AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La sentence de juillet (25)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
isabelleisapure
  13 juin 2015
Difficile de faire une critique de ce livre, non qu'il m'ait déplu, bien au contraire.
Mais « La sentence de Juillet » fait partie de ces romans qui prennent leur temps, l'auteur distille les informations au compte-goutte.
Sur le chantier de construction du CHRU de Montréal, le corps sans vie d'une jeune femme est découvert. La victime a le corps transpercé de clous, de plus elle a été violée à l'aide d'une branche d'arbre.
L'enquête se dirige rapidement vers la famille de la victime et on découvre peu à peu la double vie de la jeune femme.
Infirmière brillante et appréciée par ses supérieurs, elle se livrait la nuit à la prostitution. Pourquoi ?
C'est ce que cherchera à comprendre Jean Royer, sergent détective chargé de l'enquête.
L'auteur nous livre un portrait détaillé de l'enquêteur, après une enfance mal menée, un père qui s'est suicidé laissant une blessure à vif, il a du mal à se remettre d'une enquête particulièrement sordide jamais élucidées, de celles qui laissent des marques indélébiles sur le policier le plus aguerri.
J'ai particulièrement aimé l'étude de caractère de ce personnage, avec tellement de précision que dans la première du roman j'ai eu du mal à réaliser que je lisais un polar.
L'enquête en elle-même, a, il est vrai un peu de mal à décoller, mais patience,
Il y a une surprise en fin de lecture.
Une belle découverte de la littérature Canadienne qui m'est pratiquement inconnue.
Merci à Babelio et aux éditions La Valette qui m'ont permis de faire ce voyage littéraire.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
Rimouski
  04 juin 2013
Un tour de force révélateur d'une voix majeure en devenir dans l'univers du roman policier québécois! Nous sommes très fiers de cet ancien chargé de cours de l'UQAR qui provoque, avec ce premier opus, l'émergence d'un univers dramatique d'un réalisme maximal et riche en émotions. L'expérience du lecteur en est une de transformation individuelle. Il ne s'agit pas d'une simple histoire où l'on cherche le tueur : c'est une véritable symphonie impressionniste qui se joue par l'écriture et qui découvre toute la force et toute l'horreur (par le fait même) du genre humain. Félicitations à notre ancien collègue!
Commenter  J’apprécie          70
Gatineau1
  03 juin 2013
J'ai été littéralement happée par cette écriture sombre, lyrique et déstabilisante... J'ai pleurée devant la folie des hommes si bien décrite dans ce roman qui permet d'entrer dans une épreuve douloureuse mais combien nécessaire. Véritable mise à l'épreuve de la réalité devrais-je dire, tout en musique grâce aux accents de jazz et d'amitié... J'ai été heureuse de revoir Montréal dans ses moindres recoins : Outremont, Verdun, Hochelaga-Maisonneuve ; sans oublier les arbres habillant si bien de cette ville de ma jeunesse... J'espère de tout coeur une suite et je salue la belle édition de ce roman policier qui a marqué le début de mon été. Félicitations à l'auteur et j'espère une suite, car cela ne peut pas finir sur cette révélation concernant Royer!
Commenter  J’apprécie          60
Joliette
  03 juin 2013
Franchement redoutable comme univers! Véritable page-turner!!!

Par contre, coeurs sensibles s'abstenir... le gore est au rendez-vous!

Bonne lecture à tous!
Commenter  J’apprécie          60
LaBelleProvince
  03 juin 2013
Une écriture puissante, frappante et intime ; on sent se lever un verbe impitoyable tel un vent vif, rêche et imprévisible! J'ai été profondément ému par ce polar aux dimensions lyriques et qui présente Montréal dans ses nuits de jazz, aux arrondissements magnifiquement bien décrits, si bien que l'on peut les reconnaître et les retrouver comme au sortir de la fiction vers la réalité. La fin est tout simplement désarçonnante et met la table à une suite que j'espère découvrir sous peu! À lire!
Commenter  J’apprécie          60
ValdOr
  04 juin 2013
Roman inspirant, moderne tant par son propos que par le style qui déploie ce dernier.

Je suis très heureux de constater que cet écrivain est venu vivre quelque temps dans notre ville de l'Abitibi-Témiscamingue et qu'il a été en mesure d'enseigner la littérature au sein de notre communauté. Il est émouvant de constater qu'il en a retenu la beauté du ciel et la fraternité liant les habitants de la région.

Je recommande ce livre qui me rend fier d'être Québécois.

Bonne lecture!
Commenter  J’apprécie          40
Saiwhisper
  17 avril 2016
Après "Révélation incendiaire" de K. Aisling où l'action se passe au Québec, "La sentence de juillet" de Jean-François Leblanc me fait repartir dans la splendide ville de Montréal. Splendide mais, encore une fois, loin d'être paisible ! En effet, on suit le sergent détective Jean Royer que le SPVM (Service de Police de la Ville de Montréal) a envoyé pour enquêter sur la sinistre affaire de Catherine Grégoire retrouvée morte sur un chantier. Après quelques recherches, Jean Royer découvre que Catherine est une escorte dont les nombreux services ont satisfaits plus d'un homme... Mais la jeune femme a-t-elle pour autant mérité son sort ? Quels lourds secrets se cachent chez les Grégoire ? Qui a tué et violé Catherine aussi salement... ? Et surtout, pourquoi ?

Le scénario est difficile, dérangeant, violent et torturé, cependant le rythme est bien souvent gâché par les nombreuses descriptions de l'auteur. En effet, ce dernier part parfois dans tous les sens ou décrit longuement des choses que je trouve sans importance par rapport à l'enquête... Cela ralentit énormément le rythme et le plaisir du lecteur. Certes, il est intéressant de voir une petite critique du Québec de façon économique et politique sur quelques paragraphes, mais de là à s'étendre sur plusieurs pages et à plusieurs reprises, cela nuit clairement au rythme de ce court roman ! Pour ma part, à force, j'ai dû lire en diagonale quelques passages tellement cela m'ennuyait... Ce qui est dommage, car cette affreuse affaire est prenante ! Mais les descriptions sans intérêt ont eu raison de mon enthousiasme...
Le sergent détective m'a également déçu : je l'ai trouvé peu attachant. J'aurais souhaité sortir des sentiers battus, néanmoins ce protagoniste est un anti-héros assez classique comme on en rencontre souvent dans le monde du polar. Assez bourru, il ne se laisse pas faire, a parfois des tendances colériques, ne fait pas dans la dentelle et se montre plutôt froid et direct avec autrui. Il a également des difficultés avec la gente féminine...
Hormis Martine, Catherine et sa famille, les autres personnages sont très peu décrits (un comble quand on voit les nombreuses descriptions...). J'ai trouvé cela décevant, car cela réduisait considérablement le nombre de coupables... Un polar trop "facile" ? Je ne sais pas... Il y a pourtant de bonnes idées ainsi qu'une plume qui sait se montrer directe et incisive ! Il y a également beaucoup de flashbacks qui apportent de nombreuses révélations. Âmes sensibles, ce roman n'est pas fait pour vous. Au programme : des viols, de la drogue, de la violence, un univers familial difficile, des scènes "glauques", ... Il va falloir s'accrocher ! Même si j'ai lu quelques ouvrages sombres et violents comme "Le Visage de Satan" de Florent Marotta ou "Mapuche" de Caryl Férey, j'ai toujours du mal avec certaines thématiques comme le viol dont les scènes sont généralement très détaillées...

Cet ouvrage a été proposé dans le cadre du club des lecteurs de ma médiathèque. Finalement, je ressors assez partagée de ma lecture, mais assez déçue en raison du rythme. Même les expressions québécoises qui donnent pourtant un petit charme à la plume n'ont pas réussi à me faire changer d'avis... Il y avait pourtant quelques répliques incisives, surtout au début de l'ouvrage. Cela avait grandement éveillé ma curiosité ! Tant pis, je reste malheureusement sur du négatif... E. C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
raphraph
  17 juin 2013
Un thriller poignant, une oeuvre adulte. La sentence de juillet a l'effet d'une frappe de madrier. L'univers et les personnages de Leblanc nous happent de plein fouet.

Déjà un incontournable.
Commenter  J’apprécie          30
TroisRivieres
  03 juin 2013
Hallucinant comme histoire! Une crisse de bonne intrigue! Sexe, violence, jazz, poésie et horreur! Un roman qui démolit! Bonne lecture les cousins!
Commenter  J’apprécie          30
izagh
  28 juin 2015
Pas simple de chroniquer ce livre, je suis très mitigée. L’histoire en elle-même est captivante, le personnage de Jean Royer attachant, mais j’ai trouvé ça long, ça ne décolle pas. L’auteur nous noie dans des descriptions qui, à mon avis, n’apportent rien à l’intrigue, au contraire, elles alourdissent l’ensemble. Rien à redire sur le fond ou le déroulement de l’enquête et le dénouement est excellent, mais je me suis ennuyée, j’ai passé pas mal de pages pour conserver l’intérêt de l’histoire. Dommage, tous les ingrédients étaient là pour moi pour passer un bon moment de lecture mais je ne suis pas réceptive à ce style.
Lien : http://leschroniquesdu911.bl..
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1202 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre