AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253006033
Éditeur : Le Livre de Poche (31/03/2003)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 103 notes)
Résumé :
Le clou de la manifestation doit être l'apparition sur la scène de l'Opéra de la ravissante Régine Aubry dont la robe est recouverte d'une merveilleuse tunique ornée des diamants les plus purs. Malgré la fortune que cela représente, le galant lapidaire Van Houben qui l'a ainsi parée pour la séduire n'est pas trop inquiet. Comme il l'explique à Jean d'Enneris qui se trouve dans sa loge, le brigadier Béchoux, ce policier qui s'est rendu célèbre par sa collaboration av... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
bina
18 avril 2012
Voici un Lupin pur jus qui, sous un pseudonyme dont il a le secret, débrouille une affaire familiale incompréhensible au premier abord. Mais pour que Jean d'Enneris s'intéresse à l'affaire, il doit forcément y avoir quelques objets de belle valeur en jeu, en l'occurence ici de nombreux diamants. Et une jolie jeune fille naïve (ou pas !) vient pimenter l'aventure et faire palpiter le coeur du bel Arsène, qui nage parfois en plein brouillard. Nous retrouvons les ingrédients habituels d'une aventure d'Arsène Lupin: lui-même, un pseudo dont le lecteur habitué devine très vite qui se cache derrière, une intrigue autour d'objets d'art ou de bijoux, et un policier naïf qui ne regarde jamais au bon endroit, qui se fait mener par le bout du nez, puis berner, et une chute mettant en valeur l'ingéniosité et la ruse de Lupin.
Cette aventure se passe à Paris. Un corset de diamants est volé, deux jeunes femmes enlevées, un couple accusé des enlèvements dans leur hôtel particulier, et quelques personnages louches semblant mener les opérations. Mais lesquelles? On découvre qu'une vengeance familiale d'une femme bafouée court depuis plusieurs générations, dans le but de déshonnorer une famille. Comment des descendants peuvent-ils se transmettre cet héritage de haine depuis cent cinquante ans? Lisez, et vous le saurez, et vous apprécierez en même temps l'esprit brillant et l'humour d'Arsène Lupin !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Witchblade
11 octobre 2012
Livre lu en 2009 dont je viens de retrouver la fiche de lecture ;-) En voici la critique :-)
Comme toujours, les aventures d'Arsène Lupin sont agréables à lire et pas prise de tête ;-) Celles-ci sont divisées en 2 parties, mi-policier mi-cambriole et un Arsène Lupin dragueur et amoureux ^^
Une fois encore, Arsène Lupin veut sauver une jeune fille (Arlette, jeune mannequin) dont il est tombé amoureux. Il dénoue, comme d'habitude, les mailles inextricables du filet dans lequel se trouve Arlette et les autres personnages de cette histoire :-)
Grâce à son intelligence, il retrouve les diamants volés au lapidaire van Houben et se les garde comme paiement ^^ Ils ont été volés pendant un défilé haute couture organisé à l'Opéra de Paris, ils étaient portés par une actrice sous forme de corselet.
Arsène Lupin a tout découvert sous l'identité de Jean d'Enneris, gentilhomme-navigateur :-)
Bonne lecture à vous :-)
Commenter  J’apprécie          100
gill
03 juillet 2012
Au milieu de tous ces aventuriers que Lupin fit vivre sous des noms d'emprunt, et qui lui ressemblent comme des frères inconnus, peut-être ai-je une préférence pour le vicomte d'Enneris, gentilhomme-navigateur et gentleman détective, qui batailla autour de la demeure mystérieuse pour conquérir le coeur de l'émouvante Arlette, petit mannequin de Paris.
En 1907, à Paris, durant un défilé de mode à l'opéra, Régine Aubry est enlevée afin de lui dérober le collier de pierres précieuses qu'elle porte autour du cou. Arlette, une jeune mannequin, se fait également enlever et emmener dans le même endroit.
Le soupirant de Régine, le baron Jean d'Enneris, sous les traits duquel l'on pense reconnaître Arsène Lupin, décide, alors, de mener, en compagnie du brigadier Béchoux, une dangereuse enquête qui le mènera jusqu'à la demeure du Comte de Valamare.
Commenter  J’apprécie          70
pilou62200
15 mars 2016
Pour commencer, le 5 étoiles est un poil surcoté, mais quand on aime, on ne compte pas !
Allez…, ça vaut le 4,5 pour les fans, mais le système de cotation de Babelio ne nous permet pas le demi-point !
Et puis, je suis influencé par la période Arsène Lupn, majestueusement interprété sur les écrans par Georges Descrières...
Ce roman est particulièrement intéressant : le baron Jean D'Enneris (alias Arsène Lupin) est confronté à l'histoire de la famille Mélamare. Tout commence par un vol de diamants, et l'enlèvement de 2 jolies mannequins. On connait l'attirance d'A. Lupin pour les belles choses, et il ne va pas manquer de se lancer dans la bataille, pour dénouer le fil de cette intrigue.
Tout au long de l'histoire, Maurice Leblanc met en valeur les qualités de son héros,par rapport à la fadeur, au manque de perspicacité, à l'empressement du brigadier Bechoux. Une manière très habile de pour rehausser les qualités déjà très prononcées d'A. Lupin !
Vive le gentleman cambrioleur !
Commenter  J’apprécie          10
mimi5751
20 novembre 2015
Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu des histoires d'Arsène Lupin et je dois dire que cela m'a bien plu.
Des diamants sont volés à un mannequin lors d'une présentation de mode et ce mannequin est emmené dans une grande maison de maitre à Paris et là elle est dépouillée mais ces personnes s'arrangent pour que elle voit ou elle est car ces voleurs veulent compromettre le comte de Miramare et sa soeur
et voilà notre Arsène Lupin sur une enquête qui l'intrigue au plus haut point.
J'espère que vous aurez autant de plaisir que moi à le lire ou le relire.
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
genougenou20 septembre 2013
– Voilà. « Le mystérieux incident de l’Opéra n’est pas encore sorti de la période des investigations. L’hypothèse la plus généralement admise, au Parquet comme à la Préfecture, serait qu’on se trouve en face d’un coup préparé dans l’intention de voler les diamants de Régine Aubry. On n’a pas le signalement, même approximatif, de l’homme qui a enlevé la belle artiste, puisqu’il dissimulait sa figure. On suppose que c’est lui qui pénétra dans l’Opéra, comme garçon livreur, avec d’énormes gerbes de fleurs qu’il déposa près d’un battant. La femme de chambre se souvient vaguement de l’avoir vu et prétend qu’il avait des chaussures à tige de drap clair. Les gerbes devaient être fausses et enduites d’une matière spécialement combustible qu’il lui fut facile d’enflammer. Il n’eut dès lors qu’à profiter de l’inévitable panique que ce commencement d’incendie déchaînait, comme il l’avait prévu, pour arracher le vêtement de fourrure aux bras de la femme de chambre et pour exécuter son plan. On n’en peut dire davantage, puisque Régine Aubry, interrogée plusieurs fois déjà, est dans l’impossibilité de préciser le chemin suivi par l’auto, de donner son impression sur le ravisseur et sur sa complice et, sauf certains détails secondaires, de décrire l’hôtel particulier où elle fut dépouillée du précieux corselet. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
genougenou20 septembre 2013
Chose imprévue, et naturelle cependant, le brigadier Béchoux ne tira pas de cette journée le bénéfice moral et professionnel qu’il semblait devoir recueillir. Tout l’intérêt se reporta sur d’Enneris, c’est-à-dire Arsène Lupin, puisque, somme toute, la presse, et à sa suite la police, ne voyait qu’un seul et même personnage sous les deux noms. Lupin fut aussitôt le grand héros de l’aventure, celui qui avait déchiffré l’énigme historique, éclairci le mystère des deux hôtels semblables, divulgué toute l’histoire de la Valnéry, sauvé les Mélamare et livré les coupables. Béchoux fut réduit à un rôle de comparse et de subalterne ridicule, bafoué par Lupin, auquel il fournissait naïvement, ainsi que le peu sympathique Van Houben, tous les éléments de cette fuite burlesque vers la frontière belge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GrouchoGroucho04 avril 2015
- Tu veux m'arrêter ! Tu veux arrêter ce gentilhomme qui a nom d'Enneris, ce navigateur célèbre...
- Non, pas d'Enneris.
- Qui alors ? Jim Barnett ?
- Pas davantage.
- En ce cas ? ...
- Arsène Lupin.
D'Enneris pouffa de rire.
- Tu veux arrêter Arsène Lupin ? Ah ! ça c'est comique. Mais on n'arrête pas Arsène Lupin,mon vieux.
Commenter  J’apprécie          20
PiertyMPiertyM03 octobre 2013
- Eh bien, cette nuit, j’ai surpris votre sacré d’Enneris à genoux devant Mlle Arlette, en train d’expérimenter sur elle la petite méthode de guérison qui vous a si bien ressuscitée, il y a une dizaine de jours.
– C’est ce qu’ils m’ont raconté tous les deux.
– Hein ! Quoi ! Et vous n’êtes pas jalouse ?
– Jalouse ?


Commenter  J’apprécie          20
GeckoLogiqueGeckoLogique18 avril 2011
Tranquillement, Laurence présenta un bout de corde.

« Facile. Tu n’as qu’à lui passer ça autour du cou… à moins que tu n’aimes mieux une incision à la gorge, proposa-t-elle, en lui offrant un menu poignard. Moi, je ne m’en charge pas. Ce ne sont pas des choses qu’on fait de sang-froid. »
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Maurice Leblanc (100) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Leblanc
Maurice LEBLANC–L’Agence Barnett et Cie
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Arsène Lupin

Contre quel policier Arsène Lupin lutte t-il fréquemment

Herlock Sholmès
Ganimard
Perenna
Dudouy

7 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Maurice LeblancCréer un quiz sur ce livre