AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782253001416
192 pages
Le Livre de Poche (01/03/1973)
3.86/5   1796 notes
Résumé :
Arsène Lupin serait-il mort ? Isidore Beautrelet, jeune étudiant en rhétorique et détective amateur génial, n'en croit pas un traître mot. Il se lance à la recherche du célèbre gentleman cambrioleur.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (145) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 1796 notes

BazaR
  23 mars 2022
Tiens je vais vous raconter mon rêve.
Je me balade sur un chemin de halage en bord de Seine et je croise trois vieux décrépis qui me fixent avec un air méchant. Pas difficile de les reconnaître.
Jules César grignote sa couronne de lauriers, Charlemagne prend sa barbe blanche pour un doudou et Louis XIV peigne sa perruque.
— Ah enfin ! s'écrit Jules.
— Tu nous auras fait attendre ! s'égosille Charles.
— J'en ai raccourci pour moins que ça ! invective Louis.
— Plaît-il ? m'exclame-je. C'est à moi que vous parlez ?
— Huit ans ! Tu nous as fait poireauter huit ans ! hurle Jules.
— Heu ?
— Et bouché en plus ! marmonne Charles. Tu n'aurais pas lu L'aiguille creuse récemment par hasard ?
— Ah, ben oui, dis-je. Et comme par hasard je tiens le livre dans ma main.
— Ton esprit sclérosé devrait quand même faire le rapport avec nous, conjecture Louis.
— Hé bien maintenant que vous le dites…
— Tous les trois nous apparaissons à tous les lecteurs de ce roman, affirme Jules. Il s'agit de vous empêcher de dévoiler son secret.
— Ah vous voulez parler de…
— Chhhuuuuttt ! Mais tu es malade ! s'emporte Charles.
— Vous voulez dire que c'est vrai, tout ça ?
— Quoi, tu crois qu'il s'agit d'une thèse complotiste ? moque Louis. Un grand pays doit avoir de grands secrets qui se transmettent de bouche de roi à oreille de roi.
— Ou de roi à Président, ajoute Jules.
— Peuh ! Républicain ! méprise Louis.
— C'est une drôle de façon de dévoiler des secrets au public, tente-je. Sous cette forme romancée, les gens ne peuvent pas y croire.
— Nous avons forcé Maurice Leblanc à revoir sa copie. Il voulait écrire un article de journal au départ, déclare Charles.
— Et comment l'a-t-il appris ? questionne-je.
— Tu l'as lu. C'est notre dernier héritier, Arsène Lupin, qui le lui a dit, affirme Jules. Celui-là, avec sa mégalomanie, il nous a toujours causé du soucis.
— Et vous trois vous y entendez en mégalomanie, ris-je.
Je vois leurs faces devenir rouge genre ballon prêt à éclater. Rêve ou pas, ils font quand même un peu peur.
— Enfin cela dit ce livre met surtout en avant les capacités déductives du jeune Isidore Beautrelet. Ce lycéen s'avère un adversaire de taille pour Lupin. C'était un plaisir de suivre son chemin de pensée.
— Peuh, répète Louis. Beautrelet a seulement de bonnes capacités à recueillir les indices que Lupin a bien voulu lui laisser afin de lui permettre de trouver les solutions qu'il souhaitait lui voir découvrir.
— Je n'ai pas bien compris là.
— Il veut dire que Lupin a manipulé Beautrelet de bout en bout, pointe Jules. Comme il manipule tout le monde. C'est toujours le marionnettiste.
— Pourtant, à la fin, quand…
— Chhhuuuuttt ! Mais tu es malade ! s'emporte Charles.
— Cette fin n'est pas Lupinesque ! atteste Louis.
— Oui, confirme-je. Je n'ai pas trop aimé.
— Ah ! (tous en choeur)
— Mais c'est bien la seule chose que je n'ai pas aimé. L'enquête est passionnante avec sa profondeur historique. le décor début 20ème siècle dépaysant, avec cette cohabitation de voiture à cheval et automobile et ces bacs pour traverser la Seine. Et on se déplace beaucoup en France ; j'ai lu le roman avec un oeil ouvert sur le Guide de la route du Reader's Digest.
— Nous n'avons que faire de tes sentiments, méprise Louis. Nous sommes seulement là pour nous assurer que tu ne dévoileras rien, et surtout pas dans ton billet Babelio.
— Oh rassurez-vous, tranquillise-je. Je ne dirai pas que l'aiguille est…
— Chhhuuuuttt ! Mais tu es malade ! s'emporte Charles.
— Oups, la boulette à un poil prêt, désolé.
— Nous avons bien fait de venir, soupire Jules.
— Tu vas te réveiller maintenant, mais sache que nous gardons un oeil sur toi, menace Louis. Un raccourcissement te ferait du bien.
Et là-dessus ils disparaissent et je me réveille effectivement, un peu inquiet, avec cette impression d'épée de Damoclès au dessus de la tête.
Ça n'était qu'un rêve.
Pas vrai ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          468
Ogrimoire
  11 juin 2019
Disons-le d'entrée : j'avais quelque appréhension à relire ce livre. Je craignais la déception. En effet, depuis Arsène Lupin, de l'eau a coulé sous les ponts. Les romans policiers sont devenus des thrillers, les romans de gare des page-turners. Comment avait bien pu vieillir ce roman de mon enfance ?
Eh bien ce qui est très curieux, c'est que j'ai ressenti exactement ce à quoi je pouvais m'attendre : le style est un peu vieilli, mais le personnage d'Arsène Lupin reste éminemment sympathique. Son inventivité hors du commun, sa nonchalance et sa décontraction, parfois mâtinées d'un brin de suffisance et de provocation, demeurent assez irrésistibles, même si on peut lire, entre les lignes, une forme de misogynie qui est sans doute l'élément le plus daté du roman. Et, en effet, les personnages féminins sont assez pâles : mis à part Raymonde de Saint-Véran, les femmes passent beaucoup de temps à se tordre les mains d'angoisse et à chercher l'aide d'un homme… Elles sont donc réduites au rang d'ornement plus ou moins inutile, maternelles ou destinées au mariage.
L'intrigue est d'une imagination folle. Et, sans le savoir, Isidore Beautrelet s'attaque finalement à une énigme historique dont les fondations remontent au moins à la conquête de la Gaule par César.
Bref, une bien agréable lecture, qui donne le sourire. Et, rien que cela, cela en vaut la peine, non ? Alors, si vous n'avez jamais eu l'occasion de pratiquer : pensez à L'Aiguille creuse !
Lien : https://ogrimoire.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          553
TheWind
  23 janvier 2021
C'est la série Lupin avec Omar Sy qui m'a donné envie de découvrir Les aventures d'Arsène Lupin par Maurice Leblanc.
Mis à part mon manque d'accroche habituelle aux romans policiers, je ne peux pas dire que j'ai été séduite par ce roman.
M'attendant à retrouver un Arsène Lupin dans toute sa splendeur de gentleman cambrioleur, j'ai été déçue de l'omniprésence dans ce roman d'un tout autre personnage que celui de Lupin.
En effet, à la suite d'un drame survenu au château du comte de Gesvres, un jeune lycéen très talentueux, s'empare à son propre compte de l'enquête et se retrouve rapidement sur la piste d'un célèbre et redoutable cambrioleur qui n'est autre qu' Arsène Lupin.
Bon, il est bien sympathique ce jeune Isidore Bautrelet et il m'a tellement bluffée au début du roman que j'ai cru qu'il s'agissait de Lupin en personne.
Sympathique mais également pathétique par moments lorsqu'il s'aperçoit s'être fait mené par le bout du nez par le facétieux Lupin à chacune de ses nouvelles trouvailles.
Lupin n'est pas très présent dans le roman en tant que héros mais c'est bien lui qui mène la danse.
Voilà, je m'attendais à découvrir la personnalité d'Arsène Lupin, son histoire personnelle, ses émotions et ressentis mais tout cela reste très en surface.
Enfin, bon, c'est toujours un peu ce qu'il me manque dans les polars. Les enquêtes et mystères m'ennuient toujours, alors forcément, je peux difficilement ressortir réjouie de ce genre de lecture.
Ceci étant dit, je retournerai volontiers à Etretat quand cela sera possible !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
Kittiwake
  28 février 2012
Troisième volume de la collection consacrée aux exactions du célèbre gentleman cambrioleur, il n'est pas nécessaire pour la compréhension de l'intrigue d'avoir lu les deux précédents. C'est cependant utile, eut égard aux nombreuses références citées.
La trame est complexe, car le gentleman éprouve un malin plaisir à brouiller les pistes en changeant d'aspect, de nom, ou de stratégie, menant ses ennemis jurés, Ganimard et Herlock Sholmès, ainsi qu'un jeune lycéen talentueux Isidore, qui part sur ses traces, sur de multiples fausses pistes qui sont autant de chausse-trappes, au grand dam de ses poursuivants.

L'enjeu des hostilités est la fortune des rois de France , dont le secret de la cachette est transmis de royauté en empire, et d'empire en gouvernements, depuis Jules césar, sous forme d'un code que bien entendu Arsène Lupin a pu déchiffrer en retrouvant l'ouvrage dans lequel Marie-Antoinette elle-même l'avait dissimulé. Et cette cachette, dont la recherche entraine Isidore en périple de Rennes jusque dans la Creuse , se trouve finalement à Etretat, dans l'Aiguille Creuse, qui a fait le succès d'Arsène Lupin et réciproquement
Riche en rebondissements de toutes sortes (tout à fait habituels quand Lupin prend les rênes), le roman met en scène un personnage intéressant : ce jeune lycéen cité plus haut est particulièrement perspicace et Lupin trouve cette fois un adversaire à son niveau (non que Ganimard ou Herlock Sholmès soient de gros nigauds, mais ils ne jouent pas tout à fait dans la même catégorie que leur ennemi intime). Il suffira bien sûr au célèbre gentleman d'adapter sa stratégie pour avoir le dernier mot, mais avec du fil à retordre
Pourtant Lupin est sacrément malmené au cours de cet épisode : blessé gravement, moribond, presque mis en échec par Isidore. Maurice Leblanc avait-il quelques comptes à régler avec son héros?
Je n'oserais parler d'aventures rocambolesques, au risque de me tromper de héros. Il n'empêche que le lecteur est traité comme les poursuivants d'Arsène Lupin, au point d'en devenir paranoïaque, soupçonnant tout nouveau personnage d'être le cambrioleur protéiforme : et de plus, c'est le plus souvent le cas. Il vaut mieux donc se laisser porter par les péripéties, en lâchant prise, avec rendez vous à la dernière ligne....
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          406
PiertyM
  28 février 2019
Une des aventures les plus aiguilleuses d'Arsène Lupin où la première partie, consacrée à élucider l'affaire du château d'Ambrumésy, laisse ébruiter la mort de Arsene Lupin, occasionnant ainsi la faiblesse ou la fin de son organisation dénommée A. L. N. Pendant que les enquêteurs se réjouissent de cette déduction et de cette prétendue chute de l'homme le plus recherché, Arsène Lupin va préparer des représailles qui agiteront le monde de la police et des médias et qui vont nous conduire à l'énigme de L'aiguille creuse...Entre un Arséne Lupin, un gentlemen cambrioleur aux méthodes malicieusement bâties, un M. Filleul, le juge d'instruction, un fin curieux qui ne lâche rien même quand il ne comprend rien et un Isidore Beautrelet, un étudiant de dix-sept ans sachant incarné l'esprit perspicace de Sherlock , on ne va pas seulement à la course des énigmes pour décrypter les mystères de l'affaire de L'aiguille creuse mais on assiste également à une guerre des intelligences! Une course à la fois éffrenée et allechante que nous offre Maurice Leblanc avec ce livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331

Citations et extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
MoglugMoglug   24 octobre 2015
Raymonde prêta l’oreille. De nouveau et par deux fois le bruit se fit entendre, assez net pour qu’on pût le détacher de tous les bruits confus qui formaient le grand silence nocture, mais si faible qu’elle n’aurait su dire s’il était proche ou lointain, s’il se produisait entre les murs du vaste château, ou dehors, parmis les retraites ténébreuses du parc.

Doucement, elle se leva. Sa fenêtre était entrouverte, elle en écarta les battants. La clarté de la lune reposait sur un calme paysage de pelouses et de bosquets où les ruines éparses de l’ancienne abbaye se découpaient en silhouettes tragiques, colonnes tronquées, ogives incomplètes, ébauches de portiques et lambeaux d’arcs-boutants. Un peu d’air flottait à la surface des choses, glissant à travers les rameaux nus et immobiles des arbres, mais agitant les petites feuilles naissantes des massifs ;

Et soudain, le même bruit… C’était vers sa gauche et au-dessous de l’étage qu’elle habitait , par conséquent dans les salons qui occupaient l’aile occidentale du château.

Bien que vaillante et forte, la jeune fille sentit l’angoisse de la peur. Elle passa ses vêtements de nuit et prit les allumettes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
KittiwakeKittiwake   28 février 2012
L'horizon s'empourprait de tous les feux du soleil disparu, et de longs nuages embrasés, immobiles dans le ciel, formaient des paysages magnifiques, des lagunes irréelles, des plaines en flamme, des forêts d'or, des lacs de sang, toute une fantasmagorie ardente et paisible.
Commenter  J’apprécie          260
sarasvatisarasvati   23 septembre 2010
p.85/Parlait-il sérieusement ? J'avoue que j'étais fort dérouté. La lutte entre ces deux hommes commençait d'une façon à laquelle je ne comprenais rien. Moi qui avais assisté à la première rencontre entre Lupin et Sholmès, dans le café de la gare du Nord, je ne pouvais m'empêcher de me rappeler l'allure hautaine des deux combattants, le choc effrayant de leur orgueil sous la politesse de leurs manières, les rudes coups qu'ils se portaient, leurs feintes, leur arrogance.
Ici, rien de pareil. Lupin, lui, n'avait pas changé. Même tactique et même affabilité narquoise. Mais à quel étrange adversaire il se heurtait! Etait-ce même un adversaire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
araucariaaraucaria   15 mars 2014
- Mais le corps?
- Le corps n'a pas été retrouvé, ce qui d'ailleurs ne saurait nous surprendre outre mesure. La piste suivie m'a conduit, en effet, jusqu'à l'église de Varengeville, à l'ancien cimetière suspendu au sommet de la falaise. Là, c'est le précipice... un gouffre de plus de cent mètres. Et, en bas, les rochers, la mer. Dans un jour ou deux, une marée plus forte ramènera le corps sur la grève.
- Evidemment, tout cela est fort simple.
- Oui, tout cela est fort simple et ne m'embarrasse pas. Lupin est mort, ses complices l'ont appris et pour se venger, ainsi qu'ils l'avaient écrit, ils ont assassiné Melle de Saint-Véran (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BazaRBazaR   17 mars 2022
Très calme au fond et toujours maître de lui, Lupin avait néanmoins de ces moments d'exaltation, de ces expansions un peu romantiques, théâtrales à la fois et bon enfant, où il lui échappait certains aveux, certaines paroles dont un garçon comme Beautrelet pouvait tirer profit.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Maurice Leblanc (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Leblanc
Arsène Lupin : Gentleman Cambrioleur - Illustré de Maurice Leblanc et Vincent Mallié aux éditions Margot https://www.lagriffenoire.com/1095784-bd-arsene-lupin---gentleman-cambrioleur---illustre.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsmargot
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arsène Lupin

Contre quel policier Arsène Lupin lutte t-il fréquemment

Herlock Sholmès
Ganimard
Perenna
Dudouy

7 questions
115 lecteurs ont répondu
Thème : Maurice LeblancCréer un quiz sur ce livre