la cour, et, un instant après, le gendarme que l’on avait envoyé à Dieppe, entra :
— Eh bien ! vous avez vu le chapelier ? s’écria le juge, impatient d’obtenir enfin un renseignement.
— La casquette a été vendue à un chauffeur.
— Un chauffeur !
— Oui, un chauffeur qui s’est arrêté avec sa voiture devant le magasin et qui a demandé si on pouvait lui fournir, pour l’un de ses clients, une casquette de chauffeur en cuir jaune. Il restait celle-là. Il a payé sans même s’occuper de la pointure, et il est parti. Il était très pressé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   05 octobre 2021
L’inspection aboutissait à la petite porte qui servait d’entrée aux visiteurs des ruines. Elle donnait sur un chemin creux resserré entre l’enceinte et un bois-taillis où se voyaient des carrières abandonnées. M. Filleul se pencha : la poussière du chemin présentait des marques de pneumatiques, à bandages antidérapants. De fait, Raymonde et Victor avaient cru entendre, après le coup de fusil, le halètement d’une auto. Le juge d’instruction insinua :
— Le blessé aura rejoint ses complices.
— Impossible ! s’écria Victor. J’étais là, alors que Mademoiselle et Albert l’apercevaient encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   05 octobre 2021
Le juge d’instruction se fit ouvrir par le jardinier, qui en avait la clef, la Chapelle-Dieu, véritable bijou de sculpture que le temps et les révolutions avaient respecté, et qui fut toujours considérée, avec les fines ciselures de son porche et le menu peuple de ses statuettes, comme une des merveilles du style gothique normand. La chapelle, très simple à l’intérieur, sans autre ornement que son autel de marbre, n’offrait aucun refuge. D’ailleurs, il eût fallu s’y introduire. Par quel moyen ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   05 octobre 2021
Le substitut du procureur s’écria, d’un ton narquois :
— Le champ des investigations est étroit, il n’y a qu’à continuer les recherches commencées depuis quatre heures.
— Peut-être serons-nous plus heureux.
M. Filleul prit sur la cheminée la casquette en cuir, l’examina, et, appelant le brigadier de gendarmerie, lui dit à part :
— Brigadier, envoyez immédiatement un de vos hommes à Dieppe, chez le chapelier Maigret, et que M. Maigret nous dise, si possible, à qui fut vendue cette casquette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Maurice Leblanc (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Leblanc
Une conférence de Cédric Hannedouche, spécialiste de Maurice Leblanc et auteur du guide pédagogique de l'ouvrage L'évasion d'Arsène Lupin dans la collection Déclic.
Pour plus d'informations sur la collection Déclic : https://www.belin-education.com/declic-lecture
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arsène Lupin

Contre quel policier Arsène Lupin lutte t-il fréquemment

Herlock Sholmès
Ganimard
Perenna
Dudouy

7 questions
107 lecteurs ont répondu
Thème : Maurice LeblancCréer un quiz sur ce livre

.. ..